Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Hanibal 


Novice
Novice

Réflexions sur le Moyen-Orient, l’histoire et la religion

Juan Cole - Informed Comment - samedi 27 mars 2010 - 06h:32

Dix bonnes raisons pour que Jérusalem-Est n’appartienne pas aux Israéliens juifs.

Le Premier ministre israélien Binyamin Netanyahu a déclaré lundi devant l’American Israel Public Affaires Council (AIPAC - principal lobby proisraélien aux USA), « Jérusalem n’est pas une colonie ». Il a poursuivi en disant que le lien historique entre le peuple juif et la terre d’Israël ne peut être nié... pas plus que le lien historique entre le peuple juif et Jérusalem. Il a insisté, « Le peuple juif a construit Jérusalem il y a 3 000 ans et le peuple juif construit Jérusalem aujourd’hui. » Il a dit, « Jérusalem n’est pas une colonie. Elle est notre capitale. » Et de proclamer devant un auditoire de 7 500 personnes qui l’ovationnait, qu’il suivait simplement la politique que tous les gouvernements israéliens avaient suivie depuis la conquête de Jérusalem en 1967, pendant la Guerre des Six jours.

Netanyahu mélange les clichés romantico-nationalistes avec toute une série d’affirmations historiquement falsifiées. Mais le plus important, c’est tout ce qu’il a laissé de l’histoire et la citation qu’il a faite de son histoire déformée et inexacte, au lieu de considérer les lois, les droits ou la simple politesse humaine à l’égard de ceux qui ne sont pas de son groupe ethnique.

Voici les raisons montrant que Netanyahu s’est profondément fourvoyé, et pourquoi Jérusalem-Est ne lui appartient pas.

1 - En droit international, Jérusalem-Est est un territoire occupé, tout comme les portions de Cisjordanie qu’Israël a annexées unilatéralement à son district de Jérusalem. La Quatrième Convention de Genève de 1949 et les Règlements de La Haye de 1907 interdisent aux puissances occupantes de modifier le mode de vie des civils qui se trouvent sous occupation, et interdisent l’implantation de la population du pays occupant dans le territoire occupé. L’expulsion par Israël de Palestiniens de leurs foyers dans Jérusalem-Est, son usurpation dans la ville de propriétés palestiniennes, et son installation d’Israéliens sur la terre palestinienne sont autant de violations flagrantes du droit international. Les affirmations d’Israël selon lesquelles il n’occupe pas les Palestiniens parce que les Palestiniens n’ont pas d’Etat, sont cruelles et tautologiques. Les affirmations d’Israël selon lesquelles il construit sur un territoire vide sont ridicules. Mon arrière-cour est vide, mais cela ne donne pas le droit à Netanyahu d’y construire un immeuble d’habitations.

2 - Les gouvernements israéliens, en réalité, n’ont pas été unis et cohérents sur ce qu’ils voulaient faire à Jérusalem-Est et en Cisjordanie, contrairement à ce que prétend Netanyahu. Le Plan Galili pour les colonies de Cisjordanie ne fut adopté qu’en 1973. Le Premier ministre Yitzhak Rabin s’était engagé, dans le cadre du processus de paix d’Oslo, à se retirer des territoires palestiniens et à garantir aux Palestiniens un Etat, promesses pour lesquelles il fut assassiné par un Israélien de l’extrême droite (dont les éléments aujourd’hui soutiennent le gouvernement de Netanyahu). Pas plus tard qu’en 2000, le Premier ministre d’alors, Ehud Barak, prétendit avoir donné les assurances verbales que les Palestiniens pourraient avoir la quasi-totalité de la Cisjordanie et qu’on pourrait trouver un quelconque arrangement pour que Jérusalem-Est en soit la capitale. Netanyahu tente aujourd’hui de donner l’impression que sa politique d’extrême droite du Likoud sur Jérusalem-Est et la Cisjordanie est celle de tous les gouvernements précédents, mais ce n’est tout simplement pas la vérité.

3 - Le nationalisme romantique se représente un « peuple » comme éternel et ayant un lien éternel avec une fraction précise de territoire. Cette façon de penser relève de l’invraisemblance et de la mythologie. Les peuples se forment et se transforment, parfois ils cessent d’exister, même s’il peut en rester des descendants qui abandonnèrent cette religion, origine ethnique ou langue. Les êtres humains se sont déplacés, partout, et ils ne sont rattachés directement à un aucun territoire de manière exclusive, car de nombreux groupes vécurent sur la plupart des portions de territoires. Jérusalem ne fut pas fondée par les juifs, c’est-à-dire par des adeptes de la religion juive. Elle fut fondée entre 3 000 et 2 600 ans avant notre ère, par un peuple sémite occidental, peut-être par les Cananéens, ancêtres des Palestiniens, des Libanais et de nombreux Syriens et Jordaniens, comme de nombreux juifs. A l’époque où elle fut fondée, les juifs n’existaient pas.

4 - Jérusalem a été fondée en l’honneur du dieu antique, Shalem. Ce qui ne veut pas dire Cité de la Paix, mais plutôt, « agglomération de Shalem ».

5 - Le « peuple juif » ne construisait pas Jérusalem il y a 3 000 ans, c’est-à-dire 1 000 ans avant notre ère. D’abord, on n’est pas exactement certains de la période où le judaïsme, en tant que religion centrée sur l’adoration d’un dieu unique, a vraiment pris forme. Il semble avoir eu un développement tardif étant donné qu’aucune preuve de culte quelconque, hors les divinités communes cananéennes, n’a été découverte dans les sites archéologiques pour les 1 000 ans d’avant notre ère. Il n’y a eu aucune invasion de la Palestine géographique depuis l’Egypte par d’anciens esclaves durant les 1 200 ans qui ont précédé notre ère. Les pyramides ont été construites beaucoup plus tôt et sans qu’il y ait recours à un travail d’esclaves. La chronique des évènements du règne de Ramsès II sur le mur dans Louxor ne renvoie à aucune révolte d’esclaves sérieuse, ni invasion d’esclaves, dans la péninsule du Sinaï. Les sources égyptiennes n’ont jamais entendu parler de Moïse ni des 12 plaies, etc. Les juifs et le judaïsme ont émergé d’une certaine classe sociale des Cananéens tout au long d’une période de plusieurs siècles, en Palestine.

6 - Non seulement Jérusalem n’a pas été construite par le probablement non existant « peuple juif » 1 000 ans avant notre ère, mais Jérusalem n’était sans doute pas encore habitée à ce moment de l’histoire. Jérusalem semble avoir été abandonnée entre les 1 000 et 900 ans qui ont précédé notre ère, dates traditionnelles du royaume unifié sous David et Salomon. Ainsi, Jérusalem n’a pu être la « cité de David » puisqu’il n’y avait aucune cité au moment où il est dit qu’elle était habitée. Aucun signe de palais magnifiques, ni d’Etats importants, n’a été découvert dans l’archéologie de cette période, et les tablettes assyriennes - sur lesquelles étaient inscrits même les faits mineurs dans tout le Moyen-Orient, telles les actions des reines arabes - n’évoquent aucun grand royaume de David et de Salomon en Palestine géographique.

(JPG) 7 - Etant donné que l’archéologie ne renvoie à aucune existence d’un royaume ou de royaumes juifs dans ce que l’on appelle la période du Premier Temple, on ignore exactement quand le peuple juif a pu régner sur Jérusalem, sauf pour le royaume hasmonéen. Les Assyriens ont conquis Jérusalem en 722. Les Babyloniens l’ont prise en 597 et ont régné jusqu’à ce qu’ils soient à leur tour envahis en 539 par les Achéménides de l’Iran antique, lesquels ont gouverné à Jérusalem jusqu’à ce qu’Alexandre le Grand ne s’empare du Levant, dans les années 330 avant notre ère. Les descendants d’Alexandre, les Ptoléméens, ont régné sur Jérusalem jusqu’en 198, date à laquelle les autres descendants d’Alexandre, les Séleucides, prirent la ville. Avec la révolte des Maccabées en 168, le royaume juif hasmonéen régna sur Jérusalem jusqu’en l’an 37, mais Antigone II Mattathiah, le dernier des Hasmonéens, ne s’est emparé de Jérusalem, avec l’aide de la dynastie parthe, qu’en l’an 40. Hérode a régné depuis l’an 37 jusqu’à ce que les Romains conquièrent ce qu’ils appelaient la Palestine, en l’an 6 de l’EC (« ère commune » ou ce que les chrétiens appellent AD [du latin Anno Domini qui signifie en l’an du Seigneur]) (donc de notre ère). Les Romains et par la suite l’Empire romain d’Orient de Byzance ont gouverné la cité de l’an 6 de notre ère jusqu’en 614, où l’Empire iranien sassanide s’en empare, il va régner jusqu’à la venue des Byzantins, en 629.

Les musulmans ont pris Jérusalem en 638 et régnèrent jusqu’en 1099 quand les Croisés l’envahirent. Les Croisés tuèrent ou expulsèrent les juifs et les musulmans de la ville. Les musulmans sous Saladin la reprennent en 1187 et permettent le retour des juifs, les musulmans régnèrent jusqu’à la fin de la Première guerre mondiale, soit un règne complet d’environ 1 192 ans.

Les adeptes du judaïsme n’ont pas fondé Jérusalem. La cité existait sans doute 2 700 années avant que quelque chose qu’on puisse reconnaître comme du judaïsme ne survienne. Le règne juif peut ne pas avoir duré plus de quelque 170 ans, c’est-à-dire le royaume des Hasmonéens.

8 - Par conséquent, si ce sont la construction historique de Jérusalem et le lien historique avec Jérusalem qui déterminent la souveraineté sur la cité, comme Netanyahu le prétend, les groupes qui peuvent le mieux prétendre à la cité sont les suivants :

A - les musulmans, qui régnèrent pendant 1 191 ans ;

B - les Egyptiens, qui régnèrent en tant qu’Etat vassal pendant des centaines d’années au cours du deuxième millénaire avant notre ère ;

C - les Italiens, qui régnèrent environ 444 ans, jusqu’à la chute de l’Empire romain, en l’an 450 de notre ère ;

D - les Iraniens, qui régnèrent pendant 205 ans sous les Achéménides, trois ans sous les Parthes (dans la mesure où les derniers Hasmonéens furent en réalité leurs vassaux), et 15 ans sous les Sassanides ;

E - les Grecs, qui régnèrent pendant plus de 160 ans si on compte les Ptoléméens et les Séleucides comme des Grecs ; si on les compte comme Egyptiens ou Syriens, il faut alors ajouter ces 160 années à l’époque égyptienne et introduire une époque syrienne ;

F - les Etats qui succédèrent aux Byzantins, lesquels peuvent être grecs ou turcs, et qui gouvernèrent Jérusalem pendant 188 ans, mais si on considère que leurs héritiers sont grecs, alors il faut ajouter ces années au règne des dynasties grecques hellénistiques, ce qui donnerait aux Grecs près de 350 ans de règne sur Jérusalem.

G - il existe une revendication iraquienne sur Jérusalem, elle se fonde sur les conquêtes assyriennes et babyloniennes, aussi peut-être sur le règne des Ayyoubides (dynastie de Saladin) qui étaient des Kurdes d’Iraq.

9 - Bien sûr, les juifs sont historiques liés à Jérusalem par le Temple, à chaque fois que ce lien est daté. Mais ce lien fut entretenu surtout alors que les juifs n’avaient aucun contrôle politique sur la ville, sous les règnes iraniens, grecs et romains. Il ne saurait par conséquent être avancé pour justifier une demande de contrôle politique sur la ville tout entière.

10 - Les juifs de Jérusalem et du reste de la Palestine ne sont pas partis, pour la plupart, après l’échec de la révolte de Bar Kochba contre les Romains en l’an 136 de notre ère. Ils ont continué à vivre ici et à cultiver la terre de Palestine jusqu’aux règnes des Romains puis des Byzantins. Ils se sont petit à petit convertis au christianisme. Après 638, pratiquement 10% s’étaient convertis à l’Islam.

Les Palestiniens d’aujourd’hui sont les descendants des juifs de l’antiquité et ont parfaitement le droit de vivre là où leurs ancêtres ont vécu pendant des siècles.
_________________________________________________________________

* Juan" Cole (né en Octobre 1952) est un universitaire états-unien, historien du Moyen-Orient moderne et d’Asie du Sud. Il est un professeur d’Histoire à l’université du Michigan. Commentateur sur les affaires du Moyen-Orient, il a publié plusieurs ouvrages universitaires sur le Moyen-Orient moderne et est un traducteur d’arabe et en persan.

Il écrit sur le blog Informed Comment et est président de l’Institut américain mondial.

23 mars 2010 - Informed Comment - traduction : JPP
http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=8424

Voir le profil de l'utilisateur

Yassine 


Vétéran
Vétéran
Ni Jérusalem Est ni Ouest n'appartient au juifs israéliens.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumreligion.com

Arwen 


Récurrent
Récurrent
Je crois que le problème est plus complexe car avant 1948 début des hostilités sionistes, le peuple palestinien et le peuple juif vivaient en parfaite harmonie autour de Jérusalem,maintenant depuis que les sionistes se sont autoproclamés juifs et détenteur de Jérusalem, on voit bien qu'il n'y a eu que la guerre avec eux, même le vrai peuple juif ne peuvent pas les encadrés car ils ne reflètent pas l'enseignement de la Thora (j'espère avoir écris juste),le jour où la paix reviendra à Jérusalem cela viendra du peuple est non des politiques autrement nous n'assisterions pas à un véritable génocide en ce moment. Maintenant pour moi Jérusalem appartient à toute l'humanité de quelque religion qu'on viennent mais tant que la religion ou la politique s'en mêleront ça sera une catastrophe humanitaire,car le pire va arriver si nous laissons encore ces gens faire couler le sang.

Voir le profil de l'utilisateur

Arwen 


Récurrent
Récurrent
Mais il faut que la terre palestinienne revienne de droit aux PALESTINIENS Jérusalem inclus.

Voir le profil de l'utilisateur

almohammadi 


Récurrent
Récurrent
Ce qui est d'ailleurs l'avis de pas mal de juifs aussi.Je citerai entre autre Rabbin Shmiel Mordche Borreman.

Voir le profil de l'utilisateur

Hanibal 


Novice
Novice
Connaissez-vous les nouveaux historiens israéliens ?

Quelle solution voyez vous à ce conflit ?

Voir le profil de l'utilisateur

Yassine 


Vétéran
Vétéran
@Hanibal a écrit:Connaissez-vous les nouveaux historiens israéliens ?
Je connais un dénommé Shlomo Sand, il dit des choses très intéressantes.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumreligion.com

Hanibal 


Novice
Novice
@TetSpider a écrit:
@Hanibal a écrit:Connaissez-vous les nouveaux historiens israéliens ?
Je connais un dénommé Shlomo Sand, il dit des choses très intéressantes.
smile Oui, il a visité le Maroc pour y faire une conférence.

Il n'est pas le seul a révélé la vérité, c'est toute un courant (il est même dominant) de nouveaux historiens qui a émergé, grâce à l'ouverture en public des archives israéliens de la guerre 48, ces chercheurs soutiennent les versions palestiniennes des événements.

http://www.monde-diplomatique.fr/1997/12/VIDAL/9613

Voir le profil de l'utilisateur

Yassine 


Vétéran
Vétéran
Shlomo Sand réfute la réalité historique d'un exil de Palestine imposé par la Rome impériale en 70 EC, qui serait une invention chrétienne pour justifier le mythe du « peuple errant » ; au contraire, les Juifs auraient essaimé grâce aux migrations naturelles et volontaires puis, surtout, grâce aux conversions de païens motivées par l'émulation des émigrés juifs autour de la Méditerranée et plus loin (dans l'empire romain où les conversions au judaïsme ont été durant quelques temps en concurrence avec celles au christianisme, ou encore parmi les Khazars d'Asie centrale) ou certaines tribus (notamment berbères au Maghreb).

Alors que les Juifs actuels seraient en grande partie descendants de convertis, selon l'auteur, les véritables descendants des Hébreux seraient en réalité les Palestiniens, quant à eux convertis à l'islam au cours des siècles mais toujours restés sur le territoire d'Israël.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Shlomo_Sand

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumreligion.com

Hanibal 


Novice
Novice
@TetSpider a écrit:
Shlomo Sand réfute la réalité historique d'un exil de Palestine imposé par la Rome impériale en 70 EC, qui serait une invention chrétienne pour justifier le mythe du « peuple errant » ; au contraire, les Juifs auraient essaimé grâce aux migrations naturelles et volontaires puis, surtout, grâce aux conversions de païens motivées par l'émulation des émigrés juifs autour de la Méditerranée et plus loin (dans l'empire romain où les conversions au judaïsme ont été durant quelques temps en concurrence avec celles au christianisme, ou encore parmi les Khazars d'Asie centrale) ou certaines tribus (notamment berbères au Maghreb).

Alors que les Juifs actuels seraient en grande partie descendants de convertis, selon l'auteur, les véritables descendants des Hébreux seraient en réalité les Palestiniens, quant à eux convertis à l'islam au cours des siècles mais toujours restés sur le territoire d'Israël.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Shlomo_Sand
Effectivement, Shlomo Sand a travaillé à démolir les mythes construites autour du peuple juif et son rattachement à la Palestine.

Mais d'autres touchent - encore plus sacré - les mythes de la création d'Israel crées par la propagande sioniste, Ilan Pappé, Benny Morris,... évoquant les crimes et les vrais intentions sionistes envers les palestiniens.

Voir le profil de l'utilisateur

Dialogue_67 


Récurrent
Récurrent

Voir le profil de l'utilisateur

Dialogue_67 


Récurrent
Récurrent
Un documentaire edifiant oh:







Voir le profil de l'utilisateur

Arwen 


Récurrent
Récurrent
ça serai bien que mr. Shlomo Sand aille faire un cours à l'onu, peut-être que ces traîtres de l'humanité prendraient enfin leurs responsabilités. smirk Chokran pour les docs.

Voir le profil de l'utilisateur

almohammadi 


Récurrent
Récurrent
Ecoutez parler Rony Brauman,et ce n'est pas n'importe qui:

http://www.youtube.com/watch?v=c-XHyKxB-BQ

Voir le profil de l'utilisateur

Véronix 


Récurrent
Récurrent
Au centre de mon cœur, il y a Jérusalem

119. Le Cœur Immaculé de Marie parle au monde : message de Jésus à la messagère de Notre Dame, reçu le 26 septembre 2011 – Jérusalem - Le Centre de la paix mondiale


Au centre de mon cœur, il y a Jérusalem. Cela a toujours été, mais est encore plus vrai aujourd’hui, parce que mon sang consacre sa terre. Partout où un martyr a été tué, son sang sanctifie la terre. Le Père céleste bénit tous ces lieux. Ainsi Rome, qui est sainte à cause du sang de Pierre et Paul et de tant d'autres chrétiens.

En certains lieux, le sang des martyrs coule encore. Il y a des pèlerinages et des vénérations sur ces terres et même des miracles. En d'autres endroits, aucune dévotion ne se produit et le sang, pour ainsi dire, ne coule pas.

Le sang versé à Jérusalem

Non seulement mon sang a été versé à Jérusalem mais il était aussi destiné à y couler continûment. Pourtant, regardons l'histoire, tout ce qui s'est passé là. Certes, des pèlerinages ont lieu, mais à bien des égards mon sang ne coule pas depuis Jérusalem comme il se doit.

Aujourd'hui, Jérusalem est considérée comme un lieu politique, contrôlé par Israël. Ce n'est pas là ce qui importe. Mon sang est une onction sur sa terre et Je veux que mon sang s’écoule sur le monde entier – sur les Juifs, les Chrétiens et les Arabes. Ils doivent s’unir par Jérusalem et il y aura la paix par l'écoulement de mon sang.

Jérusalem est au centre de mon cœur parce que là, je vais rassembler les nations pour la paix mondiale.

Commentaire : Ils sont peu à voir Jérusalem comme Jésus la voit.

http://vincent.detarle.perso.sfr.fr/catho/palestine.html

Voir le profil de l'utilisateur

Véronix 


Récurrent
Récurrent
"Ma chère fille bien-aimée, l’humanité doit comprendre la faiblesse de la nature humaine avant de pouvoir véritablement se confier aux bras de Dieu.

À ceux d’entre vous qui sont fidèles, votre foi et votre amour pour Moi, votre Sauveur, M’apportent une grande joie.

Mais lorsque vous dites que vous M’aimez, cela implique une grande responsabilité.

N’oubliez jamais la faiblesse de votre nature, bien qu’elle ne soit pas de votre fait car vous êtes nés avec le péché originel, mais elle peut vous conduire à pécher au moment où vous vous y attendez le moins.

Lorsque les âmes de ceux qui disent qu’ils M’aiment atteint un degré tel qu’ils se consument d’amour pour Moi, c’est là qu’ils doivent être prudents. Quelquefois, cela leur donne l’impression qu’ils sont élevés à Mes Yeux, ce qui est vrai car ils le sont.

Mais vient alors la tentation de voir les autres sous une lumière peu flatteuse.


Ils peuvent être tentés non seulement de ressentir de la compassion pour ces pauvres âmes qui sont dans les ténèbres ou dans le doute, mais aussi de les regarder de haut.

Quelquefois, leur foi forte et leur connaissance des Écritures leur donnent un faux sentiment de sécurité.

Ils croient tout connaître sur les Enseignements de l’Église, Mon Église, Mon Corps sur terre.


C’est ce qui est arrivé aux Pharisiens.

Ils ont cru qu’ils connaissaient tout sur les Lois de Dieu. L’Amour de Dieu.

Mais ils n’ont pas réussi à comprendre les prophéties, annoncées si clairement, sur l’avènement du Messie. Ceci les a conduits à rejeter le Christ, le Fils du Dieu Vivant, lorsqu’Il est venu comme promis.


Leur cruauté envers Moi, Jésus-Christ, Fils de l’Homme, fut en complète contradiction avec l’amour qu’ils disaient avoir pour Dieu.

S’ils avaient vraiment aimé Dieu, ils n’auraient jamais traité un enfant de Dieu comme ils l’ont fait.

Leurs esprits étaient fermés aux prophéties données au monde par les prophètes, qui proclamaient la Vérité.




La Vérité est que toutes les prophéties seront accomplies comme promis par Dieu.


Ils ont rejeté Le Messie, promis pour amener le salut futur à l’ensemble de l’humanité.

Ainsi, par leurs mensonges, en soudoyant délibérément des menteurs pour nier Ma Résurrection, les Pharisiens ont privé des générations de Juifs du droit à la Vérité.

Ma Mort sur la Croix ne leur a pas suffit. Ils ont voulu s’assurer qu’aucune trace de Moi, le Rédempteur du monde, ne subsisterait.

Ils sont ensuite revenus en arrière et ont conduit les enfants de Dieu dans une fausse foi dans laquelle la Vérité est devenue un mensonge.

Souvenez-vous que les prophéties de Dieu s’accomplissent toujours.


Mon Second Avènement est maintenant près de s’accomplir. Cette fois, les chefs des Églises Chrétiennes Me renieront comme l’ont fait les Pharisiens.


Ils Me tortureront, ainsi que Mes prophètes, Mon peuple et ceux qui osent propager la Vérité de Mon Avènement.

Ne me reniez pas cette fois.


Ouvrez votre cœur.





Écoutez-Moi bien car Je vous prépare pour le chapitre final du salut du monde.



Votre Jésus"

http://myriamir.wordpress.com/2012/08/07/message-de-jesus-recu-le-4-aout-2012-par-maria-de-la-divine-misericorde-en-soudoyant-deliberement-des-menteurs-pour-nier-ma-resurrection-les-pharisiens-ont-prive-des-generations-de-juifs-du-droit-a/

Voir le profil de l'utilisateur

Véronix 


Récurrent
Récurrent
Croyez que Je vais restaurer tout ce que Satan vous a volé

Tendre Cœur : message de Jésus reçu le 9 août 2012 - Ne discutez pas Mes motifs, Mon timing, Mes plans


http://www.jabezinaction.blogspot.fr/

Enfants de Mon Divin Cœur, réjouissez-vous. Je suis le Grand Je Suis. Je suis l'Alpha et l'Oméga. Je suis qui Je Suis. L'amour se tient devant vous. Ouvrez vos cœurs sans condition. Abandonnez-vous. Abandonnez-vous sans hésiter. Donnez-Moi la permission de travailler en vous, pour vous changer et vous guérir. J'ai des plans pour vous.

Bien-aimés, Je vous invite à vous fier à Mon amour pour vous. Croyez que Je vais restaurer tout ce que Satan vous a volé. Je vais restaurer tout cela pour vous mais en temps voulu, vous devez être patients. La patience est une grande vertu. Vous vivez à une époque où l'autosatisfaction est élevée, et on lui a donné beaucoup d'importance. La patience a perdu sa valeur aux yeux de beaucoup. Des millions refusent d'être patients avec Moi. Beaucoup de gens refusent de voir la valeur de l'attente pour obtenir des grâces, des bénédictions, pour voir une réponse à leurs prières.

Mon plan directeur est parfait, et ne peut être amélioré. Vous feriez bien de vous en souvenir. Attendez-Moi. Chaque fois que Je vous dis de M'attendre, il y a une raison à cela. Je ne peux pas vous révéler toutes choses. Certaines parties de Mon plan directeur ont besoin de demeurer cachées de vous. Marchez dans la foi. Croyez-Moi. Ne doutez pas de Mes créations. Ne craignez pas l'avenir.

Si vous priez, si vous êtes obéissants, et si vous gardez Mes commandements, vous n'avez pas besoin d’avoir peur des événements prédits. La prière est la seule façon de pouvoir vous préparer à ce qui vient. Ecoutez-Moi. Je vous invite à prier. A prier sans cesse. Beaucoup d'âmes seront perdues à moins que des guerriers de la prière n'acceptent de servir pour Ma gloire. Priez.

Ne remettez pas en question Mes motivations, Mon calendrier, Mes plans. Je sais ce qui est le mieux [pour vous]. Cultivez la sainteté devant Mes yeux. Je vais récompenser votre fidélité. Je vous laisse Mon baiser de paix.

Shalom.

http://vincent.detarle.perso.sfr.fr/catho/esperance.html

Voir le profil de l'utilisateur

Véronix 


Récurrent
Récurrent

Voir le profil de l'utilisateur

Véronix 


Récurrent
Récurrent
Le déplacement de la papauté de Rome à Jérusalem

79. Le Cœur Immaculé de Marie parle au monde : message de Jésus à la messagère de Notre Dame, reçu le17 août 2011 - La consécration de la Russie et la papauté à Jérusalem
Quand tout sera en place et que tous les événements seront sur le point de se produire, Je vais élever un fils à la papauté. Il sera bien instruit dans mes voies, et il ne faillira pas. Je l’aurai instruit depuis des années et puis, à la faveur du plus extraordinaire des événements, Je vais l’élever là où personne n’aurait pensé qu'il puisse jamais atteindre.

Ce sera un homme de foi et il ne marchera que dans mes voies et dans ma lumière. Tout sera clair pour lui parce que Je lui aurai tout révélé à l'avance. Il n’aura ni doute ni hésitation.

Les deux buts d'un court pontificat

En raison de la confusion du monde, il mettra de côté la plupart des tâches habituelles, et se concentrera sur les tâches préalablement révélées :



  1. la consécration de la Russie au Cœur Immaculé ;



  1. le déplacement de la papauté de Rome à Jérusalem.

Ce sont les deux objectifs importants de son court pontificat.

Mon Église sera à nouveau géographiquement positionnée, comme J’ai positionné l’Église lorsque J’ai placé Pierre et Paul à Rome et les ai conduits au martyre. Ainsi mon Église fut implantée à Rome, où elle est restée pendant tous ces siècles. Maintenant il est temps qu’elle prenne à nouveau racine dans le sol d'Israël et au Moyen-Orient. C'est à Jérusalem que tous trouveront la paix. Ma mort et ma résurrection ne pourront plus être annulées. Tous les hommes verront que Jérusalem est la ville sainte. En raison de cette sainteté, la paix viendra au monde.

Tous vont raconter l'histoire, les pères à leurs enfants. Ils vont raconter l'histoire de ce que J'ai accompli à Jérusalem et pourquoi Jérusalem est le centre du monde. Oui, Je l’affirme, le centre du monde. D'autres villes existent et ont leur propre importance, mais c’est à Jérusalem qu'ils iront chercher la sagesse. Des présidents et des rois, des hommes et des femmes exerçant un pouvoir politique, vont se soumettre à la sagesse de Jérusalem et toutes les nations marcheront à nouveau dans ma lumière. Comprendront tous les événements dans cette lumière. Cela ne s’accomplira pas en une ou deux étapes.

Comment vais-Je ébranler le présent ordre ? Combien de structures existant aujourd'hui doivent être écartées ? Je vais en utiliser beaucoup pour accomplir mon plan, et même les stratégies et les pouvoirs du Malin vont y participer sans le vouloir. Étape par étape. Tout se déroulera jusqu'à ce que toutes les nations voient ce que j'ai fait pour exalter la montagne de Sion.

Commentaire du conseiller spirituel : Jésus est le Seigneur de l'histoire. Il veut que tout le monde se souvienne de ce qu'il a accompli à Jérusalem. Pour ce faire, il doit exalter Jérusalem et en faire le centre du monde. Ce n'est que lorsque les gens verront Jérusalem exaltée qu’ils vont se rappeler les événements qui s'y sont déroulés.

http://vincent.detarle.perso.sfr.fr/catho/palestine.html

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum