Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 3]

samuel 


Enthousiaste
Enthousiaste
Pourquoi Jésus n'appelle-t-il pas Marie « maman »?


Pourquoi pas maman ou mère? Je n'ai vu nulle part dans le Nouveau Testament où Jésus a appelé Marie mère ou maman.
Par contre il a utilisé « femme » deux fois. Que devons-nous comprendre à cela?
Dans l'évangile selon Jean, Marie n'apparaît que deux fois, au début et à la fin de l'évangile et, à chaque fois, Jésus l'appelle « femme » (Jn 2,4; 19,26). Vous avez raison, ce n'est pas une façon normale d'appeler sa mère. L'appellation « femme » construit une distance entre eux et cette distance fait abstraction du lien qui les unit. Cela arrive deux fois : à Cana, où Jésus, au début de son ministère, est associé à ses disciples; à la Croix, où Il s'en retourne vers le Père, d'où il provient. Cette appellation de Jésus est pour Marie, une interpellation de foi où elle se voit dans l'obligation de dépasser le lien charnel qui l'unit à son enfant pour adhérer à son Fils en temps que Fils de Dieu.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.enseignemoi.com/

espoirhope 


Enthousiaste
Enthousiaste
Bizarre, il n'appelle pas sa mère biologique "Mère" mais il appelle Son Créateur Dieu: "Mon père" dans votre bible.

Voir le profil de l'utilisateur

farfar 


Passionné
Passionné
le Jésus de la bible qui lorsque sa mère l'appelle lui répond : « Femme, qu'y a-t-il entre moi et toi? » ( Jean 2.4 ), ce Jésus n'a rien à avoir avec le vrai Jésus !!

Voir le profil de l'utilisateur

samuel 


Enthousiaste
Enthousiaste
@farfar a écrit:le Jésus de la bible qui lorsque sa mère l'appelle lui répond : « Femme, qu'y a-t-il entre moi et toi? » ( Jean 2.4 ), ce Jésus n'a rien à avoir avec le vrai Jésus !!

En réalité, à travers le texte grec et sa traduction, on sent fort bien que la réponse du Christ est mal rendue. Car ce n’est ni en grec, ni en latin, mais bien en hébreu de l’époque qu’il dut s’exprimer. Il s’agit donc d’une tournure de phrase particulière à cette langue, d’un « hébraïsme », transcrit tel quel, et qui n’offrait alors de difficulté pour personne.
Et cet hébraïsme, nous le retrouvons, exactement semblable dans la bouche de la veuve de Sarepta, s’adressant au prophète Elie (I, Rois,XVII,18).
Elie et cette veuve étaient admis, puisqu’elle l’abritait chez elle et le nourrissait. Et voici que le fils de cette veuve tombe malade et meurt. Elle s’adresse au prophète : « Qu’y a-t-il entre toi et moi, homme de Dieu ? Es tu venu chez moi pour me faire souvenir de mon iniquité et faire mourir mon fils ? ».
Elie lui répondit seulement : « Donne-moi ton fils ». Puis, après avoir prié l’Eternel de ne pas affliger, en lui retirant son fils, cette veuve qui lui avait donné l’hospitalité, il ressuscite l’enfant et le rend à sa mère.

Ici l’expression « qu’y a-t-il entre toi et moi » s’éclaire. Le respect et la crainte du prophète, de « l’homme de Dieu », sont assez évidents chez cette veuve.
L’hébraïsme : « », littéralement « quoi, de toi à moi », signifie simplement : Qu’y a-t-il qui nous concerne tous les deux ? Que me veux-tu ? Ou encore, comme l’entend assez bien la version citée plus haut à propos des Noces de Cana : Qu’attends-tu de moi ?

La phrase mise dans la bouche du Christ par l’évangéliste n’a donc rien de dur ni de hautain. Le mot « femme », pas davantage.
C’est encore ce mot qu’emploie le Christ sur sa croix, alors qu’il va mourir et confie sa mère au « disciple qu’il aimait » :
« Femme, voilà ton fils ! ».
A partir de ce moment, ajoute l’Evangile, le disciple la prit chez lui.
On ne saurait nier l’expression d’amour filial dans cette parole de l’agonisant.
Jésus s’exprimait, répétons-le, dans la langue des Juifs de son temps et de son milieu. Et telle expression qui nous surprend ne tient souvent qu’à ce seul fait. Celle qui forme le sujet de cette petite mise au point en est un saisissant exemple. On voit que les conclusions péjoratives que certains en ont malicieusement tirées s’évanouissent d'un coup

Voir le profil de l'utilisateur http://www.enseignemoi.com/

Ikhawi 


Habitué
Habitué
La Bible n'est pas là pour nous raconter l'histoire d'un homme. Ce n'est pas ça qui va nous aider à avancer vers Dieu.

Aux noces de Cana, Marie entretient un rapport avec Jésus qui est de l'ordre, d'un rapport à Dieu. Le changement de l'eau en vin symbolise le passage du charnel au spirituel. Car Marie est l'archétype du serviteur de Dieu.

"Sa mère dit aux serviteurs : Faites ce qu'il vous dira." (Jean 2.5)

Quand Jésus confie Marie à Jean, il lui dit que c'est sa mère, car Marie est aussi l'archétype de la partie mère/féminine que nous avons en nous, et qui doit faire naître le Christ intérieur. Jean contrairement à Pierre est celui qui comprend du premier coup, c'est l'homme intérieur, alors que Pierre est l'homme extérieur.

En plus, si on veut pousser la logique jusqu'au bou, Jésus ne devrait pas avoir comme père, le Père mais le Saint-Esprit. Soit il a 2 pères : le Père et le Saint-Esprit (ce qui serait absurde) - ou bien le Père est le Saint-Esprit.

Voir le profil de l'utilisateur

patience 


Enthousiaste
Enthousiaste
Bonjour à tous,





Par contre il a utilisé « femme » deux fois. Que devons-nous comprendre à cela?



Et bien quand il dit femme ce n’est pas une identité qu’il donne mais une raison qui appartient à lui et à Marie, n’oublions pas que Marie est Mère humaine pour le fils d’une femme mais qu’elle est aussi la Mère du monde pour le fils de l’homme en cela l’attribut de femme revient à l’un et à l’autre pour être, pour devenir et pour être en devenir ici dans ce monde.



Bizarre, il n'appelle pas sa mère biologique "Mère" mais il appelle Son Créateur Dieu: "Mon père" dans votre bible.



Je ferais une petite remarque sur ceci "Mon père" il dit mon Père l’attribut possessif mon est d’appartenance dans le sens de tenir un lien qui correspond à la nature qu’il est, mon est sien pour être ce qu’il est dans le lien.

Ceci dit s’il lui le dit pourquoi le dit t-il est qu’elle lien entretient t’il avec Marie pour Mère du fils et Mère du monde a il a forcément un lien que j’hypothèse dans la réflexion qui suit celle d’ Ikhawi pour l’exemple.

Je n’ai va pas développer je manque de temps mais je pense que dans le symboles des noces il y a une réponse claire et clairement annoncé dans la parole qu’il donne.



Jn 2:4- Jésus lui dit : " Que me veux-tu, femme ? Mon heure n'est pas encore arrivée. "

Il change l’eau en vin/ici on transforme on peu dire qu’il accomplit le dessin du monde



Quand il vient à nous quitter dans ce monde il dit par lui et en nous ceci qui ne laisse aucun doute sur sa parole.

Jn 19:26- Jésus donc voyant sa mère et, se tenant près d'elle, le disciple qu'il aimait, dit à sa mère : " Femme, voici ton fils. "

Jn 19:34- mais l'un des soldats, de sa lance, lui perça le côté et il sortit aussitôt du sang et de l'eau. / La il scelle à mon avis l’alliance d’un monde nouveau celui du sauveur a venir.



Ainsi tout est accomplit et le monde peu devenir ce qu’il devient et deviendra ce qu’il advient du monde par lui et en nous.



Ceci n’est bien sur qu’une hypothèse, mais je crois qu’elle ce tiens….

Voir le profil de l'utilisateur

GRIT 


Averti
Averti
FEMME : (hébreux:'ishshâh (littéralement, homme femelle) ; femme , épouse ; grec: gunès ; femme, épouse). LA FEMELLE DE L'ESPECE HUMAINE, LORSQU'ELLE A ATTEINT L'ÂGE ADULTE ET PASSE LA PUBERTE.

Etant donné que Marie n'était plus une jeune-fille vierge, les hommes de sa famille l'appellaient "femme" qui était un terme usuel en Israël et qui n'était en rien irrespectueux. Jésus suivait cette coutume. (Jean 19: 26) C'était une autre époque!

Voir le profil de l'utilisateur

patience 


Enthousiaste
Enthousiaste
@GRIT a écrit:FEMME : (hébreux:'ishshâh (littéralement, homme femelle) ; femme , épouse ; grec: gunès ; femme, épouse). LA FEMELLE DE L'ESPECE HUMAINE, LORSQU'ELLE A ATTEINT L'ÂGE ADULTE ET PASSE LA PUBERTE.

Etant donné que Marie n'était plus une jeune-fille vierge, les hommes de sa famille l'appellaient "femme" qui était un terme usuel en Israël et qui n'était en rien irrespectueux. Jésus suivait cette coutume. (Jean 19: 26) C'était une autre époque!

LA FEMELLE DE L'ESPECE HUMAINE, LORSQU'ELLE A ATTEINT L'ÂGE ADULTE ET PASSE LA PUBERTE.



Oui on peut aussi dire car le premier venu qui viendra verra le sang et l’eau car s’écouleront de lui l’eau et le sang du dernier…………..quand le dernier repartira son sang sera lavé de l’eau en son sein car celui qui revient livrera la coupe éternel d’une alliance nouvelle, c’elle de son royaume en son nom le rédempteur.



La puberté laisse ‘l’innocence à l‘’enfant la femme pubère laisse apparaître au monde l’enfant qui vient, ne dit t’on pas qu’une femme paire les eaux.

Que rend elle quand les eaux se sont écoulées n’est ce pas le monde qui vient dans l'impurté de son sang.



Notre époque sert toujours le monde rien n'a changeait………



Lc 18:16- Mais Jésus appela à lui ces enfants, en disant : " Laissez les petits enfants venir à moi, ne les empêchez pas ; car c'est à leurs pareils qu'appartient le Royaume de Dieu.

Voir le profil de l'utilisateur

GRIT 


Averti
Averti
Au 1er siècle, le mot "maman" n'existait pas dans les langues de l'antiquité.

Voir le profil de l'utilisateur

EP 


Chevronné
Chevronné
@samuel a écrit:
@farfar a écrit:le Jésus de la bible qui lorsque sa mère l'appelle lui répond : « Femme, qu'y a-t-il entre moi et toi? » ( Jean 2.4 ), ce Jésus n'a rien à avoir avec le vrai Jésus !!

En réalité, à travers le texte grec et sa traduction, on sent fort bien que la réponse du Christ est mal rendue. Car ce n’est ni en grec, ni en latin, mais bien en hébreu de l’époque qu’il dut s’exprimer. Il s’agit donc d’une tournure de phrase particulière à cette langue, d’un « hébraïsme », transcrit tel quel, et qui n’offrait alors de difficulté pour personne.
Et cet hébraïsme, nous le retrouvons, exactement semblable dans la bouche de la veuve de Sarepta, s’adressant au prophète Elie (I, Rois,XVII,18).
Elie et cette veuve étaient admis, puisqu’elle l’abritait chez elle et le nourrissait. Et voici que le fils de cette veuve tombe malade et meurt. Elle s’adresse au prophète : « Qu’y a-t-il entre toi et moi, homme de Dieu ? Es tu venu chez moi pour me faire souvenir de mon iniquité et faire mourir mon fils ? ».
Elie lui répondit seulement : « Donne-moi ton fils ». Puis, après avoir prié l’Eternel de ne pas affliger, en lui retirant son fils, cette veuve qui lui avait donné l’hospitalité, il ressuscite l’enfant et le rend à sa mère.

Ici l’expression « qu’y a-t-il entre toi et moi » s’éclaire. Le respect et la crainte du prophète, de « l’homme de Dieu », sont assez évidents chez cette veuve.
L’hébraïsme : « », littéralement « quoi, de toi à moi », signifie simplement : Qu’y a-t-il qui nous concerne tous les deux ? Que me veux-tu ? Ou encore, comme l’entend assez bien la version citée plus haut à propos des Noces de Cana : Qu’attends-tu de moi ?

La phrase mise dans la bouche du Christ par l’évangéliste n’a donc rien de dur ni de hautain. Le mot « femme », pas davantage.
C’est encore ce mot qu’emploie le Christ sur sa croix, alors qu’il va mourir et confie sa mère au « disciple qu’il aimait » :
« Femme, voilà ton fils ! ».
A partir de ce moment, ajoute l’Evangile, le disciple la prit chez lui.
On ne saurait nier l’expression d’amour filial dans cette parole de l’agonisant.
Jésus s’exprimait, répétons-le, dans la langue des Juifs de son temps et de son milieu. Et telle expression qui nous surprend ne tient souvent qu’à ce seul fait. Celle qui forme le sujet de cette petite mise au point en est un saisissant exemple. On voit que les conclusions péjoratives que certains en ont malicieusement tirées s’évanouissent d'un coup
Salut,très bonne explication,c`est exactement ça sans moins ni plus. Mais je pense aussi que n`a pas lieu a affirmer que Jésus Christ n`a jamais appelé Marie de "Maman",car les Évangiles ne retracent pas toute Sa vie.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.wiki-protestants.org/

Hanane 


Résident
Résident
@GRIT a écrit:Au 1er siècle, le mot "maman" n'existait pas dans les langues de l'antiquité.

arretez vos betises pour ne pas dire autre chose, donc tous les gens de l'epoque appellent leur parents femme et homme. franchement

Voir le profil de l'utilisateur

GRIT 


Averti
Averti
Non , les enfants appelaient leurs parents : Père et Mère

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
non Jésus dit femme a Marie ! hanane a raison.c'était ainsi a l'époque.



1- Le troisième jour, il y eut des noces à Cana de Galilée, et la mère de Jésus y était.
2- Jésus aussi fut invité à ces noces, ainsi que ses disciples.
3- Or il n'y avait plus de vin, car le vin des noces était épuisé. La mère de Jésus lui dit : " Ils n'ont pas de vin. "
4- Jésus lui dit : " Que me veux-tu, femme ? Mon heure n'est pas encore arrivée. "



pourquoi vous changez les dires même de Christ? honte a vous!

Voir le profil de l'utilisateur

GRIT 


Averti
Averti

Je parle des ENFANTS , PAS DES ADULTES

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
moi je parle DE LA PAROLE DE JÉSUS..SAIS-TU LIRE? REGARDE LE TITRE DU TOPO! IL EST LE FILS DE MARIE? OUI ALORS LES ENFANTS A CETTE ÉPOQUE DISAIT FEMME A LEURS MÈRES!

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 


Averti
Averti
Jesus appelle "Père" son véritable père. Alors si on suit ton raisonnement Petite Fleur, cela voudrait dire que les fils pouvait appeler "père" leur père mais disait "femme" à leur mère ? Je rejoins Grit là dessus. Les enfants appelait "mère" leur mère, et "père" leur père. Donc l'explication est ailleurs.

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
ho la ,Jésus dit père au créateur, il vient honnoré le créateur, CHOSE QUE TON ÉGLISE NE FAIS PAS!!!! ..pas même Joseph ni Marie! IL LE DIT DANS LA BIBLE COMMENT VOUS NE SAVEZ PAS QUE JE VIENS POUR CELUI QUI M'ENVOIE? A MARIE ET JOSEPH!ALORS QU'ILS L'ONT TROUVÉ DANS LE TEMPLE TOUT GAMIN!!!! alors effectivement puisque ce sont les écritures ET que'IL SAGIT DU MESSAGER..C'EST DIEU QU'IL HONNORE AVANT TOUTE CHOSES..IL VIENT HONNORÉ LE TOUT PUISSANT NON LES HOMMES!de toute facon les hommes ne sont point honnorable!
si il dit femme a Marie, c'est qu'il dit femme a Marie.que je vous voie dire autrement de sa propre parole.


gloire a celui qui vient au nom de tout puissant!

Amen!



c'est ben plat a dire mais le monde ne connaissent pas le Seigneur.la majorité des jeunes catholiques ne savent même pas qui est Moise..il faut les éduqués.si ce n'est pas l'apostasie dites moi je vous prie que vivons nous? vous vous arrachez sa tunique?

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 


Averti
Averti
Il dit Père à Dieu parce que Dieu est son véritable Père et que Lui est Fils. Donc il doit dire mère à Marie qui l'a porté dans ses entrailles, lui donnant chair.

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
non parce que c'est le PREMIER COMMANDEMENT!IL EST SPIRITUEL NON CHARNEL..

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 


Averti
Averti
Le premier commandement c'est lui qui l'a donné aux hommes car Dieu parle par son Fils et le Fils était là tout au commencement, dixit Jean.

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
AVANT DE ME FAIRE LA LECON QUE TU NE CONNAIS PAS DU TOUT PUISQUE TU T'AGENOUILLE DEVANT DES STATUES... AU NOM DE TON ÉGLISE CREDO ,DIT A TON ÉGLISE DE CE REDRESSIR.DIS LEURS DE PASSÉ PAR LA CONFESSE.BAPTISÉ CATHOLIQUE TREMPÉ DANS PISCINE DES MORMONS PASSER A L'ÉTUDE DES TJS J'AI EU MA DOSE DE VOS MENSONGES DANS LES RELIGIONS DES HOMMES!

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 


Averti
Averti
Je reste dans le sujet et ne donne aucunement de leçon à qui que ce soit. Nous sommes dans un forum et je donne mon avis. S'il ne te convient pas, tant pis. Si ça te mets en colère, tant pis aussi.

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
ALORS JÉSUS APELAIT MARIE FEMME.C'EST ÉCRIT DANS LA BIBLE.

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 


Averti
Averti
Je n'ai jamais dit le contraire. Ce que nous cherchons à savoir dans ce sujet c'est pourquoi il l'appelait "femme" au lieu de "mère". Tu as dit ton opinion, j'ai dit la mienne. Voilà tout.

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
PARCE QUE IL EN ÉTAIT AINSI..POURQUOI DU COMMENT SA DONNE QUOI? JUSTE A SEMER LE DOUTE!C'EST COMME SA VIE JE JEUNESSE ON SAIS RIEN..CE N'EST PAS CELA QUI EST IMPORTANT.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 3]

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum