Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

espoirhope 


Enthousiaste
Enthousiaste
Le voile est un signe religieux chrétien !





La première lettre de Paul aux Corinthiens est le premier écrit issu des religions monothéistes à avoir lié le voile des femmes à leur relation à Dieu, en avançant des arguments strictement religieux, c’est-à-dire en incluant le voile dans une démonstration théologique. Dans les écritures monothéistes – la Bible hébraïque, le Nouveau Testament et le Coran – seule la première lettre de Paul aux Corinthiens justifie le port du voile par les femmes en l’appliquant aux rapports qu’ont les hommes et les femmes à Dieu.

L’intérêt particulier de ce texte est d’avoir généré tout un discours sur la tenue des femmes et de leur avoir durablement imposé de se couvrir la tête dans tout le monde chrétien alors que le voile des femmes n’était auparavant qu’une pièce de vêtement d’origine païenne localisée dans les villes des pourtours de la Méditerranée aussi bien en Occident qu’en Orient.

Voir le profil de l'utilisateur

Frenkois 


Récurrent
Récurrent
Leur habit ressemble à celui des femmes musulmanes quand même : on ne voit que la tête.
Bizarre bizarre...

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
ouias la seul différence est que elles ne portent plus leurs voiles de nos jours..connaissez-vous soeur Angèle? elle a pas de voile sur la tête! je sais pas si elle le remettrait par contre ,je suis certaines que oui si il le faut ont mettra nos voiles nous aussi!car le voile est une prescription divine pour les soeurs chastes et digne de Dieu .je dis bien chaste et digne! la vierge! alors messire le hommes votre serpents a sonnettes vous allez devoir le gardez dans vos bobettes.parce que nous sommes loin de la véritable chasteté de nos jours cessez cette hypocrisie.sa fornique ,les MTS, les grossesses non désirées ect ..les fausses vierges qui ce font recoudre cessez de vous mentir.

Voir le profil de l'utilisateur

espoirhope 


Enthousiaste
Enthousiaste
jeûnants et jeûnantes, gardiens de leur chasteté et
gardiennes, invocateurs souvent d’Allah et invocatrices: Allah a préparé
pour eux un pardon et une énorme récompense.
"(Coran 33/ 35).


L'homme et la femme se doivent de garder leur chasteté.

Les bonnes soeurs disent que le voile est obligatoire dans le christianisme.
Les femmes juives portent la perruque ou le voile.

"Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur
chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît
et qu'elles rabattent leur voile sur leurs poitrines
;
et
qu'elles ne montrent leurs atours qu'à leurs maris, ou à
leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs
fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux
fils de leurs frères, ou aux fils de leurs sœurs, ou aux femmes
musulmanes, ou aux esclaves qu'elles possèdent, ou aux domestiques
mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent
tout des parties cachées des femmes
.
..."

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
pas besoin de ce voilée la face par exemple!mais je comprends pour celle qui ont été défiguré a l'acide.comment peut-on faire ce genre de chose?



l'arbre de la connaissance du mal!..l'acide vient du malin une des créations du diable.

Voir le profil de l'utilisateur

Frenkois 


Récurrent
Récurrent
Quels sont les versets qui parlent de ça ?

Voir le profil de l'utilisateur

espoirhope 


Enthousiaste
Enthousiaste
Ce n'est pas parce que des tarés ont fait cela que tout le monde est pareil!

Ce sont des illétrés qui n'ont aucune science...

Tu parles de l'histoire des femmes qui ont été aspergés d'acide car elles sont parties à l'école?

Le prophète n'a nullement interdit aux femmes de s'instruire, de travailler, de sortir, ou d'aller à la mosquée... Les femmes au temps du prophète, étaient même médecins et soignaient le prophète pendant ses expéditions...et les malades! Leur donnait à boire, etc.

Une femme si elle veut aller à la mosquée pour faire la prière de 'icha (la prière du coucher du soleil) peut le faire en demandant la permission à son mari!

Et je ne pense pas que le prophète aie pu interdire que la femme conduise en voiture étant donné que les femmes du prophète conduisaient des chameaux en étant sur des palanquins lorsqu'elles étaient en expédition avec le prophète pour les batailles, etc.

Si tu lis les traditions prophétiques et ce que tu vois aujourd'hui à la télé, c'est rien à voir...



Dernière édition par espoirhope le Mer 14 Mar - 17:56, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
ils on pas juste aucune science..ils sont vraiment dans les ténèbres..il faut y voir a ces énergumens là...ils font le mal. ..que faites vous avec ce genre d 'énergumen là? sont-ils juger pour ce mal?

Voir le profil de l'utilisateur

espoirhope 


Enthousiaste
Enthousiaste
d'abord, ce sont les talibans qui font cela, et les talibans sont réputés pour n'avoir aucune science et interpréter les lois à leur manière. Tu ne trouveras jamais cela dans un pays arabe où la science est développée.

Cependant, pour ceux qui transgressent les lois coraniques:

- fornication, adultère, il faut la lapidation à pierres,
- vol après récidives, la loi applique de couper les mains,
- sorcellerie, magie: la loi prévoit une peine,
-alcool, la loi prévoit 80 coups de fouet.
-homosexualité: la loi prévoit une grave peine.
-homicide: la loi prévoit le talion,
- etc
etc.

Et ceci, vous devez en être d'accord, pourquoi? parce que Dieu a donné une grave sentence par exemple à Sodomme et gomore en la rayant de la carte et en les foudroyant tous... donc la sentence divine reste la même.

Pour le vol, le prophète a dit: "si ma fille fatima volerait, je lui couperais la main"

Pour la sorcellerie: cela peut arriver jusqu'à tuer la personne, sinon ca la tourmente et la rend folle (folie) donc ce mal se paye,

pour l'homicide, je trouve cela normal, "Tu ne tueras point la vie que Dieu a rendu sacrée (Coran)" idem torah.

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
ouais savez tu que si il y aurait de la vrai amour et du vrai partage la lapidation ou tout ces jugements n'aurait pas lieu d'être? alors il faut ce montrer miséricorde, car nous savons fort bien qu'ils et elles ont été abusé.



tu parle de drogue ou sont les plus grosses cultures dans le mondial?

http://www.didier-pol.net/8cultiv.htm

Voir le profil de l'utilisateur

espoirhope 


Enthousiaste
Enthousiaste
@petite fleur a écrit:ouais savez tu que si il y aurait de la vrai amour et du vrai partage la lapidation ou tout ces jugements n'aurait pas lieu d'être? alors il faut ce montrer miséricorde, car nous savons fort bien qu'ils et elles ont été abusé.



tu parle de drogue ou sont les plus grosses cultures dans le mondial?

http://www.didier-pol.net/8cultiv.htm

Oui mais le prophète Mohammad sws racontait qu'en Arabie avant qu'il devienne prophète, il voyait les juifs d'Arabie qui pratiquaient déjà le fouet en public pour ceux qui faisaient l'adultère, c'est écrit aussi dans leur torah!

Et jeanne d'Arc qui a été amenée au bûcher parce qu'on la soupçonnait de faire la sorcellerie en France! Pourtant ils n'étaient pas musulmans. Ils étaient chrétiens.


Voir le profil de l'utilisateur

Tumadir 


Averti
Averti
Les premiers écrits historiques faisant référence au fait de se couvrir la tête, pour les femmes, remontent aux textes légaux assyriens du 13e siècle avant J.-C.  Seules les femmes de la noblesse se couvraient alors la tête.  Il était interdit aux prostituées, aux esclaves et aux femmes pauvres de faire de même.  Il existe des traces écrites faisant référence à divers couvre-chefs, chez les femmes, au sein des empires grec et romain.  À Rome, se couvrir la tête était associé à la prière et à la dévotion, tandis qu’en Grèce, certaines poteries et sculptures de l’époque mènent à croire que les femmes jugées respectables se couvraient la tête pour sortir de chez elles.  Au fur et à mesure des découvertes historiques et archéologiques, les opinions sur le sujet varient, mais il demeure certain que le fait de se couvrir la tête, chez les femmes, était bel et bien une réalité de l’époque.
Lire la suite :

http://www.islamreligion.com/fr/articles/10443/le-hijab-dans-la-bible-et-la-torah-partie-1-de-2/

Voir le profil de l'utilisateur

Starheater 


Résident
Résident
@Tumadir a écrit:
Les premiers écrits historiques faisant référence au fait de se couvrir la tête, pour les femmes, remontent aux textes légaux assyriens du 13e siècle avant J.-C.  Seules les femmes de la noblesse se couvraient alors la tête.  Il était interdit aux prostituées, aux esclaves et aux femmes pauvres de faire de même.  Il existe des traces écrites faisant référence à divers couvre-chefs, chez les femmes, au sein des empires grec et romain.  À Rome, se couvrir la tête était associé à la prière et à la dévotion, tandis qu’en Grèce, certaines poteries et sculptures de l’époque mènent à croire que les femmes jugées respectables se couvraient la tête pour sortir de chez elles.  Au fur et à mesure des découvertes historiques et archéologiques, les opinions sur le sujet varient, mais il demeure certain que le fait de se couvrir la tête, chez les femmes, était bel et bien une réalité de l’époque.
Lire la suite :

http://www.islamreligion.com/fr/articles/10443/le-hijab-dans-la-bible-et-la-torah-partie-1-de-2/



Bonjour Tumadir. Je ne croirais pas que le port du voile soit une coutume particulière venant d'une religion lointaine. Je crois que ces coutumes n'ont pas été suivit à cause d'une prescription religieuse mais bien d'une raison purement "pratique".
Puisque pratiquement tout les Peuples de la Terre tire leur origine de l'Orient, et que la particularité de l'orient est qu'il faut très chaud, je crois que cette coutume viens du fait que les gens devaient se protégé contre la chaleur et surtout des rayons du Soleil.
Autre particularité d'aujourd'hui des Peuples Orientaux sont cette espèce de grande robe ou manteau qui est contraire à la mode aujourd'hui de porté, et cette coutume se justifie par le fait qu'un vêtement très ample protège mieux de la chaleur qu'un pantalon, et cela quel que soit le sexe de la personne.
Ainsi une personne vivant en Orient pourra être plus à l'aise dans une vêtement ample dans un endroit qui fait 40°C qu'en pantalon ou en pantalon court (short).
Pour ce qui est du Hidjab, cette coutume relève de la décision des hommes plus enclin a être jaloux que les femmes, ne laissant voir que faiblement les yeux, l'homme se sent plus à la en compagnie de la gente féminine, qu'il soit avec sa femme ou en présence de femmes. L'autre côté de cette coutume pratique est d'évité toute tentation inutile qui pourrait entraîné des regards de désir de la part des hommes.
Je crois que le port de l'Hidjab a été "consacré" par les hommes coutume religieuse, et les femmes aussi peut-être, afin d'évité tout danger de s'exposer inutilement au danger de Transgresser en courtisant une femme qui serait peut-être marié.  
Dans les grands centres urbains de l'Orient les coutumes sont mixtes, certaines femmes portent le Hidjab, d'autre pas, là aussi cela relève de questions pratiques. Dans une édifice à bureaux il serait fort peu pratique de porté le vêtement classique des femmes Orientales, elle seraient toujours accroché dans leur coin de bureau ou autre objet accrochant. Quoique on s'habitue à tout quand on est habitué de faire attention cela ne pose qu'un problème mineur, surtout si l'endroit est spacieux.
Les femmes de l'Orient travaillaient souvent à l'extérieur de leur habitation ou tente, surtout dans les temps de nos Ancêtres Bibliques, la Nature leur apprenaient bien vite qu'il était mieux pour une femme d'avoir les cheveux longs, car en attachant ces cheveux longs à la base de la tête, elles pouvaient ainsi évité d'avoir les cheveux dans la figure si elles devaient se penché, et en second lieu, elles évitaient d'avoir des "coups de Soleil" à l'arrière du cou. 
Donc, tout ici est d'ordre pratique. Un autre exemple que je vais te donné à considéré au propos de l'hidjab, c'est la "sécurité" en usine là où il peut existé de la machinerie dangereuse. Un vêtement ample peut s'enroulé facilement dans une engrenage ou poulie de machine, j'ai vue une femme avoir la moitié de ses cheveux blonds arraché parce que pris dans un rouleau d'entraînement. Un employeur qui a trop d'accidents relatif à un manque de sécurité peut payé de fortes amendes, car point de vue Lois, c'est vue comme de la "négligence criminel". Or dans le domaine du meuble, la compétition est féroce, une forte amende équivaux à une faible augmentation de salaire.
Donc, à mon simple avis, tous ces coutumes ancestrales ont pour origine la logique de l'emplois d'un mode de vie.

Starheater

Voir le profil de l'utilisateur

Starheater 


Résident
Résident
@Tumadir a écrit:
Les premiers écrits historiques faisant référence au fait de se couvrir la tête, pour les femmes, remontent aux textes légaux assyriens du 13e siècle avant J.-C.  Seules les femmes de la noblesse se couvraient alors la tête.  Il était interdit aux prostituées, aux esclaves et aux femmes pauvres de faire de même.  Il existe des traces écrites faisant référence à divers couvre-chefs, chez les femmes, au sein des empires grec et romain.  À Rome, se couvrir la tête était associé à la prière et à la dévotion, tandis qu’en Grèce, certaines poteries et sculptures de l’époque mènent à croire que les femmes jugées respectables se couvraient la tête pour sortir de chez elles.  Au fur et à mesure des découvertes historiques et archéologiques, les opinions sur le sujet varient, mais il demeure certain que le fait de se couvrir la tête, chez les femmes, était bel et bien une réalité de l’époque.
Lire la suite :

http://www.islamreligion.com/fr/articles/10443/le-hijab-dans-la-bible-et-la-torah-partie-1-de-2/


Bonjour Tumadir, j'ai lu l'article qui traite du hidjab, quand je suis arriver à l'Épître de 1 Corinthien 11:5, j'ai clos ma lecture car ce verset seul ne transmet pas toute la portée de l'enseignement de Paul l'Apôtre. L'auteur de cette article à créé un "paradoxe" qui fait que ce verset mentionné entre en contradiction avec un autre verset un peu plus loin:
1 Corinthiens 11:14-15
14  La nature elle-même ne vous enseigne-t-elle pas que c’est une honte pour l’homme de porter de longs cheveux,
15  mais que c’est une gloire pour la femme d’en porter, parce que la chevelure lui a été donnée comme voile ?

Si tu lis les verset suivant, tu vas remarqué que Paul traite que des "contestateurs" ergotent toujours les enseignement reçu des Apôtres du Christ, pourtant le verset 14 est assez clair en soi:

14  La nature elle-même ne vous enseigne-t-elle pas que c’est une honte pour l’homme de porter de longs cheveux,

Le sujet se rapporte donc à la Nature que Dieu a créé et au signe de sujétion (marque d'autorité de l'homme sur la Femme seulement, et non de chasteté et tout le bazar) de la femme à l'homme. Dans le verset 6, Paul fait remarqué que si elle n'est pas voilée (par ces cheveux), elle doit se rasé la tête:

6  Si donc une femme ne met pas de voile, alors, qu’elle se coupe les cheveux! Mais si c’est une honte pour une femme d’avoir les cheveux coupés ou tondus, qu’elle mette un voile.

(Note importante: la Phrase du verset 6 à été mal traduite, on devrais plutôt lire: "Si la femme porte un Voile, qu'elle se rase les cheveux". Cette phrase est "paradoxale" dans la façon qu'elle fut traduite. Elle est génératrice de "non-sens").


Starheater
 

Voir le profil de l'utilisateur

Starheater 


Résident
Résident
@Tumadir a écrit:
Les premiers écrits historiques faisant référence au fait de se couvrir la tête, pour les femmes, remontent aux textes légaux assyriens du 13e siècle avant J.-C.  Seules les femmes de la noblesse se couvraient alors la tête.  Il était interdit aux prostituées, aux esclaves et aux femmes pauvres de faire de même.  Il existe des traces écrites faisant référence à divers couvre-chefs, chez les femmes, au sein des empires grec et romain.  À Rome, se couvrir la tête était associé à la prière et à la dévotion, tandis qu’en Grèce, certaines poteries et sculptures de l’époque mènent à croire que les femmes jugées respectables se couvraient la tête pour sortir de chez elles.  Au fur et à mesure des découvertes historiques et archéologiques, les opinions sur le sujet varient, mais il demeure certain que le fait de se couvrir la tête, chez les femmes, était bel et bien une réalité de l’époque.
Lire la suite :

http://www.islamreligion.com/fr/articles/10443/le-hijab-dans-la-bible-et-la-torah-partie-1-de-2/


Excuse-moi Tumadir, j'avais une question à te poser en rapport avec le Hidjab:

Quel est la Raison profonde pour laquelle Dieu exigerait des Femmes d'être voilé?

Jusqu'à date dans la Bible par l'Apôtre Paul, IL a abrogé bien des coutumes qui ne servait pas la Cause de la Justice et de l'Amour de son Prochain. Car ces coutumes n'ont aucune teneur en spiritualité basé sur la Justice et l'amour de son Prochain.
Le meilleur exemple que tout le Monde connait est le "symbolisme" qui se dégage de la "coutume" de la Circoncision, enlevé le Prépuce de l'homme après 8 jours après sa Naissance signifiait que cette homme ouvrait son Coeur à Dieu. 
Or, il n'y a rien de tel pour la femme qui aurait une équivalence, pour la Femme, rien n'a été exigé de Dieu. Mais si l'homme n'ouvre pas son Coeur à Dieu et ne se soumet pas à LUI, que lui sert d'avoir été Circoncis? 
Ces règles ont été mis par exprès par l'Ange de Dieu afin que le Christ libère le Peuple de ce Joug, en second lieu, il y avait peut-être une raison de "propreté" aussi, ou c'était pour les deux raisons.
Qui viendra libéré les Musulmans de leur Joug? Sans être irrespectueux, je fais seulement un parallèle, ni plus, ni moins, c'est comme la Jeune Religion que entre dans sa Phase Adulte en se libérant de son Joug comme le Christ le fit avec certains Juifs de son époque.

Starheater

Voir le profil de l'utilisateur

Tumadir 


Averti
Averti
@Starheater a écrit:

Excuse-moi Tumadir, j'avais une question à te poser en rapport avec le Hidjab:

Quel est la Raison profonde pour laquelle Dieu exigerait des Femmes d'être voilé?
Peut-être pour se distinguer des non croyantes.

Voir le profil de l'utilisateur

Starheater 


Résident
Résident
@Tumadir a écrit:
@Starheater a écrit:

Excuse-moi Tumadir, j'avais une question à te poser en rapport avec le Hidjab:

Quel est la Raison profonde pour laquelle Dieu exigerait des Femmes d'être voilé?
Peut-être pour se distinguer des non croyantes.


Ta réponse à beaucoup de bon sens.


Starheater

Voir le profil de l'utilisateur

giliathnc 


Récurrent
Récurrent
Je me permets d'ajouter: que la Bible nous apprend aussi que Dieu juge au coeur et non à l'apparence ;) cf. le choix de David en 1 Samuel 16 7-8

A mon avis, il n'est pas tant question du vestimentaire que de savoir comment appliquer sa liberté de femme en se distinguant des autres religions et conservant la distinction du genre voulu de Dieu à l'époque de Paul. 

Mais je suis d'accord sur le fait que la longueur des cheveux (rasé ou non coupé), la barbe (idem), les papillotes se rapprochent bien des signes ostentatoires naturels. Là où, le voile, le Hijab, le turban sikh sont des signes ostentatoires vestimentaires de tête.

Maintenant concernant le titre du sujet voici mon avis.
Le voile chrétien n'est pas obligatoire, bien que des communautés chrétiennes l'ont attribué à l'enseignement de Paul ou un prolongement de pratique juive (Hallaka).
Et pour cause, Paul décrit cette pratique dans une de ces lettres aux Corinthiens. 
Or ce qui est en cause dans cette pratique est:
La place nouvelle de la femme chrétienne dans la communauté de Corinthe.

Comme l'a souligné Starheater, c'est bien de la longueur de cheveux dont il parle alors que le voile juif n'est pas l'objet de cette lettre. 
Comme abordé dans le document partagé par Tumadir, Corinthe contenait plusieurs communautés culturelle et religieuse. La communauté chrétienne toute nouvelle devait pouvoir se distinguer de celle-ci et c'est à prendre en compte. 

Si on veut explorer, le sens non symbolique d'une pratique en lien avec le voile, il faut considérer plusieurs éléments: 
1) Les hétaïres grecques étaient des concubines (prostituée pour notre époque) qui portaient les cheveux courts et étaient les seules à pouvoir siéger dans des évènements publics en compagnie d'hommes sans être "mal vue" 
2) Les juives du 2ème temple portaient deux voiles (Hallaka) et n'étaient généralement pas autorisées à sortir de chez elles. Quid à la synagogue ? Un mythe juif voulait que les femmes fussent enlevées par les anges qui les tirer par les cheveux... anecdotiques ?
3) Chez les Romains, une femme divorcée ou accusée d'adultère ou encore une esclave voleuse était jetée dans la rue avec la tête rasées.  
4) Corinthe avait un temple important dédié à Aphrodite, qui comptait des milliers d'Hérodules. C'étaient des prêtresses sacrées qui servait à rendre culte à aphrodite... puisque le culte pouvait inclure des relations sexuelles avec elles. Chose intéressante, elles étaient généralement des jeunes filles kidnappées qui au bout d'un an avaient la tête rasée et été jeté dans la rue. Autre chose intéressante, les rites d'aphrodite incluaient souvent une inversion sexuelle: travestissement ou plus... quid de la coupe de cheveux ? 
5) Chez les Grecs, les Pythia ou Oracle d'Apollon parlaient en langues. Elle pouvait être vierge ou non, mais était souvent issue des classes aisées pouvaient être mère avant d'entrer dans le service d'Apollon. Mais dans ce cas, sa vie de famille passait au second plan. Est-ce qu'il est possible que le parler en langue des femmes chrétiennes ait pu les assimiler à des prêtresses de culte païen ? Ou encore que les chrétiennes commençaient à confondre leur statut de femme au foyer ? 
6) Chez les Grecs et Romains, les pratiques Baccanales (Baccus ou Dyonisos) ou pratique à mystère incluait un travestissement ou le port de voile d'une certaine couleur étaient considéré comme une libération de la femme temporaire (durant les nuits de culte). 
7) Chez les Romains le port de voile d'une certaine couleur était le signe de virginité portait durant les festivités de noce. Après la première nuit, le voile était enlevé et gardait pour aider la prochaine vierge à passer sa nuit avec courage.  
8) Dernier aspect la moralité d'une femme semblait lié à sa coupe ou son voile selon sa culture. D'après Stark (le sociologue par le héros), l'Église primitive comptait beaucoup plus de femmes que d'hommes alors que c'était l'inverse dans la société Greco romaine. Il est possible que ce soit pour favoriser les mariages exogames, alors que le célibat était si non valorisé au moins considéré comme neutre par l'Église primitive. Ce qui était pour des femmes vierges, un moyen d'émancipation individuelle inexistant dans les sociétés de l'époque. 

Alors cela amène à se poser quatre questions:
1) En sachant que la communauté de Corinthe chrétienne connaissait des problèmes internes et que Paul répond à leurs problématiques: à quelle communauté culturelle s'adresse Paul ? 
2) Sans parler de longueur de cheveux, est-ce que le port de voile correspond ou non à une pratique cultuelle ou permanente ?  
3) Comment devons-nous considérer notre pratique religieuse actuelle en sachant que Paul répond à une problématique précise à une époque donné. 
4) célibataire ou mariée ? La question du comment se comporter publiquement en tant que croyant de genre (sexe) différent est au centre de ces textes de Paul. 

Bien à vous. 

Ps: jeté dans la rue peut aussi vouloir dire vendu comme prostituée...

Sources: 
Pline l’Ancien, Histoire Naturelle, livre 28, ch. 23, 78-80 ; livre 7, ch. 65. 
Packer, Tenney, White, Le monde de l'Ancien Testament, Floride, Vida, 1987, pp. 128-133    
- Clement d’Alexandrie, Paedagogus, 1. 1. 1. 4. 

Kuen, Alfred, La femme dans l'église, Suisse, Emmaüs, 1994, pp. 34-35.    
- Gundry, Patricia, Woman be free, Michigan, Zondervan, 1977, p.65.

- Lee Anna Starrr, The Bible Status of Woman, Zarephath, Pillar of Fire, 1955, p.28.    
- Jones H. Gabriel, http://www.ancient.eu/Pythia/ consulté le 4 décembre. 
Evans, Mary J., Woman in the Bible, Illinois, InterVarsity Press, 1983, p.83.    
- Ruether, Religion and Sexism, p.126 



Dernière édition par giliathnc le Ven 5 Aoû - 2:33, édité 1 fois (Raison : ajout des sources et corrections fautes)

Voir le profil de l'utilisateur

Starheater 


Résident
Résident
@giliathnc a écrit:Je me permets d'ajouter: que la Bible nous apprend aussi que Dieu juge au coeur et non à l'apparence ;) cf. le choix de David en 1 Samuel 16 7-8

A mon avis, il n'est pas tant question du vestimentaire que de savoir comment appliquer sa liberté de femme en se distinguant des autres religions et conservant la distinction du genre voulu de Dieu à l'époque de Paul. 

Mais je suis d'accord sur le fait que la longueur des cheveux (rasé ou non coupé), la barbe (idem), les papillotes se rapprochent bien des signes ostentatoires naturels. Là où, le voile, le Hijab, le turban sikh sont des signes ostentatoires vestimentaires de tête.

Maintenant concernant le titre du sujet voici mon avis.
Le voile chrétien n'est pas obligatoire, bien que des communautés chrétiennes l'ont attribué à l'enseignement de Paul ou un prolongement de pratique juive (Hallaka).
Et pour cause, Paul décrit cette pratique dans une de ces lettres aux Corinthiens. 
Or ce qui est en cause dans cette pratique est:
La place nouvelle de la femme chrétienne dans la communauté de Corinthe.

Comme l'a souligné Starheater, c'est bien de la longueur de cheveux dont il parle alors que le voile juif n'est pas l'objet de cette lettre. 
Comme abordé dans le document partagé par Tumadir, Corinthe contenait plusieurs communautés culturelle et religieuse. La communauté chrétienne toute nouvelle devait pouvoir se distinguer de celle-ci et c'est à prendre en compte. 

Si on veut explorer, le sens non symbolique d'une pratique en lien avec le voile, il faut considérer plusieurs éléments: 
1) Les hétaïres grecques étaient des concubines (prostituée pour notre époque) qui portaient les cheveux courts et étaient les seules à pouvoir siéger dans des évènements publics en compagnie d'hommes sans être "mal vue" 
2) Les juives du 2ème temple portaient deux voiles (Hallaka) et n'étaient généralement pas autorisées à sortir de chez elles. Quid à la synagogue ? Un mythe juif voulait que les femmes fussent enlevées par les anges qui les tirer par les cheveux... anecdotiques ?
3) Chez les Romains, une femme divorcée ou accusée d'adultère ou encore une esclave voleuse était jetée dans la rue avec la tête rasées.  
4) Corinthe avait un temple important dédié à Aphrodite, qui comptait des milliers d'Hérodules. C'étaient des prêtresses sacrées qui servait à rendre culte à aphrodite... puisque le culte pouvait inclure des relations sexuelles avec elles. Chose intéressante, elles étaient généralement des jeunes filles kidnappées qui au bout d'un an avaient la tête rasée et été jeté dans la rue. Autre chose intéressante, les rites d'aphrodite incluaient souvent une inversion sexuelle: travestissement ou plus... quid de la coupe de cheveux ? 
5) Chez les Grecs, les Pythia ou Oracle d'Apollon parlaient en langues. Elle pouvait être vierge ou non, mais était souvent issue des classes aisées pouvaient être mère avant d'entrer dans le service d'Apollon. Mais dans ce cas, sa vie de famille passait au second plan. Est-ce qu'il est possible que le parler en langue des femmes chrétiennes ait pu les assimiler à des prêtresses de culte païen ? Ou encore que les chrétiennes commençaient à confondre leur statut de femme au foyer ? 
6) Chez les Grecs et Romains, les pratiques Baccanales (Baccus ou Dyonisos) ou pratique à mystère incluait un travestissement ou le port de voile d'une certaine couleur étaient considéré comme une libération de la femme temporaire (durant les nuits de culte). 
7) Chez les Romains le port de voile d'une certaine couleur était le signe de virginité portait durant les festivités de noce. Après la première nuit, le voile était enlevé et gardait pour aider la prochaine vierge à passer sa nuit avec courage.  
8) Dernier aspect la moralité d'une femme semblait lié à sa coupe ou son voile selon sa culture. D'après Stark (le sociologue par le héros), l'Église primitive comptait beaucoup plus de femmes que d'hommes alors que c'était l'inverse dans la société Greco romaine. Il est possible que ce soit pour favoriser les mariages exogames, alors que le célibat était si non valorisé au moins considéré comme neutre par l'Église primitive. Ce qui était pour des femmes vierges, un moyen d'émancipation individuelle inexistant dans les sociétés de l'époque. 

Alors cela amène à se poser quatre questions:
1) En sachant que la communauté de Corinthe chrétienne connaissait des problèmes internes et que Paul répond à leurs problématiques: à quelle communauté culturelle s'adresse Paul ? 
2) Sans parler de longueur de cheveux, est-ce que le port de voile correspond ou non à une pratique cultuelle ou permanente ?  
3) Comment devons-nous considérer notre pratique religieuse actuelle en sachant que Paul répond à une problématique précise à une époque donné. 
4) célibataire ou mariée ? La question du comment se comporter publiquement en tant que croyant de genre (sexe) différent est au centre de ces textes de Paul. 

Bien à vous. 

Ps: jeté dans la rue peut aussi vouloir dire vendu comme prostituée...

Sources: 
       Pline l’Ancien, Histoire Naturelle, livre 28, ch. 23, 78-80 ; livre 7, ch. 65. 
       Packer, Tenney, White, Le monde de l'Ancien Testament, Floride, Vida, 1987, pp. 128-133    
- Clement d’Alexandrie, Paedagogus, 1. 1. 1. 4. 

-     Kuen, Alfred, La femme dans l'église, Suisse, Emmaüs, 1994, pp. 34-35.    
- Gundry, Patricia, Woman be free, Michigan, Zondervan, 1977, p.65.
 
- Lee Anna Starrr, The Bible Status of Woman, Zarephath, Pillar of Fire, 1955, p.28.    
- Jones H. Gabriel, http://www.ancient.eu/Pythia/ consulté le 4 décembre. 
Evans, Mary J., Woman in the Bible, Illinois, InterVarsity Press, 1983, p.83.    
   - Ruether, Religion and Sexism, p.126 


Très intéressant exposé; 4 Étoiles sur 5. 

Maintenant pour ce qui est de Paul, celui-ci s'inspirait surtout de la Nature. Bon, tout le monde voit les hommes devenir chauve, mais chez la femme c'est tout autre chose, même les femme avancées en âge conserve encore leur cheveux sur la tête, alors que les hommes sont rares qui n'ont pas perdus le 3 quart de leur cheveux.
Ceci pour l'Apôtre Paul fut une révélation qu'il enseigna selon ce que lui inspirait la Nature. J'estime à environ 60 à 80% les coutumes des Peuples liés au côté pratique, Naturellement il y a les rituels qui ont été introduit par les Anges, exemple: La Circoncision. Certains croient que c'étaient pour des raisons purement hygiénique, d'autre croit que c'est autre raison obscure. D'une façon ou d'une autre il est de mon avis que ce choix appartient aux femmes uniquement, c'est leur corps. Je vois de plus en plus de femmes qui ne portent pas de maquillages, tandis que d'autres, elles ont besoin de se sentir belles en toutes circonstances. Certes, ceci peux être considéré comme de l'orgueil féminin, mais qu'une femme se fasse belle pour son amoureux n'a rien selon moi de déplacer ou d'attentat à la pudeur. Il est certain que la femme dois tenir compte des regards autre que celui de son homme, si bien qu'il est préférable qu'une femme reste au naturel plutôt que de crier sur les toits qu'elle est la plus jolie du restaurant de la place, car nombreuses sont les tentations de ceux qui n'ont pas de femmes, et une femme peut être tenté d'être frôlé par un homme qui lui plaît. Ceci n'est en faite qu'une question de bons sens.
Si les Arabes et Musulmans préfèrent que leur femmes soient voilés, c'est bien à mon sens. Moi si je serais chef d'une entreprise, et qu'une femme ayant un djihad se présenterait pour travaillé sur une machine, il est certain que je l’emploierais, et cela même si elle laisse voir juste les yeux, à condition que cela nuise d'aucune façon à sa sécurité, tant au niveau de ses mains que de sa tête, il faudrait qu'elle assurerais que son Voile soit toujours bien sécurisé pour qu'il ne pende pas à force de bouger.
J'ai connu une jeune femme qui se fit arraché la moitié du cuir chevelu parce que ses cheveux n'avaient pas été attachés proprement, quand tu es une jolie jeune femme il y a de quoi être malheureuse longtemps.
Je suis certain que la plupart des coutumes viennent d'une tendance à être pratique. Aujourd'hui ce n'est plus le cas, une anneau a la lèvres pour montrer que nous sommes différents n'est pas recommandable, une mode, c'est d'affiché un certain goût vestimentaire, mais ce troué la peau pour être remarqué des autres est à mon simple avis une mauvaise coutume. Mais, chacun est libre de faire ce qu'il veux avec son corps, mais faut pas exagéré.

Starheater  

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum