Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 3 sur 3]

51Re: le procès pétrolier du siècle le Lun 15 Oct - 18:20

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
Le Brésil doit se préparer à de grandes fuites du pétrole “pré-sel”

Brésil / 15.10.2012 / Amérique du sud

Que se passerait-il en cas de fuite de pré-sel dans les mêmes proportions que celle de BP dans le Golfe du Mexique? L’image ci-dessous tente d’y répondre. Elle montre une superposition, sur le littoral brésilien, de la tâche de pétrole qui s’est répandue dans le Golfe. En rose on aperçoit les unités de conservation marines qui seraient touchées.

Cartographie d’un scénario catastrophe d’une fuite pré-sel sur le littoral brésilien

Une image satellite de prévention




Cette image n’a pas un but scientifique, mais elle aide à montrer la dimension du danger qu’une fuite de pré-sel représente. Elle a été faite par le géologue américain John Amos, qui participe du VIIème Congrès Brésilien des Unités de Conservation, à Natal.

Amos est le Président de SkyTruth, une petite ONG qui utilise la technologie satellite, disponible à tous via Google Earth, pour surveiller les impacts environnementaux, comme ceux causés par l’exploration de pétrole en mer. SkyTruth a procédé à des analyses de pétrole issu de différentes fuites, et a été la première organisation à donner l’alerte concernant l’accident provoqué par Chevron au Brésil, dans la Baie de Campos.

Des fuites de pétrole inévitables

Pour John Amos, tôt ou tard, des fuites de pétrole vont se produire. il est donc primordial pour le Brésil d’y être préparé. “J’aimerais croire qu’il n’y aura pas de fuite de pré-sel. Mais comme cela est peu probable, il vaut mieux que le Brésil soit prêt, avec les équipements nécessaires pour nettoyer le pétrole, en priorité dans les zones protégées qui pourraient être affectées”, affirme-t-il.

Difficile de se préparer au pire scénario

Une des amendes infligée par l’Agence Nationale du Pétrole (ANP) à Chevron sanctionnait l’absence d’équipements de contrôle des fuites. En outre, la technologie de nettoyage du pétrole est dépassée – beaucoup plus d’argent a été investi dans les technologies d’exploration du pétrole que dans celle de nettoyage des fuites. Amos estime que le Brésil devrait assumer un rôle de leader dans le développement de ces technologies. “Je sais que l’exploration ne va pas s’arrêter. Mais j’aimerais voir le Brésil à la pointe du développement de technologies de nettoyage et de prévention des accidents, parce qu’il semble que ce leadership ne sera pas assumé par les Etats Unis”.

http://www.greenetvert.fr/2012/10/15/le-bresil-doit-se-preparer-a-de-grandes-fuites-du-petrole-pre-sel/67605

vaut mieux prévenir que guérir.

Voir le profil de l'utilisateur

52Re: le procès pétrolier du siècle le Dim 21 Oct - 22:49

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
latribune.fr | 21/10/2012, 17:20 - 143 mots

Deux ans après l'explosion spectaculaire de la plateforme Deep Horizon, une nouvelle fuite a été repérée par les gardes côtes américains.
L'explosion de Deepwater Horizon dans le Golfe du Mexique en avril 2010 avait fait onze morts et provoqué l'une des pires catastrophes écologiques aux Etats-Unis. Trois mois d'efforts de BP avaient été nécessaires pour tenter de colmater la brèche dans le fond marin, à travers laquelle se sont échappés l'équivalent de 5 millions de barils, presque 1 milliards de litres, d'or noir. Seulement, depuis quelques jours, des nouvelles fuites ont été repérées.
440 litres par jour
D'après les gardes côtes américains, la fuite serait apparue au moins depuis le 16 septembre et deverserait en moyenne 440 litres de pétrole brut dans les eaux du Golfe du Mexique chaque jour. Selon les premiers résultats de leurs investigations, la fuite proviendrait d'une brèche dans le dôme utilisé pour contenir le pétrole dans le puits de Macondo. Dôme situé à environ 500 mètres sous la surface de l'eau.
http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/energie-environnement/20121021trib000726195/une-nouvelle-fuite-de-petrole-sur-le-site-de-deepwater.html
l'odeur nocturne s'en viens!

Voir le profil de l'utilisateur

53Re: le procès pétrolier du siècle le Mar 13 Nov - 22:32

Invité 


Invité

Selon un rapport de l'Agence internationale de
l'énergie, les États-Unis bientôt premier producteur de pétrole







RCQC
|


Par Radio-Canada.ca
















Publication: 12/11/2012 09:38 EST Mis à jour: 12/11/2012 09:50 EST





















































































D'ici 2020, les États-Unis devraient dépasser l'Arabie
saoudite et la Russie pour devenir le plus important producteur de
pétrole du monde, prédit un rapport de l'Agence internationale de
l'énergie (AIE).


L'an passé, l'organisation prévoyait pourtant que l'Arabie saoudite
resterait le premier producteur de brut au moins jusqu'en 2035. L'AIE
s'attend maintenant à ce que les États-Unis atteignent l'autosuffisance
énergétique d'ici cinq ans en raison de la forte croissance de la
production de pétrole et de gaz de schiste.


« Les développements de l'énergie aux États-Unis sont de grande
ampleur, et leurs effets pourraient être ressentis par-delà l'Amérique
du Nord et le secteur énergétique », indique le rapport. Graduellement,
les États-Unis diminueront leurs importations de pétrole et d'ici 2030,
l'Amérique du Nord deviendra un exportateur net de brut, d'après l'AIE.


Tout de même, l'Arabie Saoudite devrait dépasser les États-Unis dans
la production de pétrole en 2030 lorsque sa production augmentera, alors
que celle des États-Unis sera en recul. Pendant ce temps, l'AIE
s'attend à ce que la production au Canada continue à grimper pour passer
de 3,5 millions de barils par jour, en 2011, à 6,3 millions de barils
en 2035.


D'ailleurs, le rapport anticipe des progressions de la demande et des
prix du pétrole au cours des prochaines décennies. D'ici 2035, la
demande devrait augmenter de 14 %, à 99,7 millions de barils par jour.
Le prix du baril de brut devrait être d'environ 125 $ comparativement à
107 $ cette année.


« La croissance de la consommation de pétrole dans les pays
émergents, particulièrement celle liée aux transports en Chine, en Inde
et au Moyen-Orient, va plus que compenser la réduction de la demande
dans l'OCDE », précise l'AIE.


SOURCE http://quebec.huffingtonpost.ca/2012/11/12/etats-unis-petrole_n_2116638.html

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 3 sur 3]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum