Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 2 sur 3]

26Re: le procès pétrolier du siècle le Jeu 10 Mai - 22:29

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
non,vraiment pas! mais c'est une réalité auquel nous sommes tous concerné et tu veux certe pas savoir ce que je penses des innactifs pour contré ce malin et qui ce font la guerre des balivernes." du c'est moi qui a raison et toi tord" je suis dans la vérité et toi forcément dans le mensonge...et blablabla...comme ces scribes et pharisiens... qui au bout...veut, veut pas ,fera son chemin..alors le monde de demain sans "eau de vie" pas sur d'un coup et toi?

poême spirituel





Mon cœur silencieusement crie
Ma détresse qui est infinie
Je me débats contre les démons
Qui m'entraînent vers le fond...

Ne pas céder à leur appel
Résister, même s'ils me harcèlent
Refuser de leurs tendre la main
Et de les suivre loin du chemin...

De toutes mes forces je lutte
Pour éviter cette ultime chute
Tout peut paraître bénin
Mais un choix serait la fin...

Ne pas imaginer le pire
Croire encore à l'avenir
Trouver du courage, encore,
Pour ne pas sombrer dans ce décor

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
BP - La marée noire de 2010 continue de peser sur les comptes


mardi 1 mai 2012 08h55


Imprimer cet article

LONDRES, 1er mai (Reuters) - BP a fait état mardi d'une baisse plus marquée que prévu de son bénéfice au premier trimestre, et ce malgré une hausse des cours du brut sur la période, la production du géant pétrolier britannique ayant baissé après que ce dernier a été contraint de céder des actifs pour couvrir les coûts liés à la gigantesque marée noire de 2010.

Le bénéfice net ajusté des coûts de remplacement de BP est ressorti à 4,93 milliards de dollars sur les trois premiers mois de l'année, contre 5,61 milliards il y a un an.

Hors éléments exceptionnels, tels la plus-value sur cession d'actifs, le résultat est de 4,80 milliards alors que neuf analystes interrogés par Reuters avaient anticipé 5,10 milliards.

Le cours du Brent s'est établi en moyenne à 118,60 dollars le baril sur le premier trimestre contre 105,43 dollars il y a un an.

Le 20 avril 2010 la plate-forme pétrolière Deepwater Horizon opérée par BP a explosé, accident qui a fait 11 morts et provoqué la plus grande marée noire de l'histoire des Etats-Unis.

BP a ajouté que la production du deuxième trimestre devrait être plus faible que celle du premier, soulignant que le dossier portant sur la cession de deux de ses raffineries américaines progressait. (Tom Bergin, Benoit Van Overstraeten pour le service français)

http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRL5E8G10L520120501

autre fait interressant concernant ce géant pétrolier..


Libye, le dernier mort de Lockerbie








L'unique condamné pour l'attentat de Lockerbie s'est éteint en Libye. Sa mort permet au moins de déterrer de lourds secrets, à commencer par son étrange libération en 2009, pile au moment où BP signe un contrat d'un milliard avec le pays de Kadhafi.





http://www.bakchich.info/international/2012/05/22/libye-le-dernier-mort-de-lockerbie-61380

Voir le profil de l'utilisateur

28Re: le procès pétrolier du siècle le Ven 25 Mai - 17:07

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
Deux marins déclarés responsables d'une marée-noire écopent de peines de prison



Le capitaine et l'officier de navigation d'un porte-conteneurs, qui s'était échoué en octobre sur des plages de Nouvelle-Zélande, ont été condamnés à sept mois de prison, pour avoir causé une catastrophe écologique sans précédent dans le pays.



Par Dépêche (texte)



AFP - Le capitaine et le second philippins d'un cargo échoué depuis octobre dernier sur un récif néo-zélandais ont été condamnés vendredi à sept mois de prison ferme pour navigation dangereuse et entrave à la justice.

Les deux officiers, Mauro Balomaga et Leonil Relon, étaient aux commandes du porte-conteneurs Rena, battant pavillon libérien, qui s'était échoué par temps calme sur le récif de l'Astrolabe le 5 octobre, près de la localité touristique de Tauranga (cote est de l'île du Nord).

Le Rena s'était échoué dans l'une des plus belles anses du pays, la baie de Plenty, avec 1.673 tonnes de carburant dans ses cuves, souillant la mer et les rivages et créant une énorme émotion en Nouvelle-Zélande.

Le ministre de l'Environnement néo-zélandais avait évoqué "la plus grave catastrophe maritime" de l'histoire du pays.

En février, les officiers philippins avaient plaidé coupable de ces chefs d'accusation, ainsi que de destruction de livres de bord et de déversement de matières dangereuses.

Le directeur des Services maritimes de Nouvelle-Zélande, Keith Manch, s'est félicité du jugement du tribunal de Tauranga.

"Cet échouage a eu des conséquences importantes pour les habitants de la baie de Plenty et pour le pays. Aujourd'hui est un jalon dans notre réponse (à la catastrophe) qui est toujours en cours", a-t-il réagi.

Il a souligné que les mis en cause avaient emprunté une voie plus proche du littoral, afin de gagner du temps, sans identifier sur leurs instruments la présence du récif qu'ils ont pris pour un écho ou un petit navire.

Leur erreur réalisée, ils ont tenté d'altérer les preuves et les journaux de bord.

"Ce délit est également très grave parce qu'il a semé la confusion parmi les enquêteurs qui tentaient de reconstituer le fil des événements ayant conduit à l'échouage", a observé Keith Manch.

Le Rena a libéré plus de 300 tonnes de fioul qui ont pollué les plages de la côte sauvage, riche en flore et en faune marines, dont des baleines, dauphins, pingouins et autres phoques.

Quelque 5.000 volontaires s'étaient relayés pour recueillir plus d'un kilomètre cube de sable et de terre souillés, sans pouvoir empêcher la mort de centaines d'oiseaux touchés par la marée noire.

Le cargo s'est brisé en deux au mois de janvier. Huit mois plus tard, les secours sont toujours à l'oeuvre pour décharger les centaines de conteneurs qui se trouvent à son bord.

Le gouvernement a estimé la facture du nettoyage des côtes à 130 millions de dollars néo-zélandais (78 millions d'euros), dont 98 millions seront couverts par le propriétaire du Rena, l'armateur grec Costamare Shipping Company, et ses assureurs.



a quand les menottes pour les gros ?eux pas de prison pour eux ? mais le petit lui oui...vous allez boire la coupe de sa colère!!! peuple injustes!!!j'aime la justice et je hais l'iniquité c'est pour cela que je meurt!

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
@TetSpider a écrit:Pas très délicieux tout ça hein !



TU NE VEUX PAS BOIRE CETTE COUPE?





BÉNIT LE PTIT CASTOR DU NORD!

Voir le profil de l'utilisateur

30Re: le procès pétrolier du siècle le Jeu 31 Mai - 13:52

petite fleur 


Chevronné
Chevronné

BP: amende de 8 M USD aux USA et investissement de 400 M contre la pollution




NEW YORK - Le groupe pétrolier britannique BP va payer une amende de 8
millions de dollars aux Etats-Unis et s'engage à investir 400 millions
de dollars dans des équipements contre la pollution de l'air dans une
usine de l'Indiana (nord).

Le département américain de la Justice
(DoJ) et l'agence américaine de protection de l'environnement (EPA) ont
indiqué mercredi dans un communiqué commun que BP North America avait
accepté de payer 8 millions de dollars d'amende et d'investir plus de
400 millions de dollars pour installer des systèmes de contrôle
anti-pollution dernier cri.

Le géant pétrolier s'est également
engagé à réduire les émissions (de CO2) de la raffinerie de BP à
Whiting, dans l'Indiana (nord).

Quand les mesures de cet accord
seront pleinement mises en oeuvre, l'accord devrait réduire de plus de
4.000 tonnes par an la pollution de l'air pouvant causer des problèmes
respiratoires comme l'asthme, ou contribuant de manière importante aux
pluies acides, au brouillard de pollution, ajoute le communiqué.

Le
gouvernement américain avait déposé une plainte accusant BP
d'enfreintes à la loi américaine sur la propreté de l'air liées
notamment à la construction et l'expansion de la raffinerie.

Les
installations anti-pollution concerneront en particulier les appareils
de flaring, la combustion à la sortie des puits de forage du gaz qui ne
peut être utilisé pour la consommation d'entreprises ou de particuliers.

BP

http://www.romandie.com/news/n/_BP_amende_de_8_M_USD_aux_USA_et_investissement_de_400_M_contre_la_pollution54230520122217.asp

IL FAUDRAIT SAVOIR LA DATE D'ÉCHÉANCE DE CONFORMITÉ SA SERAIT INTÉRESSANT BIG BROTHER!FAUT PAS LEURS LAISSEZ TROP DE LOUSSE A CES POLLUEURS IMPÉNITENTS!

Voir le profil de l'utilisateur

31Re: le procès pétrolier du siècle le Ven 8 Juin - 14:08

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
comment le diable fait-il disparaître la vérité?

La valse des menteurs




Tchernobyl nous avait montré la voie, Deepwater
a suivi, et enfin Fukushima, prouvant que tout ce qui touche à notre
environnement est cadenassé par des lobbys performants qui ont acquis
une parfaite maitrise de la désinformation ou de la dissimulation.






Présenter ainsi la situation peut sembler à juste titre réducteur, car aux 4 coins de la planète, la liste des catastrophes écologiques ne se limite pas, malheureusement, à ces seuls évènements.


Comment faire l’impasse sur l’amiante, les gaz de schiste, les OGM, les pesticides, les tensio-actifs, les autres marées noires… ?


La désinformation règne donc en maitre, mais heureusement, Internet veille, et l’information passe finalement.


Prenons Deepwater par exemple : les communicants ont fait
leur boulot, répandant « la bonne nouvelle », la catastrophe a été
réglée, et il n’y plus aucune raison de s’inquiéter.


C’est le 20 avril 2010 à 21h 53, qu’a eu lieu l’explosion de la plateforme de forage « Deepwater horizon », en plein cœur du Golfe de Mexique, provoquant la mort de 11 personnes, la fuite de 680 000 tonnes de pétrole brut, jusqu’au 15 juillet, couvrant 9000 km2, jusqu’à la mise en place d’un « bouchon ». lien


Une autre étude porte ce chiffre à 835 500 tonnes. lien


A titre de comparaison, le naufrage de l’Exxon Valdez avait relâché 40 000 tonnes, et celui de l’Amoco Cadiz, 228 000 tonnes de pétrole. lien


Sur cette image, les plus graves marées noires.


Le 4 aout 2010, la NOAA (National Oceanic & Atmospheric Administration) estimait qu’il ne resterait dans l’eau que 26% de pétrole, et que les 74% restant se serait évaporé (25%), scindé en microgouttelettes naturellement ou sous l’effet des dispersants (24%), brûlé (5%), récupéré à la sortie du puits, ou à la surface (20%).


Sauf que 12 jours plus tard, des scientifiques du GSGP (Georgia Sea Grant Programme), de l’Université de Géorgie ont dit tout à fait autre chose, déclarant que 70 à 79% du pétrole se trouverait encore dans l’écosystème marin.


Ils contestent le taux de biodégradation, expliquant que le pétrole
de profondeur se décompose bien plus lentement, à cause de la
température relativement basse de l’eau.


De plus, ceux qui se dégradent rapidement, les hydrocarbures à courte chaine, ne sont pas les plus toxiques.


Le 19 aout 2010, une équipe de la WHOI (Woods Hole Oceanographic Institution) confirme avoir détecté un long panache d’hydrocarbures de 35 km de long, épais de 200 mètres, navigant à 1 100 mètres de profondeur.


Jean Oudot, professeur au Muséum national d’histoire naturelle va dans le même sens, avec plus de nuances en déclarant : « aucun de ces articles ne permet d’estimer le taux de biodégradation du pétrole ». lien


Les dégâts occasionnés par la catastrophe sont nombreux, certains étant liés au dispersant toxique utilisé, le Corexit EC9500A et EC9527A, (lien) et provoquant 5 mois
après sa dispersion de graves affections des voies respiratoires et des
sinus, vomissements, diarrhées, éruptions cutanées, fièvre,
hypertension, arythmie, ulcères, hémorragies internes. lien


En novembre 2010, ce sont les crevettes rouges, (salicoque royale), qui ont subi les conséquences de la catastrophe de Deepwater, et dont la pêche a été fermée après la découverte de boulettes de goudron dans le filet d’un pêcheur. lien


Quant aux thons rouges, lesquels se reproduisent seulement dans le Nord du Golfe du Mexique,
ils étaient en pleine époque de reproduction au moment de la
catastrophe, et les experts estiment que la naissance de ces poissons si
recherchés, et de plus en plus rares, aurait baissé de 20%. lien


Un an après la catastrophe, on découvrait que l’impact sur
l’environnement avait été largement sous-estimé, et que les Baleines et
autres dauphins avaient payé un lourd tribut suite à cette catastrophe.


La pollution aurait provoqué la mort d’au moins 1152 animaux, dont 770 oiseaux, 341 tortues de mer, 41 dauphins et autres mammifères, bilan provisoire et sujet à caution, d’autant que début 2011, des centaines de dauphins ont été retrouvés morts sur les plages de l’Alabama et du Mississipi. lien


Une 1ère étude avait affirmé que seules 101 baleines auraient péri, se basant sur le nombre de cadavres retrouvés, mais Rob Williams de l’Université « British Columbia »
estime qu’on ne peut pas faire un tel comptage, car le nombre de
carcasses ne représente qu’une faible proportion des animaux tués, et
que l’ampleur du désastre pourrait être 50 fois plus grave que ce que l’on croyait.


Ce que confirme un autre scientifique, le Dr Scott Kraus du « New England Aquarium », expliquant qu’il faut compter 16 décès par carcasse récupérée, ajoutant : « le nombre de carcasse échouées est extrêmement trompeur si on l’assimile au nombre de décès causés ». lien


En 2012, grâce à une étude réalisée par Siddartha Mitra, de l’université de Caroline de l’Est, on sait que la chaine alimentaire du Golfe du Mexique a été impactée. lien


Le mensonge va au-delà de ça, puisqu’en avril 2012, Kurt Mix, un ancien ingénieur de BP a été arrêté pour « obstruction à la justice » : il avait détruit des preuves liées à l’explosion de la plateforme.


Les messages qu’il avait tenté d’effacer prouvaient que le groupe BP savait, quelques semaines après la catastrophe, que la fuite était 3 fois plus importante que les estimations publiées. lien


Mais, puisque ces messages envoyés par cet ingénieur sont parvenus à BP, pour quelles raisons n’y a-t-il pas d’autres inculpations ?


Il y a plus grave, la plateforme Atlantis, située à 250 km de la Nouvelle Orléans, la plus grande connue au monde, pourrait bien provoquer, un jour ou l’autre, une pollution 30 fois supérieure à celle de Deepwater.


C’est un ingénieur texan, Max Sawer, qui nous apprend que 85% des instruments de contrôle et de commande des canalisations n’ont pas été soumis à une validation technique, et 95% des soudures sous marines n’auraient pas été certifiées. lien


Pourtant, il n’y a pas que Deepwater : la fuite de pétrole en eau profonde survenue en novembre 2011 au large du Brésil provoquant l’apparition d’une nappe de pétrole d’1 km de long a été jugée minime par Chevron, l’exploitant et le moins que l’on puisse dire, c’est que les médias l’ont discrètement occulté. lien


Après BP, c’est Total qui a été confronté le 25 mars 2012 à une fuite, du gaz cette fois, sur la plateforme d’Elgin-Franklin en Mer du Nord, et c’est discrètement que l’on apprenais que l’exploitant avait entamé le forage de 2 puits de secours pour tenter d’arrêter la fuite finalement colmatée le 21 mai dernier. lien


Elle aurait provoqué un lâcher de 23 tonnes de pétrole d’après Total, et proviendrait d’un forage fermé une année auparavant (lien).


Au total, au bout de 2 mois, ce sont donc 12 000 000 m3 de méthane qui ont été relâchés, ce méthane 23 fois plus dangereux que le CO2 en matière de réchauffement climatique. lien


Et quid de la pollution du fleuve Angara ?


Elle a pourtant souillé en toute discrétion ce fleuve sur une longueur de 10 km de long en avril 2012. lien


Sur le chapitre des pollutions moins médiatisées, celle qui se produit au Nigéria depuis 50 ans, représente 9 millions de barils de brut (soit 1,26 millions de tonnes de pétrole) lesquels se sont déversés dans le delta du Niger. lien


Au niveau de la répression, il reste pas mal de chemin à faire, comme le constate Bernard Bouloc, professeur à l’Université de Paris 1.


Dans un rapport récent, il rappelle que « la notion de
« dommages-intérêts punitifs » n’est pas reconnue en droit français, et
que les photographies, malgré la précision du point de vue de l’image,
n’établissent pas l’existence d’hydrocarbures, n’identifie pas toujours
le pollueur, et ne tienne pas compte des circonstances dans lesquelles
le rejet s’est effectué
». lien


Dans le cas de Deepwater, la facture s’élèverait à 2,5 milliards pour l’industrie halieutique de Louisiane, et 3 milliards pour le tourisme de la Floride ; BP aurait versé en octobre 2010 6 milliards de dollars (ce qui est son chiffre d’affaire réalisé au cours du 1er semestre 2010) pour réparer les dégâts, provisionnant 32 milliards de dollars pour faire face à l’ensemble des couts, et mettant sur un compte bloqué 20 milliards de dollars afin d’indemniser les victimes. lien


En avril 2012 un accord a été trouvé entre les 116 000 plaignants et BP avec à la clef le versement de 7,8 milliards de dollars, somme que l’entreprise ira puiser dans le fond bloqué, (lien) mais il doit être ratifié par la justice.et ne porte pas sur les plaintes déposées par les actionnaires de BP, ni sur celle des entreprises touchées par le moratoire qui avait été décidé dans le Golfe du Mexique. lien


Pourtant, l’environnement reste le grand oublié de l’affaire, et les
forages en haut profonde ont repris de plus belle, à moins que la
proposition de loi déposée par le groupe SRC n'aboutisse finalement, (lien) car comme dit mon vieil ami africain : « il vaut mieux jouer aux échecs que les collectionner ».


L’image illustrant l’article provient de « observatoiredesidées »


Merci aux internautes de leur aide précieuse


Olivier Cabanel


http://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/la-valse-des-menteurs-118149

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
No comment…….

<blockquote>
Titre initial :
Canada, Alberta, une importante fuite de
pétrole, 22 000 barils, souille les forets du nord de l’état



Fin mai 2012, une importante fuite de pétrole qui est restée inaperçue
pendant plusieurs jours a déversé plus de 22 000 barils de pétrole dans les
forets du nord de l’Alberta .

Cette nappe, une émulsion composée de pétrole et d’eau, s’est répandue dans
les paysages boisés de l’Alberta à environ 20 km au sud-ouest du lac Rainbow ;
elle serait issue d’une fuite d’un pipeline d’élimination de déchets de la
société d’exploitation « Pace Oil and Gas ».

C’est l’une des plus importante fuite de pétrole constatée en Amérique du
Nord ces dernières années rapporte le Journal Globe and mail.

La fuite, restée inaperçue pendant plusieurs jours, a été découverte par
hasard par une compagnie concurrente qui faisait un survol de surveillance de
routine dans la zone, le 19 Mai dernier confirme le journal Calgary Herald .

Une cinquantaine d’ouvriers sont actuellement sur place pour tenter
d’endiguer la fuite : une tranchée à été creusée tout autour du site, elle a
permis de récupérer 11 % du pétrole répandu dans les sous-bois, selon les
porte-parole de l’entreprise.

C’est le deuxième incident majeur en une année dans la région. Rappelez vous,
l’année dernière, le pipeline Rainbow qui appartient à la société « Plains All
American Pipeline », avait déjà déversé prés de 28.000 barils de pétrole dans
les forêts du nord de l’Alberta.

Source : naturealerte.blogspot.fr via Sos-Planète

via mouton en tabernacle!

</blockquote>

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
sa va nous prendre des percheur sur les mat des foreuses ou une grève des foreurs?pourquoi pas? après tout ,sans, ils font dur en osty!

Voir le profil de l'utilisateur

34Re: le procès pétrolier du siècle le Lun 11 Juin - 15:13

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
BP espère un accord marée noire avec Washington de $15 mds - FT



dimanche 10 juin 2012 17h45












Imprimer cet article



[-]
Texte
[+]










10 juin (Reuters) - BP espère conclure un accord avec
les autorités américaines qui enjoidrait le géant pétrolier
britannique à verser moins de 15 milliards de dollars pour
régler toutes les procédures, civiles et pénales, liée à la
marée noire d'avril 2010, rapporte le Financial Times.



Cette somme est inférieure à l'enveloppe de 20 à 25
milliards de dollars réclamée par le département de la Justice.



Les négociations entre BP et Washington se sont intensifiées
et un accord pourrait être trouvé avant la convention du parti
démocrate prévu en septembre.



L'explosion et le naufrage et la plate-forme Deepwater
Horizon, le 20 avril 2010, a fait onze morts et 4,9 millions de
barils de brut se sont ensuite échappés du puits Macondo foré
pour le compte de BP.

(Adithya Venkatesan, Benoit Van Overstraeten pour le service
français)
http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRL5E8HA29F20120610

Voir le profil de l'utilisateur

35Re: le procès pétrolier du siècle le Mar 12 Juin - 0:22

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
Déversement pétrolier en Alberta : « une exception » de plus en plus courante...


Ce vendredi, je me suis rendu sur le site du dernier déversement de pétrole ayant frappé l'Alberta le 7 juin. Ce que j'ai vu là-bas ressemble à une zone sinistrée, décimée par le pétrole. Sur des kilomètres, tout le long de la Red Deer river,
on peut voir nappes de pétrole et des reflets d’hydrocarbures à la
surface de l’eau. L'odeur dans l'air est incommodantes et toxique et les
dommages liés à ce déversement s’étalent sur des kilomètres.



On parle de 160.000 à 480.000 litres de pétrole déversés dans l'environnement
suite à un bri de pipeline appartenant à Plains Midstream Canada Ltd.
Le déversement n'a pas été détecté par la compagnie, mais par des
résidents incommodés par les vapeurs nocives. Le pétrole s'est déversée
dans le ruisseau Jackson, puis a rapidement fait son chemin jusqu’à la
rivière Red Deer, rivière qui, en plus d'être l'un des principaux cours
d'eau de l'Alberta, est la source d'approvisionnement en eau potable de
la ville de Red Deer, une ville de plus de 91.000 habitants.


Les dégâts de ce déversement sur le milieu naturel restent à déterminer,
mais déjà, on signale plusieurs cas de poissons et d’animaux couverts
de pétrole brut. Les impacts se feront probablement sentir pendant des
années.

« Ce que j'ai vu là-bas ressemble à une zone sinistrée, décimée par le pétrole. »


Bien qu’il s’agisse du deuxième déversement pour la compagnie Plains
Midstream Canada Ltd à seulement une année d’intervalle, ce déversement
se trouve aussi être parmi les plus importants de l’histoire de
l’Alberta. Mais la première ministre de l’Alberta, Alison Redford, a
cependant préféré parler d'« une exception » pour qualifier cette
catastrophe.

« Une exception », si on oublie la fuite de pétrole ayant eu lieu il y
a moins d’un mois depuis une installation de Pace and Gas Ltd. « Une
exception » si on omet également que durant l’année 2010, il y a eu en
tout 687 bris de pipelines signalés, la majorité des fuites ayant eu
lieu en Alberta, ce qui a abouti au déversement de 3416 mètres cube
d'hydrocarbures dans l’environnement, les cours d’eau. Dans la plupart
des cas, la cause était la corrosion interne ou externe ou les dommages
dûs à la construction.

La
première ministre a aussi déclaré que bien que le déversement soit un
incident malheureux, l'Alberta est « reconnue internationalement » pour
la « rigueur de sa réglementation ». Jetez un coup d’oeil à ces photos et jugez par vous-même de la rigueur de la réglementation environnementale albertaine.

Avec le projet de loi C-38, le gouvernement fédéral cherche à vider de
sa substance la législation environnementale du Canada dans le but
d’accélérer et de faciliter l'approbation des grands projets
énergétiques, comme les pipelines. Avec ce projet de loi, nous sommes
presque assurés que les déversements deviendront monnaie courante.

Quand il s'agit de pipelines, la question n'est pas de savoir si une
fuite va avoir lieu, mais quand. Le fait qu’une fois encore l’alerte ait
été donnée par les résidents, et non la compagnie, en dit long sur les
capacités de réactivité de celles-ci.

C'est pourquoi nous nous battons avec acharnement et
travaillons avec des groupes et des personnes à travers le pays pour
mettre un frein aux projets de construction de nouveaux pipeline
d’Enbridge et de Kinder Morgan.



dites moi en quoi le thym ,l'origan,le basilico est néfaste pour la santé devant ce fléau? douze doigts d'honneur tu salueras multipliez par le nombres totale des foules ainsi que, le nombre total des causes !

Voir le profil de l'utilisateur

36Re: le procès pétrolier du siècle le Mar 12 Juin - 0:40

gab aux citrons 


Récurrent
Récurrent
oui, c'est le paradoxe!
Les produits naturelles dérangent le commerce des produits toxiques.

Produit ménager toxique en vente libre!

Voir le profil de l'utilisateur

37Re: le procès pétrolier du siècle le Mar 12 Juin - 0:41

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
citron , vinaigre connaissent pas? coute moin cher fait le même job et sans danger pour la santé et l’environnement! pas assez rentable? augmenter les prix..sa va le devenir rentable semer les terres! nous avons affaire a une gang d’incompétents! voir encore une gang de souverains improductifs!

Voir le profil de l'utilisateur

38Re: le procès pétrolier du siècle le Mer 13 Juin - 10:50

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
Alberta: La fuite de pétrole a peu d'impact

Par Lauren Krugel La
Presse Canadienne



Jeff McIntosh Jeff McIntosh / La
Presse Canadienne


DICKSON, Alta. – L’entreprise propriétaire du pipeline qui a récemment
déversé quelque 475 000 litres de pétrole dans une rivière et un lac du centre
de l’Alberta a déclaré mardi que l’incident avait jusqu’ici eu peu d’impact sur
la qualité de l’eau et la faune.

Le vice-président de Plains Midstream Canada, Stephen Bart, a expliqué que
des échantillons d’eau était prélevés deux fois par jour à 18 endroits le long
de la rivière Red Deer et du lac artificiel Gleniffer, un lieu populaire auprès
des amateurs de pêche et d’activités nautiques.

Exception faite du premier échantillon testé le jour suivant le déversement,
tous les autres respectaient les normes de la province en matière d’eau potable,
a-t-il indiqué, ajoutant que la compagnie surveillait également la qualité de
l’air dans la région et que tout était normal pour le moment.

Plains Midstream Canada continue de contenir la nappe de pétrole à l’aide de
barrières flottantes, de bouchons et de matelas absorbants, en plus de
construire un poste de collecte du côté est de la rivière afin de récupérer le
pétrole résiduel s’échappant de l’oléoduc et éviter une nouvelle fuite.

M. Bart a affirmé que seule une oie avait été touchée par le déversement
jusqu’à présent. Il a précisé que l’oiseau avait été nettoyé et relâché mais que
12 spécialistes de la faune et trois biologistes étaient toujours sur le terrain
pour éviter que d’autres animaux ne fassent les frais de la marée noire.

L’entreprise a aussi rencontré près de 1700 personnes qui possèdent des
terres ou vivent près de la rivière afin de les tenir au courant de la
situation. Stephen Bart a assuré que les gens qui avaient subi des dommages à
cause de la fuite seraient compensés, sans toutefois donner davantage de
détails.

Les autorités croient que le pipeline construit il y a 46 ans qui passe sous
la rivière près de la ville de Sundre est à l’origine du déversement, mais M.
Bart a admis que Plains Midstream Canada ne pouvait pas encore confirmer cette
information.
http://journalmetro.com/actualites/national/106609/alberta-la-fuite-de-petrole-a-peu-dimpact/


une fuite et jamais de gravités....détruisez l'eau et la vie et celle-ci vous détruira a son tour! sa me prend l'émoticone a vomir, a craché ce tas de merde!!!

Voir le profil de l'utilisateur

39Re: le procès pétrolier du siècle le Sam 16 Juin - 13:08

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
Kevin Costner finance la société Ocean Therapy depuis 1990 qui
développe une centrifugeuse permettant de séparer l'eau du pétrole, et
il aurait dupé Stephen Baldwin, qui a également investi dans cette
société. En effet, après la marée noire de 2010, Ocean Therapy a conclu
un accord avec BP, et Stephen Baldwin accuse Kevin Costner de l'avoir
trompé sur les modalités du contrat. Le procès était toujours en cours,
jusqu'à une décision du juge qui, selon l'Associated Press, a débouté
Baldwin.

En avril 2010, alors qu'une plate-forme de forage de BP venait
d'exploser (causant un gigantesque déversement de pétrole dans le golfe
du Mexique), Kevin Costner aurait convaincu Stephen Baldwin d'acheter
10% des parts de sa compagnie imaginée avec son frère scientifique, Dan,
les équipes du département de l'Energie et son associé, le procureur de
Louisiane, John Houghtaling.

Après l'investissement financier du frère de Baldwin, Kevin Costner
et ses partenaires commerciaux lui auraient demandé de leur revendre ses
parts pour 500 000 dollars, sans lui indiquer que d'autres ententes
avaient déjà été conclues. L'invention a ensuite été vendue à BP pour un
montant de plus de 52 millions de dollars. Stephen Baldwin, qui croule
sous les dettes depuis des années, affirme avoir été victime d'un vol en
ne touchant pas sa part sur la vente de l'appareil. Il réclamait donc
des dommages compensatoires d'un montant de 17 millions de dollars.

Mais la justice a tranché, l'acteur de Danse avec les loups et Bodyguard ne doit rien à Stephen Baldwin. Le jury n'a pas mis longtemps pour décider : moins de deux heures de délibération

http://www.purepeople.com/article/kevin-costner-gagne-la-guerre-du-petrole-contre-stephen-baldwin-deboute_a102226/1

Voir le profil de l'utilisateur

40Re: le procès pétrolier du siècle le Dim 17 Juin - 20:44

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
BP plc : BP espère un accord marée noire avec Washington de $15 mds - FT
10/06/2012 | 17:50

BP espère conclure un accord avec les autorités américaines qui enjoidrait le géant pétrolier britannique à verser moins de 15 milliards de dollars pour régler toutes les procédures, civiles et pénales, liée à la marée noire d'avril 2010, rapporte le Financial Times.

Cette somme est inférieure à l'enveloppe de 20 à 25 milliards de dollars réclamée par le département de la Justice.

Les négociations entre BP et Washington se sont intensifiées et un accord pourrait être trouvé avant la convention du parti démocrate prévu en septembre.

L'explosion et le naufrage et la plate-forme Deepwater Horizon, le 20 avril 2010, a fait onze morts et 4,9 millions de barils de brut se sont ensuite échappés du puits Macondo foré pour le compte de BP. (Adithya Venkatesan, Benoit Van Overstraeten pour le service français)

http://www.zonebourse.com/BP-PLC-9590188/actualite/BP-plc-BP-espere-un-accord-maree-noire-avec-Washington-de-$15-mds-FT-14363668/

a combien peut-on évaluer le prix de l'eau de vie?



Voir le profil de l'utilisateur

41Re: le procès pétrolier du siècle le Mar 17 Juil - 13:55

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
Sécurité - Au total, ce sont plus de 1 000 identifiants de comptes de messagerie liés à 5 compagnies pétrolières dont Shell, Exxon et BP qui ont été diffusés sur Internet parle collectifs de hackers pour protester contre la prospection en Arctique.

Les Anonymous ont une nouvelle fois frappé les principales compagnies pétrolières en publiant sur la Toile une nouvelle série de plus de 700 adresses de courriels accompagnées de leurs mots de passe hachés. Cinq entreprises accusées de contribuer à la fonte des calottes de l’Arctique ont été visées : BP, Exxon, Shell et les géants russes Gazprom et Rosneft.

D’après les informations de The Next Web, les données ont été récupérées sans recourir à un hacking pur et dur sur des sites web et des sous domaines mal gérés. Les mots de passe étant chiffrés, les hackers s’en sont remis aux volontaires pour tenter de les décrypter. Pour le moment en tout, cas ces données n’ont pas été exploitées de façon malveillante.

Une première série de plus de 300 adresses avait déjà été diffusées en juin. (Eureka Presse)

le petit anonymos fait suer les sir pétrolium loll lâchez pas une gang de destructeur!

http://www.zdnet.fr/actualites/les-anonymous-s-en-prennent-a-nouveau-aux-compagnies-petrolieres-39774238.htm

on en veut pas de votre exploitation!

Voir le profil de l'utilisateur

42Re: le procès pétrolier du siècle le Mar 17 Juil - 13:57

petite fleur 


Chevronné
Chevronné

Le gouvernement britannique a confirmé hierla constatation d'une fuite mineure de pétrole dans la mer du Nord. Elle a eu lieu à environ 200 kilomètres au large des îles Shetland.

L'agence nationale de l'énergie du changement climatique a déclaré qu' environ 64 barils de pétrole ( soit: 11 000 litres ou encore 19 tonnes) ont été déversé accidentellement dans l'océan à la suite d'une fuite sur une installation située au large de la côte Est des îles Shetland.

"Nos observations visuelles d'hier continuent de constater une petite fuite de pétrole remontant à la surface, mais se dispersant rapidement" a déclaré cette même agence.

La société "Fairfield Energy", qui exploite la plateforme "Dunlin Alpha" sur le champ d'exploitation d'Osprey confirme ces informations.

" Notre société a immédiatement mis à disposition un navire de support aux plongées profondes pour mettre en œuvre les réparations nécessaires et permettre ainsi le redémarrage de la production du champ d'Osprey en toute sécurité ", a indiqué la compagnie dans un communiqué publié lundi.

http://naturealerte.blogspot.fr/2012/07/17072012mer-du-nord-fuite-de-19-tonnes.html

Voir le profil de l'utilisateur

43Re: le procès pétrolier du siècle le Lun 30 Juil - 1:24

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
P et Transocean épinglés par un nouveau rapport sur Deepwater


BP et le groupe zougois Transocean n'avaient pas de règles clairement établies pour s'assurer que le puits Macondo était correctement scellé avant la rupture qui a déclenché la marée noire dans le golfe du Mexique en 2010, estime un rapport publié mardi. BP risque toujours des sanctions au civil voire au pénal.

DeepwaterL'étude préliminaire de l'agence fédérale américaine du Chemical Safety Board souligne à nouveau des manquements déjà pointés dans de précédentes enquêtes sur l'explosion de la plate-forme Deepwater Horizon.

Le rapport dénonce de la part de BP et Transocean "de multiples carences dans le système de gestion de la sécurité qui ont contribué à l'accident". BP était propriétaire majoritaire et opérateur du puits Macondo.
Critique lancée

Le groupe britannique a déjà provisionné 37,2 milliards de dollars pour faire face à la catastrophe et la marée noire pourrait lui coûter au total 69 milliards si la justice juge BP coupable de faute grave, ce que le groupe conteste avec vigueur.

Transocean, basé à Zoug, était de son côté chargé de forer le puits à 1600 mètres de profondeur au large de la côte de Louisiane.

Le 20 avril 2010, l'explosion d'une bulle de méthane a fait onze tués sur la plate-forme de forage, déclenchant la pire marée noire de l'histoire des Etats-Unis. Près de cinq millions de barils de pétrole se sont répandus pendant près de trois mois dans le golfe du Mexique, souillant les côtes de quatre Etats.

Réagissant à la publication du rapport, Transocean s'est dit résolu à améliorer constamment ses procédures en matière de sécurité. Un porte-parole de BP a lui indiqué que l'accident était le "résultat de causes multiples, impliquant de nombreuses parties" et que BP avait "pris des mesures concrètes pour renforcer encore la sécurité et la gestion du risque".[u]


http://www.youphil.com/fr/article/05515-bp-pollue-puis-vante-le-golfe-du-mexique?ypcli=ano

vous allez pouvoir mettre le procès dans le film de bp dead horizon? imaginez-vous qu'ils vont faire un film sauf que. ils diront pas la vérité et, ils vont dire ce film est basé sur une histoire vrai. oh les fonds vont-ils allez pour nettoyez les fonds océaniques ou enrichir le hollywood film bldv? excellente question a posé au réalisateur! ensuite on dit que je m'énerve hihihihi cool

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
Washington accuse BP de négligence dans la marée noire de 2010



Dans des documents transmis au tribunal, les autorités américaines, qui veulent établir la responsabilité de BP dans la pire marée noire de l'histoire des Etats-Unis.


WASHINGTON/LONDRES (Reuters) - Le département de la Justice américain durcit le ton envers BP, donnant, dans de nouveaux documents transmis au tribunal, des exemples de ce qu'il qualifie "de négligence manifeste et de mauvaise gestion délibérée" dans le cadre la gigantesque marée noire survenue en 2010 dans le golfe du Mexique en 2010.

Ces propos publiés mardi font chuter le titre BP à la Bourse de Londres, où, vers 7h50 GMT, il reculait de 3,44% à 421,6 pence alors que l'indice regroupant les valeurs pétrolières européennes cédait 0,68%.

"Le ton utilisé par le département de la Justice est évidemment décevant. Il suggère que les espoirs d'un règlement à l'amiable sont en voie d'évanouissement", note Oriel Securities

"Nous pensons que BP va riposter (...) Le risque est que le procès peut s'étaler sur plusieurs années, ce qui est susceptible de peser sur l'action."

Les autorités américaines veulent établir la responsabilité du groupe pétrolier britannique dans la pire marée noire de l'histoire des Etats-Unis.

"Le comportement, les termes et les décisions de ces dirigeants de BP auraient été inacceptables dans une entreprise de taille moyenne, fabricant des articles de bonneterie mis en vente dans un centre commercial de banlieue", écrivent les avocats du gouvernement dans un document transmis le 31 août à la cour fédérale de la Nouvelle Orléans.

Les avocats précisent qu'ils ont décidé de fournir des exemples des négligences supposées de BP au vu, selon eux, des tentatives entreprises par la société auprès d'un juge fédéral pour être exonérée de toute responsabilité.

Fin juillet, un agence fédérale américaine avait déjà souligné des manquements déjà pointés dans de précédentes enquêtes sur l'explosion de la plate-forme Deepwater Horizon.

Le rapport du Chemical Safety Board avait dénoncé de la part de BP et Transocean "de multiples carences dans le système de gestion de la sécurité qui ont contribué à l'accident".

BP, propriétaire majoritaire et opérateur du puits Macondo, risque toujours des sanctions au civil voire au pénal.


Le groupe britannique a déjà provisionné 37,2 milliards de dollars pour faire face à la catastrophe et la marée noire pourrait lui coûter au total 69 milliards si la justice juge BP coupable de faute grave, ce que le groupe conteste avec vigueur.

Le 20 avril 2010, l'explosion d'une bulle de méthane a fait 11 morts sur la plate-forme de forage, déclenchant la pire marée noire de l'histoire des Etats-Unis. Près de cinq millions de barils de pétrole se sont répandus pendant près de trois mois dans le golfe du Mexique, souillant les côtes de quatre Etats.

Personne n'était immédiatement disponible chez BP pour commenter l'information.

Au niveau actuel, le cours de Bourse de BP est toujours de 30% inférieur à ce qu'il était avant l'accident du puits Macondo.

David Ingram, Roberta Rampton, Chris Baltimore et Jonathan Stempel, Benoit Van Overstraeten pour le service français

http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20120905.REU5199/washington-accuse-bp-de-negligence-dans-la-maree-noire-de-2010.html


Voir le profil de l'utilisateur

45Re: le procès pétrolier du siècle le Lun 17 Sep - 16:53

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
BP, le géant pétrolier britannique a besoin d'argent et va donc vendre quelques actifs : BP est en discussion pour céder quelques uns de ses champs pétroliers dans le Golf du Mexique à la compagnie américaine Plains Exporation and Production pour un montant qui avoisinerait les 5 milliards d'euros.

http://www.dailymotion.com/video/xtg0bt_bp-qui-a-besoin-d-argent-va-vendre-des-champs-petroliers_news

Voir le profil de l'utilisateur

46Re: le procès pétrolier du siècle le Mar 18 Sep - 15:54

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
La Norvège enquête sur une fuite sur une plateforme de BP


OSLO - Les autorités norvégiennes ont annoncé mardi l'ouverture d'une enquête sur une fuite substantielle d'hydrocarbures sur un gisement exploité par la compagnie pétrolière britannique BP au large de la Norvège.

Aucune personne n'a été blessée ni aucun dégât causé aux installations en dehors de l'équipement directement concerné, a indiqué l'Autorité de sûreté pétrolière (PSA) dans un communiqué. Mais la PSA estime que l'incident avait un potentiel substantiel de pollution, a-t-elle ajouté.

L'épisode s'est produit le 12 septembre sur le gisement Ula, dans les eaux norvégiennes de la mer du Nord.

La production, qui atteignait un peu plus de 10.000 barils de pétrole par jour en juillet selon la Direction du pétrole, est interrompue depuis, a précisé la PSA.

Interrogé par Dow Jones Newswires, un porte-parole de BP en Norvège a indiqué que le groupe avait lancé sa propre enquête mais qu'il était trop tôt pour évaluer la quantité de pétrole et de gaz naturel s'étant échappée.

BP


(©AFP / 18 septembre 2012 15h33)


il m'a dit pucelle retire toi d'ici...je ne suis pas pucelle que je lui répondit.j'y est marché sur l'aile et la lui rompis.

Voir le profil de l'utilisateur

47Re: le procès pétrolier du siècle le Mar 18 Sep - 18:29

petite fleur 


Chevronné
Chevronné



Voir le profil de l'utilisateur

48Re: le procès pétrolier du siècle le Mar 25 Sep - 15:16

petite fleur 


Chevronné
Chevronné



La Cour de cassation confirme la validité des procès de l'Erika. Une décision contraire aux réquisitions de l'avocat général. En mai il avait demandé la cassation sans renvoi, ce qui aurait entraîné l'annulation de toute la procédure pénale. Selon lui le naufrage s'étant produit en dehors des eaux françaises, l'affaire n'aurait pas dû être jugée en France.

Nettoyage de la côte d'Amour en Loire-Atlantique après le naufrage de l'Erika © Maxppp

Immense soulagement pour les parties civiles : Total est bien responsable et coupable du naufrage de l'Erika. Dans son arrêt d'appel, la Cour de cassation confirme la condamnation pénale de Total prononcée en appel en 2010 pour la "pollution maritime" provoquée sur les côtes bretonnes par le naufrage du pétrolier en 1999.

La Cour va même plus loin que la Cour d'appel de Paris. Selon elle la compagnie pétrolière française est civilement responsable de la catastrophe. Total doit donc "réparer les conséquences du dommage solidairement avec ses coprévenus d'ores et déjà condamnés à des dommages et intérêts", selon l'arrêt. Soit 200,6 millions d'euros de dommages et intérêts, dont une partie au titre de leur "préjudice écologique", déjà payés par le groupe.
200,6 millions d'euros de dommages et intérêts

Les réquisitions du parquet général de la Cour de cassation sont donc balayées. En avril dernier l'avocat général à la Cour de cassation, Didier Boccon-Gibod, avait provoqué un tollé en réclamant l'annulation de la procédure judiciaire. Il estimait que les tribunaux français n'étaient pas compétents pour juger cette affaire.

Selon lui, l'Erika, au moment du naufrage, était "en zone économique exclusive", hors des eaux territoriales. Dans ces circonstances, le navire dépend de la convention internationale (Marpol). En cas de problème, l'affaire doit être jugée par les tribunaux du pays où est immatriculé le navire, en l'occurrence Malte.

Le naufrage le 12 décembre 1999 de ce navire vieux de 25 ans battant pavillon maltais, affrété par le groupe Total et appartenant à un armateur italien, avait souillé 400 kilomètres de côtes de la pointe du Finistère à la Charente-Maritime, et mazouté quelque 150.000 oiseaux.

Voir le profil de l'utilisateur

49Re: le procès pétrolier du siècle le Ven 12 Oct - 15:59

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
Petite fuite de pétrole dans le golfe du Mexique

WASHINGTON – Des scientifiques américains et des responsables de la société pétrolière BP ont déclaré jeudi que du pétrole semblait s’être échappé le mois dernier des débris de forage laissés près du puits à l’origine de la grave marée noire de 2010 dans le golfe du Mexique.

Une enquête a été ouverte après l’apparition d’une substance luisante le 16 septembre près du puits endommagé. L’enquête a montré que du pétrole pourrait s’être échappé d’un tuyau de métal long d’un peu plus d’un kilomètre qui relie la plateforme de forage Deepwater Horizon au puits de Macondo.

Le puits, finalement scellé à l’été 2010 après une fuite de trois mois, ne serait pas en cause, selon les responsables. La petite fuite constatée en septembre ne présente pas de danger pour l’environnement parce que la quantité de pétrole déversée est faible et que le puits est situé loin des côtes, ont indiqué les autorités fédérales.

L’annonce de cette nouvelle fuite survient alors que BP et le département américain de la Justice négocient les termes d’un règlement pour mettre fin aux réclamations du gouvernement américain contre le géant pétrolier. Le règlement, estimé à plusieurs milliards de dollars, pourrait fracasser tous les records en la matière.


je peux pas vous oublié, impossible notre ami Willy et flipper nous lancent des S.O.S! notre traveling a commencer avec toi BP. wink

http://journalmetro.com/monde/171423/petite-fuite-de-petrole-dans-le-golfe-du-mexique/

Voir le profil de l'utilisateur

50Re: le procès pétrolier du siècle le Dim 14 Oct - 20:49

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
Dix ans après, la marée noire du Prestige devant la justice en Espagne


MADRID - Dix ans après le naufrage du Prestige, le procès de la plus grave marée noire de l'histoire de l'Espagne s'ouvre mardi à La Corogne, en Galice, tandis que les écologistes dénoncent une justice imparfaite et avertissent qu'une telle catastrophe pourrait se répéter.

Lors de ce procès fleuve qui s'achèvera en mai 2013, seront jugés quatre accusés dont le commandant grec du pétrolier, Apostolos Mangouras, âgé de 78 ans. Le tribunal les entendra à partir du 13 novembre, date anniversaire de la catastrophe.

Ce 13 novembre 2002, le Prestige, un pétrolier libérien battant pavillon des Bahamas, chargé de 77.000 tonnes de fuel, subissait une voie d'eau, en pleine tempête, au large de la Galice dans le nord-ouest de l'Espagne.

Après avoir dérivé pendant six jours dans l'Atlantique, le pétrolier se cassait en deux et coulait, à 8 heures du matin le 19 novembre, à 250 kilomètres des côtes par près de 4.000 mètres de fond.

En quelques semaines, environ 50.000 tonnes de fuel se sont échappée de la coque, polluant le littoral espagnol, portugais et français, sur des milliers de kilomètres.

Plus de 300.000 volontaires venus de toute l'Europe ont participé au nettoyage des plages et des rochers souillés.

Dix ans plus tard, le Tribunal supérieur de justice de Galice a entendu les dépositions de 133 témoins et d'une centaine d'experts, appelés à la barre dans le Parc des expositions de La Corogne, spécialement aménagé vu la dimension du procès.

Après les premières journées consacrées aux questions préliminaires, le procès proprement dit commencera en novembre avec les auditions des accusés: le commandant, le chef mécanicien, Nikolaos Argyropoulos, grec lui aussi, ainsi que l'officier en second philippin, Ireneo Maloto, qui n'a à ce jour pas été localisé.

Egalement inculpé, l'ex-directeur de la Marine marchande espagnole, José Luis Lopez-Sors, qui avait décidé de faire éloigner le pétrolier de la côte alors qu'il perdait des milliers de tonnes d'hydrocarbures.

1.500 plaignants se sont regroupés en 55 parties civiles.

Le montant des dommages demandés s'élève à plus de 2,2 milliards d'euros, bien que le préjudice ait été chiffré à 4,121 milliards: 3,862 milliards pour l'Etat espagnol, auxquels s'ajoutent les dommages estimés pour l'Etat français (86,36 millions) et pour diverses administrations et particuliers espagnols (172,86 millions).

Le parquet a réclamé 12 ans de prison à l'encontre du commandant, poursuivi comme les deux autres officiers pour atteinte à l'environnement et à un espace naturel protégé.

Mais les organisations écologistes estiment que les leçons de la marée noire n'ont pas été tirées et que les véritables responsables seront absents.

Il est évident qu'il manque des gens sur le banc des accusés, affirmait jeudi Jaime Doreste, avocat membre du groupe de défense de l'environnement Ecologistas en Accion.

Les accusations auraient pu être beaucoup plus ambitieuses, a-t-il ajouté, estimant que le directeur de la Marine marchande, seul responsable des pouvoirs publics inculpé, n'avait pas agi de manière unilatérale, que la chaîne de décisions était arrivée jusqu'à des responsables politiques plus haut placés.

L'avocat cite également l'absence parmi les accusés de la société de classification ABS, qui avait déclaré le navire apte à la navigation.

Ecologistas en Accion s'indigne aussi que des pétroliers à coque à simple (remplacés par des navires à double coque depuis 2009 mais autorisés par l'UE à naviguer jusqu'en 2015, ndlr), comme l'était le Prestige, continuent à naviguer et que les conséquences environnementales de la marée noire restent en partie inconnues.

Une étude scientifique, publiée en 2010, affirmait ainsi que les pêcheurs ayant participé au nettoyage de la pollution présentaient des modifications de leur ADN et des problèmes pulmonaires.

Nous devons crier 'plus jamais', nous nous demandons quand seront prises les mesures pour éviter réellement que cela se reproduise, lance le coordonnateur de campagne de Ecologistas en Accion, Theo Oberhuber.


(©AFP / 14 octobre 2012 09h39)

http://www.romandie.com/news/n/_Dix_ans_apres_la_maree_noire_du_Prestige_devant_la_justice_en_Espagne70141020120941.asp

moi je suis d'accords les vrais responsables ne sont pas juger! ils continuent de polluer nos océans,....lui il a juste été malchanceux, personne peut être tenue responsable des intempéries..son seul crime est d'avoir travaillé pour un mauvais patron.en bout de ligne, avec le pétrole nous sommes tous coupable!tous ceux qui est consommateur de cet or noire avons une responsabilité....tous ceux qui conduit un véhicule sommes les vrais coupables, sans notre consommation du dit produit il aurai pas lieu d'avoir ces cargaisons naviguer..

il transportait une cargaison mais il transporte sa pour qui?? pour tous les consommateurs! que dire des avions,des bateau de croisières de navires marchands, de guerres ou autres, de tout bateau de plaisances a moteur? tout aussi coupable!chacun de nous est coupable de cette pollution...

a quand le jugement des déchets nucléaires? qui consomme ces produits? pourquoi un seul serait juger alors que tous coupable?


Il y aurait peut-être un espoir pour développer une nouvelle méthode beaucoup plus efficace pour nettoyer les déversements pétroliers, que ceux-ci surviennent sur terre ou en mer. Des chercheurs disent avoir mis au point ce qu’ils qualifient de « solution complète » pour se débarrasser des fuites de pétrole brut, solution qui viendrait remplacer les méthodes actuelles.



http://www.pieuvre.ca/2012/10/05/enviro-petrole-deversement/

mais pour le nucléaire oubliez sa..

Voir le profil de l'utilisateur

51Re: le procès pétrolier du siècle le Lun 15 Oct - 18:20

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
Le Brésil doit se préparer à de grandes fuites du pétrole “pré-sel”

Brésil / 15.10.2012 / Amérique du sud

Que se passerait-il en cas de fuite de pré-sel dans les mêmes proportions que celle de BP dans le Golfe du Mexique? L’image ci-dessous tente d’y répondre. Elle montre une superposition, sur le littoral brésilien, de la tâche de pétrole qui s’est répandue dans le Golfe. En rose on aperçoit les unités de conservation marines qui seraient touchées.

Cartographie d’un scénario catastrophe d’une fuite pré-sel sur le littoral brésilien

Une image satellite de prévention




Cette image n’a pas un but scientifique, mais elle aide à montrer la dimension du danger qu’une fuite de pré-sel représente. Elle a été faite par le géologue américain John Amos, qui participe du VIIème Congrès Brésilien des Unités de Conservation, à Natal.

Amos est le Président de SkyTruth, une petite ONG qui utilise la technologie satellite, disponible à tous via Google Earth, pour surveiller les impacts environnementaux, comme ceux causés par l’exploration de pétrole en mer. SkyTruth a procédé à des analyses de pétrole issu de différentes fuites, et a été la première organisation à donner l’alerte concernant l’accident provoqué par Chevron au Brésil, dans la Baie de Campos.

Des fuites de pétrole inévitables

Pour John Amos, tôt ou tard, des fuites de pétrole vont se produire. il est donc primordial pour le Brésil d’y être préparé. “J’aimerais croire qu’il n’y aura pas de fuite de pré-sel. Mais comme cela est peu probable, il vaut mieux que le Brésil soit prêt, avec les équipements nécessaires pour nettoyer le pétrole, en priorité dans les zones protégées qui pourraient être affectées”, affirme-t-il.

Difficile de se préparer au pire scénario

Une des amendes infligée par l’Agence Nationale du Pétrole (ANP) à Chevron sanctionnait l’absence d’équipements de contrôle des fuites. En outre, la technologie de nettoyage du pétrole est dépassée – beaucoup plus d’argent a été investi dans les technologies d’exploration du pétrole que dans celle de nettoyage des fuites. Amos estime que le Brésil devrait assumer un rôle de leader dans le développement de ces technologies. “Je sais que l’exploration ne va pas s’arrêter. Mais j’aimerais voir le Brésil à la pointe du développement de technologies de nettoyage et de prévention des accidents, parce qu’il semble que ce leadership ne sera pas assumé par les Etats Unis”.

http://www.greenetvert.fr/2012/10/15/le-bresil-doit-se-preparer-a-de-grandes-fuites-du-petrole-pre-sel/67605

vaut mieux prévenir que guérir.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 2 sur 3]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum