Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 3]

1le procès pétrolier du siècle le Sam 25 Fév - 7:26

petite fleur 


Chevronné
Chevronné


Le juge a déjà décidé que Transocean, propriétaire de la plateforme, et Halliburton, qui en avait réalisé le coffrage en ciment, devraient assumer une partie des coûts.

Des dizaines de milliards de dollars seront en jeu au procès de BP prévu à partir de lundi à La Nouvelle-Orléans, pour déterminer les responsabilités du géant britannique du pétrole et de ses sous-traitants dans la marée noire du golfe du Mexique en 2010.

De nombreuses plaintes au civil du gouvernement américain, d'entreprises et de particuliers accusent BP et ses principaux sous-traitants Transocean et Halliburton d'avoir fermé les yeux ou négligé les signes avant-coureurs de la catastrophe.


L'explosion le 20 avril 2010 de la plateforme Deepwater Horizon, à quelque 80 km au large de La Nouvelle-Orléans (Louisiane, sud des Etats-Unis), a fait 11 morts et répandu des centaines de millions de litres de brut dans le golfe du Mexique jusqu'à la fermeture du puits quatre mois plus tard.

La pire catastrophe écologique de l'histoire des Etats-Unis a ravagé des kilomètres de plages de cinq Etats américains avec des conséquences pour les industries du tourisme et de la pêche.

Le juge Carl Barbier a rassemblé des centaines de plaintes en un seul dossier qui sera examiné à partir du 27 février.

BP a publié un profit de 23,9 milliards de dollars de bénéfice en 2011. «Nous souhaiterions trouver un accord si possible en des termes justes et raisonnables mais si ce n'est pas possible, nous nous préparons au procès», a déclaré le directeur exécutif de BP Bob Dudley.

Accord ou pas, BP aura en tout cas à gérer les plaintes de pêcheurs, d'entreprises côtières, des gouvernements des Etats et d'autres parties qui se plaignent des conséquences économiques de la marée noire.

«La grande crainte bien sûr, ce sont les dommages et intérêts», a dit Ed Sherman, professeurs de droit à la Tulane University.

Le juge Barbier pourrait fixer des dommages et intérêts jusqu'à cinq fois supérieurs aux coûts directement liés à la marée noire, ce qui pourrait ajouter des dizaines de milliards à l'ardoise.

BP a déjà payé plus de 6 milliards à plus de 220.000 plaignants qui ont choisi la voie d'un remboursement rapide.

la suite

http://www.charentelibre.fr/2012/02/25/le-proces-petrolier-du-siecle,1081423.php

Voir le profil de l'utilisateur

2Re: le procès pétrolier du siècle le Dim 26 Fév - 13:23

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
Par Par Stéphane Bussard du quotidien le Temps (New York)
Les pénalités liées à l'explosion de Deepwater pourraient coûter 40 milliards au géant britannique. La procédure à elle seule va coûter 1,7 milliard de dollars au groupe. Elle s'ouvre lundi en Louisiane.


Copyright Reuters

Dans un hôtel de la Nouvelle-Orléans, BP a recouru aux grands moyens. Le géant britannique du pétrole y a installé une «war room», une cellule de crise. Un signal d'urgence. Les avocats de la société pétrolière vont tenter durant tout le week-end de trouver un accord avec les autorités américaines, qui pourrait atteindre un chiffre record de 25 milliards de dollars. Leur objectif: éviter le procès qui s'ouvre lundi devant une cour fédérale de la principale ville de Louisiane au sujet de la plus grande catastrophe écologique qu'ait connue l'Amérique. Il y a deux ans, une marée noire a gravement pollué le golfe du Mexique pendant 87 jours. Après l'explosion de la plateforme de forage Deepwater Horizon le 20 avril 2010, qui a tué onze personnes, des centaines de millions de litres de brut se sont déversés dans la mer.

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/energie-environnement/20120225trib000684906/bp-pret-a-payer-25-milliards-de-dollars-aux-etats-unis-pour-eviter-le-proces.html

Voir le profil de l'utilisateur

3Re: le procès pétrolier du siècle le Mar 28 Fév - 13:36

petite fleur 


Chevronné
Chevronné


Alors le grand procès BP allait s’ouvrir aujourd’hui aux Etats-Unis, le tribunal de la Nouvelle Orléans a accepté hier de l’ajourner d’une semaine jusqu’au 5 mars prochain. La justice de Louisiane donne une dernière chance au géant pétrolier de trouver un accord amiable avec le collectif des 2 179 plaignants de cette affaire.[/b]

Le montant global de l’indemnisation actuellement en discussion pourrait s’élever à la somme record de 30 milliards de dollars. Près de 2 ans après l'explosion mortelle de la plate-forme pétrolière Deepwater Horizon dans le golfe du Mexique, les dégâts de la gigantesque marée noire restent encore difficilement chiffrables, car cette pollution laissera des traces pendant encore de longues années.

BP vient d’annoncer un bénéfice net record de 23,9 milliards de dollars pour 2011, contre une perte de 4,9 milliards de dollars un an plus tôt. Le géant pétrolier aurait déjà dépensé 8 milliards de dollars dans des indemnisations et 14 milliards dans les opérations de nettoyage. Il resterait près de 116.000 victimes encore éligibles à une indemnisation.


Malgré les montants records en jeu, BP veut éviter à tout prix un procès financièrement risqué et désastreux en termes d’image. Si BP est visé au premier chef par la procédure civile américaine, elle concerne également Transocean, la compagnie suisse propriétaire de la plateforme, Halliburton responsable du coffrage en ciment du puits et Cameron International, la société qui a fabriqué un obturateur de sécurité défaillant.

Si le procès devait finalement avoir lieu, il pourrait condamner la compagnie pétrolière britannique pour « négligence grave ». En vertu la loi fédérale « Clean Water Act », BP pourrait craindre une explosion des indemnisations, dépassant largement les 30 à 40 milliards de dollars actuellement négociés avec les plaignants américains.

L’explosion de la plateforme de forage Deepwater Horizon le 20 avril 2010, avait tué 11 personnes, et déversé des centaines de millions de litres de brut dans la mer, polluant durablement le Golfe du Mexique.

http://www.enviro2b.com/2012/02/27/deepwater-horizon-bp-arrache-une-negociation-de-la-derniere-chance/

Voir le profil de l'utilisateur

4Re: le procès pétrolier du siècle le Mar 28 Fév - 20:04

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
Les discussions en vue d'un accord entre BP et les avocats des personnes et entreprises estimant avoir subi des torts à cause de la marée noire engendrée par le naufrage de la plateforme Deepwater Horizon portent sur 14 milliards de dollars, selon le Wall Street Journal mardi.

Ces 14 milliards de dollars sont des fonds restant sur un total de 20 milliards de dollars qui avaient été mis de côté par BP en 2010 pour indemniser les victimes de la plus grande marée noire jamais connue aux Etats-Unis, détaille le quotidien financier.

Si un accord est trouvé au civil au niveau fédéral, l'argent irait probablement à l'indemnisation des dégâts selon un processus qui serait supervisé par les avocats des plaignants, ajoute le quotidien, qui cite des sources proches du dossier.

Un accord amiable pourrait être annoncé dès mardi, note-t-il encore.

Tout accord pourrait impliquer des paiements additionnels substantiels par BP, ont fait valoir les sources du Wall Street Journal.

BP et les autres entreprises impliquées dans la marée noire font également face à des poursuites au pénal et à des amendes pour pollution de la part du gouvernement qui pourraient atteindre 17,6 milliards de dollars.

Un procès devait s'ouvrir lundi aux Etats-Unis pour déterminer les responsabilités du groupe BP dans la marée noire du golfe du Mexique en 2010 mais a été ajourné d'une semaine pour donner plus de temps à des pourparlers en vue d'un éventuel accord.



http://naturealerte.blogspot.com/2012/02/28022012usa-maree-noirebp-les.html

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
L'île El Hierro, dans l'archipel des Canaries, est autosuffisante grâce à l'énergie éolienne. | AFP/DESIREE MARTIN


Le projet de prospections pétrolières en eaux profondes au large des côtes des Canaries, approuvé par le gouvernement espagnol, vendredi 16 mars, a provoqué une vague de protestations dans le pays. Malgré l'opposition massive de la société civile et le danger que ces forages représentent pour les populations de baleines et autres mammifères marins qui migrent dans cette zone, Madrid a donné son feu vert à la compagnie pétrolière espagnole Repsol pour réaliser neuf forages à moins de 60 km des côtes de Lanzarote et de Fuerteventura, et à une profondeur qui oscille entre 1 500 et 3000 mètres.

Le ministre de l'industrie, de l'énergie et du tourisme, José Manuel Soria, a repris une idée lancée en 2001 par le précédent gouvernement conservateur de José Maria Aznar, mais enterrée par le gouvernement socialiste de José Luis Rodriguez Zapatero. Pour M. Soria, il s'agit de limiter la dépendance énergétique de l'Espagne - de l'ordre de 80%. Selon lui, le pays ne peut donc pas se payer le luxe de "restreindre des activités ni de gâcher des ressources naturelles".

Les experts dépêchés par la compagnie estiment qu'il existerait d'importants gisements dans cette partie de l'océan Atlantique permettant d'extraire 100 000 barils de pétrole par jour, soit 10 % de la demande nationale en hydrocarbures.

REPSOL INVESTIRAIT PRÈS DE 10 MILLIARDS D'EUROS

Bien que Repsol ait annoncé un investissement possible de 13 milliards de dollars (9,8 milliards d'euros) et la création de 5 000 emplois dans la région qui compte 31 % de chômeurs, institutions locales, associations écologistes et collectifs de pêcheurs et de professionnels du tourisme ne l'entendent pas de cette oreille. Regroupés sous le slogan "Non aux pétrolières, oui aux renouvelables", ils organisent deux journées scientifiques consacrées à ces forages, le mercredi 21 et le jeudi 22 mars, alors qu'une grande manifestation est prévue le 24 mars.

De son côté, le gouvernement des Canaries a annoncé que des actions légales seront entreprises pour empêcher les prospections. Le vice-président du gouvernement canarien a été clair : "Notre rejet est total", a affirmé José Miguel Perez, avant de rappeler que "le futur des Canaries se trouve dans les énergies renouvelables et la lutte contre le changement climatique".

De fait, l'une des îles des Canaries, El Hierro, première île "100 % renouvelable" est autosuffisante grâce à l'énergie éolienne. A Lanzarote et à Fuerteventura, les élus soulignent que le développement économique de ces îles, basé sur le tourisme et très sensible aux dommages écologiques, est difficilement compatible avec l'industrie pétrolière.

Il en va de même pour la pêche, qui deviendrait "moins paradisiaque et plus suspecte", selon un document diffusé par les deux administrations insulaires.

UNE MENACE POUR DES ZONES PROTÉGÉES

L'explosion de la plate-forme Deepwater Horizon dans le golfe du Mexique, qui a provoqué en avril 2010 la plus grande marée noire de l'histoire des Etats-Unis, reste dans toutes les mémoires. "Nous nous trouvons dans une configuration similaire, avec des forages prévus à une profondeur semblable à celle qui avait empêché l'intervention rapide de BP pour sceller la fuite de pétrole, souligne Sarah Pizzinato, responsable de la campagne de changement climatique et énergie de Greenpeace Espagne. Il n'existe pas, à l'heure actuelle, de technologie qui permette de garantir la sécurité de prospections en eaux profondes."

Selon l'organisation de conservation marine Oceana, "une possible marée noire concernerait des zones protégées, parmi les plus précieuses de l'archipel et affecterait des populations de cétacés". La côte est des îles de Lanzarote et de Fuerteventura, classées réserves de la biosphère, est l'une des principales zones d'observation de baleines et de dauphins. Dans ce couloir entre les Canaries et l'Afrique, les écologistes et les biologistes soulignent l'importance des grandes migrations de mammifères marins qui s'y produisent et de la vie sous-marine exceptionnelle qui s'y développe.

"Hormis les marées noires, il y a un risque de pollution chronique, ajoute Mme Pizzinato. Dans les forages, il y a toujours des rejets qui peuvent ne pas être visibles mais ont des conséquences sur la faune marine."

http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/03/19/les-canaries-ne-veulent-pas-devenir-un-champ-petrolier_1672239_3244.html

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
La réaction des autorités brésiliennes n'a pas tardé. A peine vingt-quatre heures après l'annonce d'une nouvelle fuite de pétrole en eaux profondes, au large de l'Etat de Rio de Janeiro, un tribunal a imposé, samedi 17 mars, une interdiction de sortie du territoire à 17 cadres dirigeants du géant américain Chevron et de son associé, le groupe de forage suisse Transocean.

Ils sont poursuivis pour avoir provoqué une marée noire en novembre 2011 sur un champ pétrolifère situé à environ 3 km à l'est de cette nouvelle fuite, dans cette même zone d'extraction du bassin de Campos, appelé Campo de Frade.

Chevron, qui s'est déjà vu infliger plusieurs amendes, a assuré que la fuite repérée vendredi, une nappe de pétrole d'environ un kilomètre de long, était minime.Selon le numéro deux américain du pétrole, elle a été provoquée par des fissures d'origine naturelle dans le sol marin et non par les forages menés par Transocean. Des propos mis en doute par les autorités, qui estiment que la fuite pourrait être plus importante qu'annoncée.

Surtout, les enquêteurs soupçonnent que celle-ci pourrait être directement liée à la catastrophe de novembre qui avait entraîné, selon l'Agence nationale du pétrole (ANP), l'autorité de régulation brésilienne, une fuite de 3 000 barils de pétrole brut.

FORAGE CLANDESTIN

Soupçonné d'avoir falsifié des informations, Chevron aurait utilisé une sonde capable de perforer jusqu'à 7 600 mètres de profondeur.Un procédé qui pourrait avoir été mis en place pour atteindre clandestinement les gigantesques réserves de pétrole dit "pré-sal", découvertes en 2007 et enfouies à 7 000 m sous une épaisse croûte de sel devant les côtes des Etats de Rio de Janeiro et de Sao Paulo.


Une condamnation serait un coup dur pour les activités sud-américaines de Chevron, qui a entamé ses activités au large de Rio, en 1997, quand le Brésil a ouvert les portes du secteur pétrolier aux compagnies étrangères. Selon des chiffres officiels, la société américaine exploite 3,6 % du pétrole produit au Brésil (80 425 barils par jour) et 1 % du gaz naturel. Une suspension de la production du champ de Fradeentraînerait pour l'entreprise une perte sèche de 4 millions de dollars (3 millions d'euros) par jour.

Les 17 cadres visés par la justice fédérale de Rio, parmi lesquels figure le patron de Chevron au Brésil, Geroge Buck, ont vingt-quatre heures pour remettre leurs passeports à la police, selon le bureau du procureur. Ils pourraient être inculpés dès mardi ou mercredi.

via terre en alerte!

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
La catastrophe de Deepwater Horizon a causé une marée noire démesurée et bien visible entre les mois d’avril et juillet 2010. De manière plus insidieuse, il semble maintenant que la base même de la chaîne alimentaire du golfe du Mexique ait été impactée. Malheureusement, ce problème ne s’est pas arrêté avec le colmatage de la fuite. Des traces d’hydrocarbures aromatiques polycycliques ont été trouvées dans du zooplancton deux mois après les faits.

Une catastrophe écologique sans précédent a touché le golfe du Mexique en 2010. Le 20 avril, une terrible explosion a détruit la plateforme de forage Deepwater Horizon alors qu'elle travaillait sur le puits Macondo-1. Durant près de trois mois, l’équivalent de 53.000 barils de pétrole (d'une contenance d'environ 160 litres) ont été libérés dans l’environnement… par jour, jusqu'à ce qu'un entonnoir ne soit posé sur le puits. La marée noire engendrée n’est comparable à aucune autre. Les côtes américaines, spécialement les marais salants, ont été durement touchées.

Les marées noires ont des effets néfastes souvent clairement visibles (oiseaux mazoutés, plages goudronnées, etc.) mais parfois plus insidieux car invisibles. Le pétrole brut se compose entre autres d’hydrocarbures aromatiques polycycliques ou PAH dont les effets cancérigènes sont connus, notamment chez les poissons. Des cas de branchies atrophiées ont déjà été signalés. Les PAH ont une autre caractéristique : les différentes molécules qui les composent varient en proportion au sein de chaque source de pétrole. Ils correspondent à de véritables signatures chimiques propres et uniques à chaque puits.

Siddartha Mitra, de l’université de Caroline de l’Est, a recherché la présence de ces composés au sein du mésozooplancton du golfe du Mexique deux mois après la fin de la catastrophe. Ces animaux sont à la base de la chaîne alimentaire et les polluants qu’ils contiennent peuvent s’accumuler dans les organismes qui s’en nourrissent, tels que les poissons. De fortes concentrations de PAH libérés par le puits endommagé ont été détectées jusqu'à près de 200 kilomètres du site. Cette étude est publiée dans la revue Geophysical Research Letters (GRL).


Le Mighty Servant 3, avec deux autres bateaux, en train de récolter le pétrole d'une nappe, le 18 juin 2010. Au total, environ 120 millions de litres ont été récupérés. Ce type de pollution est clairement visible. L'entrée de molécule cancérigène dans les chaînes alimentaires l'est mois. © BP



La signature chimique du pétrole retrouvée sur près de 200 km

Le plancton a été échantillonné en août et septembre 2010 à des distances comprises entre 20 et 300 km par rapport au puits. Un filet à plancton Mocness a été tiré derrière un bateau pour capturer des animaux planctoniques présentant une taille supérieure à 200 µm, entre la surface et 500 mètres de profondeur. Ceux-ci ont été congelés dès leur sortie de l’eau. Les PAH ont ensuite été extraits, purifiés et dosés en laboratoire. Des échantillons de pétrole fournit par BP ont été utilisés pour définir précisément la signature chimique du puits Macondo-1.

Entre 0,03 et 97,9 ng par g de plancton de PAH ont été trouvés. La pollution a été détectée jusqu’à 180 km du puits. Cependant, aucun lien n'a pu être établi entre la distance séparant le site de prélèvement du lieu de la catastrophe et la concentration en polluants. La distribution des PAH dans le golfe du Mexique est irrégulière. Une des raisons invoquées est que la fuite a eu lieu à 1,5 km de profondeur (et non en surface) et le pétrole a été exposé à de nombreuses substances dispersantes. Son taux de dilution a donc fortement varié dans le temps et la contamination n’a pas été homogène. De plus, les courants marins ont certainement joué un rôle non négligeable.

De même, la profondeur n’a pas d’effet significatif sur les mesures. Ce résultat semble évident puisque le mésozooplancton peut effectuer de nombreuses migrations verticales. Précisons que toutes les autres causes de pollution ont été exclues grâce au calcul du rapport entre la concentration le fluoranthène et celle du couple fluoranthène et pyrène. La valeur obtenue (0,44) signifie bien que la source de l'empoisonnement correspond à du pétrole liquide, et non à des sédiments contaminés ou à des rejets du fleuve Mississippi.


Rappel des quantités de pétrole déversé lors des principales marées noires de ces dernières années. © Idé



Colmater la fuite n'a pas arrêté la pollution de Deepwater Horizon

Le mésozooplacton a un taux de renouvellement moyen d'une semaine. Il est par ailleurs capable d’excréter les polluants en quelques jours. Pourtant, les échantillons prélevés deux mois après le colmatage de la fuite contiennent toujours des animaux contaminés. La pollution persiste donc dans le temps. Plusieurs raisons sont invoquées. Premièrement, les concentrations en hydrocarbures aromatiques polycyclique pourraient avoir été telles que l’arrêt de la fuite et la dilution n’auraient pas suffi à les faire baisser rapidement. Deuxièmement, un échantillon se compose de plusieurs espèces présentant chacune un métabolisme propre pas toujours connu. Et enfin, le zooplancton pourrait transmettre les PAH dans les lipides de ses œufs.

Ainsi, la base même de la chaîne alimentaire du golfe du Mexique a souffert de la catastrophe de Deepwater Horizon. Ce phénomène permet d’expliquer en partie les taux de PAH détectés chez des organismes présentant un niveau trophique supérieur.



Deepwater Horizon était une plateforme pétrolière louée par la compagnie britannique BP. Plus de 400 espèces animales ont été menacée par la marée noire provoquée par son explosion. © US Coast Guard, DP

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/oceanographie-1/d/deepwater-horizon-la-base-de-la-chaine-alimentaire-a-ete-contaminee_37621/

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
En raison d’une fuite de gaz, plus de 230 personnes ont été évacuées d’une plateforme d’exploitation d’hydrocarbures dans la nuit de dimanche à lundi, en mer du Nord.

C’est ce qu’a annoncé le groupe français Total à qui appartient la plateforme Elgin-Franklin. La plupart du personnel a été évacuée sur Aberdeen, une ville écossaise.

D’après le responsable du syndicat des travailleurs en Mer du Nord OILC, “la situation est extrêmement sérieuse si les informations que nous avons obtenues des évacués sont justes. La mer bouillonne à cause de la fuite de gaz sous l’installation. C’est une situation extrêmement dangereuse.”

Une enquête est en cours pour déterminer les causes de la fuite. Sur les 238 personnes évacuées, environ 70 sont à l’abri sur des installations offshore voisines.

Source AFP

http://naturealerte.blogspot.fr/2012/03/27032012mer-du-nord-plus-de-230.html

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
La marée noire qui a suivi l'explosion en avril 2010 de la plateforme Deepwater Horizon de BP dans le golfe du Mexique a souillé le corail jusqu'à 11 km du puits, révèle une étude américaine publiée lundi.

Le corail reposant au fond de la mer, à une profondeur d'environ 1.200 mètres, il n'est en général pas sali par les marées noires qui suivent le naufrage d'un pétrolier par exemple, rappelle le principal auteur de l'étude, Helen White, du Haverford College, en Pennsylvanie (est). "Habituellement, le corail qu'on trouve en eaux profondes n'est pas abîmé par des marées noires +classiques+, mais l'importance de la fuite due à l'explosion de Deepwater Horizon, et le fait que le pétrole fuyait en profondeur, en ont fait une marée noire très différente", souligne-t-elle.

Grâce à des véhicules sous-marins et une technique baptisée chromatographie gazeuse bidimensionnelle permettant de comparer les traces d'hydrocarbures avec le pétrole sortant du puits sous-marin endommagé, une équipe de chercheurs américains a pu trouver sur du corail des traces de la marée noire jusqu'à 11 km de la plateforme. A proximité du puits lui-même, le corail était recouvert d'un matériau brunâtre et ses tissus étaient abîmés. En revanche, il n'y avait plus trace de la marée noire à une vingtaine de kilomètres de distance.

L'étude a été publiée dans les Actes de l'Académie nationale des sciences.

http://www.europe1.fr/International/USA-la-maree-noire-a-souille-le-corail-1007437/

Voir le profil de l'utilisateur

10Re: le procès pétrolier du siècle le Jeu 29 Mar - 14:41

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
Total : apprenti-sorcier, pollueur et profiteur

LUTTE OUVRIERE - 29/03/2012 09:22:51

Deux ans après le désastre de la plate-forme Deepwater Horizon de BP, dans le Golfe du Mexique, Total, qui se targuait alors d'installations sûres, est à son tour à l'origine d'un accident, sur la plate-forme Elgin en mer du Nord. La situation est « hors de contrôle », nous explique-t-on, alors que la plate-forme a été abandonnée et est entourée d'un nuage de gaz « hautement explosif ».

La réalité, c'est que, dans sa soif de profits, Total a joué aux apprentis-sorciers en allant extraire du gaz à haute pression et à haute température, à 5300 m sous terre. Sans même savoir comment enrayer une fuite. Les 12 milliards de profits réalisés en 2011, venant après des années de profits record pour la première entreprise du CAC40, valent bien cela, aux yeux de ses dirigeants !

C'est irresponsable. Il est indispensable d'imposer à ces entreprises le contrôle de leurs travailleurs afin qu'ils aient la possibilité de s'opposer à la folie de cette course au profit au détriment de la sécurité et de l'environnement.

Nathalie Arthaud

Contact presse : Henriette MAUTHEY - 01 48 43 65 22 - mauthey.lo@wanadoo.fr - Plus d'informations : www.lutte-ouvriere.org



les apprenties sorciers je dois dire que j'aime le titre..non négociable non plus avec ces pollueurs acharnés prennez de la graine de BP le lendemain des sois disant entente a l'amiable il a grimpé en flèche à la bourse.peut-on acheté un récif? non peut-on acheté une baleine? combien vaut leurs carcasses?willy et flipper en ont marre de vos marrées noires! voulez-vous une bonne croisère a bord du deepwaterhorizon? vous aurez la chance de visité le plus grand cimetière marin !

Voir le profil de l'utilisateur

11Re: le procès pétrolier du siècle le Mer 25 Avr - 11:48

petite fleur 


Chevronné
Chevronné


La plateforme Deepwater Horizon avant qu'elle ne sombre dans le golfe du Mexique, en avril 2010.

Un ancien ingénieur de la pétrolière BP est accusé d'avoir détruit des preuves liées à l'explosion de la plateforme Deepwater Horizon, qui a engendré la pire catastrophe environnementale de l'histoire américaine, en 2010.

Le département américain de la Justice a fait savoir mardi que Kurt Mix avait été formellement accusé d'entrave à la justice. L'homme de 50 ans est soupçonné d'avoir supprimé quelque 200 messages textes liés à l'accident de son iPhone.

Les messages en question étaient échangés avec un superviseur de BP. Ils portaient sur l'échec des efforts visant à colmater la brèche par laquelle s'échappait du pétrole brut.

BP n'a pas réagi au dépôt de ces accusations criminelles, les premières portées par la justice depuis la marée noire.
L'explosion de la plateforme DeepWater Horizon, le 20 avril 2010, à environ 80 kilomètres au large de La Nouvelle-Orléans, a fait 11 morts.

Près de 780 millions de litres de pétrole se sont déversés dans le golfe avant que le puits soit finalement bouché, quatre mois plus tard.

Les conséquences de cet accident industriel sont encore très lourdement ressenties par les populations des États touchés, et plus particulièrement en Louisiane, où l'industrie halieutique reste déprimée.

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2012/04/24/004-maree-noire-accusations-bp.shtml

Voir le profil de l'utilisateur

12Re: le procès pétrolier du siècle le Mer 25 Avr - 12:03

petite fleur 


Chevronné
Chevronné



Dauphins échoués, coraux étouffés par le pétrole, crevettes dépourvues d'yeux... Deux ans après le naufrage de la plate-forme Deepwater Horizon, le golfe du Mexique continue de subir les conséquences de la catastrophique marée noire.

Le 20 avril 2010, la plateforme pétrolière Deepwater Horizon exploitée par le géant britannique BP explosait avant de sombrer au large des côtes du Golfe du Mexique. Deux ans plus tard, les conséquences de la pire marée noire que les Etats-Unis aient jamais connu continuent de frapper l'environnement.







Des cadavres de dauphins s'échouent encore sur les côtes, et le corail ne parvient toujours pas à respirer, étouffé par le pétrole, affirment des associations écologistes. Les pêcheurs amassent dans leurs filets des crevettes dépourvues d'yeux et des crabes couverts de trous. Tout aussi inquiétant, le killi, petit poisson dont se nourrissent de très nombreuses espèces, est d'après de récentes analyses souillé de produits toxiques.

Aujourd'hui, "du pétrole se trouve toujours dans l'eau", déplore Wilma Subra, chercheuse en chimie et militante écologiste citée par l'AFP. "Le pétrole est toujours présent dans les marais, dans les estuaires et sur les plages. Les gens continuent à y être exposés" dénonce celle qui depuis deux ans analyse l'impact de la catastrophe sur l'écosystème du golfe du Mexique.

La chimiste assure également que nous ne connaîtrons pas avant des années les conséquences à long terme de cette marée noire, qui pourraient être observées pendant "plusieurs générations". Un constat dressé alors que BP vient de conclure un accord à l'amiable de 7,8 milliards de dollars avec des victimes de la catastrophe.



Un article de maxisciences.com


pour ceux et celle qui on essayez de faire obstruction et empêcher la vérité de sortir j'espère que vous avez votre lecon la dessus je suis descendante micmac fier protectrice des terres et je lancerai les alertes jusqu'a Uashat-Maliotenam ainsi frères et soeurs entendront et ce lèveront pour que la souverainetées soit reconnu sur nos terres Amérindienne et respecter! cool rivière rouge, rivière noire, rivière jaune? mais contaminé Mais pourrit? Mosento démon!



partout dans les terres on nous disais sauvage meurtrier???? cool

Voir le profil de l'utilisateur

13Re: le procès pétrolier du siècle le Mer 25 Avr - 20:25

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
Etats-Unis : un ingénieur de BP arrêté dans l’affaire de la marée noire du golfe du Mexique


Les autorités américaines ont procédé à l’arrestation d’un ingénieur de la compagnie pétrolière BP. L'examen de son téléphone portable a prouvé qu'il connaissait depuis le début l'ampleur de la catastrophe au moment de la marée noire de 2010 dans le golfe du Mexique. Mais il n'en a rien dit. Les autorités américaines avaient même parlé de la plus grande catastrophe environnementale de l'histoire des Etats-Unis.

Avec notre correspondant à Washington, Jean-Louis Pourtet
La plateforme pétrolière Deepwater Horizon a sombré le 22 avril 2010 au large des côtes de la Louisiane (Etats-Unis, sud).
25/04/2012 - Louisiane
Marée noire : de l'accident à la «catastrophe nationale»

Karl Mix, 50 ans, qui réside au Texas, était chargé, après l’explosion de la plateforme Deepwater, d’évaluer le nombre de barils de pétrole qui s’échappait du derrick au moment où BP essayait de boucher le puits.

Mais alors que le groupe pétrolier déclarait au public l’écoulement de 5.000 barils par jour dans le golfe du Mexique, l’ingénieur interpelé prévenait par des textos envoyés de son portable à sa hiérarchie que la fuite dépassait les 15.000 barils et que les efforts pour la stopper avaient peu de chance de réussir.

Mais une fois que diverses enquêtes ont commencé, Karl Mix a effacé ces messages, -plusieurs centaines-, en dépit des ordres qu’il avait reçus de BP et des autorités américaines de tout conserver.

Le ministère de la Justice vient donc de lancer un acte d’accusation contre le cadre pour obstruction à la justice. Il risque 20 ans de prison et une amende de 250.000 dollars. Le ministre de la Justice américain, Eric Holder, a prévenu que d’autres inculpations pourraient suivre si le groupe d’enquête découvre que d’autres personnes ont violé la loi. BP a promis de coopérer avec la justice.

La société a déjà dépensé des milliards de dollars d’indemnités au civil, mais un procès pénal pour un acte criminel pourrait la forcer à payer une méga-amende pour avoir violé la loi sur la propreté de l’eau.


http://www.rfi.fr/ameriques/20120425-etats-unis-1ere-fois-ingenieur-bp-arrete-affaire-deepwater

20 ans de prison et 250,000$

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné

BP continue de payer les conséquences de la marée noire






La plateforme Deepwater - BP

La production de BP a baissé au premier trimestre alors que ce dernier a été contraint de céder des actifs pour couvrir les coûts liés à la gigantesque marée noire de 2010. Le groupe a annoncé mardi une baisse de 18% de son bénéfice net à 5,915 milliards de dollars.


Les résultats ont été notamment touchés par des éléments comptables exceptionnels dans l'activité aval mais aussi par une baisse de la production, en raison de la vente de certains actifs, explique BP dans un communiqué.


Le groupe indique qu'il progresse dans la réalisation de son programme de vente d'actifs de 38 milliards de dollars à la suite de la catastrophe de la plateforme Deepwater Horizon en avril 2010.


L'explosion au large de la Nouvelle-Orléans aux Etats-Unis avait fait onze morts et répandu des centaines de millions de litres de brut dans le golfe du Mexique. La compagnie pétrolière était parvenue début mars à un accord partiel avec des plaignants au procès de la marée noire et va payer 7,8 milliards de dollars à des plaignants privés.

Vente de champs dans le Golfe du Mexique



Le groupe a ainsi déjà vendu pour un total de 23 milliards de dollars d'actifs et annonce qu'il est prêt à vendre un certain nombre de champs supplémentaires dans le Golfe du Mexique (les champs Marlin, Horn Mountain, Holstein, Ram Powell et Diana Hoover).


A la différence de BP, le géant pétrolier anglo-néerlandais Royal Dutch Shell avait annoncé la semaine dernière une hausse de son bénéfice ajusté grâce à la hausse continue des prix du pétrole.


Dossier : Marée noire : retour sur un désastre


Diaporama : Les principales catastrophes offshore

LES ECHOS (SOURCE AGENCES)


-[BP%20continue%20de%20payer%20les%20cons%C3%A9quences%20de%20la%20mar%C3%A9e%20noire]http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/energie-environnement/actu/0202039322202-bp-continue-de-payer-les-consequences-de-la-maree-noire-318257.php?xtor=AL-4003-[Choix_de_la_redaction]-[BP%20continue%20de%20payer%20les%20cons%C3%A9quences%20de%20la%20mar%C3%A9e%20noire]



Mt 5:26-, En vérité, je te le dis : tu ne sortiras pas de là, que tu n'aies rendu jusqu' au dernier sou.





i whant a freedom now! son bénéfice net à 5,915 milliards de dollars.wow beaucoup de puit d'eau sa!...ton or noire épuise mon ami willy et flipper!

Voir le profil de l'utilisateur

gab aux citrons 


Récurrent
Récurrent
Vivement qu'on change d’énergie!
Energie libre avec aimant. Les aimants ont une durée de vie de 300 a 400 ans. (ça fait produit de l’électricité pour les maisons et les voitures gratuitement!)Mieux que le solaire et les éoliennes?

Voir le profil de l'utilisateur

gab aux citrons 


Récurrent
Récurrent
pour comprendre le principe du mouvement perpetuel des aimants.

Et dire qu'on nous embobine avec le pétrole et les centrales nucléaires.

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
super sa ton truc il est vrai que sa demande un peu de travail pour amélioré mais c'est mieux que leurs saletées.continuons donc avec ces pollueurs car en vérité ce n'est pas fini.gros soucies pour mes amis de la dites industrie!




Transport de pétrole : Vancouver demandera aux pétrolières d'être mieux assurées




En bleu le nouveau pipeline que veut construire la compagnie Kinder Morgan. © Kinder Morgan


Le conseil de ville de Vancouver prépare un règlement qui obligera les compagnies qui transportent du pétrole sur son territoire et le long de ses côtes à posséder des assurances en cas de déversement catastrophique.

Les conseillers ont adopté une motion à cet effet mercredi.

Les pétrolières sont déjà obligées d'être assurées, mais leur responsabilité se limite à 1,3 milliard de dollars explique le maire de Vancouver, Gregor Robertson.

Le nettoyage qui a suivi le déversement du Exxon Valdez le 24 mars 1989 a coûté à ce jour 2,5 milliards de dollars alors que le nettoyage qui a suivi l'explosion de la plateforme Deepwater Horizon de BP dans le golfe du Mexique en avril 2010 a déjà coûté plus de 20 milliards de dollars, s'inquiète-t-il.

La municipalité agit alors que la compagnie Kinder Morgan projette de doubler la capacité de son pipeline qui relie Edmonton à Burnaby en banlieue de Vancouver.

Le projet d'expansion Kinder Morgan

L'expansion de l'oléoduc de 1100 km permettrait de faire passer de 300 000 à 700 000 le nombre de barils de pétrole qui peuvent être transportés au quotidien.

Cette augmentation de la capacité du pipeline Trans Mountain multiplierait le nombre de pétroliers transitant par le port de Vancouver dès 2016.

Un règlement qui manquera de mordant

Même s'il est adopté, le nouveau règlement que préparera la Ville de Vancouver aura très peu de mordant sans l'appui du fédéral.

La motion adoptée mercredi prévoit donc que le maire de Vancouver écrira au premier ministre Stephen Harper pour lui faire part de la forte opposition de sa municipalité à toute augmentation de la circulation de pétroliers et du transport de pétrole sur son territoire en raison des risques inacceptables et non atténués pour son environnement et son économie.

L'inquiétude de la Ville de Vancouver est d'autant plus grande que le 29 mars dernier, le gouvernement fédéral annonçait dans la foulée de ses compressions, la fermeture du centre d'intervention d'urgence en cas de déversements pétroliers de la Colombie-Britannique, qui sera dorénavant centralisé au Québec.

Le projet de la compagnie Kinder Morgan fera bientôt l'objet de consultations publiques qui devraient durer de 18 à 24 mois, mais déjà des groupes de citoyens s'y opposent.

En complément




lolll on va entendre les compagnies d'assurances chialé! sa coûte cher ces dégats vous allez les mettre à la rue.

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
Catastrophe de Deepwater Horizon dans le Golfe du Mexique : quelle est la valeur d'un dauphin?




  • 03 mai 2012
  • par Audrey Duperron

Dolphins in the Gulf
Plus de 700 dauphins se sont échoués dans le golfe du Mexique dans les deux années qui ont fait suite à l’explosion survenue sur la plateforme Deepwater Horizon de BP, qui a déclenché une marée noire et un désastre écologique. Ces dauphins, qui ont été conservés dans des laboratoires aux Etas Unis, sont devenus un élément crucial du calcul de l’indemnisation que BP devra payer pour restaurer la faune, la flore et l’environnement détruits par la catastrophe.

L'enquête sur le coût véritable de la marée noire est maintenant en cours. Des équipes entières composées d'avocats, de scientifiques de BP et du gouvernement des États-Unis tentent de trouver une réponse à la question suivante : quelle est la valeur d’un dauphin, et combien sont morts en conséquence directe de la catastrophe ? « Il est très difficile de mettre un prix sur des dégâts commis sur l'environnement. Quelle valeur en dollar peut on attribuer à un marais détruit, ou la perte de nurseries pour poissons ? Il y a tellement de dégâts dont nous ne sommes pas conscients dans le Golfe du Mexique, et que nous ne connaitrons pas avant des années qui rendent impossible la fixation d’une évaluation précise des dommages à la nature », a expliqué David Uhlmann, professeur de droit à l'Université du Michigan et ancien chef du Département de l'Environnement au ministère de la Justice, au Guardian. « La meilleure chose que le gouvernement puisse faire, c'est de négocier une somme qui soit assez importante pour couvrir l'ensemble des coûts de restauration ».

Ce travail devrait prendre encore une année, compte tenu de l’échelle gigantesque et de la méconnaissance des conséquences que la catastrophe pourrait avoir sur le long terme. Il faudra donc attendre au moins jusqu'en 2013 avant d’obtenir un accord final. Les scientifiques doivent évaluer l’ensemble des espèces qui ont été affectées par la catastrophe, pas seulement des animaux aussi charismatiques que les dauphins, mais aussi des créatures minuscules, comme le zooplancton, ou d’autres mammifères, comme les lamantins.

Néanmoins, le défi le plus important reste celui du calcul des dauphins tués lors de ce désastre, et il se pourrait qu’ils soient la clé de cette négociation. Personne ne sait exactement combien il y avait de dauphins dans le Golfe du Mexique avant la fuite de pétrole, ou combien de dauphins sont morts, sans que l’on en retrouve les restes. Les biologistes ne sont pas d’accord : certains affirment qu’il devrait y avoir 10 dauphins morts pour chaque carcasse trouvée, mais ce chiffre pourrait être 250 supérieur, selon une étude récente. Se pose aussi la question du lien de causalité entre le déversement de pétrole et la mort d'une partie de ces dauphins. Bien avant la fuite de pétrole, une hausse de la mortalité des dauphins avait été constatée, et selon certains scientifiques, elle pourrait être liée à une forme de rougeole, ou être aussi imputable à un courant d’eau froide provenant du Mississipi après une fonte des neiges exceptionnelle.

BP a plutôt bien coopéré avec le gouvernement américain pour effectuer cette évaluation. La société a déjà payé 10,6 milliards d’euros de frais de nettoyage, et a déjà prévu 750 millions d’euros pour des projets de restauration et 375 millions d’euros qui seront affectés à la recherche environnementale. Grâce à cette bonne volonté, il est probable que la compagnie pétrolière pourra trouver un accord avec les autorités fédérales américaines sans que cela passe par un procès. Des deux côtés, on espère qu’un arrangement définitif pourrait intervenir courant 2013. Cependant, certains militants d’organisations craignent que cet accord soit conclu trop prématurément pour inclure l’impact réel encore inconnu de la catastrophe.

http://www.express.be/joker/fr/platdujour/catastrophe-de-deepwater-horizon-dans-le-golfe-du-mexique-quelle-est-la-valeur-dun-dauphin/167340.htm






sa vous tente du surf ? une bonne baignade? un bon verre d'eau? mamifère marin en danger? mamifère terreste l'est aussi!hé oui!

Voir le profil de l'utilisateur

gab aux citrons 


Récurrent
Récurrent
t'es super au courant! merci de toute ses infos.

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
même notre ami le gentil petit canard en a marre! en 2010 je désignais le patron le plus con de l'année!




hé je vous le présente!





a titre expérimental on a bien vu qu'il était innéxpérimenté. avoué. qu'il mérite son bleu!on la envoyez ailleurs faire autre bavure. la compagnie a pas fini elle est pas sortie du bois comme on dit..en priant qu'ils tombent pas dans le red..ha autre chose les mines...boue rouge.

Voir le profil de l'utilisateur

21Re: le procès pétrolier du siècle le Jeu 10 Mai - 17:11

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
BP annonce une baisse plus marquée que prévu de son bénéfice au premier trimestre, malgré une hausse des cours du brut sur la période. La production du géant pétrolier britannique a baissé après que ce dernier a été contraint de céder des actifs pour couvrir les coûts liés à la gigantesque marée noire de 2010.

© HH


Le géant pétrolier britannique BP a enregistré une baisse de ses résultats au premier trimestre à cause d'une baisse de sa production et malgré la hausse des cours du pétrole.

Le groupe a annoncé mardi une baisse de 18% de son bénéfice net à 5,915 milliards de dollars.

Les résultats ont été notamment touchés par des éléments comptables exceptionnels dans l'activité aval mais aussi par une baisse de la production, en raison de la vente de certains actifs, explique BP dans un communiqué.

Le groupe indique qu'il progresse dans la réalisation de son programme de vente d'actifs de 38 milliards de dollars à la suite de la catastrophe de la plateforme Deepwater Horizon en avril 2010. L'explosion au large de la Nouvelle-Orléans aux Etats-Unis avait fait onze morts et répandu des centaines de millions de litres de brut dans le golfe du Mexique.

Le groupe a ainsi déjà vendu pour un total de 23 milliards de dollars d'actifs et annonce qu'il est prêt à vendre un certain nombre de champs supplémentaires dans le Golfe du Mexique (les champs Marlin, Horn Mountain, Holstein, Ram Powell et Diana Hoover).

A la différence de BP, le géant pétrolier anglo-néerlandais Royal Dutch Shell avait annoncé la semaine dernière une hausse de son bénéfice ajusté grâce à la hausse continue des prix du pétrole.



http://www.lecho.be/actualite/entreprises_energie/La_maree_noire_hante_toujours_BP.9188799-3026.art?ckc=1

Voir le profil de l'utilisateur

22Re: le procès pétrolier du siècle le Jeu 10 Mai - 17:12

petite fleur 


Chevronné
Chevronné

Copyright Reuters
latribune.fr
Plusieurs fonds de pension américains attaquent la compagnie pétrolière. En cause : la chute du titre en Bourse et de supposées fausses déclarations du groupe.

Plusieurs fonds de pension américains ont mandaté le cabinet d'avocats Pomerantz Haudek Grossman & Gross LLP pour intenter une action contre BP pour les pertes financières subies par les investisseurs du fait de la baisse du titre en bourse. L'action en justice repose sur de fausses déclarations du pétrolier, juste avant et après la catastrophe de Deepwater Horizon du 20 avril 2010.

S'appuyant sur la loi en vigueur dans l'Etat du Texas, les procédures engagées sont des actions en justice individuelles, à l'initiative de chaque fonds de pension, et concernent les actions BP ordinaires achetées sur la bourse londonienne - le London Stock Exchange - pour la période du 16 janvier 2007 au 28 mai 2010. Ces initiatives font écho à celles engagées au titre de la loi fédérale pour les actions BP achetées sur le NYSE.

La procédure a été enregistrée auprès du tribunal d'instance du Texas (District Sud). Jusqu'alors, ce tribunal estimait que seuls les investisseurs ayant acheté des actions BP sur le marché américain étaient recevables pour engager une class action contre BP, au titre de la loi fédérale sur les valeurs mobilières. Cette position reposait sur une récente décision de la Cour Suprême américaine, l'arrêt Morisson*.

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/20120510trib000697844/bp-assigne-en-justice-par-plusieurs-fonds-de-pension.html

Voir le profil de l'utilisateur

23Re: le procès pétrolier du siècle le Jeu 10 Mai - 18:44

petite fleur 


Chevronné
Chevronné


Cette photo nous montre une tortue de Kemp, une espèce en danger d'extinction.

Ces images de tortues marines mortes, totalement engluées, nous montre une réalité bien différente de celle qui a été présenté au public par les autorités américaines… La Maison-Blanche s’est attachée à mettre de l'avant les jolies histoires d’animaux secourus et relâchés dans la nature, tandis qu'ils cachaient soigneusement les images de sacs poubelle remplis de tortues de Kemp.

Nous sommes extrêmement préoccupés par la désinformation entourant cette catastrophe. Qu’ont vu, qu’ont découvert les scientifiques, les représentants du gouvernement américain, ceux de BP ?

Ces photos sont un sinistre rappel des dommages réels que les compagnies pétrolières peuvent causer, et causent au quotidien. Ces photos sont aussi, pour nous, un nouveau rappel de la nécessité, de l’urgence d’imposer la transparence.



http://www.flickr.com//photos/77335988@N02/show/



Greenpeace a présenté plus de 50 demandes FOIA (Freedom of Information Act, en français,”Loi pour la liberté d’information“) différentes à divers organismes de l’État fédéral depuis le mois de mai 2010.
- Voir la requête FOIA originale qui a permis la récupération de ces photographies-

Nous continuons à recevoir des documents suite à ces demandes … Nous les publions donc, régulièrement, en continu, sur le site PolluterWatch.

Voir les 300 nouvelles photographies aériennes du gouvernement reçues via FOIA il ya deux semaines.

En attendant que le reste des requêtes de Greenpeace aboutissent, nous demandons à la Maison Blanche de mettre immédiatement à disposition du public l’ensemble des images et des fichiers concernant la catastrophe Deepwater Horizon… Et ce, AVANT que le gouvernement ne trouve un terrain d’entente avec BP !



http://www.greenpeace.org/canada/fr/Blog/golfe-du-mexique-les-photos-que-vous-ne-devie/blog/40380/

Voir le profil de l'utilisateur

24Re: le procès pétrolier du siècle le Jeu 10 Mai - 22:23

Yassine 


Vétéran
Vétéran
Pas très délicieux tout ça hein !

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumreligion.com

25Re: le procès pétrolier du siècle le Jeu 10 Mai - 22:29

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
non,vraiment pas! mais c'est une réalité auquel nous sommes tous concerné et tu veux certe pas savoir ce que je penses des innactifs pour contré ce malin et qui ce font la guerre des balivernes." du c'est moi qui a raison et toi tord" je suis dans la vérité et toi forcément dans le mensonge...et blablabla...comme ces scribes et pharisiens... qui au bout...veut, veut pas ,fera son chemin..alors le monde de demain sans "eau de vie" pas sur d'un coup et toi?

poême spirituel





Mon cœur silencieusement crie
Ma détresse qui est infinie
Je me débats contre les démons
Qui m'entraînent vers le fond...

Ne pas céder à leur appel
Résister, même s'ils me harcèlent
Refuser de leurs tendre la main
Et de les suivre loin du chemin...

De toutes mes forces je lutte
Pour éviter cette ultime chute
Tout peut paraître bénin
Mais un choix serait la fin...

Ne pas imaginer le pire
Croire encore à l'avenir
Trouver du courage, encore,
Pour ne pas sombrer dans ce décor

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 3]

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum