Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16, 17, 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 15 sur 18]

Ikhawi 


Habitué
Habitué
Aucun des deux. L'empire romain n'a aucune influence sur la quête spirituelle individuelle à partir du moment où on se dépouille même de soi-même, et la lettre de la Bible doit être dépassée. Il est question de voir cette Trinité de ses propres yeux.

Si tous les chrétiens étaient réellement en quête, il n'y aurait plus aucune possibilité de dogmatisme abusif. On ne peut pas endoctriner quelqu'un qui se sépare de tout ce qu'il a.

Voir le profil de l'utilisateur

Coeur de Loi 


Enthousiaste
Enthousiaste
C'est ta croyance païenne.

Moi je la connais pas, je suis un simple chrétien.

Voir le profil de l'utilisateur http://libre.spirituel.clicforum.fr/index.php

Ikhawi 


Habitué
Habitué
Je n'ai pas de croyances, il ne faut pas croire mais savoir :

"Arrêtez, et sachez que je suis Dieu: je domine sur les nations, je domine sur la terre" (Psaume 46:11)

En éprouvant les dogmes des conciles, et de toute une tradition spirituelle, j'ai vérifié de moi même que ça correspondait à l'expérience de Dieu qu'un chrétien doit faire quand il suit l'enseignement de Jésus. En revanche, il n'est pas crédible de tout remettre en question au 17e siècle d'une façon purement intellectuelle sur la base d'éléments historiques qui nous laissent à penser que c'est du paganisme. Ce n'est plus une démarche spirituelle mais scientifique moderniste, et c'est pour les sages et les intellectuels qui préfèrent se désengager que de mettre leur confiance en Dieu et d'aller vérifier d'eux même jusqu'au bou, en affrontant tous les obstacles en chemin. C'est trop confortable et scientiste pour être chrétien.



Dernière édition par Ikhawi le Mar 28 Fév - 14:17, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur

Coeur de Loi 


Enthousiaste
Enthousiaste
Alors si tu sais, je ne peux plus rien pour toi.

Moi je suis un croyant.

Voir le profil de l'utilisateur http://libre.spirituel.clicforum.fr/index.php

Ikhawi 


Habitué
Habitué
Jésus était juif, et il est établis qu'un juif ne doit pas croire mais savoir. Je n'y peut rien si le NT a donné lieu à la croyance au père noël, ce n'est en tout cas pas ce qui est demandé. C'est là qu'il faut voir le paganisme, pas dans les racines même du Christianisme. "Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez !"

Voir le profil de l'utilisateur

vulgate 


Averti
Averti
@Ikhawi a écrit:Jésus était juif, et il est établis qu'un juif ne doit pas croire mais savoir.
Tu pourrais être plus précis ?

@Ikhawi a écrit:Je n'y peut rien si le NT a donné lieu à la croyance au père noël
C'est faux. Le père noël est une invention du 19ème siècle !

Voir le profil de l'utilisateur

Ikhawi 


Habitué
Habitué
"Fut-il jamais un dieu qui essayât de venir prendre à lui une nation du milieu d’une nation, par des épreuves, des signes, des miracles et des combats, à main forte et à bras étendu, et avec des prodiges de terreur, comme l’a fait pour vous l’Éternel, votre Dieu, en Egypte et sous vos yeux ? Tu as été rendu témoin de ces choses, afin que tu reconnusses que l’Éternel est Dieu, qu’il n’y en a point d’autre. Du ciel, il t’a fait entendre sa voix pour t’instruire ; et, sur la terre, il t’a fait voir son grand feu, et tu as entendu ses paroles du milieu du feu. Il a aimé tes pères, et il a choisi leur postérité après eux ; il t’a fait lui-même sortir d’Egypte par sa grande puissance ; il a chassé devant toi des nations supérieures en nombre et en force, pour te faire entrer dans leur pays, pour t’en donner la possession, comme tu le vois aujourd’hui. Sache donc en ce jour, et retiens dans ton cœur que l’Éternel est Dieu, en haut dans le ciel et en bas sur la terre, et qu’il n’y en a point d’autre.’oubliera pas l’alliance de tes pères, qu’il leur a jurée." (Deutéronome 4:34-39)

"S'ils ne te croient ('Aman) pas, dit l'Eternel, et n'écoutent pas la voix du premier signe, ils croiront ('Aman) à la voix du dernier signe." (Exode 4:8)

"Et le peuple crut ('Aman). Ils apprirent que l'Eternel avait visité les enfants d'Israël, qu'il avait vu leur souffrance; et ils s'inclinèrent et se prosternèrent." (Exode 4:31)

Il n'est jamais question d'adhésion intellectuelle comme ça serait le cas pour une position philosophique. On a :

- Savoir,
- Retenir/amener/reconnaître/imprimer/pénétrer dans son coeur,
- Etre fidèle, avoir confiance, 'Aman/en vérité.

Et en l’occurrence Jésus demande à ses disciples d'être dans cette même démarche, avec également le voir de ses yeux qu'on retrouve à plusieurs reprises dans la sortie d'Egypte en analogie à la Pâque, la résurrection que Paul dit être si centrale à la foi.

La traduction du rabbinat rend :

"Reconnais à présent, et imprime-le dans ton cœur, que l'Éternel seul est Dieu, dans le ciel en haut comme ici-bas sur la terre, qu'il n'en est point d'autres !" (Dt 4.39)

André Chourraqui :

"Pénètre-le aujourd'hui et retourne-le en ton coeur : oui, IHVH-Adonaï, lui, l'Elohîms, dans les ciels en haut, et sur terre, en bas, aucun autre." (Dt 4.39)

La Trinité n'est jamais bien loin :

- Du ciel, il t’a fait entendre sa voix pour t’instruire ;
- sur la terre, il t’a fait voir son grand feu,
- et tu as entendu ses paroles du milieu du feu.



Dernière édition par Ikhawi le Mar 28 Fév - 15:26, édité 2 fois

Voir le profil de l'utilisateur

Coeur de Loi 


Enthousiaste
Enthousiaste
Il ne faut pas confondre croire et savoir, le christanisme est une croyance, une foi :

"Mon juste vivra par la foi." (Hébreux 10.38)

Voir le profil de l'utilisateur http://libre.spirituel.clicforum.fr/index.php

1 samuel 


Passionné
Passionné
@patience a écrit:Bonsoir,



Penser que la trinité appartient à l’humain pour la parole humaine est une grossière erreur, si l’on peut contester on ne peu s’écarter la parole de jésus, Jn 10:30- Moi et le Père nous sommes un.

Quand il dit cela il donne deux personnes pour en donner une qui n’appartient pas à ce monde, et une autre qui est ailleurs de ce monde.

Une personne ici, une autre ailleurs, puis une ailleurs qu’ici, trois personnes sont nécessaires pour lui en lui et par lui.

Si lui est venu il est venu mais aussi il à parlé sa parole vaut ce qu’elle dit pour que nous sachions qui il est.

Pourquoi donc venir si nous aussi nous sommes un, car je pense que nous en serions les premiers avisés.

Je suis mais j’ignore qui je suis quand il est, je suis est mais qui est, quand je suis, si nous savions qui il est quel doute aurions nous aucun mais nous ignorons tous qui il est !! Alors quand il dit « Moi est le Père nous sommes un »

Comment ne pas entendre moi je suis celui qui est ici est je suis celui qui est avec lui, voila A mon sens ce qu’il dit.

Une personne ici dans ce monde, une autre ailleurs qu’ici mais une dernière avec l’amour de Père ici est maintenant, maintenant est ailleurs qu’ici.

Je pense qu’il vaut mieux dire ce qui tenu d’entendre dans sa parole car il ne trompera personne mais celui qui n’entend pas, trompe la sienne dans sa parole.



Tout s’accomplit encore, y compris cela, l’homme est seulement ce qu’il devient pas ce qu’il est, l’humain contribue à être le devenir de l’homme.

L’homme est, mais l’humain à la place qu’il lui revient, c’elle d’être ce qu’il ignore son amour n’entend rien d’autre que la volonté d’être le monde qui demeure en lui et par lui.
ce servir de se verset pour tenter de prouver la trinité est des plus fallacieux car Jésus dit la même chose concernant l'unité qu'il a avec ses disciples.

(Jean 17:11) 11 “ En outre, je ne suis plus dans le monde, mais eux sont dans le monde et moi je viens vers toi. Père saint, veille sur eux à cause de ton nom que tu m’as donné, afin qu’ils soient un comme nous le sommes [...]
les disciples faisaient il partie d'une divinié le fait qu'il soient un ?

Voir le profil de l'utilisateur http://meilleurforum-net.meilleurforum.net/forum

Ikhawi 


Habitué
Habitué
Je ne vois pas la foi comme une croyance, mais plutôt comme une relation de fidélité à la vérité. Être juste c'est être ajusté à Dieu, par la vérité et Jésus fait bien le lien entre les deux ici :

"Et il dit aux Juifs qui avaient cru en lui : Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples; vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira." (Jean 8:31-32)

La croyance est au mieux temporaire avant qu'elle soit vérifiée ou non. Mais si elle ne l'est jamais c'est une fable.

Voir le profil de l'utilisateur

Coeur de Loi 


Enthousiaste
Enthousiaste
En tout cas le juste de Dieu vivra par la foi, lui.

He 10.38 :
“ Mais mon juste vivra en raison de la foi ”, et, “ s’il recule, mon âme ne prend pas plaisir en lui ”.

---

J'espère que tu vas pas abandonner la foi.

Voir le profil de l'utilisateur http://libre.spirituel.clicforum.fr/index.php

abi_ 


Novice
Novice
@Ikhawi a écrit:Je ne vois pas la foi comme une croyance, mais plutôt comme une relation de fidélité à la vérité. Être juste c'est être ajusté à Dieu, par la vérité et Jésus fait bien le lien entre les deux ici :

"Et il dit aux Juifs qui avaient cru en lui : Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples; vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira." (Jean 8:31-32)

La croyance est au mieux temporaire avant qu'elle soit vérifiée ou non. Mais si elle ne l'est jamais c'est une fable.
C'est aussi une espérance.
Quand on espère en quelque chose on s'accroche durement et solidement à elle.
Mais ça se travaille, car elle peut s'évanouir avec le temps.
Perdre un peu de sa vigueur, s’estomper.
La foi est lié a l'amour vrai, le désir d'agir. Au niveau sensation, on peut la comparer comme quand on est amoureux. Seulement être amoureux est une étincelle qui demande qu'a prendre pour devenir un feu puissant et ardent, faut la contenir en sois, la nourrir sinon, elle s'éteindra aussitôt apparu.

Déjà, que c'est dure l’épreuve quand il s'agit de raviver la flamme qui va s’éteindre alors voir la maintenir.

Quand on regarde bien c'est bon d'aimé Jésus et d'espérer d’être auprès de Dieu, mais c'est avec un regarde désolé que je me regarde, je suis comme la lune, je ne peu brillé sans mon soleil.

J'aurai beau me faire belle, sans lui je ne peux brillé, ma nature me lie encore trop à la terre, j'ai beau vouloir m’en décroché, elle me rappel aussitôt. Alors comme une terre désolée j'aspire en son retour, comme une terre desséché attend la rosée.

au mieux que je peu, malgré le fais que je sois piétiné et me vois comme une désolée, mais qu'importe c'est lui que je vois et désir.

J'espère que l'homme qui sera mon époux ne lira pas ce post.
Sinon cry.

Et puis peu importe mon vrai Prince et Roi viendra m'enlever sur son nuage blanc big-smile.

Je sais, j’arrête ce n'est pas le sujet ici. laugh

Voir le profil de l'utilisateur

GRIT 


Averti
Averti
JACQUES 2: 19 "Tu crois qu'il n'y a qu'UN SEUL DIEU? Tu fais bien. ET POURTANT LES DEMONS CROIENT et frissonnent."

Les démons CROIENT qu'il y a QU'UN SEUL DIEU" car ils savent que Dieu existe. Mais ont-ils FOI EN LUI? NON, car il ne lui OBEISSENT PAS et ils frissonnent car ils savent qu'ils sont CONDAMNES A ÊTRE DETRUITS.

CROIRE NE VEUT PAS DIRE OBEIR A DIEU.

Voir le profil de l'utilisateur

Serviteur 


Passionné
Passionné
CROIRE NE VEUT PAS DIRE OBEIR A DIEU.

C'est le plus important

Ce qui revient à dire que :

Jacques 2:20  "Veux-tu savoir, ô homme vain, que la foi sans les oeuvres est inutile?"

Serviteur

Voir le profil de l'utilisateur

Edmond77 


Habitué
Habitué
Bonjour à tous,


L’église ne trouvant rien dans la Bible étayant
la doctrine païenne trinitaire, il fallait avoir recours à la fraude et à la
tromperie, au IVe siècle de notre ère, un ardent partisan
de la Trinité introduisit dans un traité en latin les mots “ dans le
ciel : le Père, la Parole et l’esprit saint ; et ces trois sont
un ” comme s’ils étaient tirés de 1 Jean 5:7.



Par la
suite, ce passage fut inséré tel quel dans un manuscrit de la Bible en latin,
ce qui rendait ce dogme comme venant de Dieu.



En
France, Louis XIII (1610-1643) autorisa Jacques Corbin à traduire la Bible
en français pour riposter aux protestants. Fort de cet objectif, Corbin se
livra à des interpolations, ici je n’en cite qu’une, celle de 1Jean 5 :7.



. Ces fraudes ont d’ailleurs été dévoilées en
leur temps, grâce aux très nombreux manuscrits bibliques en langue originale
dont on dispose aujourd’hui.



Et aussi grâce aux nombreuses traductions
bibliques (ne dépendant plus des grandes religions possédant le monopôle de la
Bible) qui ont obligé les églises protestantes et Catholiques à reconnaître le
texte comme étant apocryphe.



Vous
trouverez l’aveu de la fraude dans les notes marginales des Bibles Crampon,
Jérusalem, Maredsous pour ne citer que ces trois versions.






Bonne journée ;
Edmond 77

Voir le profil de l'utilisateur

Ikhawi 


Habitué
Habitué
L’église ne trouvant rien dans la Bible étayantla doctrine païenne trinitaire, il fallait avoir recours à la fraude et à latromperie, au IVe siècle de notre ère, un ardent partisande la Trinité introduisit dans un traité en latin les mots “ dans leciel : le Père, la Parole et l’esprit saint ; et ces trois sontun ” comme s’ils étaient tirés de 1 Jean 5:7.

C'est généralement admis par beaucoup de théologiens et de prêtres. Mais d'autres ajouts existent dans la Bible pour expliquer les paraboles qui viennent d'être dites par Jésus ou donner d'autres explication.

Pour en revenir à la Trinité, la forme de la doctrine est en effet étrangère sur plusieurs points au langage du NT. Cependant faire fixation sur cette forme au dépend, de ce à quoi elle renvoi est également une erreur.

Si je prend une Bible non-trinitaire, la TMN de la WT, et que j'efface toute manifestation de l'expression trinitaire de Dieu, il faut abroger quelques versets :

"Maintenant, informe-toi, s’il te plaît, sur les jours anciens qui étaient avant toi, depuis le jour où Dieu a créé l’homme sur la terre, et d’un bout des cieux jusqu’à l’autre bout des cieux : est-ce qu’il est arrivé une grande chose comme celle-là ou est-ce qu’on a entendu pareille chose ?Un autre peuple a-t-il entendu la voix de Dieu parlant du milieu du feu, comme toi tu l’as entendue, et est-il resté en vie ? Ou bien Dieu a-t-il tenté de venir prendre pour lui une nation au milieu d’une autre nation par des épreuves, par des signes, par des miracles, par la guerre, à main forte et à bras tendu, et avec une grande et terrifiante puissance, comme tout ce que Jéhovah votre Dieu a fait pour vous en Égypte sous tes yeux ? Toi, on t’a fait voir, pour que tu saches que Jéhovah est le [vrai] Dieu ; il n’y en a pas d’autre que lui. Des cieux, il t’a fait entendre sa voix pour te corriger ; sur la terre, il t’a fait voir son grand feu, et tu as
entendu ses paroles du milieu du feu.
" (Deutéronome 4.32-36)

C'est surtout contre ça que je m'élève ! Si on rejette la trinité, il faut assumer les conséquence que ça a derrière. Il n'est pas question que cela s'applique uniquement à ceux qui ont élaboré cette doctrine.

Si une voix est entendu, ce n'est pas Dieu qui parle, c'est une voix et on ne sait pas si elle dit la vérité. Il n'y a pas nonplus de grand feu qui soit là pour être le lieu de la révélation de Dieu. C'est le feu qui révèle une voix, et Dieu est peut être indirectement derrière cet acte providentiel, mais ce n'est pas Lui qui se révèle. Ça ne permet pas à Israël de se dire peuple de Dieu, mais peuple de la sortie d’Égypte. La révélation perd son unité et ne révèle qu'elle même, puisqu'elle n'est pas Dieu, en devenant un intermédiaire. La demeure de Dieu dans le tabernacle du Temple soit ne diffère en rien de celle des païens, soit le culte n'est pas rendu à Dieu mais à son intermédiaire qui est la demeure.

Voir le profil de l'utilisateur

Coeur de Loi 


Enthousiaste
Enthousiaste
Donc quand Dieu parle, pour toi il y a 2 personnes ?

Dieu et sa voix.

---

C'est grâve l'obscurantisme.

Voir le profil de l'utilisateur http://libre.spirituel.clicforum.fr/index.php

Ikhawi 


Habitué
Habitué
Le concept de personne sur lequel tu t’appuie est issu des catégories d'Aristote.

Dans la Bible, ce qui fait que Dieu est une personne, c'est qu'il entre en relation de vis-à-vis avec la création. Il se révèle comme le tout autre. Et ça s'arrête là, il n'a pas de prénom "Jéhovah" (ou "YHWH" qu'on ne devrait pas prononcer).

Si on fait abstraction de tout ça et même de la Trinité, on ne peut nier qu'Israël est ici face à un Dieu qui a 3 façons d'exister pour le peuple qui se manifestent dans l'unité d'une seule et unique volonté, sans intermédiaire :

- Du ciel, il t’a fait entendre sa voix pour t’instruire ;
- sur la terre, il t’a fait voir son grand feu,
- et tu as entendu ses paroles du milieu du feu.

Voir le profil de l'utilisateur

patience 


Enthousiaste
Enthousiaste
@1 samuel a écrit:
@patience a écrit:Bonsoir,



Penser que la trinité appartient à l’humain pour la parole humaine est une grossière erreur, si l’on peut contester on ne peu s’écarter la parole de jésus, Jn 10:30- Moi et le Père nous sommes un.

Quand il dit cela il donne deux personnes pour en donner une qui n’appartient pas à ce monde, et une autre qui est ailleurs de ce monde.

Une personne ici, une autre ailleurs, puis une ailleurs qu’ici, trois personnes sont nécessaires pour lui en lui et par lui.

Si lui est venu il est venu mais aussi il à parlé sa parole vaut ce qu’elle dit pour que nous sachions qui il est.

Pourquoi donc venir si nous aussi nous sommes un, car je pense que nous en serions les premiers avisés.

Je suis mais j’ignore qui je suis quand il est, je suis est mais qui est, quand je suis, si nous savions qui il est quel doute aurions nous aucun mais nous ignorons tous qui il est !! Alors quand il dit « Moi est le Père nous sommes un »

Comment ne pas entendre moi je suis celui qui est ici est je suis celui qui est avec lui, voila A mon sens ce qu’il dit.

Une personne ici dans ce monde, une autre ailleurs qu’ici mais une dernière avec l’amour de Père ici est maintenant, maintenant est ailleurs qu’ici.

Je pense qu’il vaut mieux dire ce qui tenu d’entendre dans sa parole car il ne trompera personne mais celui qui n’entend pas, trompe la sienne dans sa parole.



Tout s’accomplit encore, y compris cela, l’homme est seulement ce qu’il devient pas ce qu’il est, l’humain contribue à être le devenir de l’homme.

L’homme est, mais l’humain à la place qu’il lui revient, c’elle d’être ce qu’il ignore son amour n’entend rien d’autre que la volonté d’être le monde qui demeure en lui et par lui.
ce servir de se verset pour tenter de prouver la trinité est des plus fallacieux car Jésus dit la même chose concernant l'unité qu'il a avec ses disciples.

(Jean 17:11) 11 “ En outre, je ne suis plus dans le monde, mais eux sont dans le monde et moi je viens vers toi. Père saint, veille sur eux à cause de ton nom que tu m’as donné, afin qu’ils soient un comme nous le sommes [...]
les disciples faisaient il partie d'une divinié le fait qu'il soient un ?

Bonjour Samuel,

Je reprends ce qu tu dis en réponse à ce que tu crois….



L’unité est consubstantielle mais elle ne peu être accordé à ce monde, quand il dit « je viens vers toi » il ne dit pas je revient vers toi, il donne un dans l’instant ce qu’il est au présent, parce qu’ici, il sait savoir ce qu’il accomplit.

Prenons en exemple ceci Jn 20:21- Il leur dit alors, de nouveau : " Paix à vous ! Comme le Père m'a envoyé, moi aussi je vous envoie. "

Que remarque t’on «Comme le Père m'a envoyé » il s’adresse à nous, tandis que dans cette phrase que je reprend «et moi je viens vers toi Père » il parle à Père, il dit pour ce monde est pour le monde.



Il dit « afin qu’ils soient un comme nous le sommes » comme nous le somme être dans l’union mais aussi non être dans la désunions. Ma lecture est celle-ci, ils le seront et nous le serons quand tout sera accomplit n’oublions pas que le sauveur viendra pour tous vivant et mort.

Le mot afin tien ici lieu de délivrance dans le but final, cela permet également à toute fin l’union avec Père.

Ici dans ce monde nous sommes désunis, il faudrait l’union pour voir un autre monde mais le sien est en Père, c’est pourquoi il dit « veille sur eux à cause de ton nom que tu m’as donné » le fils détaché du Père désunis ici dans ce monde, mais unis en lui avec lui et en nous.



Reprenons cela Jn 15:10- Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez en mon amour, comme moi j'ai gardé les commandements de mon Père et je demeure en son amour.

Voici à mon sens son royaume et notre demeure, nous sommes ici séparés tout comme lui de la demeure, et si lui à envoyé son fils, pourquoi a t’il fallut qu’il envoi son fils en son nom « à cause de ton nom que tu m’as donné »

Pour gardé en demeure de lui ce qu’il est en vérité, l’amour que nous sommes «afin qu’ils soient un comme nous le sommes »

Et ceci encore quand il dit Jn 6:44- Nul ne peut venir à moi si le Père qui m'a envoyé/c’est bien lui qui est venue ce n’est pas Père en personne mais la personne du fils détaché du père pour être ici avec nous, attaché au même nom au titre attaché à l affiliation ici dans ce monde par le nom du Père.

Un comme nous le sommes, qui est il en vérité qui n’accomplit encore celui qui vient, car lui seul sera quand il sera celui qui est en toute vérité.





SI il y a séparation il y a désunion d’unité 1 s’il y désunion il y a deux un désunis dans l’union, mais si l ‘union est unité alors un est pour deux.

En ce sens on a bien l’union du un par le un, mais la somme et 2/1 ,1+1 désunis dans le un et un en union de l’unité par le un.

Ce qui fait si je ne commets d’erreurs en somme1+1+1=1



Ca c’est ma façon de la formuler mais il y a de nombreuses autres façons de l’écrire, la trinité n’est pas seulement un fait d’historicité théologique ou de d’interprétation philologique sur l’écriture, mais elle traduit aussi une construction humaine à travers nous, tout comme lui il est à travers nous et par lui, la vérité en silence qui agit pour le salut du monde.

Que les hommes se rassurent nous finirons tous par voire la vie éternelle, pourtant qui peut vraiment mourir à par celui qui est toutes morts lui-même, car ce n’est pas dans la mort que nous verrons la vraie vie mais dans son amour,là est sa demeure.

Pour moi le message qu’ils nous à porté, ce n’est pas la vie ici ni l’espoir d’un avenir meilleur, mais son amour en sa demeure dans la grâce et l’unité du nôtres celui du grand, du plus grand des amour qui soit, l’amour enfin retrouvé.

Voir le profil de l'utilisateur

1 samuel 


Passionné
Passionné
@Coeur de Loi a écrit:En tout cas le juste de Dieu vivra par la foi, lui.

He 10.38 :
“ Mais mon juste vivra en raison de la foi ”, et, “ s’il recule, mon âme ne prend pas plaisir en lui ”.

---

J'espère que tu vas pas abandonner la foi.
et quel est la définition de la foi bibliquement parlant ?

Voir le profil de l'utilisateur http://meilleurforum-net.meilleurforum.net/forum

Coeur de Loi 


Enthousiaste
Enthousiaste
Tu le sais bien, puisque tu es TJ.

C'est une croyance assurée et ferme.

Voir le profil de l'utilisateur http://libre.spirituel.clicforum.fr/index.php

372Historique de la Trinité le Jeu 1 Mar - 14:09

Edmond77 


Habitué
Habitué
Bonjour à tous,


La
doctrine de la trinité a été officiellement adoptée en l’an 325, au concile de
Nicée. Elle est issue d’un concept païen qui a pris naissance bien avant cette
époque à Babylone, en Égypte et dans d’autres parties du monde. Dans son Histoire de la civilisation (César et le Christ III,
pages 239, 240), Will Durant fait remarquer ceci: “Le christianisme n’a
pas détruit le paganisme; il l’a adopté (...). D’Égypte vinrent les idées
de trinité divine (...).”



Sous le mot “triade”, une encyclopédie des
religions (An Encyclopedia of Religion,
pages 793, 794, éditée par Vergilius Ferm, 1964) dresse une liste des
trinités adorées par les Babyloniens, les bouddhistes, les hindous, les Nordiques,
les taoïstes et bien d’autres croyants, comme les membres de la chrétienté.



Cet ouvrage fait par exemple remarquer qu’en
Inde “la grande triade se compose de Brahma, le Créateur; de Vishnu, le
Sauveur; et de Shiva, le Destructeur. Ces trois dieux représentent le cycle de
l’existence, comme la triade babylonienne d’Anu, Enlil et Ea représente les
matériaux de cette existence: air, eau et terre”.



On peut voir au British Museum (Londres)
certains objets figurant des trinités antiques, telles que la triade égyptienne
formée par Isis, Harpocrate et Néphtys. Une publication de ce musée (sous la
responsabilité du Department of Medieval and Later Antiquities) cite cette
inscription, trouvée sur un bijou ancien: “Avers: les dieux égyptiens
Horus-Baït (à tête de faucon), Buto-Akori (le serpent) et Hathor (à tête de
grenouille). Revers: strophe d’un poème grec: ‘Un Baït, un Hathor, un Akori;
leur pouvoir est un. Salut, père du
monde! Salut, dieu aux trois formes!’ Ces dieux sont donc considérés comme
trois manifestations d’un pouvoir unique, représentant probablement le dieu
soleil.”



L’Histoire le confirme, la Trinité a été
empruntée aux païens. En outre, lorsque Jésus est venu sur la terre, cette
doctrine existait déjà depuis des siècles.



.
Longtemps après la mort du Christ, certaines personnes, influencées par des
philosophies païennes, ont renié le véritable culte de Dieu, enseigné par Jésus
et les apôtres, et ont imposé ce dogme.



Excellente journée.
Edmond 77

Voir le profil de l'utilisateur

Hanane 


Résident
Résident
@Serviteur a écrit:
CROIRE NE VEUT PAS DIRE OBEIR A DIEU.

C'est le plus important

Ce qui revient à dire que :

Jacques 2:20  "Veux-tu savoir, ô homme vain, que la foi sans les oeuvres est inutile?"

Serviteur

les oeuvre:

prier dieu
jeûner pour dieu
verser l’aumône pour dieu
se priver de l'alcool pour dieu
se priver du porc pour plaire a dieu
se priver de l’adultère

Voir le profil de l'utilisateur

Ikhawi 


Habitué
Habitué
“Avers: les dieux égyptiens Horus-Baït (à tête de faucon), Buto-Akori (le serpent) et Hathor (à tête degrenouille). Revers: strophe d’un poème grec: ‘Un Baït, un Hathor, un Akori;leur pouvoir est un. Salut, père dumonde! Salut, dieu aux trois formes!’ Ces dieux sont donc considérés comme trois manifestations d’un pouvoir unique, représentant probablement le dieu soleil.”

Encore un discours qui témoigne d'un manque flagrant de compétences historiques. Il faut toujours se référer à plusieurs sources et avoir un esprit critique qui n'est pas motivé par le simple fait de réfuter bêtement comme c'est la mode aujourd'hui. La triade n'est pas la même chose que la trinité : http://fr.wikipedia.org/wiki/Triade

Les triades sont des ensembles de trois divinités complémentaires. Le Taoïsme n'a rien à voir avec tout ça, je ne vois pas ce qu'il vient faire là. Il est question d'énergies et non de divinités. Il y'a une matrice de l'univers indéfinissable qui est le Tao. Si l'auteur de cet article connaissait 1/10e de la sagesse Taoïste, il aurait effacé tout ce qu'il venait d'écrire.

Les 3 manifestations d'un pouvoir unique est l'hérésie du Sabellianisme.

Si on veut être sérieux ce qui se rapproche le plus de la trinité chrétienne, c'est la trinité platonicienne. Mais encore une fois elle n'est pas identique car c'est une hiérarchie décroissante. Elle ne fait donc qu'en reprendre les mots. Et la trinité chrétienne n'est pas philosophique car elle demande de ne pas se borner aux concepts rationnels mais de s'élever au-dessus du raisonnement et du psychique changeant, par l'apophatisme chrétien que vous ne mentionnez pas nonplus.

L'apophatisme revient à considérer que tous les termes employés ne sont que l'ombre de la réalité à laquelle ils se réfèrent. Donc même dans le cas où cela ressemblerait objectivement à une triade, ça ne serait pas une triade mais à une ombre qui a des airs de triade.

Voir le profil de l'utilisateur

1 samuel 


Passionné
Passionné
@Coeur de Loi a écrit:Tu le sais bien, puisque tu es TJ.

C'est une croyance assurée et ferme.
j'aimerais la définition des autres!

Voir le profil de l'utilisateur http://meilleurforum-net.meilleurforum.net/forum

Zantafio 


Passionné
Passionné
@1 samuel a écrit:
@Coeur de Loi a écrit:En tout cas le juste de Dieu vivra par la foi, lui.

He 10.38 :
“ Mais mon juste vivra en raison de la foi ”, et, “ s’il recule, mon âme ne prend pas plaisir en lui ”.

---

J'espère que tu vas pas abandonner la foi.
et quel est la définition de la foi bibliquement parlant ?
"La foi est l'attente assurée de choses qu'on espère, la démonstration évidente de réalités que pourtant on ne voit pas" (Hébreux 11:1)."C'est avec le coeur" qu'on exerce la foi (Romains 10:10) !

Voir le profil de l'utilisateur http://religionsmondiales.forumprod.com/

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 15 sur 18]

Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16, 17, 18  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum