Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 2 sur 2]

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
12.06.12
„Les gens crèvent de faim“




Depuis
de nombreuses années, la société civile se mobilise contre la mise en
place d’accords de libre-échange entre l’Union européenne et les pays
africains notamment, appelés APE (Accords de Partenariat Economique). En
2008, Christiane Taubira avait rédigé un rapport très critique envers
les négociations APE. Aujourd’hui, elle est Ministre de la Justice.


Lettre ouverte à Madame Christiane Taubira, Ministre française de la Justice.

Madame la Ministre,

Vivant au Burkina Faso depuis 1965, j’ai participé en 2004 à la mise
en place d’une coalition dénommée : „Pas d’APE sans Souveraineté
Alimentaire“. Nous voulions manifester par là notre refus de négocier
des Accords de Partenariat Économique avec l’Europe, sans un préalable :
la reconnaissance du droit de Souveraineté Alimentaire.

De votre côté, le 16 juin 2008, vous avez remis votre rapport sur les
Accords de Partenariat Économique (APE) au Président Sarkozy. Rapport
qui a pour sous-titre : „Et si la Politique se mêlait enfin des affaires
du monde ?“1 À cette occasion, interrogée par la presse, vous avez dit :
„Les gens crèvent de faim !“

Vous avez eu raison de vous indigner. Vous avez fait comprendre que
répondre à la faim en Afrique (et dans les Caraïbes et le Pacifique) par
des accords de libre-échange qui vont enrichir l’Europe, c’est tragique
et indigne. Vous avez dit (et je vous en remercie), en parlant des
participants au sommet mondial de la FAO à Rome en juillet 2008 : „Ce
sont des gens confortablement installés dans leur bulle, qui font des
discours, mais rien de sérieux. Il ne s’agit plus de débloquer des
enveloppes d’aide alimentaire. Même la Banque mondiale et le FMI
débloquent aujourd’hui des enveloppes. Pendant 25 ans, ces institutions
ont foutu les pays du sud à genoux, avec leur politique d’ajustement
structurel, et aujourd’hui, elles donnent des aides d’urgence. Il faut
arrêter de se foutre du monde. Les gens crèvent de faim !“

Merci pour votre indignation. Mais l’indignation ne suffit plus.
Aujourd’hui, la situation en Afrique de l’Ouest est pire qu’en juillet
2008. Ce matin encore, j’entendais sur les ondes de R.F.I. (Radio France
Internationale), à propos du Mali : „Ce n’est pas que les vivres ne
parviennent pas dans les villages. Mais les gens n’ont pas d’argent pour
se les procurer.“ Il faut trouver une nouvelle voie.

Aujourd’hui vous appartenez à un gouvernement qui peut se faire
entendre dans le monde entier. Aujourd’hui, vous appartenez au nouveau
gouvernement de la République Française. Merci de transmettre votre
indignation (et votre rapport !) à tous les membres de votre
gouvernement, et notamment au Ministre de l’Agriculture et de
l’Agro-alimentaire, M. Stéphane Le Foll, et au Ministre délégué aux
Affaires étrangères, chargé du Développement, M. Pascal Canfin.
Non, l’indignation ne suffit plus. Aujourd’hui, vous êtes du côté du
pouvoir. Aujourd’hui, la question de la faim, et donc la question de
l’Agriculture et de l’Agro-alimentaire, est devenue mondiale. Elle est
aussi une question de justice. M. Hollande, nouveau Président élu,
s’exprimait ainsi, le soir de son élection : „Le 6 mai doit être une
grande date pour notre pays, un nouveau départ pour l’Europe, une
nouvelle espérance pour le monde“. Le nouveau Président et votre
gouvernement ne peuvent prétendre redonner espoir au monde entier, sans
donner espoir à ceux qui ont faim partout dans le monde.

Vous avez également été à l’origine de la loi du 10 mai 2001 „tendant
à la reconnaissance de la traite et de l’esclavage en tant que crime
contre l’humanité“ où l’article 1er déclare : „La République française
reconnaît que la traite négrière transatlantique ainsi que la traite
dans l’océan Indien d’une part, et l’esclavage d’autre part, perpétrés à
partir du XVe siècle, aux Amériques et aux Caraïbes, dans l’océan
Indien et en Europe, contre les populations africaines, amérindiennes,
malgaches et indiennes, constituent un crime contre l’humanité.“ Je vous
en remercie.

Mais savez-vous que le 19 mars 2012, le gouverneur de la banque
centrale du Nigeria a déclaré : „l’APE est un second esclavage !“
Comment croire, en effet, la Commission Européenne lorsqu’elle assure
que des pays qui n’ont pas réussi à se développer malgré 35 ans de
protection avec libre accès au marché européen, arriveront soudain à
sortir de la pauvreté lorsqu’ils seront ouverts à 80 % aux exportations
de l’Europe ?

Aujourd’hui, il est urgent de chercher une autre voie. Cette voie,
comme vous l’avez écrit vous-même, devrait être construite sur le droit à
l’alimentation et la souveraineté alimentaire.

Je conclus en citant un passage de votre rapport : „Un Droit
international méticuleusement tressé autour du droit à l’alimentation
pour les peuples et les personnes : tel est l’acte de civilisation qui
prouvera que nous sommes entrés dans ce millénaire, délestés des
barbaries séculaires.“

Je vous prie d’agréer, Madame la Ministre, l’expression de ma très haute considération.

Maurice Oudet est Président du SEDELAN.

(1) http://www.christiane-taubira.net/media/Rapport_Taubira_APE_2008.pdf
http://astm.lu/%E2%80%9Eles-gens-crevent-de-faim/

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
Faim au Sahel: pourquoi rien ne change?


Le Sahel s'apprête à vivre, une nouvelle
fois, une grave crise alimentaire. Pourquoi cette région est-elle si souvent
victime de la faim? Réponse en quatre points.




Crédit photo: Flickr/CC/strelitzia




l'auteur

Morgane
Tual













Après les crises alimentaires de 2005, de 2008 et de 2010, faudra-t-il
bientôt placer 2012 dans la liste des années noires pour les habitants du
Sahel?

Selon les Nations Unies, 23 millions d'entre eux pourraient souffrir de la
faim dans les semaines à venir, si la communauté internationale n'intervient pas
très vite.


Les ONG avaient pourtant lancé l'alerte dès le mois d'octobre.
En vain. Et pourtant, on le sait, la région du Sahel est
particulièrement fragile. Même en temps "normal", 300.000 enfants succombent des
maladies liées à la malnutrition, selon l'Unicef.


L'insécurité alimentaire est chronique et il suffit d'un rien pour que la
zone replonge dans la crise.

Pourquoi cette région, qui comprend le Burkina Faso, le Mali, le Tchad, la Mauritanie, le Sénégal et le Niger,
est-elle si souvent victime de la faim? Explications.

Un climat de moins en moins prévisible


Sécheresse, inondation, sécheresse, inondation... Le Sahel est en proie à des
phénomènes climatiques extrêmes, imprévisibles, ce qui pourrait empirer à
l'avenir en raison du changement climatique.

Cette année, le manque de pluie a entraîné de mauvaises récoltes. Les prix
des denrées alimentaires ont flambé: ils sont de 25% à 50% plus élevés que ces
cinq dernières années. Un phénomène aggravé par les spéculateurs qui, très tôt,
ont acheté les récoltes en masse, afin de les revendre quelques semaines plus
tard au prix fort.

Ce schéma se répète à chaque fois que les récoltes s'annoncent décevantes. Le
moindre élément perturbateur peut donc, très rapidement, prendre des proportions
démesurées pour les populations.

Les conflits compliquent l'approvisionnement


La zone est régulièrement en proie à des conflits armés qui déstabilisent
l'approvisionnement de la nourriture. Cette année, l'insécurité vient surtout du
nord du Mali, depuis le coup d'Etat des touaregs.

Les ONG ne peuvent plus acheminer l'aide alimentaire comme elles le
souhaitent. Plus de 200.000 personnes ont été déplacées à cause de ce conflit et
accentuent la pression sur les pays où elles se réfugient. Ce qui rend encore
plus difficile l'organisation des travailleurs humanitaires.

Enfin, les conflits en Libye et en Côte-d'Ivoire ont fait revenir dans le Sahel de
nombreux migrants, qui représentaient pour leurs familles une précieuse rentrée
d'argent. Depuis, ils sont une bouche supplémentaire à nourrir.

Surpopulation + Surendettement = sous-alimentation


Si les habitants du Sahel sont aussi difficiles à nourrir, c'est qu'ils sont
chaque année de plus en plus nombreux. La croissance démographique de la région
est une des plus élevées au monde et sa population double tous les 25 ans.

Ce qui n'est pas le cas des récoltes...

De plus, le surendettement touche de nombreux habitants, et les agriculteurs,
qui disposent de nourriture, sont obligés de la vendre pour rembourser leurs
dettes.

La communauté internationale traîne des pieds


Oxfam, Save the children, Action contre la faim et World
Vision
ont beau alerter les grands donateurs depuis six mois sur la crise à
venir, elles n'ont réussi à récolter que 52 millions de dollars, sur les 250
millions nécessaires pour venir en aide au Sahel.

La situation se répète à chaque fois: la communauté internationale ne se
décide à donner qu'une fois que la crise est bel et bien là. Mais il est
généralement trop tard pour agir efficacement, et l'aide apportée est la plupart
du temps insuffisante.

Mais surtout, les crises à répétition qui touchent le Sahel ne prendront fin
qu'en s'attaquant aux causes structurelles du problème. Or, la communauté
internationale ne vient en aide à la région qu'en cas de crise grave.

Les programmes de développement à long terme sont insuffisants, et peu
d'efforts sont faits pour intégrer les risques et prévenir les crises. Ce débat
fait rage dans le milieu de l'aide humanitaire.

Les autorités ferment les yeux


Les gouvernements des pays du Sahel manquent aussi d'ambition –et de moyens–
pour faire évoluer les choses. Beaucoup refusent d'admettre les situations de
crise, et il n'existe quasiment pas de politique agricole et alimentaire, encore
moins de protection sociale, pour pallier les besoins lors des périodes de
crises.

S'il semble difficile de croire aujourd'hui que le Sahel échappera à la crise
qui s'annonce, on est tout de même en droit d'espérer que 2012 marquera la fin
de la série noire.

ONG, gouvernements et communauté internationale réfléchissent déjà à changer
la donne, et ces questions seront au cœur du débat lors du sommet Rio+20, qui
ouvrira ses portes le mois prochain.
http://www.slateafrique.com/88279/faim-sahel-pourquoi-rien-ne-change

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
Bien que la peste est généralement considéré comme un vestige du Moyen Age,
lorsque les conditions insalubres et des infestations de rongeurs ont prévalu au milieu de la misère de la pauvreté, cette maladie rare mais mortelle semble se propager à travers les plus riches communautés du Nouveau- Mexique, les chercheurs rapportent.

Pourquoi la peste est d'apparaître dans les quartiers aisés n'est pas tout à fait clair,
les experts ont ajouté."Lorsque des cas de peste de l'homme se produisent est liée à où les gens vivent et comment les gens interagissent avec leur environnement», a noté le chercheur principal, Anna Schotthoefer, de la recherche Marshfield Clinic Foundation dans le Wisconsin. «Ces facteurs peuvent changer au fil du temps, ce qui nécessite des réévaluations périodiques des facteurs qui exposent les personnes à
risque."

Cette dernière étude confirme les précédents rapports que la vie à l'intérieur ou à
proximité des milieux naturels que la peste de soutien est un facteur de risque
pour la peste de l'homme, Schotthoefer dit.

La peste est causée par une bactérie qui évoluent rapidement, connus sous le nom de
Yersinia pestis, qui se propage par les piqûres de puces (peste bubonique) ou
par l'intermédiaire de l'air (la peste pneumonique).

Le nouveau rapport vient sur les talons de l'hospitalisation le 8 Juin d'un homme
de l'Oregon dans ses années 50 avec ce que les experts soupçonnent de peste.
Selon The Oregonian, l'homme est tombé malade quelques jours après avoir été mordu alors qu'il tentait d'obtenir une souris à partir d'un chat errant. Le
chat est mort quelques jours plus tard, a indiqué le journal, et l'homme reste
dans un état critique.

Pour cette nouvelle étude, publiée dans le numéro de Juillet de maladies infectieuses
émergentes, les chercheurs ont utilisé les données du US Census Bureau et de repérer
l'emplacement et le statut socio-économique des malades atteints de
peste.

Environ 11 cas de peste par an ont eu lieu aux États-Unis depuis 1976, avec la plupart des cas identifiés dans le Nouveau-Mexique. La peste a également été signalé dans une poignée d'autres Etats.

Bien que de nombreux cas, étaient dans les zones où l'habitat prend en charge les
rongeurs et les puces, les chercheurs ont également trouvé des cas survenant
dans les quartiers de la classe supérieure. Dans
les années 1980, la plupart des cas sont survenus lorsque les conditions de
logement étaient pauvres,
mais plus récemment, des cas ont été signalés dans les
zones aisées de Santa Fe et Albuquerque, les enquêteurs ont
découvert.

"Le passage des pays pauvres vers les régions les plus riches du Nouveau-Mexique a été une surprise, et suggère que les propriétaires de ces zones nouvellement développés doivent être informés des risques de peste», a déclaré Schotthoefer.


noter que ces zones les plus riches où la peste se sont produits étaient les
régions où les nouveaux ensembles résidentiels ont été construits dans des
habitats qui soutiennent les réservoirs sauvages de peste, qui comprennent les
écureuils terrestres et woodrats.

La peste bubonique commence par des gonflements douloureux (bubons) des ganglions lymphatiques, qui apparaissent au niveau des aisselles, des jambes, le cou ou l'aine. Bubons sont d'abord une couleur rouge, puis ils prennent une couleurpourpre foncé, ou noir. La peste pneumonique commence par infecter les poumons. D'autres symptômes incluent une fièvre très élevée, le délire, vomissements, douleurs musculaires, des saignements dans les poumons et de la
désorientation.

Au 14ème siècle, une épidémie de peste appelée la peste noire a tué près de 30 pour
cent à 60 pour cent de la population européenne. Les
victimes sont morts rapidement, en quelques jours après avoir été
infecté.

Maladie infectieuse d'expert de M. Marc Siegel, professeur agrégé de médecine à NYU Langone Medical Center à New York, a déclaré qu'il ne s'attendait pas à voir ce genre d'épidémie plus jamais.

"Ce n'est pas une maladie du passé, mais vous n'allez jamais voir une épidémie
massive de la peste dans ce pays", at-il dit.

"Nous n'avons pas les problèmes de santé publique que nous avons utilisés pour avoir et les gens seraient rapidement clos si jamais il y avait un grand nombre de
cas," Siegel a expliqué.

Pourtant, il n'est pas surprenant de voir la peste dans les domaines des plus riches,
at-il noté.

"Nous savons que la peste n'existe que là où vous avez des animaux sauvages, et une
fois un réservoir de la peste est déjà présent, il est susceptible de
persister," Siegel a expliqué. "Il ne s'agit pas seulement la misère, c'est sur l'endroit où le réservoir est."Toutefois, si la maladie est détectée rapidement, il est traitable avec des antibiotiques, ajouté M. Siegel.


http://news.yahoo.com/plague-rare-u-surfacing-more-affluent-areas-180408195.html


Voir le profil de l'utilisateur

Véronix 


Récurrent
Récurrent
Le Père Eternel: « Je suis votre Père Éternel, qui est au Ciel.
Je viens vers vous pour vous demander de faire
ce qui est vraiment indispensable.

Voulez-vous dire à chacun, que chacun doit PROTÉGER maintenant sa maison avec la véritable HUILE DE PROTECTION?

Par cela Je veux dire, que chacun doit se procurer cette huile et doit faire ce que Je dis et de la manière suivante:

<P style="TEXT-ALIGN: center">
On doit prendre de cette huile et la mettre sur toutes les portes et fenêtres en récitant la prière reprise ici-bas. »


«Toutes vos habitations seront protégées et conservées contre les attaques du vrai Antichrist, et ainsi elles seront de vrais lieux sacrés. »



« On doit employer de l’huile provenant d’un Saint véritable.

On peut aussi acheter l’huile d’olive vierge (de première pression) dans un magasin et la faire bénir par un prêtre.

On peut aussi employer n’importe quelle huile provenant d’un de Mes lieux d’apparitions ou sanctuaires bénis.


Cette huile bénie sera une VÉRITABLE HUILE DE PROTECTION pour chaque habitation chrétienne.


Et vous devez dire que tous seront protégés CONTRE LE VÉRITABLE ANTICHRIST, s’ils font ce que Je dis. »


«Ils doivent appliquer l’huile sainte sur toutes les portes et fenêtres de leurs habitations, de leurs entreprises ou magasins, et bien en faisant une petite croix avec l’huile à l’intérieur et l’extérieur des portes et fenêtres de leurs habitations ou entreprises.


Et cela fera comprendre à tous les esprits mauvais qu’ils ne peuvent pas entrer et ils n’entreront PAS.


Et ils doivent dire:


“Au Nom du Père, du Fils et du Saint Esprit. Amen.

Je suis un enfant du vrai Père Céleste, et je veux être un vrai Saint. Satan, je te commande, de rester éloigné d’ici, de rester éloigné de nous tous ici, de ma famille et de mes amis et de tous ceux , qui rentreront ici, au Nom de Jésus Christ et de Notre Sainte Mère Marie et du vrai Dieu, Notre Père et aussi du Saint Esprit.

<P style="TEXT-ALIGN: center">
Nous ferons toujours tout au Nom du Père, du Fils et du Saint Esprit, maintenant et toujours. Amen.”

«Mon enfant, Je te donne à toi et à tous Mes autres enfants , un don précieux, un présent sacré , et vous tous devez l’apprécier et l’estimer hautement. »


http://myriamir.wordpress.com/2011/12/28/message-important-donne-par-le-pere-eternel-le-23-juillet-2011-recu-par-margaret-durbin-etats-unis-protegez-votre-maison-avec-lhuile-sainte/

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
parle donc avec les évangiles sa aiderai peut-être le mondial a ce relevé.les belles paroles faut s'en méfie surtout de nos jours!. dans ton monologue, y a rien absolument rien qui vient des écritures.alors quand même!

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
République
démocratique du Congo, Kampungu: Cette photo publiée par le World
Health Organization



Neuf
personnes sont mortes d'une épidémie du virus Ebola en République
démocratique du Congo, quelques semaines seulement après la maladie
virulente a été déclarée «sous contrôle» dans l'Ouganda voisin,
l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a signalé.

Les
nouveaux cas du virus Ebola ont été détectées près de la ville du
nord-ouest du pays d'Isiro, le ministre congolais de la Santé a dit.

Un
groupe de spécialistes de diverses organisations internationales -
l'OMS, Médecins Sans Frontières et les Centers for Disease Control and
Prevention - travaillent dans le pays aux côtés des médecins locaux. Ils
mènent une enquête épidémiologique détaillée, et tentent de gens en
quarantaine qui peuvent avoir été en contact avec des personnes
infectées.

Le
nouveau foyer intervient quelques semaines après une autre épidémie
d'Ebola en Ouganda voisin - environ 30 miles de la frontière avec la
République démocratique du Congo - a été déclarée terminée. L'épidémie ougandaise a tué 16 personnes en Juillet. Les
deux épidémies ne sont pas soupçonnés d'être liés, puisque la souche
trouvée en RD Congo est différent de celui indiqué dans l'Ouganda,
Médecins Sans Frontières signalés.

Ebola est un virus rare hémorragique, d'abord découvert en 1976 au Zaïre (aujourd'hui connu sous le nom RD Congo). La maladie a été nommée d'après une petite rivière dans le pays. Les
symptômes de l'infection au virus Ebola comprennent l'apparition
soudaine de fièvre, faiblesse, maux de tête, des vomissements et une
insuffisance rénale.

Le virus est mortel aurait à 50-90 pour cent des cas. Dans les infections les plus graves, les victimes saigner des orifices corporels avant de mourir. Il n'existe aucun traitement ni vaccin pour le virus Ebola, qui est transmis par contact personnel étroit. Il
peut également être transmis aux humains par la manipulation de
carcasses d'animaux infectés, y compris des singes et des oiseaux.

Congo dernière épidémie d'Ebola majeur en 1995 a tué 245 personnes. Récentes
épidémies d'Ebola ont été enregistrés en Ouganda, où 37 personnes ont
été tuées dans la partie occidentale du pays en 2007, et quand au moins
170 morts dans le nord du pays en 2000.

http://rt.com/news/ebola-outbreak-congo-nine-dead-048/

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
Le virus du Nil occidental a été signalé dans 43
Etats sur 50.
On recense pour l’instant près de 700 cas, et la maladie a fait 26
morts depuis le début de l'année

Il s’agit de la pire épidémie de virus
du Nil occidental depuis 2003.
Ce virus, qui est transmis à l'être humain par
des moustiques, peut provoquer des troubles neurologiques graves. Le Texas est
durement touché cette année et dans la ville de Dallas, le maire Michael
Rawlings a décrété l'état d'urgence sanitaire.
Jeudi dernier, la pulvérisation
aérienne d'insecticide - la première en plus de 45 ans - a commencé. Elle s’est
poursuivie ce weekend et continuera cette semaine.

« Lorsque la vie
de quelqu’un est en jeu, cela doit venir en priorité » a déclaré M. Rawlings.
Certes cela faisait plusieurs semaines que des équipes sanitaires répandaient
des insecticides en ville, mais face à la recrudescence de l’épidémie, la mairie
a décidé d’employer les grands moyens.

Il était temps, a jugé Katharyn
DeVille, l’une des victimes du virus. « Personne ne devrait contracter cette
maladie. Donc si cela signifie la pulvérisation aérienne d’insecticide, et bien,
qu’on le fasse » s’exclame Mme Deville.

Tout le monde n’est pas du même
avis. Quelques 1 700 habitants de Dallas ont signé une pétition contre la
pulvérisation aérienne, car ils s’inquiètent de son impact sur la santé, sur le
bien-être de leurs animaux de compagnie, ou sur certains insectes bénéfiques
tels que les coccinelles ou les abeilles.

William Reisen, chercheur à
l’université de Californie à Davis, ne s’attend pas à ce que la pulvérisation
aérienne ait un impact néfaste. Une récente étude portant sur les accueils en
salles d’urgence lors de telles campagnes n’a rien révélé d’alarmant, fait-il
valoir.

On pense que les moustiques porteurs du virus du Nil occidental
contractent la maladie auprès d’oiseaux, avant de la transmettre. Comme l’été a
été particulièrement chaud et sec au Texas, les conditions sont idéales pour une
épidémie. Certes, il n’a guère plu, les Etats-Unis étant en proie à une
sècheresse historique, mais les moustiques peuvent facilement se reproduire dans
les innombrables piscines et les égouts.

Comme les symptômes du virus
ressemblent à ceux de la grippe, impossible pour les autorités sanitaires de
cerner la véritable ampleur de l’épidémie. Ce qu’on sait, c’est qu’une fois
piquée par un moustique porteur du virus, environ une victime sur cinq tombe
malade
, les personnes âgées de plus de 50 ans étant les plus affectées

http://www.lavoixdelamerique.com/content/le-virus-du-nil-occidental-fait-de-plus-en-plus-de-morts/1491611.html

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
La syphilis, maladie sexuellement transmissible,
gangrène le milieu de l’industrie aux Etats-Unis et notamment en Californie,
rapporte le sun. Près de 1000 acteurs sont touchés par cette maladie
sont actuellement sous antibiotiques. "C’est juste la partie émergée de
l’iceberg"
, prévient l’autorité de santé des MST. La plupart des personnes
touchés sont des hommes.
http://www.thesun.co.uk/sol/homepage/news/4497676/Porn-industry-stars-in-LA-US-threatened-by-syphilis-outbreak.html

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
Peste porcine africaine : avertissement sur la propagation rapide de la maladie
Rédigé le Mercredi 22 Août 2012 à | Lu 19 fois




Ecofinancesn (Dakar) – Apparue en Ukraine, la peste porcine africaine prend les allures d’un train à grande vitesse (Tgv). La Fao avertit sur les risques de propagation rapide de la maladie dans d’autres zones voisines.





L’Organisation des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture (Fao) tire la sonnette d’alarme. Suite à la détection pour la première fois en Ukraine de la peste porcine africaine (Ppa), elle avertit qu'en dépit des mesures de lutte qui semblent avoir enrayé provisoirement la diffusion de cette maladie animale, celle-ci a pris pied dans le Caucase et pose un risque pour les zones voisines.

“En plus de quelques parties de l'Ukraine, les pays voisins comme la Moldavie, le Kazakhstan et la Lettonie - qui ont de grandes populations de porcs élevés dans des basse-cours ou des fermes à gestion familiale, souvent avec de faibles protocoles de biosécurité - sont maintenant à risque élevé d'introduction de la maladie », souligne l’organisation onusienne dans un communiqué transmis mardi à Ecofinancesn.

Pour Juan Lubroth, vétérinaire en chef de la Fao, les autorités nationales et locales dans toute la région devraient intensifier leurs mesures de prévention et être prêtes à réagir en cas d'apparition de nouveaux foyers.

Selon les analyses de la maladie, cela pourrait être le premier de plusieurs foyers à venir.

D’après eux, la Ppa n'est pas transmissible à l'homme, mais les taux de morbidité et de mortalité peuvent être très importants chez les porcs d'élevage.

En 2011, jusqu'à 300 000 porcs sont morts ou ont été abattus à la suite de foyers de Ppa dans la fédération de Russie, causant des pertes économiques évaluées à 240 millions de dollars, selon la Fao.

Détection précoce, réaction rapide

L'Ukraine a réagi rapidement, mettant en oeuvre des mesures sanitaires, abattant et incinérant la population porcine atteinte et imposant une zone de quarantaine autour du village où les foyers sont survenus, selon M. Lubroth.

Plus important encore, l'Ukraine a versé des indemnités aux agriculteurs pour les porcs qui ont été abattus et éliminés de manière appropriée, afin que les familles pauvres qui dépendent de l'élevage de porcs pour leur nourriture et leurs revenus ne soient pas ruinées, précise-t-il.

Tous les pays à risque devraient être prêts à détecter les foyers de Ppa dès qu'ils se produisent et réagir de la même façon proactive, selon la Fao.

http://www.ecofinancesn.com/Peste-porcine-africaine-avertissement-sur-la-propagation-rapide-de-la-maladie_a387.html

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné



(CNN) - Les chercheurs du National Institutes of Health (NIH) ont identifié une nouvelle maladie chez les personnes en Asie qui cause le sida comme symptômes, mais n'est pas associée au VIH.

L'étude, publiée dans le New England Journal of Medicine jeudi constaté patients atteints de la maladie ont été à fabriquer des anticorps qui attaquent le système immunitaire.

"Nous faisons tous des molécules et des protéines dans le corps qui racontent notre système immunitaire à fonctionner correctement", a déclaré le Dr Sarah Browne, un enquêteur clinique à l'Institut national des allergies et des maladies infectieuses du NIH et l'auteur principal de l'étude.

"Ils disent différentes cellules du système immunitaire lors d'allumer et quand commencer à lutter contre l'infection», at-elle dit. "Nous avons trouvé un grand nombre de patients que nous avons étudiés avec des infections opportunistes graves font un anticorps qui bloque la fonction d'une de ces molécules, qui est l'interféron-gamma."

Sans fonctionne interféron-gamma, les gens deviennent plus sensibles à certains types d'infections - infections personnes ayant un système immunitaire qui travaillent n'ont pas l'habitude, dit-elle.

La maladie est appelée le syndrome de l'immunodéficience l'âge adulte, car elle frappe les adultes. Cas remontent à 2004, avec la plupart d'entre eux se produisent en Thaïlande et à Taiwan. Le NIH a étudié la maladie depuis 2005.

«Il est rare - plus répandues au cours en Asie du Sud», Browne a déclaré à CNN. "Mais nous avons été la diagnostiquer ici aux États-Unis chez les personnes d'origine asiatique."

Jusqu'à présent, le NIH a vu à propos de 12 cas, tous les personnes d'origine asiatique. Selon Browne, la plupart des patients survivent. Il ya eu des morts dans d'autres pays, at-elle dit, mais ne savait pas combien. Pas un seul est mort aux États-Unis.

Le Dr Anthony Fauci, directeur du NIAID, affirme qu'il est important de noter la maladie n'est pas contagieuse.

«Ce n'est pas un virus, c'est la première chose. Ce n'est pas un nouveau virus de type SIDA," a dit Anthony Fauci. «C'est un syndrome qui a été remarqué et a découvert en Asie où les gens infections opportunistes similaires au VIH / SIDA, mais la cause du syndrome n'est pas une infection comme le VIH."

Fauci dit que les chercheurs «ont trouvé les gens ont une auto-immunité, où leurs corps sont à fabriquer des anticorps contre une protéine qui est important dans la lutte contre l'infection.

"La raison pour laquelle l'organisme fait que l'anticorps n'est pas claire, mais ce n'est pas un virus comme le VIH, qui en est la cause», at-il dit. «C'est une maladie auto-immune, et les gens ont des infections secondaires semblables au sida."

L'étude était déjà à un stade précoce en 2009, quand Kim Nguyen, une femme de 62 ans vietnamienne du Tennessee, est venu NIH souffrant de symptômes qui seraient liés à la maladie mystérieuse.

Un peu plus de 200 personnes - presque exclusivement de la Thaïlande et à Taiwan entre les âges de 18 et 78 - ont été étudiés. Tous étaient séronégatifs pour le VIH.

«Nous voulons comprendre ce qui déclenche les gens à faire ces anticorps, en premier lieu," a déclaré Browne. "Et nous voulons utiliser cette information pour orienter le traitement - parce que vraiment, quand vous traitez l'infection vous traiter le symptôme Vous n'êtes pas traiter la cause sous-jacente.».

À l'heure actuelle, les médecins ont simplement traiter les infections. Pour beaucoup de patients, que ce soit suffisant, Browne a dit, mais pour les cas où il n'est pas, ils essaient de trouver des façons de cibler les anticorps eux-mêmes en abaissant les taux d'anticorps et d'essayer d'inverser la immunodéficience.

Les deux Fauci et Browne crois qu'une combinaison de facteurs génétiques et environnementaux sont le plus probablement en jeu, mais ne savons pas encore quels sont ces facteurs.

"Globalement, il semble y avoir une maladie chronique, mais nous n'avons pas encore étudié pendant une période de temps suffisamment longue pour connaître le pronostic à long terme", a déclaré Browne. «Nous ne savons pas encore quels facteurs peuvent distinguer ceux qui ont une légère par rapport à ceux avec une maladie grave.

http://www.cnn.com/2012/08/23/health/adult-onset-immunodeficiency-syndrome/index.html

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
Californie : Alerte au virus mortel, 10 000 touristes infectés ?

par Jennifer Larcher

publié le 1 septembre 2012


Un virus mortel inquiète les États-Unis. Le centre fédéral de contrôle et de prévention des maladies a lancé une alerte ce vendredi 31 août. Près de 10 000 touristes seraient visés par ce virus jugé dangereux.

Cet été, le Parc national de Yosemite en Californie est mis en cause dans une affaire de virus mortel. Aujourd’hui, 6 cas ont été référencés de SPH (Syndrome Pulmonaire à Hantavirus). C’est une maladie qui se propage par l’urine des animaux ou la salive. D’autres cas potentiels sont également surveillés, car la situation est jugée sérieuse puisque deux personnes sont mortes après avoir été infectées. Elles avaient un point commun, un séjour au Curry Village. Entre le 10 juin et le 24 août, près de 2 900 personnes ont été contactées après avoir séjourné dans le camping.

Le Centre a estimé qu’il y aurait 10 000 touristes visés par cette infection « Les tentes ont été désinfectées le 24 août et les visiteurs relogés. Mais les personnes ayant séjourné là entre le 10 juin et le 24 août peuvent courir le risque de développer le HPS dans un délai de 6 semaines ». LeMonde indique que cette maladie est rare, mais surtout très dangereuses au vu des statistiques (1 cas sur 3 entraîne la mort).

Les symptômes :

Fièvre
Maux de tête
Problèmes intestinaux
Toux…

Actuellement, aucun traitement n’a été trouvé, une prise en charge est donc conseillée dans le but d’augmenter au plus tôt les chances de survie. En Californie, 60 cas ont été diagnostiqués depuis 1993. Il faut également savoir que cette maladie ne se transmet pas entre les humains.

http://www.24matins.fr/californie-alerte-au-virus-mortel-qui-aurait-touche-10-000-touristes-24831

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
Ban Ki-moon, secrétaire général des Nations unies, a prévenu vendredi qu’une épidémie de choléra qui a déjà tué des milliers d’Haïtiens depuis 2010, avait repris dans le pays, alors que des ONG quittent le pays par manque de fonds.



Ban Ki-moon a annoncé, dans un compte rendu auprès du Conseil de sécurité de l’Onu, que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) prévoyait 112 000 nouveaux cas en 2012, la majorité s’étant déclarés après le début de la saison des pluies, en mars. « Le regain de l’épidémie de choléra est particulièrement inquiétant alors que des ONG présentes à son début se retirent progressivement par manque de financements », a déclaré Ban Ki-moon.



Le choléra a infecté presque 600 000 personnes et en a tué plus de 7 400 depuis le début de l’épidémie en octobre 2010.
Certains Haïtiens ont accusé des casques bleus népalais, envoyés à la suite du séisme de janvier 2010, d’avoir contaminé un cours d’eau.



La reconstruction d’Haïti est toujours inachevée, deux ans et demi après le séisme qui a tué 300 000 personnes et en a laissé 1,5 million sans domicile. Ban Ki-moon a précisé que 390 000 Haïtiens vivaient toujours dans des camps.

http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Haiti.-L-Onu-s-inquiete-d-un-regain-de-l-epidemie-cholera_6346-2108777-fils-tous_filDMA.Htm



Pourtant le président du pays Tèt Kale/Sak Pa kontan Anbake, avait dit au micro de RFI, que le choléra : "Oh, ce n'est pas si grave que ça. C'est dépassé. Je n'ai pas entendu de cas de morts."

Eh oui, comment parler de choléra quand on organise un carnaval des macoutes

Comment parler de rentrée des classes, de relogement des sinistrés, d'aide aux agriculteurs frappés par le cyclone Isaac quand on prépare un festival de DJ au mois de septembre.

Le pouvoir tèt kale a des priorités surprenantes, c'est le moins que l'on puisse dire.

http://elsie-news.over-blog.com/article-haiti-l-onu-s-inquiete-d-un-regain-de-l-epidemie-cholera-109660101.html


nous avons pas fini de voir ces fléaux ce n'est que le commencement des douleurs.


En ce temps-là, comme une foule nombreuse se rassemblait, et que de toutes les villes on venait à Jésus, il dit en parabole : "Le semeur sortit pour semer sa semence. Et tandis qu'il semait, il en tomba au bord du chemin ; et elle fut piétinée, et les oiseaux du ciel la mangèrent. Il en tomba aussi sur la pierre ; et quand elle eu poussé, elle sécha, ne trouvant pas d'humidité. Il en tomba au milieu des épines ; et les épines qui poussaient avec elle l'étouffèrent. Il en tomba dans la bonne terre ; et, quand elle eut poussé, elle donna du fruit au centuple." Ce disant, il s'écriait : "Celui qui a des oreilles pour entendre, qu'il entende ! "
Ses disciples lui demandèrent alors ce que signifiait cette parabole. Il leur dit : "A vous, il est donné de connaître les mystères du Royaume de Dieu ; aux autres, cela est donné en paraboles, de sorte que : voyant, ils ne voient pas; entendant, ils ne comprennent pas. Voici ce que signifie la parabole : La semence est la Parole de Dieu. Ceux qui sont au bord du chemin, sont ceux qui entendent ; ensuite vient le diable, et il ôte de leur coeur la Parole pour empêcher qu'ils ne croient et soient sauvés. Ceux qui sont sur la pierre, sont ceux qui, lorsqu'ils entendent, reçoivent la Parole avec joie ; mais ceux-là n'ont pas de racine ; ils croient pour un temps et, au temps de l'épreuve, ils abandonnent. Ce qui tombe dans les épines, c'est ceux qui entendent ; mais, en cours de route, ils sont étouffés par les soucis, les richesses, et les plaisirs de la vie, et ils n'arrivent pas à maturité. Et dans la bonne terre, c'est ceux qui entendent, qui gardent la Parole dans un coeur bon et excellent, et qui portent du fruit dans la persévérance."

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
En plus de l’insécurité monstrueuse qui règne dans la partie nord de notre pays, un autre malheur vient de se mêler à la danse. Il s’agit du choléra. Pour donner d’amples informations sur la situation qui prévaut, le Ministère de la Santé , à travers la Direction nationale, a organisé une rencontre avec les hommes de médias. C’était le jeudi, 30 août 2012 dans ses locaux. Le principal conférencier était le premier responsable de ladite structure, Dr Mamadou Namory Traoré.

L’objectif de cette rencontre était, d’une part de s’entretenir avec les journalistes sur l’évolution de l’épidémie de choléra dans la partie occupée de notre pays par les islamistes armés et, d’autre part, de dégager les actions à entreprendre ainsi que les mesures à observer par les populations. Ainsi, selon le conférencier du jour, Dr Mamadou Namory Traoré, la survenue de cette épidémie pourrait s’expliquer par les facteurs suivants : l’absence d’eau potable dans les villages touchés par l’épidémie (Wabaria, Labbézanga, Bentia, Ouatagouna, Bazi Gourma et Haoussa) ; l’inobservation de la pratique du lavage des mains au savon et la consommation de l’eau du fleuve non potable, habituellement traitée avec de l’eau de javel.

Aux dires de Traoré, en plus des investigations menées par le référent au niveau de la Direction régionale de la santé et les partenaires, de nombreuses actions ont été conduites sur le terrain pour juguler l’épidémie et prévenir l’apparition d’autres foyers. Il s’agit, entre autres, de l’installation de centres d’isolement dans les Districts de Gao et d’Ansongo, de la désinfection des points d’eau et des latrines, de la sensibilisation à travers les antennes de l’ORTM et les radios de proximité, de l’envoi d’une mission d’investigation à Gao et à Ansongo par la Direction nationale de la santé.

Le directeur national de la santé a expliqué qu’en dépit des efforts déployés, des difficultés entravent la gestion de cette situation, notamment le non contrôle de cette zone et les difficultés de coordination des actions humanitaires. Comme mesures à observer par la population, l’orateur dira d’acheminer tout cas de vomissement, diarrhée vers le centre d’isolement et de traitement, en vue d’une prise en charge rapide.

Par ailleurs, ils sont tous unanime qu’à la date du 28 août 2012, 164 cas suspects ont été enregistrés dont 12 décès, soit un taux de mortalité de 7%. Cette très forte mortalité s’explique, selon eux, en partie par les décès enregistrés à Labbézanga à cause de l’insuffisance du personnel dans l’aire de santé de cette zone, lors de la détection des cas.

Il faut rappeler que le choléra est une toxi-infection digestive aigüe due à la consommation d’eau souillée ou d’aliments contaminés par les bacilles du vibrio-cholérae. Les bacilles secrètent dans l’intestin la toxine cholérique qui provoque la perte d’eau et d’électrolytes jusqu’à 15- 20 litres par jour.

http://www.maliweb.net/news/la-situation-politique-et-securitaire-au-nord/2012/09/05/article,89712.html

sa prend du contrôle le message est clair!..de l'eau salubre ce n'est pas très bon pour la santé...bah non!un eau pur et limpide sa existe tu en 2012? d'ailleurs je me tue a le dire a bp,mosento et compagnie toxiques.

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
quand je suis partie j'avais 15 je suis aller creuser par en dedans les fils en or de la compagnie, quand je suis sortie j'avais 100 ans épuiser par ce fil en or qui sans cesse me tuais la vie.anéantie par le bruit ensevelit sous une tonne de roc.cette compagnie qui t'avais dis que tu le faisais pour ton Pays comme tes patrons qui t'ont menti.




Assemblez-vous et venez, approchez ensemble, Réchappés des nations! Ils n'ont point d'intelligence, ceux qui portent leur idole de bois, Et qui invoquent un dieu incapable de sauver.Déclarez-le, et faites-les venir! Qu'ils prennent conseil les uns des autres! Qui a prédit ces choses dès le commencement, Et depuis longtemps les a annoncées? N'est-ce pas moi, l'Éternel? Il n'y a point d'autre Dieu que moi, Je suis le seul Dieu juste et qui sauve.
45.22
Tournez-vous vers moi, et vous serez sauvés, Vous tous qui êtes aux extrémités de la terre! Car je suis Dieu, et il n'y en a point d'autre. Ils sont tombés, ils se sont écroulés ensemble, Ils ne peuvent sauver le fardeau, Et ils s'en vont eux-mêmes en captivité. Écoutez-moi, gens endurcis de coeur, Ennemis de la droiture!
46.13
Je fais approcher ma justice: elle n'est pas loin; Et mon salut: il ne tardera pas. Je mettrai le salut en Sion, Et ma gloire sur Israël.

c'est avec un coeur sans partage qu'ils ont servie l'éternel. il parle aussi de ceux qui ne penses qu'a eux et non autre autres..il dit qu'une ruine soudaine viendra sur ces gens

Il n'y a point de paix pour les méchants, dit l'Éternel.
Esaïe 49

49.13
Cieux, réjouissez-vous! Terre, sois dans l'allégresse! Montagnes, éclatez en cris de joie! Car l'Éternel console son peuple, Il a pitié de ses malheureux.

49.19
Dans tes places ravagées et désertes, Dans ton pays ruiné, Tes habitants seront désormais à l'étroit; Et ceux qui te dévoraient s'éloigneront.

49.24
Le butin du puissant lui sera-t-il enlevé? Et la capture faite sur le juste échappera-t-elle? -
49.25
Oui, dit l'Éternel, la capture du puissant lui sera enlevée, Et le butin du tyran lui échappera; Je combattrai tes ennemis, Et je sauverai tes fils.

Maputo (Agence Fides) – Environ 30.000 familles de la province méridionale mozambicaine de Gaza se trouvent dans un état de famine grave depuis le mois de mars dernier. Le problème et particulièrement sérieux à Chibiuto, Changalane, Bilene, Guija et Chicualacuala. Selon les sources locales, des aides alimentaires sont immédiatement nécessaires afin de chercher à sauver la vie des personnes de ces quatre zones qui se nourrissent actuellement de feuilles, de racines, de fruits sauvages et du peu de nourriture dont elles disposent encore, conscientes du fait que cette situation ne pourra durer longtemps. Bien que la zone de Gaza soit parvenue, voici environ un mois, à produire davantage de nourriture, la distribution n’en a pas encore été faite. Depuis le mois de mars, les quatre régions bénéficient du soutien du Programme alimentaire mondial. La faim se fait sentir également dans d’autres zones limitrophes ainsi que dans celles de Manjacaze, Macia, Xai Xai et Malahice. La production à Gaza a été par ailleurs gênée par les pluies torrentielles, s’étant abattues de février à mars et ont causé de graves inondations dans la vallée de Limpopo. (AP) (Agence Fides 13/09/2012)

http://www.chretiente.info/201209131611/mozambique-30-000-familles-de-la-province-de-gaza-en-etat-de-famine-grave/

toi qui m'as vue soir et matin pendant la nuit il fait ben froid mais bat toi...toi qui m'a vue quetter dans la rue, toi qui m'a vue quêter du pain toi qui m'a vue pleurer ma vie faites moi pas croire que vous voyez rien? c'est le jardin gris des temps moderne..une existence sacrifier des familles négligés...


what happening dites moi ou es la crosse? ce qu'il faut ce souvenir de nos ancêtres de la rébellion ils on pas eu peur de mettre la chicane dans cabane.des gens pogné dans la fosse aux désirs.ce servant de l'église pour maintenir leurs position!au nom de la liberté?????? 100 ans plus tard voici le résultat!an don't worry faites vous en pas?


ici prince, reine, roi, dirigeant, les oreilles ont des murs.

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
Emission diffusée le dimanche 16 septembre 2012 à 19h05 sur ‘La Première’ (RTBF) :




Rencontre avec l’auteur Jean ZIEGLER. Il est vice-président du comité consultatif du Conseil des droits de l’homme de l’ONU et fut rapporteur spécial des Nations unies pour le droit à l’alimentation de 2000 à 2008. Il a consacré l’essentiel de son œuvre à la problématique de la famine et à dénoncer les mécanismes d’assujettissement des peuples du monde. Un entretien de Charles Delhez.

Réalisation et présentation : Anne Leconte et Manu Van Lier

http://info.catho.be/2012/09/17/il-etait-une-foi-la-geopolitique-de-la-faim/


Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné


Le bilan de l'épidémie de fièvre Ebola dans le nord-est de la RDC s'alourdit. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a confirmé mardi la mort de 19 personnes sur un total de 46 cas confirmés et probables. En outre, 26 autres cas sont en cours d'investigation.

Les 72 cas ont été recensés dans les zones d'Isiro et Viadana dans le district du Haut-Uélé de la Province orientale dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC), a précisé l'OMS.
La fièvre hémorragique Ebola est très contagieuse. Les cas suspects doivent être isolés et leurs contacts antérieurs identifiés afin d'éviter que l'épidémie se répande en dehors de la zone touchée. L'OMS ne recommande toutefois pas de restrictions aux voyages en RDC ou de restrictions au commerce avec ce pays.

Sur place, l'OMS, l'UNICEF, La Fédération internationale de la Croix-Rouge, Médecins sans frontières, l'Agence américaine pour le développement (USAID) et le Centre de contrôle des maladies d'Atlanta ont joint leurs efforts pour endiguer la maladie.

Source: ATS


il est inévitable que ces choses arrivent, quand les gens ne ce soucies guère de leurs semblables...

le développement a été durable surtout du côté de l'exploitation des ressources, quand la véritable ressource est vivante. .on a pas le droit de laissez faire et surtout encore moin ce taire.

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné


En Syrie, pays en proie à une crise humanitaire aigüe, plus de 1,5 million de personnes sont exposées au risque de la famine, a déclaré la directrice exécutive du Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations unies Ertharin Cousin, citée par le site internet de la chaîne Al-Jazeera.

Selon la responsable onusienne, le nombre de Syriens nécessitant une aide alimentaire a été multiplié par 5 en quelques mois. A présent, le PAM n'est en mesure de fournir une assistance qu'à la moitié des personnes en détresse. La situation est compliquée par le fait que les combats empêchent l'organisation d'acheminer de la nourriture vers les zones frappés par une crise humanitaire.

Mme Cousin a en outre lancé un appel de fonds de 60 millions de dollars, nécessaires pour aider le nombre croissant de personnes souffrant de la faim.

Depuis la mi-mars 2011, la Syrie est secouée par un puissant mouvement de contestation du régime en place. Selon l'Onu, les affrontements entre rebelles et troupes gouvernementales ont déjà fait, selon l'Onu, plus de 20.000 morts et quelque 250.000 réfugiés.

http://fr.rian.ru/world/20120925/196139775.html

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
global gachit moi aussi sa me fais gerbé ce gachit des riches quand sa crève de faim dans le mondial.
FAUT Y VOIR!

Retrouvez Tristram Stuart et Canal+ samedi 13 octobre à Paris sur le parvis de l'Hôtel de Ville pour un banquet gratuit à base de légumes difformes refusés par les supermarchés. 5000 personnes sont attendues. La rédaction de GoodPlanet y sera et vous?

http://www.goodplanet.info/Contenu/Videos/Global-gachis-ou-le-scandale-mondial-du-gaspillage-alimentaire/%28theme%29/224

en esprit je suis toujours avec vous! wink la run est longue!

demandez aux moissons ils vous donneront de bons conseils comment organisez la gestion des banques alimentaires afin de distribuer ce qui encore comestible a ceux qui ont rien a mangé!.


gênez vous pas les gros d’appeler les organismes a but NON LUCRATIF CE QUE POUR LES RICHES NE PASSE PAS, EUX LE PRENDRONT VOLONTIERS. LES ÉGLISES AUSSI CE FERONT UN PLAISIR DE DISTRIBUER AUX PAUVRES..PUIS GÊNEZ VOUS PAS NON PLUS POUR LEURS OFFRIR DES CONGÉLATEURS, QUESTION DE CONSERVATION! SA ENTRE SUR VOS IMPÔTS COMME DONATION!


DES POPOTTES ROULANTES AUSSI, CONNAISSEZ-VOUS SA EN FRANCE?

je vais faire sollicitation aux compagnie pour vous bénévolement..j'aime faire sa..sa prend un bâtiment pour commencé ensuite, besoin de camions,pour distribuer aussi!bienvenue concessionnaires... si possible réfrigéré,sa prend chauffeur et helper.. laugh beaucoup de bénévoles,on a jamais assez de sa.. sa en prend...puis le ministre pour subventionné! bah oui quoi, des pauvres sa pas d'argent, alors on va ou l'argent ce trouve..bonjour a vous les grosses compagnies je connais pas toute vos compagnies et vos serres de préférence bio ...mais c'est ainsi que sa décolle l'entraide contre la pauvreté. les distributeurs de viande,de lait de légumes sont les bienvenues..même des trucs pour bébés, des tit cadeaux les enfants aiment sa heinz pampers et compagnie..

abolir la faim c'est abolir la criminalité.

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
un méchant qui est vrai à plus de chance de trouver la vérité qu'un gentil qui ne l'est pas. c'est le temps et l'épreuve qui fait de quelqu'un de vrai quelqu'un de bien et jamais le contraire. celui qui est vrai est ce qu'il dit sinon c'est un hypocrite qui se ment à lui même pour mieux mentir aux autres. toi qui dit servir dieu pourquoi possèdes tu deux mentaux quand ton frère dans la rue n'en a pas ?

merci a celui qui penses a haute voix! ha les organisations sectaires..ils disent mais ne font pas Jésus les appel les scribes et pharisiens, non ses disciples ceux -la!.

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné

On ne le dira jamais assez : pour beaucoup le mois de Ramadan est synonyme de mois de la nourriture. Les musulmans jettent plus de 40 % des plats préparés chaque jour pendant le Ramadan. C’est le constat d'une étude réalisée par Mohammed Aman, un écologiste du Bahreïn spécialiste de l'environnement et des déchets.
« Les gens ont tendance à multiplier par trois la quantité de nourriture qu'ils consomment durant l’Iftar (repas du soir, quand les musulmans rompent le jeûne) », a déclaré Mohammed Aman.
« Il y a entre quatre à six types de plats sur les tables des musulmans durant l'Iftar, ce qui signifie que plus de trois d'entre eux seront gaspillés. Soit 40 % de la nourriture est gaspillée par jour. »
« Il peut également y avoir des problèmes de santé puisque les gens compenserait toute la journée de jeûne en mangeant des portions supplémentaires très élevé de nourriture. Je pense que nous avons besoin de campagnes de sensibilisation pour éduquer le public sur les bonnes méthodes de consommation tout en étant économique lors de ce mois sacré » a-t-il noté.
50 tonnes de nourriture jetés en 2011

L'année dernière, la BBC rapportait que plus de 50 tonnes de nourriture avaient été jetés pendant le Ramadan à Abu Dhabi seulement.
Majid Al Mansouri, Secrétaire Général de l'Agence de l'Environnement à Abu Dhabi informe qu’« une façon simple de réduire les déchets alimentaires est de faire cuire moins dans un premier temps et ensuite, réfléchir à deux fois avant d’ajouter de la nourriture dans son assiette ».
Plusieurs initiatives dans de nombreux pays musulmans ont également commencé à recueillir pendant la période du mois de Ramadan les restes de nourriture et de les redistribuer aux pauvres. Dans les Émirats arabes unis par exemple, l’organisme de bienfaisance nommée Al Hefth Ne'ma, actif depuis 2004, a collaboré avec certains grands hôtels de luxe d'Abu Dhabi l'an dernier pour récupérer la nourriture qui aurait été jeté pour la redistribuer.
http://www.mooslym.com/accueil/actualite/398-les-musulmans-jettent-plus-de-40-des-plats-pendant-le-ramadan.html

on s'entend que,il y a surconsommation regarder le carton et le plastique,la planète..pensé vert!!!!!!!!!

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné


Les Banques Alimentaires, la Croix Rouge francaise, les Restos du Coeur et le Secours populaire francais, principales associations françaises d'aide alimentaire aux personnes les plus démunies, s'unissent pour sauver l'aide alimentaire europenne, aujourd'hui en sursis.

- Quatre associations francaises s'unissent pour défendre l'aide alimentaire europenne.

Le programme historique d'aide alimentaire europenne (PEAD), vote en 1987 par les institutions européennes et représentant seulement 1 € par Européen, permet, depuis plus de 25 ans, d'assurer les besoins vitaux alimentaires de plus de 18 millions de personnes en grande difficulté.

http://www.theairfoodproject.com/

superbe le vidéo!j'aime la réaction des gens autour!

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 2 sur 2]

Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum