anipassion.com

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

espoirhope 


Enthousiaste
Enthousiaste
salam alaykoum wa rahmatouAllah,
Que le Salut et la miséricorde du Seigneur des cieux et de la terre soient sur vous.

Jésus reviendra.

JÉSUS REVIENDRA

Contrairement à ce que dit la Bible, Jésus ne fut donc ni crucifié, ni victime des conspirations des Juifs et des Romains. Notre Seigneur réduisit à néant leurs plans en envoyant un sosie se faire crucifier à la place de Jésus afin d'élever ce dernier auprès de Lui.

Les versions bibliques et coraniques de la destinée de Jésus divergent ainsi profondément. Mais elles ont tout de même quelques similitudes, notamment le fait qu'il fut élevé auprès de Dieu et qu'il reviendra avant le Jugement Dernier pour rétablir la religion authentique. Le Coran et les hadiths confirment cette idée. Nous allons en donner les preuves à présent.

"... [Je vais] mettre jusqu'au Jour de la Résurrection, ceux qui te suivent au-dessus de ceux qui ne croient pas..."

Le premier verset indiquant le retour de Jésus est le suivant:

(Rappelle-toi) quand Dieu dit: "Ô Jésus, certes, Je vais mettre fin à ta vie terrestre, t'élever vers Moi, te débarrasser de ceux qui n'ont pas cru et mettre jusqu'au Jour de la Résurrection, ceux qui te suivent au-dessus de ceux qui ne croient pas. Puis, c'est vers Moi que sera votre retour, et Je jugerai, entre vous, ce sur quoi vous vous opposiez. (Sourate Al 'Imran, 3: 55)

Dieu annonce qu'un groupe composé de vrais disciples de Jésus dominera les mécréants jusqu'au Jour de la Résurrection. Or Jésus n'avait pas beaucoup de disciples durant son séjour sur terre et après son ascension, la religion qu'il avait prêchée connut de profondes altérations. Durant les deux siècles qui suivirent, ceux qui ont cru en Jésus furent victimes d'oppression car ils n'avaient aucun pouvoir politique. Aussi, on ne peut pas dire que les Chrétiens du début du Christianisme l'emportèrent sur les mécréants dans le sens exprimé par le verset cité.

De nos jours, le Christianisme s'est tellement éloigné de sa nature originelle qu'il n'a plus grand chose à voir avec la religion enseignée par Jésus. Les Chrétiens ont adopté depuis plusieurs siècles un dogme erroné selon lequel Jésus est le fils de Dieu (Dieu est bien au-dessus de ce qu'ils Lui imputent) et appartient à la trinité (à savoir le Père, le Fils et le Saint-Esprit). De ce fait, nous ne pouvons considérer les Chrétiens actuels comme les vrais adeptes de Jésus. Dans le Coran, Dieu déclare plus d'une fois que ceux qui croient à la trinité sont en réalité des mécréants:

Ce sont certes des mécréants, ceux qui disent: "En vérité, Dieu est le troisième de trois." Alors qu'il n'y a de divinité qu'une divinité unique. (Sourate al-Ma'ida, 5: 73)


Dans ce cas, la phrase "... [Je vais] mettre jusqu'au Jour de la Résurrection, ceux qui te suivent au-dessus de ceux qui ne croient pas..." revêt une signification bien particulière: il y aura un groupe de disciples de Jésus qui existera jusqu'au Jour Dernier. Ce groupe fera son apparition après son retour et ceux qui le suivront à ce moment-là domineront les mécréants jusqu'au Jour Dernier.

"Il n'est certainement pas un seul parmi les gens du Livre à ne pas croire à lui avant sa mort..."

Dans le Coran, on lit ceci:

Il n'est certainement pas un seul parmi les gens du Livre à ne pas croire à lui avant sa mort et le Jour de la Résurrection il sera témoin contre eux. (Sourate an-Nisa', 4: 159)

La phrase "Il n'est certainement pas un seul parmi les gens du Livre à ne pas croire à lui avant sa mort" mérite d'être examinée. En arabe, il est dit ceci: Wa-in min ahli al-kitaabi illaa la you'minanna bihi qabla mawtihi.

Certains savants pensent que le pronom "lui" se réfère au Coran au lieu de Jésus, et comprennent donc que les gens du Livre croiront au Coran avant leur mort. Cependant il est incontestable que le même mot se rapporte à Jésus dans les deux versets qui précèdent:

Et à cause de leur parole: "Nous avons vraiment tué le Christ, Jésus, fils de Marie, le Messager de Dieu"... Or, ils ne l'ont ni tué ni crucifié; mais ce n'était qu'un faux semblant! Et ceux qui ont discuté sur son sujet sont vraiment dans l'incertitude: ils n'en ont aucune connaissance certaine, ils ne font que suivre des conjectures et ils ne l'ont certainement pas tué. (Sourate an-Nisa', 4: 157)

Mais Dieu l'a élevé vers Lui. Et Dieu est Puissant et Sage. (Sourate an-Nisa', 4: 158)

Le pronom "lui" qui est utilisé dans le verset qui suit immédiatement désigne nécessairement Jésus, il n'y a pas de raison valable d'émettre une autre hypothèse.

Il n'est certainement pas un seul parmi les gens du Livre à ne pas croire à lui avant sa mort et le Jour de la Résurrection il sera témoin contre eux. (Sourate an-Nisa', 4: 159)

L'expression "Et au Jour de la Résurrection, il sera témoin contre eux" est, elle aussi, importante. Le Coran révèle qu'en ce jour, la langue, les mains, les jambes (sourate an-Nur, 24: 24 et sourate Ya Sin, 36: 65), aussi bien que les yeux, les oreilles et la peau des hommes (sourate Fussilat, 41: 20-23), témoigneront contre eux. Aucun verset ne dit que le Coran leur servira de témoin lors de cet événement. Si la première partie du verset évoque le Coran, bien que rien dans la syntaxe ou le contexte ne le montre, le pronom "il" dans la seconde partie devrait aussi se référer au Coran. Pour pouvoir accepter ceci, il faudrait qu'il y ait un verset qui étaye explicitement cette thèse. Or l'éxégète Ibn Jouzayy ne mentionne pas la possiblité que le pronom "il" se rapporte au Coran et l'on sait que Ibn Jouzayy nous a transmis à travers son oeuvre les interprétations de tous les grands éxégètes.

Lorsque nous examinons les versets du Coran, nous constatons que quand ce pronom personnel désigne le Coran, on fait en général mention du Coran avant ou après ce verset spécifique comme c'est le cas de la sourate an-Naml, 27: 77 et de la sourate ash-Shu'ara', 26: 192-196. Si le Coran n'est pas explicitement mentionné avant, après ou dans le verset, il serait erroné de penser que ce pronom se réfère au Coran. Le verset, en réalité, évoque le fait de croire en Jésus et le fait qu'il sera un témoin pour les croyants.

Il faut également se pencher sur l'interprétation de cet autre passage "avant sa mort". Certains pensent que ce verset évoque les gens du Livre et le fait qu'ils croiront en Jésus avant leur propre mort. Selon cette interprétation, chacun des gens du Livre croira définitivement en Jésus avant de mourir. Mais à l'époque de Jésus, la plupart des Juifs (qui appartiennent pourtant aux gens du Livre), ont non seulement refusé de croire en lui, mais sont même allés jusqu'à conspirer contre lui. Ensuite, croyant l'avoir tué, ils ont persisté dans leur déni. De façon générale, cela vaut aussi pour les Juifs d'aujourd'hui qui ne reconnaissent pas Jésus comme prophète. De ce fait, des millions d'individus faisant partie des gens du Livre ont donc vécu et sont morts sans jamais croire en Jésus. Le verset, dès lors, ne parle pas de la mort de ces gens, mais bien de la mort de Jésus. Nous pouvons donc conclure que le verset signifie ceci: avant la mort de Jésus, les gens du Livre croiront en lui.

Lorsque le verset est correctement interprété, plusieurs informations peuvent en être tirées. Tout d'abord, il est clair que ce verset se projette dans le futur, car il mentionne la mort de Jésus. Comme expliqué précédemment, il n'est pas encore mort mais fut élevé auprès de Dieu. Jésus reviendra donc sur terre pour y vivre et y mourir comme tous les hommes. Ensuite, le verset dit que tous les gens du Livre croiront en lui. Il est évident que ce n'est pas encore le cas, donc l'expression "avant sa mort" concerne Jésus. Les gens du Livre le verront et le reconnaîtront et deviendront alors des Musulmans et authentiques disciples de Jésus. De son côté, il sera leur témoin le Jour Dernier. (Dieu sait mieux)

"Il sera un signe au sujet de l'Heure..."

Dans la sourate az-Zukhruf, Dieu nous informe du retour de Jésus et d'autres faits importants:

Quand on cite l'exemple du fils de Marie [Jésus], ton peuple s'en détourne, en disant: "Nos dieux sont-ils meilleurs, ou bien lui?" Ce n'est que par polémique qu'ils te le citent comme exemple. Ce sont plutôt des gens chicaniers. Il n'était qu'un serviteur que Nous avions comblé de bienfaits et que Nous avions désigné en exemple aux Enfants d'Israël. Si Nous voulions, Nous ferions de vous des anges qui vous succéderaient sur la terre. (Sourate az-Zukhruf, 43: 57-60)

Le verset suivant nous apprend que Jésus est l'un des signes qui annoncent le Jour du Jugement:

Il [Jésus] sera un signe au sujet de l'Heure. N'en doutez point. Et suivez-moi: voilà un droit chemin. (Sourate az-Zukhruf, 43: 61)

Ibn Jouzayy dit que le premier sens du verset est que le retour de Jésus est un signe ou une condition préalable à l'avènement de l'Heure. Nous pouvons sans crainte affirmer que ce retour fait allusion à son retour à la fin des temps, car il vécut six siècles avant la révélation coranique. On ne peut pas considérer sa première venue comme étant un signe du Jour du Jugement. Le verset dit que Jésus reviendra vers la fin des temps, ou plus exactement dans la période qui précède le Jour du Jugement. Dans ce contexte, son retour est bien un signe de l'événement imminent de l'Heure. (Dieu sait mieux.)

En arabe, la phrase "Il sera un signe au sujet de l'Heure" se dit Innahou la 'ilmoun li as-saa'ati.

Certains pensent que le pronom hou (il) dans ce verset désigne le Coran. Mais comme nous l'avons déjà vu, si c'était le cas nous constaterions la présence d'autres termes qui expliciteraient l'allusion au Coran, avant ou après le pronom. Celui-ci ne peut donc désigner le Coran quand le sujet est complètement différent. De plus, dans le verset précédent, le pronom hou désigne clairement Jésus:

Il [Jésus] n'était qu'un serviteur que Nous avions comblé de bienfaits et que Nous avions désigné en exemple aux Enfants d'Israël. (Sourate az-Zukhruf, 43: 59)

Ceux qui disent que le pronom hou se rapporte au Coran s'appuient sur l'expression "N'en doutez point. Et suivez-moi," qui se trouve dans la suite du verset. Mais puisque le verset précédent concerne uniquement Jésus, il est plus juste que le pronom hou se rapporte à lui ici aussi comme dans les autres versets. Les grands savants abondent en ce sens et se réfèrent pour cela à d'autres versets et à des hadiths. Dans son exégèse, Elmalili Mohammad Hamdi Yazir écrit:

Nul doute qu'il [Jésus] soit un signe de l'Heure, qui annoncera l'arrivée de l'Heure, la résurrection des morts, car le miracle que constitue le retour de Jésus et sa faculté à réveiller les morts, associés à son annonce de la résurrection prouvent la réalité du Jour du Jugement. Selon les hadiths, son retour est un des signes de la fin des temps qui précède de peu le Jour Dernier.6

"Et (Dieu) lui enseignera le Livre, la sagesse, la Thora et l'Évangile."

Voici d'autres versets annonçant le retour de Jésus:

Et lorsque les anges dirent: "Ô Marie! Dieu t'annonce la bonne nouvelle de la prochaine venue d'une parole de Lui: son nom est le Messie, Jésus fils de Marie, notable dans ce monde et dans l'autre et parmi les rapprochés." Il parle aux gens au berceau et adulte et il fait partie des vertueux. Elle dit: "Seigneur! Comment se peut-il que j'aie un enfant alors qu'aucun être humain ne m'a jamais touchée?" Il dit: "C'est ainsi. Dieu crée ce qu'Il veut. Quand Il décide d'une chose, il lui suffit de lui dire 'sois' pour qu'elle se réalise. Il lui enseignera le Livre, la sagesse, la Thora et l' Évangile. (Sourate Al 'Imran, 3: 45-48)

Ce verset révèle que Dieu enseignera à Jésus le Livre, la Thora et l'Évangile. Il est particulièrement important de savoir ce que l'on entend ici par "Livre". Le même terme apparaît dans le verset suivant:

Lorsque Dieu dit: "Ô Jésus fils de Marie, rappelle-toi Mon bienfait pour toi et pour ta mère quand, t'ayant soutenu par le Saint-Esprit, tu parlais aux gens au berceau et adulte, quand Je t'ai appris le Livre, la sagesse, la Thora et l'Évangile!..." (Sourate al-Ma'ida, 5: 110)

Quand nous étudions l'emploi du mot "Livre", nous constatons que dans les deux cas il désigne le Coran. Le verset dit donc qu'après la Thora et l'Évangile, le Coran est le livre divin ultime. Il y a encore un autre verset où le mot "Livre" est utilisé pour désigner le Coran, après la mention de la Thora et de l'Évangile:

Dieu! Pas de divinité à part Lui, le Vivant, Celui qui subsiste par Lui-même "al-Qayyum". Il a fait descendre sur toi le Livre avec la vérité, confirmant les Livres descendus avant lui. Et Il fit descendre la Thora et l'Évangile. (Sourate Al 'Imran, 3: 2-3)

D'autres versets désignent le Coran comme étant le "Livre":

Et quant leur vint de Dieu un Livre confirmant celui qu'ils avaient déjà, - alors qu'auparavant ils cherchaient la suprématie sur les mécréants, - quand donc leur vint cela même qu'ils reconnaissaient, ils refusèrent d'y croire. Que la malédiction de Dieu soit sur les mécréants! (Sourate al-Baqara, 2: 89)

Ainsi, Nous avons envoyé parmi vous un Messager de chez vous qui vous récite Nos versets, vous purifie, vous enseigne le Livre et la sagesse et vous enseigne ce que vous ne saviez pas. (Sourate al-Baqara, 2: 151)

Dès lors, le Coran est bien le troisième livre qui sera enseigné à Jésus. Mais cela ne sera possible que lors de son retour sur Terre, étant donné qu'il a vécu 600 ans avant la révélation du Coran. Comme nous le verrons dans les chapitres suivants, les hadiths nous apprennent que Jésus gouvernera selon le Coran, et non l'Évangile, lors de son retour. Cet élément correspond encore au sens du verset.

"Pour Dieu, Jésus est comme Adam..."

Le verset susmentionné (Sourate al 'Imran, 3: 59) pourrait aussi constituer une preuve du retour de Jésus. De nombreux exégètes ont montré en effet que ce verset indique que les deux prophètes cités n'ont pas de père car Dieu les a créés par le commandement "sois". Mais ce verset peut avoir une autre signification: de même qu'Adam quitta la présence de Dieu pour descendre, Jésus quittera la présence de Dieu pour descendre sur terre à la fin des temps.

Comme nous l'avons vu, les versets concernant le retour de Jésus sont sans équivoque, d'autant que le Coran n'utilise d'expressions de ce genre pour aucun autre prophète.

"... le jour où je naquis, le jour où je mourrai, et le jour où je serai ressuscité vivant."

La sourate Maryam fait allusion à la mort de Jésus dans le verset suivant:

[Jésus dit:] "Et que la paix soit sur moi le jour où je naquis, le jour où je mourrai, et le jour où je serai ressuscité vivant." (Sourate Maryam, 19: 33)

Quand on confronte ce verset à la sourate Al 'Imran 3: 55, il se dégage une conclusion importante: tandis que la sourate Al 'Imran déclare que Jésus fut élevé auprès de Dieu et n'évoque pas sa mort, la sourate Maryam évoque le jour de sa mort. Cette mort ne sera possible que lorsqu'il retournera sur terre et y vivra pendant une certaine période. (Dieu seul sait de façon certaine ce qu'il en est.)

"... tu parlais aux gens au berceau et adulte..."

Une autre preuve nous est donnée par l'emploi du terme kahlaan, dans la sourate al-Ma'ida 5: 110 et la sourate Al 'Imran 3: 46. Voici les versets en question:

Lorsque Dieu dit: "Ô Jésus fils de Marie, rappelle-toi Mon bienfait pour toi et pour ta mère quand, t'ayant soutenu par le Saint-Esprit, tu parlais aux gens au berceau et adulte (kahlaan)..." (Sourate Al Maida 5: 110)

Il parle aux gens au berceau et adulte (kahlaan) et il fait partie des vertueux. (Sourate Al 'Imran, 3: 46)

Kahlaan, qui n'est employé que dans ces deux versets, et uniquement à propos de Jésus pour évoquer sa vie d'adulte signifie "adulte se trouvant dans la tranche d'âge 30-50 ans, plus tout à fait jeune mais dans la force de l'âge". Les savants s'accordent à dire qu'il désigne un âge égal ou supérieur à 35 ans. Ils se fondent sur un hadith rapporté par Ibn 'Abbas qui dit que Jésus fut élevé auprès de Dieu au début de sa trentaine et qu'il vivra encore 40 ans lorsqu'il reviendra sur terre. Aussi considèrent-ils que ce verset prouve le retour de Jésus car il n'atteindra la vieillesse que lors de sa seconde venue.7

Si on analyse ces versets de plus près, on verra combien les exégètes islamiques ont raison. Cette expression ne concerne que Jésus. Bien que tous les prophètes aient exercé leur fonction d'avertisseur à l'âge mûr, le Coran n'emploie jamais cette expression à leur propos. Elle n'est utilisée que pour bien souligner une situation miraculeuse: les expressions "au berceau" et "adulte" se réfèrent aux deux faits relevant du prodige.

Dans son Commentaire, l'Imam at-Tabari donne l'explication suivante:

Ces affirmations [Sourate al-Ma'ida 5: 110] indiquent, qu'afin de compléter les années qui lui restent à vivre et de prêcher les hommes à l'âge mur, Jésus descendra des cieux sur terre. En effet il y a été élevé alors qu'il était jeune. Dans ce verset [Sourate Al 'Imran, 3: 46], nous avons donc la preuve que Jésus est toujours en vie et les Ahl as-Sounna partagent cet avis. Étant donné qu'il y est question d'une prédication qu'il accomplira à l'âge adulte, cela ne pourra avoir lieu que lors de son retour sur terre.8

La signification du terme kahlaan, tout comme les autres informations apportées par le Coran, évoque le retour de Jésus à la fin des temps et nous annonce qu'il guidera les hommes vers la religion authentique, à savoir l'Islam (Dieu seul sait de façon certaine ce qu'il en est). Nul doute qu'il s'agit là d'une bonne nouvelle et d'une grâce immense pour les croyants. Les croyants se doivent de le soutenir et de le défendre de leur mieux et d'adopter sincèrement les valeurs coraniques auxquelles il les invite.

Tout le monde reconnaîtra Jésus

Un autre sujet d'interrogation porte sur la façon dont il sera connu, sur les traits qui permettront de l'identifier. En sa qualité d'être supérieur, doté d'un savoir, d'une intelligence, d'une apparence et d'un caractère extraordinaires, son expression sera celle d'un prophète. Sa piété et sa foi illumineront son visage de sorte que les gens verront immédiatement qu'ils se trouvent en face d'une personne exceptionnelle.

Dieu nous dit dans le Coran que Jésus est "notable dans ce monde et dans l'autre et parmi les rapprochés." (Sourate Al 'Imran, 3: 45). À l'instar des autres prophètes, son entourage reconnaîtra en lui l'incarnation de la parole divine et sera sensible à sa dignité et à sa distinction. Ceux qui le rencontreront le reconnaîtront immédiatement et aucun doute ne planera dans leur coeur. Ceux qui niaient son retour prendront conscience de leur faute.

Il sera aisé de l'identifier grâce à ses attributs prophétiques qui sont détaillés dans le Coran. D'autres éléments permettront également de le reconnaître. L'un d'eux est qu'il sera solitaire: il n'aura ni famille ni proches. Personne ne pourra attester l'avoir vu auparavant. Et c'est bien normal, vu que ceux qui l'ont connu vécurent et moururent il y a plus de 2.000 ans. Sa mère Marie, Zacharie, les disciples qui le suivirent des années durant, l'élite sacerdotale juive, tous ceux qui vivaient à son époque sont morts. De ce fait, quand il reviendra, il n'y aura plus aucun témoin parmi ceux qui assistèrent à sa naissance, à son enfance, et à son adolescence et personne ne saura rien de lui. Il n'aura aucune photo d'enfance, personne n'aura de souvenirs de lui.

Il est clair que cette particularité freine toute tentative des "faux messies" de vouloir jouer les imposteurs. Lorsque Jésus reviendra, on ne pourra émettre aucun doute sur son identité. Personne ne pourra se permettre de jeter le moindre soupçon sur son identité car il reviendra tel qu'il était avant d'être élevé auprès de Dieu, portant les mêmes vêtements et il fera montre de qualités prodigieuses qu'aucun mortel ne pourrait imiter.

Événements similaires mentionnés dans le Coran

Le Coran évoque en effet des événements similaires à la situation de Jésus, à savoir celles de personnes qui ont ressuscité après un sommeil qui dura plusieurs siècles. En voici des exemples:

L'homme qui ressuscita au bout d'un siècle

Cet homme cité par le Coran connut la mort puis fut ressuscité 100 ans après:

[Ne te souviens-tu pas de cet autre personnage qui, passant près d'une cité déserte et en ruine, se dit: "Comment Dieu redonnerait-il la vie à cette ville après sa destruction?" Dieu le fit mourir [et il resta ainsi] pendant cent ans. L'ayant rappelé à la vie, Dieu lui demanda: "Combien de temps es-tu demeuré ainsi?" "Un jour au moins", dit-il. "Non pas, reprit le Seigneur; tu es resté ainsi durant un siècle. Regarde ta nourriture et ta boisson! Elles ne sont pas gâtées? Regarde [un peu] ton âne! Nous faisons de toi un signe pour le genre humain. Regarde comment nous ressuscitons les ossements [de ton âne] et les recouvrons de chair!" L'homme s'écria, ébloui par [ce prodige]: "Je reconnais que Dieu est omnipotent." (Sourate al-Baqara, 2: 259)

Comme nous l'avons déjà dit, le Coran dit que l'âme de Jésus fut reprise. Dans le verset ci-dessus il est question en revanche d'une mort au sens habituel du terme (mawt). Le Coran montre donc que dans le cas présent Dieu décréta la résurrection d'un homme bel et bien mort.

Le réveil des Compagnons de la caverne après un sommeil de plusieurs années

Un autre exemple nous est fourni par le récit des Compagnons de la caverne. Dieu nous raconte l'histoire d'un groupe de jeunes gens qui cherchèrent un jour asile dans une caverne pour fuir les persécutions d'un tyran. Leur réveil nous est raconté en ces termes:

Quand les jeunes se furent réfugiés dans la caverne, ils dirent: "Ô notre Seigneur, donne-nous de Ta part une miséricorde; et assure-nous la droiture dans tout ce qui nous concerne." Alors, Nous avons assourdi leurs oreilles, dans la caverne pendant de nombreuses années. ... Et tu les aurais cru éveillés, alors qu'ils dorment. Et Nous les tournons sur le côté droit et sur le côté gauche, tandis que leur chien est à l'entrée, pattes étendues. Si tu les avais aperçus, certes tu leur aurais tourné le dos en fuyant; et tu aurais été assurément rempli d'effroi devant eux. Et c'est ainsi que Nous les ressuscitâmes, afin qu'ils s'interrogent entre eux. L'un parmi eux dit: "Combien de temps avez-vous demeuré là?" Ils dirent: "Nous avons demeuré un jour ou une partie d'un jour." D'autres dirent: "Votre Seigneur sait mieux combien [de temps] vous y avez demeuré. Envoyez donc l'un de vous à la ville avec votre argent que voici, pour qu'il voit quel aliment est le plus pur et qu'il vous apporte de quoi vous nourrir. Qu'il agisse avec tact; et qu'il ne donne l'éveil à personne sur vous." (Sourate al-Kahf, 18: 10-11, 18-19)

Le Coran ne précise pas la durée de leur séjour dans la caverne. Il est simplement dit que leur séjour y dura "un certain nombre d'années". Certains pensent qu'ils y restèrent 309 ans d'après ce passage:

Or, ils demeurèrent dans leur caverne trois cents ans et en ajoutèrent neuf (années). Dis: "Dieu sait mieux combien de temps ils demeurèrent là. À Lui appartient l'inconnaissable des cieux et de la terre. Comme Il est Voyant et Audient! Ils n'ont aucun allié en dehors de Lui et Il n'associe personne à Son commandement." (Sourate al-Kahf, 18: 25-26)

Il est évident que l'intérêt central de ce récit n'est pas la durée de leur séjour dans la caverne. Il s'agit surtout de montrer que Dieu reprit des hommes de cette vie, soit en les plongeant dans un profond sommeil, soit en reprenant leur âme et Il leur rendit la vie comme s'ils s'éveillaient d'une quelconque torpeur. Jésus est l'un d'entre eux. Quand l'heure fixée arrivera, il reviendra sur terre pour s'acquitter de la haute mission que Dieu lui a fixée, puis connaîtra la mort car:

"Là", dit (Dieu), vous vivrez, là vous mourrez, et de là on vous fera sortir." (Sourate al-A'raf, 7: 25)

Voir le profil de l'utilisateur

farfar 


Passionné
Passionné
@espoirhope a écrit:Quand les jeunes se furent réfugiés dans la caverne, ils dirent: "Ô notre Seigneur, donne-nous de Ta part une miséricorde; et assure-nous la droiture dans tout ce qui nous concerne." Alors, Nous avons assourdi leurs oreilles, dans la caverne pendant de nombreuses années. ... Et tu les aurais cru éveillés, alors qu'ils dorment. Et Nous les tournons sur le côté droit et sur le côté gauche, tandis que leur chien est à l'entrée, pattes étendues. Si tu les avais aperçus, certes tu leur aurais tourné le dos en fuyant; et tu aurais été assurément rempli d'effroi devant eux. Et c'est ainsi que Nous les ressuscitâmes, afin qu'ils s'interrogent entre eux. L'un parmi eux dit: "Combien de temps avez-vous demeuré là?" Ils dirent: "Nous avons demeuré un jour ou une partie d'un jour." D'autres dirent: "Votre Seigneur sait mieux combien [de temps] vous y avez demeuré. Envoyez donc l'un de vous à la ville avec votre argent que voici, pour qu'il voit quel aliment est le plus pur et qu'il vous apporte de quoi vous nourrir. Qu'il agisse avec tact; et qu'il ne donne l'éveil à personne sur vous." (Sourate al-Kahf, 18: 10-11, 18-19)

Splendide démonstration de foi !! ces jeunes gens préférèrent quitter leur foyer pour fuir les persécutions plutôt que de transiger avec leur foi le monde impie avait pourtant tout fait pour les forcer à adapter leur foi !!

Aujourd’hui confrontés au monde laique de nombreux Musulmans adoptent une attitude diamétralement opposée à celle de c'est jeunes s’agissant de leurs devoirs envers Allah et Son Prophète ils préfèrent les compromis si cela peut leur permettre de continuer à être accepté comme membres à part entière des sociétés impies dans lesquelles ils vivent ! si cela peut leur permettre de conserver leurs cartes de résidents de conserver leurs contrats et leur travail leur petit confort de vie dans un pays laique !!

un musulman peut pas préter allégeance à un Etat laique et à sa constitution tout en continuant à déclarer dans ses prières " Allahou Akbar " qu’Allah est Supréme que Son autorité est supréme et que Sa loi est supréme – sans que cela ne devienne une déclaration creuse en Europe !!

Voir le profil de l'utilisateur

samuel 


Enthousiaste
Enthousiaste
Sujet à déplacer dans le forum :

Coran, Hadith et Foi
Questions et discussions autour des Textes et Croyance des musulmans.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.enseignemoi.com/

espoirhope 


Enthousiaste
Enthousiaste
Ah bon?

Jésus n'est pas ton "Seigneur".

Je ne le crois pas, car il abolira le porc et cassera la croix.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum