Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

بسم الله الرحمان الرحيم و الصلاة و السلام على سيد المرسلين و على اله و صحبه اجمعين

الحمد لله رب العالمين الرحمان الرحيم مالك يوم الدين إياك نعبد وإياك نستعين اهدنا الصراط المستقيم صراط الذين أنعمتعليهم غير المغضوب عليهم ولا الضالين


LA NAISSANCE DU PROPHETE MOHAMMED صلى الله عليه وسلم

مولد النبي محمد صلى الله عليه وسلم



Louange et remerciement a Allah, Dieu unique, qui nous a fait choisir l’islam comme religion et Mohammad صلى الله عليه وسلم comme Prophète. Que Sa grâce, Son salut, Son pardon soient accordés au meilleur des Prophètes, Mohammad صلى الله عليه وسلم, qu'Allah a envoyé en tant que bénédiction à toute l'humanité. Ainsi qu'aux membres de sa famille et à tous ses compagnons. Que sa miséricorde et son pardon soient accordés également à ceux qui fond revivrent leurs efforts dans le monde jusqu'au jour Dernier.

Voici quelques versets qui parlent de notre prophète صلى الله عليه وسلم dans le saint Coran:

S48 (Al-Fath) V29 : " Mohammed est le Messager d'Allah ".

S21 (Al-Anbiyâ), V107 :" Nous ne t'avons envoyé que par miséricorde pour l'univers ".

S33 (Al-Ahzab), V40, 45, 46 : " Mohammed n'est le père d'aucun homme d'entre vous, mais le Messager d'Allah et le sceau (le dernier) des Prophètes ". " O Prophète ! Nous t'avons envoyé pour être témoin, annonciateur, avertisseur ". " appelant les gens à Allah, par sa permission, et comme une lampe éclairante ".

S3 (Al-Imran), V159 : " C'est par miséricorde de la part d'Allah, que tu (Mohammed) as été si doux envers eux! Mais si tu étais rude, au cœur dur, ils se seraient enfuis de ton entourage; Pardonne-leur donc, et implore pour eux le pardon d'Allah... ".


Avant la naissance du Prophète صلى الله عليه وسلم la situation de ce bas monde était très mauvaise :

En effet :

-L'adoration d'un seul Dieu a été abandonnée et on adorait des statues de pierre, des arbres, des forêts, le feu, l’eau ou encore la lune, les étoiles, la mer...etc.

- On buvait de l'alcool

- On jouait aux jeux de hasard

- On enterrait les filles vivantes

- On brûlait vive les femmes veuves

- On se mariait avec les sœurs et les mères

- On tuait pour des paroles insignifiantes

- On utilisait la fortune des orphelins

- Les hommes et les femmes faisaient le tawaaf de la Kaabah en état de nudité

- Les chrétiens disaient que Issa (AS) était le fils de Dieu et les juifs, eux, disaient que Ouzeïr (AS) était le fils de Dieu.

Ce qui signifie que le monde était en perdition.

- Abdel Mottalib (futur grand père du Prophète صلى الله عليه وسلم) cherchait intensément la source de Zamzam, qui a été ensevelie, par vengeance, par des ennemis depuis fort longtemps auparavant. Une nuit Il vu en songe l’emplacement de Zamzam et voulut la régénérer, mais les Qoreych s’y opposèrent. N’ayant alors que Al Harith comme enfant, il émit le vœu de sacrifier l’un de ses enfants si jamais il arrivait à en avoir dix, ce qui lui permettrait de se protéger et de réaliser ses projets. Son vœu fut exaucé et il décida de le respecter. Le tirage au sort désigna AbdAllah à sacrifier. On lui conseilla de revenir sur sa décision et de faire un tirage au sort entre son fils et 10 chameaux. 100 chameaux ont été sacrifié pour sauver la vie de son fils. On déblaya les roches qui obstruaient l’endroit et la source d'eau jaillit de dessous la patte de la chamelle, ces prodiges ont été octroyés à 'Abdel Mottalib, mais ils annoncent en réalité l'avènement du Prophète Mohammed صلى الله عليه وسلم.

- Le fait de poursuivre le tirage au sort jusqu'à atteindre le nombre de cent, concrétise le principe de la rançon en cas de meurtre, consacré ensuite par l'islam, qui évalue le prix du sang à cent chameaux.

'AbdAllah épousa Amina bin Wahb à la décision de son père, dès qu'il échappa au sacrifice.

De leur union naquit Mohamed صلى الله عليه وسلم, fils de Abdoullah, fils de Abdel Moutalib Ben Hachem; Hachem appartient au clan de Koraïch qui fait partie des Arabes.

Amina enceinte, sa grossesse fut accompagnée de signes annonçant la mission future du Prophète صلى الله عليه وسلم. Ces signes sont décrits dans la Sirah on peut les citer même s’il y a pas unanimité sur le sujet:

1 - la conception du Prophète صلى الله عليه وسلم est le fruit d'une union légitime, contrairement à ce qui était répandu à l'époque de la '’Jâhiliyya". Cette chasteté, seule la Providence divine est capable de l'accorder.

2 - Au cours de la grossesse, Amina ne sentit rien des manifestations que normalement toutes les femmes enceintes devraient sentir, telles qu'épuisement et faiblesse.

3 - Lorsqu'elle porta le Prophète صلى الله عليه وسلم et le mit au monde, sa mère vit jaillir d'elle une lumière lui montrant les palais de Chêm. Interrogé sur sa personne, le Prophète صلى الله عليه وسلم dit:

- « Je suis l'accomplissement du vœu formulé par mon père Ibrahim et l’heureuse annonce faite par Jésus. Et ma mère a vu, quand elle me porta, jaillir d'elle une lumière par laquelle lui étaient illuminés les palais de Chêm ".

4 - Quand Amina engendra le Prophète صلى الله عليه وسلم, un ange vint lui dire: « Tu viens d'engendrer le meilleur de cette communauté. Quand tu le mettras au monde tu diras: « Je prie Dieu l'unique de le protéger contre tout envieux, Le signe qui confirme ce que je dis est que sa naissance sera accompagnée d'une lumière qui éclairera les palais de Basora au Chêm. Appelle-le alors Mohammed صلى الله عليه وسلم, le loué, car dans la Torah il est appelé Ahmad. Il sera loué par ceux qui se trouvent aux cieux et sur terre ".

5 - À sa naissance, le cordon ombilical du Prophète صلى الله عليه وسلم était déjà coupé, contrairement à tout nouveau-né.

6 - Il était également né circoncis.

Ainsi son grand-père était séduit par le nouveau-né et disait: « Mon fils aura un avenir brillant." Et il prit grand soin de lui.

7 - Chez les femmes de Qoreych, il était d'habitude de couvrir les nouveaux nés d'une marmite, au dessous de laquelle ils passaient la nuit. Mohammed صلى الله عليه وسلم échappa à cette superstition car la marmite se trouva cassée en deux.

8 - À sa naissance, le palais de Kisra (Chosroês) fut ébranlé. Quatorze tours en tombèrent. (Cela a été interprété par les quatorze derniers rois ou reines ayant alors gouverné en Perse. En effet, dix se succédèrent après cela et périrent en quatre ans, puis les quatre derniers, à l’époque de la conquête musulmane lors du gouvernement des califes biens dirigés, qu’Allah soit satisfait d'eux).

9 - Le feu sacré des Perses s'éteignit, ce qui ne s'était pas produit depuis mille ans.

10 - La chambre où le Prophète صلى الله عليه وسلم vit le jour fut inondée de lumière. On vit les étoiles s'approcher du nouveau-né, presque au point de le toucher. Ce phénomène était constaté par la mère et l’accoucheuse qui le rapportèrent.


- Voilà donc dix signes qui avaient accompagné cette naissance, prélude de la mission future du Prophète صلى الله عليه وسلم et de l'importance inouïe qu'aura ce nouveau-né.

Le Prophète صلى الله عليه وسلم. est né dans la maison connue sous le nom de maison de Mohammed ben Yoûsef, frère de Hajâj ben Yoûsef. Cette maison est actuellement transformée en bibliothèque publique.

C'était en l'an de l'Éléphant, cinquante jours environ après la défaite de l'armée d'Abraha Achram. Cette défaite fut un signe de plus du message certain du Prophète صلى الله عليه وسلم, de son prestige immense dans le monde.

Le Prophète صلى الله عليه وسلم vint au monde quelques mois après la mort de son père 'AbdAllâh. Celui-ci partit pour le commerce, laissant sa femme enceinte. Il se rendit à Gaza, en Palestine, où mourut son grand-père Hâchem. Sur le chemin du retour, il tomba malade. Il descendit alors chez ses oncles maternels, les Beni 'Ady ben Najâr à Médine où il rendit l’âme.


La naissance de Mohammed صلى الله عليه وسلم:

C'est de Abdallâh Ibn Abd al-Muttalib et d'Aminah bint Wahb que Mohammed صلى الله عليه وسلم futur prophète de l'Islam naquit à la Mecque en l'an 53 avant l'hégire en l'an 570 de l'ère chrétienne. Selon Ibn Hichâm il naquit le lundi 12 de Rabia 1. Le père étant mort quelque semaine auparavant, à l’âge de 24 ans, c'est le grand père Abd al-Muttalib qui s'occupa de l'enfant et de sa mère.



Il y avait un usage à la Mecque, qui persiste toujours aujourd'hui, de confier les enfants aux nourrices, qui les emmenaient ensuite dans le désert. En attendant l'arrivée des femmes nomades, venant chercher les enfants, des femmes de la famille ont dû donner le sein au nouveau-né. C'est ainsi que Thuwaibah, esclave de son oncle Abû Lahab, éleva l'enfant pendant quelques jours. On nous apprend aussi que Hamzah, jeune oncle de Mohammed صلى الله عليه وسلم était son frère de lait. Un contingent de femmes de la tribu de Sad ibn Bakr des Hawâzinites se rendit à la Mecque pour chercher des enfants. Les nourrisses cherchaient de préférence les enfants des familles riches.


Parmi cette tribu se trouvait une femme nommée Halîmah, qui était très pauvre; à cause de sa vieille monture, maigre et fatiguée, elle arriva en retard par rapport aux autres femmes à la Mecque. Elle ne put trouver un enfant de riche. Ne voulant pas rentrer les mains vides, elle prit l'orphelin Mohammed, et ne l'a jamais regretté. On raconte que l'âne de sa nourrice devint le plus rapide de la caravane, sa chamelle commença à donner du lait en quantité plus que suffisante pour toute la famille. Mohammed ne téta que sur un seul sein laissant l'autre à son frère de lait. Les moutons et les brebis d'Halîmah rentraient à la maison toujours satisfaits de leur pâturage, tandis que le même endroit ne donnait rien aux autres.

Un jour, un frère de lait courut chez ses parents pour leur raconter, tout effrayé, que des gens s'étaient emparés de Mohammed صلى الله عليه وسلم et lui avaient ouvert la poitrine. Les parents s'empressèrent, mais ils trouvèrent Mohammed صلى الله عليه وسلم assis sur une colline les yeux fixés au ciel. Interrogé, il raconta que deux anges étaient venus de la part d'Allah, avaient ouvert sa poitrine, retiré son cœur, enlevé la partie appartenant à Satan, et remis le reste après l'avoir lavé avec de l'eau céleste, dont il sentait encore la fraîcheur. Les anges s'en étaient alors allés au ciel dans la direction où il les suivait encore du regard.

Bientôt après, Mohammed صلى الله عليه وسلم, sa mère Aminah, une esclave noire Umm Aiman, partirent pour Médine, chez les parents d'Abû Talib. C'est sur le chemin du retour qu'Aminah mourut soudainement à Abwâ. Bien qu'âgé seulement de six ans, le chagrin de Mohammed صلى الله عليه وسلم fut très grand, car il aimait sa mère tendrement. Plus tard, toutes les fois qu'il passait par Abwâ au cours de ses expéditions, le Prophète صلى الله عليه وسلم s'arrêtait pour visiter le tombeau de sa mère, et versait d'abondantes larmes.

La bonne Aiman parvint à rentrer à la Mecque avec l'enfant, après avoir assister à l'enterrement d'Aminah.

Abd al-Muttalib, âgé alors de 108 ans, pris son petit fils, devenu orphelin de père et de mère, chez lui.

Mohammed صلى الله عليه وسلم était âgé de huit ans, lorsque son grand-père mourut, et c’est son oncle Abû Talib qui le prend en charge.

Il n’a jamais apprit à lire ni à écrire. Bientôt le jeune garçon commença à travailler comme berger pour les Mecquois. Mohammed صلى الله عليه وسلم avait neuf ans lorsqu' Abû Talib lui fit faire son premier voyage dans une caravane pour la Syrie.

Les grandes étapes de la vie du prophète صلى الله عليه وسلم jusqu'à 40 ans :

Devenu jeune homme, Mohammed صلى الله عليه وسلم devint commerçant. Un Mecquois nommé Qais Ibn As-Sâ'ib, raconte qu'avant l'avénement de l'Islam il était en rapport commercial avec Mohammed صلى الله عليه وسلم et qu'il n'avait jamais trouvé un meilleur partenaire. Ibn Abbas رضي الله عنه a dit :" Abû Bakr As-Sidiq رضي الله عنه avait accompagné le Messager d'Allah صلى الله عليه وسلم pour un commerce, (à ce moment) il était âgé de 18 ans, tandis que le Messager d'Allah صلى الله عليه وسلم avait vingt ans. Ils firent halte dans un lieu où il y avait un jujubier, le Messager d'Allah vs'assit à l'ombre de cet arbre, pendant qu'Abû Bakr رضي الله عنه alla chez un moine (qui s'installait) tout près pour l'interroger sur la religion. "Qui est cet homme lui demanda le moine ?" "Celui-ci est Mohammed صلى الله عليه وسلم Ibn Abdullah Ibn Abdel Mutalib, dit-il ","Par Allah, c'est un Prophète, dit le moine. Parce-que personne ne devait se mette à l'ombre sous cet arbre après Jésus fils de Marie, sauf le futur Prophète d'Allah, Mohammed صلى الله عليه وسلم ". A partir de ce moment, Abû Bakr رضي الله عنه a cru que Mohammed صلى الله عليه وسلم serait un Prophète, c'est pourquoi il ne se séparait jamais du Messager d'Allah صلى الله عليه وسلم ni dans les voyages, ni en sa présence. Alors lorsque le Messager d'Allah صلى الله عليه وسلم reçut la Prophétie à l'âge de 40 ans, Abû Bakr رضي الله عنه embrassa l'Islam et confirma le Message d'Allah et lorsqu'il eu lui aussi 40 ans, il dit :" Ô Seigneur ! Inspire-moi pour que je rende grâce au bienfait dont tu m'a comblé ainsi qu'à mon père et ma mère". C'est pour lui qu'Allah fit descendre le verset suivant :

S46, Al-Ahqâf V15 :"puis quand il atteint ses pleines forces et atteint 40 ans, il dit :" Ô Seigneur ! Inspire-moi pour que je rende grâce au bienfait dont tu m'a comblé ainsi qu'à mon père et ma mère... Je suis du nombre des soumis"

Tabari rapporte qu'une femme nommée Khadîjah رضي الله عنها, une riche Mecqoise, envoya une fois Mohammed صلى الله عليه وسلم et une autre personne à la foire de Hubâchah. C'est une localité au Sud de la Mecque, à une distance de 10 journées de chameau, sur la route du Yemen, où se tenaient chaque année pendant 3 jours une foire importante. Elle fut très satisfaite de lui et lui confia plusieurs missions, dont la plus importante fût de conduire lui-même une caravane en Syrie, il avait alors 25 ans. Khadîjah رضي الله عنها que ses concitoyens appellaient Tajirah (marchande) et Tahirah (pure), était veuve et sa beauté n'était pas moins renommée que sa richesse. Encore assez jeune elle refusait toujours de se remarier. Khadîjah رضي الله عنها appréciait beaucoup Mohammed صلى الله عليه وسلم et elle lui prêta son esclave Maisarah comme serviteur, et le fit accompagner un jour par un de ses propres parents Khuzaimah au cours d'un voyage à Busrà, au delà de Jérusalem. On raconte, qu'au cours de ce voyage un moine, remarqua qu'un étrange nuage, accompagnait Mohammed صلى الله عليه وسلم partout où il allait pour le protéger du soleil. A son retour il reçu de Khadîjah رضي الله عنها, comme récompense, 2 chamelles. Leur amitié ne cessait de grandir de jour en jour;



Leur mariage eu lieu en 595 (28 avant l'hégire, 15 ans avant sa mission Divine).La nourrice Halîmah était très heureuse de se mariage, sa belle-fille la traitait avec beaucoup d'égard, un jour elle lui donna plusieurs chamelles, une autre fois Halîmah vint se plaindre de la sécheresse auprès de Khadîjah رضي الله عنها, qui lui donna 40 moutons et un chameau pour monture.

Pendant les quinze ans qui s'écoulèrent entre son mariage et sa mission Divine.

Quelques événements importants eurent lieu : Mohammed صلى الله عليه وسلم acheta un esclave nommé Zaid, puis il l'affranchi et le pris comme fils adoptif.

Pendant sa jeunesse la Ka'bah fut incendié puis une inondation acheva de la détruire. Après sa reconstruction les dignitaires ne se sont pas mis d’accord sur la personne qui aurait, parmi eux, le privilège de poser la pierre noire. Un vieux notable suggéra :" Laissons Dieu régler ce différent et nous prendrons comme arbitre la première personne qui va venir maintenant ici ! Ce fut Mohammed صلى الله عليه وسلم il plaça la pierre (noire) sur une étoffe, et chaque représentant d'une tribu soulevèrent l'étoffe, puis il mis la pierre en place à l'endroit voulu et tout le monde fut satisfait et content.

Son grand père abû Mutallib, se retirait dans la caverne de Hirâ, pendant le mois de ramadan. A son tour Mohammed صلى الله عليه وسلم fut attiré par cette vie de retraite spirituelle. et il passait chaque mois de Ramadan dans la caverne en méditation. Sa femme lui faisait parvenir des provisions. On sait qu'il commença à avoir de rêves clairs, tout ce qu'il voyait dans son sommeil se réalisait les jours suivants. Puis il entendait une voix étrange, qui venait des rochers ou des arbres et qui le saluait en l'appelant par son nom.

Il avait atteint l'âge mûr et célébré son 40ème anniversaire, lorsque le mois de Ramadan arriva, et apparemment, c'est pour la cinquième fois qu'il se rendis dans la caverne pour y faire retraite, plusieurs semaines se passèrent sans incident puis la nuit qui précéda le 27ème jour de Ramadan arriva et il eu une étrange vision; un être de lumière lui adressa la parole et voici le récit que fit notre Prophète Mohammed صلى الله عليه وسلم Il m'appris qu'il était l'ange Gabriel, que Dieu l'avait envoyé pour m'annoncer qu'Il m'avait choisi pour Son Messager. L'ange me pris dans ses bras et me demanda de lire. Je répondis mais je ne sais pas lire, alors l'ange me serra fort contre lui et répéta la même parole, je répondis la même chose. Il me pris dans ses bras une troisième fois me serra plus fort que jamais puis me relâcha et dit :

S96, Al-Alaq V1 à V5 :" Lis par le nom de ton Seigneur qui t'a créé, et qui a créé l'homme d'un caillot de sang. Lis ! Car Ton Seigneur le très Noble, c'est Lui qui a enseigné par la plume, il a enseigné à l'homme ce qu'il ne savait pas..."

Le Prophète Mohammed صلى الله عليه وسلم rentra chez lui tremblant et sa femme l'enveloppa dans une couverture. Ce fut le début de sa mission sacrée " Que la bénédiction d'Allah le sublime (Al-Muta'ali), soit sur notre bien aimé Prophète صلى الله عليه وسلم sur sa famille, sur ses compagnons et sur tous ceux qui feront revivre sa Sunna et ses efforts dans le monde jusqu’au jour du jugement dernier !..

Muhammad صلى الله عليه وسلم est né à La Mecque. Il a vécu soixante trois ans, dont quarante avant la prophétie et vingt trois comme Prophète et Messager.
Il a été initié à la prophétie avec la révélation du verset qui commence par (Récite) et il a appris qu'il était choisi comme Envoyé de Dieu par (Celui qui est revêtu d'un manteau).
La référence est citée dans le Coran en ces termes:

S74, Al-Muddattir V1 à 7 : « Ô, toi (Muhammad) ! Le revêtu d'un manteau ! Lève-toi et avertis. Et de ton Seigneur, célèbre la grandeur. Et tes vêtements, purifie-les. Et de tout péché, écarte-toi. Et ne donne pas dans le but de recevoir davantage. Et pour ton Seigneur, endure ».

(Lève-toi et avertis) signifie: qu'il prévienne les gens contre le polythéisme et qu'il prêche le monothéisme. (Glorifie ton Seigneur) signifie: montre Sa gloire en témoignant de Son unicité.
(Purifie tes vêtements) signifie: garde tes actions pures de tout polythéisme.
(Fuis l'abomination). L'abomination ce sont les idoles. Il veut dire par là; éloigne-toi des idoles et des idolâtres, et renie-les.

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a eu 7 enfants : 3 garçons et 4 filles.

Les garçons s' appelaient Al Quassim (2ans) رضي الله عنه, Ibrahim (70 jours) et Abdoullah رضي الله عنه qui s'appelait aussi Tahir (mort très jeune) et les filles s'appelaient Zeïnab رضي الله عنها, Oummé Koulsoum رضي الله عنها, Rouquaya رضي الله عنها et Faatémah رضي الله عنها (morte 6 mois après lui). L'aînée est Rouquaya.

Zeïnab رضي الله عنها épousa Abdoul Aass Bin Rabeiy رضي الله عنه. Oummé Koulsoum رضي الله عنها fut marié à Outhman رضي الله عنه qui, à la mort de sa femme, épousa Rouquaya رضي الله عنها, l'autre fille Faatémah رضي الله عنها épousa Ali رضي الله عنه.

Seule Faatémah رضي الله عنها eut des enfants pour perpétuer la descendance du Prophète صلى الله عليه وسلم (Al Hassan et Al Hussein رضي الله عنهما)

Mohammed صلى الله عليه وسلم est resté ainsi dix ans à prêcher le Monothéisme. Après ces dix années il fit l'Ascension nocturne où lui ont été commandées les cinq prières. Il pria alors à la Mecque pendant trois ans, ensuite il reçut l'ordre d'émigrer pour Médine.
L'émigration (Hijra ou Hégire) c'est le départ de la ville du polythéisme vers la ville de l'Islam. La Higra loin du polythéisme vers l'Islam est un devoir rituel commandé à la communauté musulmane jusqu'au Jour du Jugement. Le Coran s'y réfère en ces termes:

S4, An-Nisâ V97 à 99 : « Ceux qui ont fait du tort à eux mêmes, les Anges enlèveront leurs âmes en disant : «Où en étiez-vous ? » (à propos de votre religion) - «Nous étions impuissants sur terre», dirent-ils. Alors les Anges diront : «La terre d'Allah n'était-elle pas assez vaste pour vous permettre d'émigrer ? » Voilà bien ceux dont le refuge et l'Enfer. Et quelle mauvaise destination ! A l'exception des impuissants : hommes, femmes et enfants, incapables de se débrouiller, et qui ne trouvent aucune voie : A ceux-là, il se peut qu'Allah donne le pardon. Allah est Clément et Pardonneur ».

Voici la parole divine:

S29 Al-Ankabût V56 : « Ô Mes serviteurs qui avaient cru ! Ma terre est bien vaste. Adorez-Moi donc ! ».

Célébrons cette naissance comme il se doit par la lecture du coran, des hadiths et multiplions L’évocation d’Allah et faisons des dons et des cadeaux et remercions Allah pour cette faveur qu’Il nous accordé, celle de l’Islam.

AMINE

http://www.muslimpreche.com/5piliers/R020.htm

Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum