Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12, 13, 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 11 sur 14]

LeNeutre 


Chevronné
Chevronné
@GRIT a écrit:
Tu as raison jcl, il est tellement convaincu, qu'il ne prend pas la peine de raisonner, ni de réfléchir à ce qu'on écrit.

C'est plutôt toi qui fais ça non ? Quand tu réponds a côté de la plaque avec des passages de la Bible qui veulent rien dire et qui n'ont rien a voir avec le sujet avec ceci tu mélanges des versets du Qu'ran que tu interprètes a ta manière ?

Voir le profil de l'utilisateur

yanis2992 


Enthousiaste
Enthousiaste
Mr Grit qui a copié l'autre ??? mais la tu viens de prouvé que tu n'as jamais écris ce que j'ai écris vu que je te le répéte le peu de la vrai envangile qui est dans la bible a été écrite par Dieu ainsi que le coran ^^
MR JCL moi j'ai lu et si je ne l'avais pas fait je n'aurai pas écris des trucs que contenais l'article ^^
mais je vois la que vs insisté sur le seul fait sur lequel vs avez un minimum d'argument ^^
vs voulez que je souléve qu'une question a la fois mais j'ai des tonnes j'ai pensé les placé par douzaine c tt ^^
mais laissez moi vs prouvez ce que j'avance sur les livres divins ^^
Nous croyons que tout ce que le Saint Prophète Moïse (P) a prêché à son peuple était la révélation de Dieu Tout-Puissant. Il n'était pas l'auteur de ces "livres" qui lui sont attribués par les juifs et les chrétiens. (1)
Nous croyons aussi que le Zabour était la révélation de Dieu transmise à Hazrat Dawood (David) (p), mais que ces psaumes (2) qui lui sont attribuées, ne sont pas la révélation. Les chrétiens eux-mêmes en conviennent.
Que dire de l'Injîl ? Injeel signifie "Evangile" ou "bonne nouvelle" que Jésus-Christ prêcha durant son court ministère. Les auteurs de l'Évangile évoque souvent Jésus (P) allant sur les chem ins et prêchant lEvangile (Injîl).
"Jésus (P) parcourait toutes les villes et les villages, ... prêchant l'Évangile ... guérissant toute maladie et toute infirmi té." (Matthieu 9:35)
"... mais quiconque perdra sa vie d cause de moi et de
l'Évangile la sauvera." (Marc 8:35)

La Bible Catholique fut publiée à Reims en 1582 à partir de la Vulgate Latine de Jérôme et fut reproduite à Douais en 1609. Ausi la RCV (Version Catholique) est la plus ancienne version que l'on puisse acheter aujourd'hui. Malgré son ancienneté, les protestants y compris les "cultes" (1) condamnent la RCV car elle regroupe sept "livres" supplémentaires auxquels ils ne font référence que dédaigneusement sous le nom d' "Apocryphe", comme dans l'Apocalypse, qui est le dernier livre de la RCV (appelé "Révélation" par les protestants) dit :
"Si quelqu'un y ajoute, Dieu ajoutera (à son sort)

Les protestants n'ont-ils pas rayé sept livres entiers de leur livre de Dieu, dont
- Le Livre de Judith
- Le Livre de Tobias
- Le Livre de Baruch
- Le Livre d'Esther, etc...

Les témoins de Jéhovah, dans leur magazine "Awake !" (Réveillez-vous !) du 8 septembre 1957, ont publié un titre effrayant: "50.000 erreurs dans la Bible"
n'etes vs pas des TJ ???? pourtant c vs qui avez dit sa ^^

bon je m'arréte la c déja trop pour vs ^^

Voir le profil de l'utilisateur

GRIT 


Averti
Averti
Psaume 90:4 "CAR MILLE ANS SONT, A TES YEUX , COMME LE JOUR D'HIER QUAND IL EST PASSE ET COMME UNE VEILLE PENDANT LA NUIT."

2Pierre 3:8 "Mais que ceci notamment ne vous échappe pas, bien-aimés : C'EST QU'UN JOUR DEVANT JEHOVAH EST COMME MILLE ANS ET MILLE ANS COMME UN JOUR."

Sourate 32: 4 "Dieu est celui qui a créé en six jours les cieux et la terre
5)" Du ciel à la terre, Il administre l'affaire laquelle ensuite monte vers lui en UN JOUR EQUIVALENT A MILLE ANS de votre calcul"

sans commentaire!

Voir le profil de l'utilisateur

GRIT 


Averti
Averti
concernant le 50000 erreurs de la Bible révélées par le RV de 1957, que je n'ai pas connu, me laissent à penser qu'il serait question de 50000 erreurs non , des parchemins initiaux de la Bible , mais des traductions catholiques diffusées "en 1582 et ainsi de suite....comme tu le mentionne.
Car, comme vous ne l'avez pas compris nos publication DENONCENT LES MENSONGES ET LES ERREURS DES TRADUCTIONS CATHOLIQUES.
Cela ne veut pas dire que nous y adhérons. NOUS DEVOILONS LE MENSONGE ET LES ERREURS, ce qui n'est pas pareil!

Si tu peux me donner quelques erreurs que le RV dévoile, mentionne-les pour vérification.

Voir le profil de l'utilisateur

yanis2992 


Enthousiaste
Enthousiaste
koi sans commentaire ??? ai je déja dit que une journée chez dieu est = a 1000 ans chez ns ???
vs avez détourné la conversation et ce que je disai :p
j'ai jamais nié que c vrai chez ns ^^
et aussi
"Certains affirment qu'il s'agit dans le récit de la création de milliers d'années et non de journées de 24 heures, mais que nous dit vraiment La Torah Parole de Dieu ?
Il y a bien un mot en hébreu pour jour yom et un autre pour année shanah ?
Dieu sait très bien que l'on comprend jour s'Il nous dit jour et année s'Il nous dit année ! Sa Parole nous est adressée à nous, donc lorsque Dieu dit Yom, c'est bien un jour de 24 heures tel que nous le connaissons, Dieu nous parle pour que nous comprenions !"

Dieu a dit 6 jours, pourquoi cherchons-nous à lire autre chose ? Posez-vous cette question. Tout simplement car des théories scientifiques sont venus essayer de remplacer Dieu disant que la science a raison alors qu'en réalité leur science est bien limitée.
Ayons foi dans ce que Dieu nous dit ! Dieu nous dit Yom et non Shanah !
Yom est un jour de 24 heures !
Genèse 1:5
Dieu appela la lumière jour, et il appela les ténèbres nuit. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le premier jour.

Exode 20:9-11
Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage.
Mais le septième jour est le jour du repos de l'Éternel, ton Dieu: tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l'étranger qui est dans tes portes.
Car en six jours l'Éternel a fait les cieux, la terre et la mer, et tout ce qui y est contenu, et il s'est reposé le septième jour: c'est pourquoi l'Éternel a béni le jour du repos et l'a sanctifié.
donc si on suit votre exemple on doit travaillé 6000 ans et resté 1000 ans XD

mais se que vs avez dit est la vérité vu que dieu a crée l'univers en 6 jours chaque jour équivalent a mille ans mais sa c dans le coran XD
coran chapitre 32
4. Allah qui a créé en six jours les cieux et la terre, et ce qui est entre eux. Ensuite Il S'est établi ‹Istawa› sur le Trône. Vous n'avez, en dehors de Lui, ni allié ni intercesseur. Ne vous rappelez-vous donc pas?

5. Du ciel à la terre, Il administre l'affaire, laquelle ensuite monte vers Lui en un jour équivalant à mille ans de votre calcul.

6. C'est Lui le Connaisseur [des mondes] inconnus et visibles, le Puissant, le Miséricordieux,

Voir le profil de l'utilisateur

yanis2992 


Enthousiaste
Enthousiaste
MR grit le livre est sur le net téléchargé le plz moi j'ai pas besoin d'imposteur qui accuse les catho car les deux sont des menteurs pour moi ^^ et aussi un truc si vs me donnez des passage de la bible je les lirai si vs me donnez des passages d'un livre telle que celui de daniel et autre je ne le toucherai pas ^^

Voir le profil de l'utilisateur

jcl17 


Novice
Novice
@yanis2992 a écrit:

La Bible Catholique fut publiée à Reims en 1582 à partir de la Vulgate Latine de Jérôme et fut reproduite à Douais en 1609.

Cher ami,

Ce qui nous sépare, en fait, c'est que je considère que le Coran dont je ne nie pas la qualité littéraire et que je respecte en tant qu'ouvrage, ne comprend que des textes écrits bien postérieurement à ce que je considère comme la Parole de Dieu, à savoir la Bible.

Pour moi, les 66 livres de la Bible qui ont été écrits en hébreux, en araméen et en grec, par une quarantaine d'écrivains, sur une longue période de temps, sont bien antérieurs aux écrits du Coran,... que je considère (veuillez m'en excuser) comme étant des écrits "inspirés" par la Bible elle-même...

Pour moi, il n'y a qu'une seule Parole de Dieu et donc une seule Bible dont nous possédons, dans de nombreux musées, des éléments de preuves écrites irréfutables...

Pour moi, il n'y a pas une "Bible Catholique" + une "Bible Protestante" + etc., comme vous l'affirmez, mais des traductions différentes faites à partir des textes originaux, traductions qui ont pu évoluer dans le temps, en fonction de l'honnêteté ou pas des "traducteurs" ou, tout simplement, en fonction de l'évolution de la connaissance des "langues anciennes".

La première Bible imprimée, la Bible de Gutenberg, sortit de presse en 1456.

Aujourd’hui, la Bible est diffusée (en entier ou en partie) à plus de deux milliards d’exemplaires en plus de 2 000 langues. Mais cela ne s’est pas fait sans une grande opposition venue de nombreux côtés.

Pour tout dire, la Bible a eu plus d’ennemis que n’importe quel autre livre ; des papes et des conciles en ont même interdit la lecture sous peine d’excommunication. Des milliers de fervents de la Bible ont perdu la vie, et des milliers d’exemplaires de la Bible ont été livrés aux flammes.

Une des victimes de la lutte que la Bible a menée pour survivre a été William Tyndale, un traducteur, qui a dit un jour au cours d’une discussion avec un ecclésiastique : “ Si Dieu me prête vie, je ferai que le garçon qui pousse la charrue connaisse l’Écriture mieux que vous. ” — Actes and Monuments, par John Foxe, Londres, 1563, p. 514.

Le texte des Saintes Écritures est d’origine supra-humaine, mais sa rédaction et sa conservation ont une histoire humaine.

Moïse commença à le rédiger sous l’inspiration de Dieu en 1513 av. n. è., et l’apôtre Jean en écrivit la dernière partie plus de 1 600 ans après.

À l’origine, la Bible n’était pas un seul livre, mais avec le temps il fallut faire des copies des différents livres qui la composent. Ce fut notamment le cas après l’exil à Babylone parce que tous les Juifs ne retournèrent pas au pays de Juda à leur libération. Beaucoup s’établirent ailleurs, et des synagogues virent le jour dans tout le vaste territoire de la Diaspora qui s’ensuivit.

Des scribes firent des copies des Écritures nécessaires dans ces synagogues où les Juifs se réunissaient pour écouter la lecture de la Parole de Dieu (Ac 15:21). Plus tard, parmi les disciples de Christ, des copistes consciencieux s’appliquèrent à recopier les écrits divinement inspirés pour le bien des congrégations chrétiennes de plus en plus nombreuses, pour qu’elles les échangent et les fassent circuler. — Col 4:16.

Avant que l’impression à l’aide de caractères mobiles ne devienne courante (à partir du XVe siècle de n. è.), les écrits bibliques originaux ainsi que les copies de ceux-ci étaient rédigés à la main. C’est pourquoi on les qualifie de manuscrits (latin : manu scriptus, “ écrit à la main ”).

Un manuscrit biblique est une copie des Écritures, toutes ou en partie, faite à la main, par opposition à une copie imprimée. Les manuscrits bibliques étaient produits essentiellement sous forme de rouleaux et de codices.

Les supports. Il existe des manuscrits des Écritures en cuir, en papyrus et en vélin. Par exemple, le fameux Rouleau d’Isaïe de la mer Morte est en cuir. Le papyrus, sorte de papier fabriqué avec les fibres d’une plante aquatique, fut utilisé pour les manuscrits bibliques dans les langues originales et pour les traductions qui en furent faites jusque vers le IVe siècle de n. è.

Tous ces éléments sont-ils antérieurs ou pas par rapports aux écrits du Coran ? Voila une question très intéressante que vous devriez vous poser n'est-ce pas ?

À cette époque, il commença à être remplacé par le vélin, un parchemin de qualité, généralement fabriqué avec de la peau de veau, d’agneau ou de chèvre ; le vélin représentait un progrès dans l’emploi de peaux de bêtes comme support d’écriture.

Des manuscrits comme le célèbre Codex Sinaiticus (Manuscrit sinaïtique) et le Codex Vaticanus (Vatican, gr. 1209) du IVe siècle de n. è. sont des codices sur parchemin, ou sur vélin.

Un palimpseste (lat. : palimpsestus ; gr. : palimpsêstos, qui signifie “ de nouveau gratté ”) est un manuscrit sur lequel on a fait disparaître ou gratté un texte antérieur pour récrire dessus. Un palimpseste de la Bible connu est le Codex Ephræmi Syri rescriptus du Ve siècle de n. è. Si c’est le texte ancien (celui qu’on a gratté) qui est important sur un palimpseste, les spécialistes sont souvent en mesure de le lire en recourant à diverses techniques, comme l’utilisation de réactifs chimiques et la photographie.

Certains manuscrits des Écritures grecques chrétiennes sont des lectionnaires, c’est-à-dire des livres contenant des textes choisis de la Bible à lire lors des services religieux.


Quelle assurance a-t-on que la Bible n’a pas changé ?


Malgré le soin avec lequel les copistes réalisèrent les manuscrits de la Bible, un certain nombre de petites erreurs et de changements se glissèrent dans le texte.

Dans l’ensemble, ils sont insignifiants et n’ont aucune incidence sur l’intégrité générale de la Bible. On les a décelés et corrigés au moyen d’une collation scolastique minutieuse ou d’une comparaison critique des nombreux manuscrits existants et des versions anciennes.

L’étude critique du texte hébreu des Écritures a commencé vers la fin du XVIIIe siècle. Benjamin Kennicott a publié à Oxford (1776-1780) les variantes de plus de 600 manuscrits massorétiques, et le bibliste italien Giambernardo de Rossi a publié à Parme les comparaisons de 731 manuscrits entre 1784 et 1798.

Des textes de référence des Écritures hébraïques ont également été établis par S. Baer, bibliste allemand, et, plus récemment, par C. Ginsburg. L’hébraïsant Rudolf Kittel a publié en 1906 la première édition de sa Biblia Hebraica (La Bible en hébreu), dans laquelle il a fourni une étude textuelle grâce à un appareil de notes, où il comparait de nombreux manuscrits hébreux du texte massorétique. Le texte principal qu’il a employé était le texte ben Hayim. Mais quand les textes massorétiques ben Asher, plus anciens et supérieurs, ont été disponibles, R. Kittel a entrepris une troisième édition entièrement nouvelle, que ses collègues ont terminée après sa mort.
Les 7e, 8e et 9e éditions de la Biblia Hebraica (1951-1955) ont fourni le texte de base employé pour traduire les Écritures hébraïques dans la New World Translation of the Holy Scriptures publiée en 1950-1960. Une nouvelle édition du texte hébreu, la Biblia Hebraica Stuttgartensia, date de 1977. Cette édition a servi à la mise à jour des renseignements donnés dans les notes de la New World Translation publiée en 1984 (Traduction du monde nouveau, 1995.

Les manuscrits des Écritures hébraïques.

On dispose aujourd’hui dans différentes bibliothèques de peut-être 6 000 manuscrits contenant la totalité ou des parties des Écritures hébraïques.

La grande majorité d’entre eux renferment le texte massorétique et remontent au Xe siècle de n. è. ou après. Les Massorètes (de la deuxième moitié du Ier millénaire de n. è.) s’efforcèrent de transmettre fidèlement le texte hébreu et n’apportèrent aucun changement à son énoncé. Toutefois, afin de préserver la prononciation traditionnelle du texte consonantique dépourvu de voyelles, ils conçurent des systèmes de points-voyelles et d’accents. En outre, dans leur massore, ou notes marginales, ils attirèrent l’attention sur certaines particularités du texte et indiquèrent les leçons corrigées qu’ils jugeaient nécessaires. C’est le texte massorétique qui figure dans les bibles hébraïques imprimées aujourd’hui.

Lorsque les manuscrits des Écritures hébraïques utilisés dans les synagogues étaient mutilés ou abîmés, on les remplaçait par des copies vérifiées et on les entreposait dans une geniza (un dépôt ou réserve de la synagogue). Quand celle-ci était pleine, on en sortait les manuscrits et on les enterrait en suivant un rituel.

De nombreux manuscrits anciens ont sans aucun doute disparu ainsi. Toutefois, le contenu de la geniza de la synagogue du Vieux Caire fut sauvé, probablement parce que la geniza avait été murée puis oubliée pendant des siècles. En 1890, lorsqu’on reconstruisit la synagogue, on réexamina les manuscrits entreposés dans sa geniza, et de là des manuscrits des Écritures hébraïques presque complets ainsi que des fragments (dont certains remonteraient au VIe siècle de n. è.) se retrouvèrent dans différentes bibliothèques.

Le Papyrus Nash, découvert en Égypte et conservé à Cambridge, en Angleterre, est un des plus anciens fragments disponibles contenant des passages de la Bible. Faisant sans doute partie d’une collection vouée à l’enseignement, il date du IIe ou du Ier siècle av. n. è. et ne se compose que de quatre fragments de 24 lignes d’un texte prémassorétique des Dix Commandements et de quelques versets de Deutéronome chapitres 5 et 6.

Depuis 1947, on a mis au jour de nombreux rouleaux bibliques et non bibliques en divers endroits à l’O. de la mer Morte. On les appelle généralement les Rouleaux de la mer Morte. Les plus importants ont été découverts dans plusieurs grottes dans le ouadi de Qoumrân (Nahal Qoumerân) et à proximité. On les nomme aussi textes de Qoumrân ; il semble qu’ils aient appartenu à une communauté religieuse juive qui s’était fixée à Khirbet Qoumrân (Horvat Qoumerân), non loin de là. La première découverte a été faite par un Bédouin qui a trouvé dans une grotte à quelque 15 km au S. de Jéricho un certain nombre de jarres de terre cuite qui contenaient des manuscrits anciens. Parmi eux figurait le fameux Rouleau d’Isaïe de la mer Morte (1QIsa), rouleau de cuir bien conservé qui contient tout le livre d’Isaïe à l’exception de quelques lacunes (PHOTO, vol. 1, p. 322).

Le texte hébreu, prémassorétique, a été daté des environs de la fin du IIe siècle av. n. è. Il est donc plus ancien d’environ mille ans que le plus vieux manuscrit existant du texte massorétique. Pourtant, à part quelques différences d’orthographe et de construction grammaticale, il ne s’éloigne pas du texte massorétique sur le plan de la doctrine. Parmi les documents trouvés près de Qoumrân, on compte des fragments de plus de 170 rouleaux représentant des parties de tous les livres des Écritures hébraïques à l’exception d’Esther, avec parfois plusieurs copies pour un même livre. On pense que ces rouleaux et fragments de manuscrits datent d’entre environ 250 av. n. è. et le milieu du Ier siècle de n. è. Ils présentent plusieurs sortes de texte hébreu, dont un texte protomassorétique et un autre qui servit de base à la traduction grecque dite la Septante. L’étude de ces écrits se poursuit.

Parmi les plus remarquables manuscrits en hébreu des Écritures hébraïques sur vélin figure le Codex caraïte des Prophètes du Caire. Il contient la massore et la vocalisation, et son colophon indique qu’il a été terminé vers 895 de n. è. par le célèbre Massorète Moïse ben Asher de Tibériade.

Un autre manuscrit important (de 916 de n. è.) est le Codex de St-Pétersbourg des derniers prophètes.

Le Codex séphardite d’Alep, conservé autrefois à Alep, en Syrie, et aujourd’hui en Israël, contenait jusqu’à récemment toutes les Écritures hébraïques. C’est Aaron ben Asher, fils de Moïse ben Asher, qui, vers 930 de n. è., a corrigé et ponctué le texte consonantique original de ce codex et y a ajouté la massore.

Le plus ancien manuscrit daté contenant toutes les Écritures hébraïques en hébreu est le Codex de Leningrad B 19A qui est conservé à la Bibliothèque publique de Saint-Pétersbourg, en Russie. Il a été copié en 1008 de n. è. “ à partir des livres corrigés, préparés et annotés par Aaron ben Moïse ben Asher l’enseignant ”.

Un autre manuscrit hébreu remarquable est un codex du Pentateuque conservé au British Museum (Codex Oriental 4445) qui contient de Genèse 39:20 à Deutéronome 1:33 (sauf Nb 7:46-73 et 9:12–10:18, qui manquent ou ont été ajoutés par la suite) ; il date probablement du Xe siècle de n. è.

Bon nombre de manuscrits contenant la partie hébraïque de la Bible ont été écrits en grec. Parmi ceux d’un intérêt particulier, citons un manuscrit de la collection des Papyrus Fouad (Inventaire 266, appartenant à la Société Égyptienne de Papyrologie du Caire) qui renferme des parties de la Genèse et de la deuxième moitié du Deutéronome selon la Septante. Il remonte au Ier siècle av. n. è. et présente à divers endroits dans le texte grec le nom divin écrit en caractères hébreux carrés.

On trouve des fragments du Deutéronome, chapitres 23 à 28, dans le Papyrus Rylands III. 458 du IIe siècle av. n. è., conservé à Manchester, en Angleterre.

Un autre manuscrit remarquable de la Septante contient des extraits de Yona, de Mika, de Habaqouq, de Tsephania et de Zekaria. Dans ce rouleau de cuir, daté de la fin du Ier siècle de n. è., le nom divin est rendu par le Tétragramme écrit en caractères hébreux anciens.

Les manuscrits des Écritures grecques chrétiennes.

Les Écritures chrétiennes furent rédigées en koinè. Bien qu’actuellement il n’existe, autant qu’on sache, aucun manuscrit original autographe, on dispose, selon une estimation, de quelque 5 000 copies manuscrites renfermant la totalité ou des parties de ces Écritures en grec.

Bon je stoppe là mon intervention pour vous laisser le temps de "digérer" ces informations qui démontrent la nette supériorité de la Parole de Dieu sur les écrits du Coran que je respecte, encore un fois, mais qui pour moi ne contient pas la "pensée du Créateur"...

Comme je vous l'indiquais précédemment, il ne faut aborder qu'une seule idée à la fois et EN PROFONDEUR pour découvrir où est vraiment la Vérité, car, il ne peut exister qu'une seule Vérité...

(Éphésiens 4:4-6) [...] Il y a un seul corps et un seul esprit, comme aussi vous avez été appelés dans une seule espérance à laquelle vous avez été appelés ; 5 un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême ; 6 un seul Dieu et Père de tous, qui est au-dessus de tous et par tous et en tous.


Cordialement

Voir le profil de l'utilisateur

yanis2992 


Enthousiaste
Enthousiaste
juste une petite remarque le livre de moise PBASL est la thora ^^
aussi vs avez ecris

Quelle assurance a-t-on que la Bible n’a pas changé ?


Malgré le soin avec lequel les copistes réalisèrent les manuscrits de la Bible, un certain nombre de petites erreurs et de changements se glissèrent dans le texte.

Dans l’ensemble, ils sont insignifiants et n’ont aucune incidence sur l’intégrité générale de la Bible. On les a décelés et corrigés au moyen d’une collation scolastique minutieuse ou d’une comparaison critique des nombreux manuscrits existants et des versions anciennes.

L’étude critique du texte hébreu des Écritures a commencé vers la fin du XVIIIe siècle. Benjamin Kennicott a publié à Oxford (1776-1780) les variantes de plus de 600 manuscrits massorétiques, et le bibliste italien Giambernardo de Rossi a publié à Parme les comparaisons de 731 manuscrits entre 1784 et 1798.

Des textes de référence des Écritures hébraïques ont également été établis par S. Baer, bibliste allemand, et, plus récemment, par C. Ginsburg. L’hébraïsant Rudolf Kittel a publié en 1906 la première édition de sa Biblia Hebraica (La Bible en hébreu), dans laquelle il a fourni une étude textuelle grâce à un appareil de notes, où il comparait de nombreux manuscrits hébreux du texte massorétique. Le texte principal qu’il a employé était le texte ben Hayim. Mais quand les textes massorétiques ben Asher, plus anciens et supérieurs, ont été disponibles, R. Kittel a entrepris une troisième édition entièrement nouvelle, que ses collègues ont terminée après sa mort.
Les 7e, 8e et 9e éditions de la Biblia Hebraica (1951-1955) ont fourni le texte de base employé pour traduire les Écritures hébraïques dans la New World Translation of the Holy Scriptures publiée en 1950-1960. Une nouvelle édition du texte hébreu, la Biblia Hebraica Stuttgartensia, date de 1977. Cette édition a servi à la mise à jour des renseignements donnés dans les notes de la New World Translation publiée en 1984 (Traduction du monde nouveau, 1995.

je pense qu'ils ont une grande incidance sur la le livre déscendu sur jésus PBASL qui l'evangile et nn la bible ^^

"Jésus (P) parcourait toutes les villes et les villages, ... prêchant l'Évangile ... guérissant toute maladie et toute infirmi té." (Matthieu 9:35)
"... mais quiconque perdra sa vie d cause de moi et de
l'Évangile la sauvera." (Marc 8:35)
il n'a jamais dit qu'il préché la bible seulement l'évengile ^^
aussi ce qui me géne dans la bible c pas que vs croyez en sa totalité mais a cause de cela les gens pensent que tte la bible est venu de dieu se qui est faux vu les érreurs et a cause de sa y a des gens qui devienne athée ^^
mais laissez moi vs demandez un petit truc pourquoi tte les bibles datant d'avant le 4 éme siecle en été brulé par l’empereur constantin celui qui a jugé dans le concil de nicée un paien ^^
bon je vs laisse médité la dessus pendant que je termine de lire ce que vs avez écris ^^

Voir le profil de l'utilisateur

yanis2992 


Enthousiaste
Enthousiaste
ok je termine
Pourquoi Constantin a t il brûlé toutes les versions de la Bible qui désignent Jésus comme un homme ?
Et non comme le fils de Dieu ?
Et il a condamnée à mort tous ceux qui n'étaient pas d'accord avec ces dires ?

ensuite vs parlez de manuscrit
avez déja entendu de la bible de barnabas ???? elle est dans un musée d'autriche ou mohamed SWS y est ou il y a la confirmation que jésus PBASL est humain ^^

Voir le profil de l'utilisateur

GRIT 


Averti
Averti


La bible de Barnabas a été rédigée à quelle date? Faudrait préciser!

Voir le profil de l'utilisateur

GRIT 


Averti
Averti


LA bible de Barnabé date du 15ème siècle donc APOCRYPHE.

Voir le profil de l'utilisateur

yanis2992 


Enthousiaste
Enthousiaste
Mr grit vs avez écrit LA bible de Barnabé date du 15ème siècle donc APOCRYPHE.
XD vs etes srx la ???
vs MR vs me parlé de l'apocryphe ecrite aux 16 éme siécle et nn la vrai moi je vs parle de celle là
2012: L'Evangile de Barnabas Retrouvé En Turquie ! Le Vatican doit-il trembler après la découverte d'une Bible possiblement authentique ?
Ce livre de cuir aux lettres dorées pourrait bien être une Bible millénaire, datant de plus de 1500 ans. Le manuscrit a été redécouvert en Turquie il y a peu, après avoir été saisi en 2000 lors d’un coup de filet contre des contrebandiers en Méditerranée.

Il sommeillait depuis douze ans dans les placards de la justice, et pourtant il pourrait bien s’agir d’un vrai trésor car il est écrit en araméen, la langue de Jésus. Il est désormais en phase de restauration et d’authentification au musée ethnographique d’Ankara.

D’après certains médias turcs, le Vatican aurait demandé à pouvoir le consulter, une rumeur aussitôt démentie par le Saint-Siège.

Certains journaux avancent aussi que cet ouvrage pourrait être l’Evangile de Barnabé, un texte dans lequel Jésus citerait l’avènement du prophète Mahomet.

Quoi qu’il en soit le manuscrit a été placé sous haute protection, il serait estimé à plus de 17 millions d’euros.
^^

Voir le profil de l'utilisateur

GRIT 


Averti
Averti
Yanis,

je suis désolée mains je ne comprends vos phrases codées!
XD VS SRX PBASL ?

Moi, je fais l'effort d'écrire correctement le français par respect pour celui qui me lit.

Voir le profil de l'utilisateur

yanis2992 


Enthousiaste
Enthousiaste
VS = vous
SRX = sérieux
PBASL = Paix et Bénédiction d'Allah Soit sur Lui
ok sorry mais je voulais pas vs vexez c juste que j'ai pas trop le temps la j'ai mon bac a préparé ^^

Voir le profil de l'utilisateur

Yassine 


Vétéran
Vétéran
Faut éviter le texto ici akhi, moi même qui suis plutôt jeune je m'y adapte mal. Alors écrivons les messages en français clair au possible.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumreligion.com

jcl17 


Novice
Novice
@yanis2992 a écrit:Mr grit vs avez écrit LA bible de Barnabé date du 15ème siècle donc APOCRYPHE.
XD vs etes srx la ???
vs MR vs me parlé de l'apocryphe ecrite aux 16 éme siécle et nn la vrai moi je vs parle de celle là
2012: L'Evangile de Barnabas Retrouvé En Turquie ! Le Vatican doit-il trembler après la découverte d'une Bible possiblement authentique ?
Ce livre de cuir aux lettres dorées pourrait bien être une Bible millénaire, datant de plus de 1500 ans. Le manuscrit a été redécouvert en Turquie il y a peu, après avoir été saisi en 2000 lors d’un coup de filet contre des contrebandiers en Méditerranée.

Il sommeillait depuis douze ans dans les placards de la justice, et pourtant il pourrait bien s’agir d’un vrai trésor car il est écrit en araméen, la langue de Jésus. Il est désormais en phase de restauration et d’authentification au musée ethnographique d’Ankara.

D’après certains médias turcs, le Vatican aurait demandé à pouvoir le consulter, une rumeur aussitôt démentie par le Saint-Siège.

Certains journaux avancent aussi que cet ouvrage pourrait être l’Evangile de Barnabé, un texte dans lequel Jésus citerait l’avènement du prophète Mahomet.

Quoi qu’il en soit le manuscrit a été placé sous haute protection, il serait estimé à plus de 17 millions d’euros.
^^

Bonjour,

Désolé de vous contredire mon ami, mais vous racontez n'importe quoi pourvu que vous puissiez appuyer l'idée que le Coran serait inspiré par Dieu, alors que comme vous le savez, il a été écrit par quelqu'un qui s'est inspiré de la Parole de Dieu, à savoir la Bible...

Pourquoi restez-vous si évasif dans vos déclarations lorsque vous affirmez quelque chose ? Pourquoi ne citez-vous pas les références exactes de vos affirmations plus ou moins fantaisistes ?

Votre "copié - collé" a, probablement, été réalisé à partir d'un article comme celui-ci :

http://www.la-croix.com/Religion/Urbi-Orbi/Monde/Une-bible-vieille-de-1-500-ans-decouverte-en-Turquie-_NP_-2012-02-24-771878

Pourquoi oubliez-vous, volontairement peut-être, de faire un "copié - collé" de cet article :

http://www.la-croix.com/Religion/Urbi-Orbi/Monde/Turquie-La-pretendue-Bible-millenaire-n-est-ni-une-Bible-ni-millenaire-_NP_-2012-03-08-776335







"8/3/12 - 15 h 40 LA CROIX - MONDE

Turquie: La prétendue « Bible millénaire »
n’est ni une Bible, ni millénaire


Contrairement à ce qu'avait affirmé le gouvernement turc, le
manuscrit découvert à Ankara et présenté comme une Bible
millénaire n’est ni une Bible, ni millénaire... En réalité, ce
livre a été écrit à l’usage des moines du haut monastère de
Ninive, au XVIe siècle. Le manuscrit est écrit en chaldéen, et est
postérieur à la naissance de l’islam."




En voulez-vous d'autres dans ce style ?


Autre chose, vos affirmations indiquant que Constantin aurait brûlé l'intégralité de la Bible me fait vraiment sourire...

L'image de Constantin (sur son grand cheval blanc peut-être ?), ordonnant que la Bible disparaisse à jamais de la surface de la terre est vraiment grotesque...
Il faut croire que si cette idée lui a traversé l'esprit, ce fut pour lui un véritable échec !

Non, mon ami, Jéhovah-Dieu, le Tout Puissant, voulait que sa Parole soit préservée à travers les siècles...

Comme je vous l'indiquais précédemment, plusieurs milliers de preuves irréfutables sont existantes de nos jours pour démontrer que la volonté de Dieu est que sa Parole soit préservée, et c'est ce qu'il a fait...

Vous ne pouvez pas le nier, car ce sont DES FAITS et pas de simples conjectures...
Isaïe, prophète de Dieu, a écrit:

“Toute chair est de l’herbe verte (...). L’herbe verte s’est desséchée, la fleur s’est flétrie, mais pour ce qui est de la parole de notre Dieu, elle durera pour des temps indéfinis.” (Isaïe 40:6, 8).

Au fil des siècles, une foule d’amis de la Bible et de nombreux traducteurs courageux ont pris des risques considérables et enduré de grandes souffrances pour défendre la Parole de Dieu.

Toutefois, les efforts des hommes n’auraient jamais suffi à assurer sa sauvegarde. Nous remercions l’Auteur de la Bible, Jéhovah, de l’avoir protégée.


Cordialement.

Voir le profil de l'utilisateur

rayessafa 


Résident
Résident
@GRIT a écrit:

LA bible de Barnabé date du 15ème siècle donc APOCRYPHE.

l’Évangile de Barnabé se trouve dans le codex sinaiticus , jusqu'à maintenant il s'y trouve ! alors sur quels critères , vous vous basez pour définir tel ou tel texte est apocryphe !!
remarque : si je ne me trompe pas le codex date du 4ème siècle .

Voir le profil de l'utilisateur

yanis2992 


Enthousiaste
Enthousiaste
Ok mon frére désolé je vais essayé ^^
Pour vs MR JCL c se qui vs dérange les référence ^^
voici la 1er
http://www.alterinfo.net/2012-L-Evangile-de-Barnabas-Retrouve-En-Turquie--Le-Vatican-doit-il-trembler-apres-la-decouverte-d-une-Bible_a72485.html
et vs ne pouvez le nier car elle date de plus de 1500 ans ^^

Voir le profil de l'utilisateur

jcl17 


Novice
Novice
@yanis2992 a écrit:oui je l'ai sa parle de la création mais y a des érreurs grave vu que le big bang est un fait

1-l'univers fut crée en 6 jours

ce qui est faux avec la science ^^

Bonjour,

Parlons, si vous le voulez bien de l'expression "jours" utilisée dans la Parole de Dieu, c'est-à-dire la Bible...


"Beaucoup pensent que le mot « jour » utilisé au chapitre de la Genèse doit être pris dans le sens de 24 heures.

Cependant, en Genèse 1:5, Dieu lui-même donne le nom « Jour » à une période de temps plus courte, la partie éclairée de la journée. Par contre, en Genèse 2:4, c’est l’ensemble des périodes de création qui sont appelées un seul « jour »; il est dit : « Ceci est l’histoire des cieux et de la terre, au temps de leur création, au jour [les six périodes de création] où Jéhovah Dieu fit la terre et le ciel.»

Le terme hébreu yôm, traduit par « jour », peut effectivement désigner des périodes de temps variables...

Voici quelques-unes de ses significations possibles, selon William Wilson (dans Old Testament Word Studies):

« Jour; fréquemment utilisé pour le temps en général, ou pour une longue période; la totalité d’une période considérée (…).

Jour est également employé à propos d’une période particulière ou d’une certaine époque marquée par tel événement extraordinaire»


Cette dernière phrase semble très bien cadrer avec les « jours » de création qui sont incontestablement des périodes de temps au cours desquelles se sont produits des événements extraordinaires, ceux que décrit la Genèse. Elle permet aussi de considérer ces « jours » comme des périodes de temps beaucoup plus longues que 24 heures.

A propos de ces périodes de création, Genèse chapitre 1 utilise les expressions « soir » et « matin ». Cela ne laisse-t-il pas entendre que ces périodes ne duraient que 24 heures?

Pas forcément. Dans certaines régions, les gens parlent souvent de l’époque d’un homme comme de ses « jours »; ils emploient également l’expression « aux jours de mon père » ou « aux jours de Molière ».

Ils peuvent même préciser le moment de la vie de quelqu’un, de ses « jours », en
disant « au matin [à l’aube] de sa vie ». Ainsi, l’expression ‘soir et matin’ qu’on trouve en Genèse ne limite pas la durée des jours en question à 24 heures.

La Bible utilise aussi le mot « jour » pour désigner une période de temps qui inclut l’été et l’hiver, plusieurs saisons (Zacharie 14:8).
Le «jour de la moisson» compte beaucoup de jours de 24 heures (voir Proverbes
25:13 et Genèse 30:14).

Mille ans sont comparés à un jour (Psaume 90:4 ; II Pierre 3:8).

Le «Jour du Jugement» s’étend sur de nombreuses années (Matthieu 10:15 ; 11:22-24).

Qu’un jour puisse durer plus de 24 heures, c’est ce que révèle Genèse 2:4, qui parle de l’ensemble des périodes de création comme d’un “ jour ”.

Va également dans ce sens la déclaration inspirée de Pierre selon laquelle “un jour devant Jéhovah est comme mille ans et mille ans comme un jour”.

2P 3:8, 10 (voir aussi Psaume 90:4).

Il semble donc logique que les « jours » dont parle la Genèse correspondent pareillement à de longues périodes de temps, à des millénaires et non à des jours de 24 heures."

Vous trouverez cet article très intéressant et révélateur, à mes yeux, car bien documenté, sur le site suivant que je vous encourage à découvrir :

http://bible-et-science.skynetblogs.be/la-bible-est-scientifiquement-exacte/

Cordialement.

Voir le profil de l'utilisateur

yanis2992 


Enthousiaste
Enthousiaste
je vous est déja prouvez que c faux vu que la bible parle de jour de 24 h et c le coran qui parle de jour équivalent a 1000 ans ^^
mais n'avez pas lu mon poste comme d'hab et c pour sa que vous m'avez accusé de ne pas avoir lu le votre ne vous inquiétez pas j'aime lire les erreurs ^^
"Certains affirment qu'il s'agit dans le récit de la création de milliers d'années et non de journées de 24 heures, mais que nous dit vraiment La Torah Parole de Dieu ?
Il y a bien un mot en hébreu pour jour yom et un autre pour année shanah ?
Dieu sait très bien que l'on comprend jour s'Il nous dit jour et année s'Il nous dit année ! Sa Parole nous est adressée à nous, donc lorsque Dieu dit Yom, c'est bien un jour de 24 heures tel que nous le connaissons, Dieu nous parle pour que nous comprenions !"

Dieu a dit 6 jours, pourquoi cherchons-nous à lire autre chose ? Posez-vous cette question. Tout simplement car des théories scientifiques sont venus essayer de remplacer Dieu disant que la science a raison alors qu'en réalité leur science est bien limitée.
Ayons foi dans ce que Dieu nous dit ! Dieu nous dit Yom et non Shanah !
Yom est un jour de 24 heures !
Genèse 1:5
Dieu appela la lumière jour, et il appela les ténèbres nuit. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le premier jour.

Exode 20:9-11
Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage.
Mais le septième jour est le jour du repos de l'Éternel, ton Dieu: tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l'étranger qui est dans tes portes.
Car en six jours l'Éternel a fait les cieux, la terre et la mer, et tout ce qui y est contenu, et il s'est reposé le septième jour: c'est pourquoi l'Éternel a béni le jour du repos et l'a sanctifié.
donc si on suit votre exemple on doit travaillé 6000 ans et resté 1000 ans XD

mais se que vs avez dit est la vérité vu que dieu a crée l'univers en 6 jours chaque jour équivalent a mille ans mais sa c dans le coran XD
coran chapitre 32
4. Allah qui a créé en six jours les cieux et la terre, et ce qui est entre eux. Ensuite Il S'est établi ‹Istawa› sur le Trône. Vous n'avez, en dehors de Lui, ni allié ni intercesseur. Ne vous rappelez-vous donc pas?

5. Du ciel à la terre, Il administre l'affaire, laquelle ensuite monte vers Lui en un jour équivalant à mille ans de votre calcul.

6. C'est Lui le Connaisseur [des mondes] inconnus et visibles, le Puissant, le Miséricordieux,

Voir le profil de l'utilisateur

GRIT 


Averti
Averti
L'evangile de Barnabé daté du 15ème siècle est entreposé AVEC le codex Sinaiticus daté du 4ème siècle, au même endroit DANS UN MUSE ,mais il ne faut pas dire qu'il se TROUVE DANS LE CODEX comme si les deux ne faisaient qu'un.

Ce sont 2 manuscrits sont différents, découverts dans des lieux différents, composés à des époques et de dates différentes. Il ne faut pas faire l'amalgame!

Voir le profil de l'utilisateur

rayessafa 


Résident
Résident
@jcl17 a écrit:
Bonjour,

Désolé de vous contredire mon ami, mais vous racontez n'importe quoi pourvu que vous puissiez appuyer l'idée que le Coran serait inspiré par Dieu, alors que comme vous le savez, il a été écrit par quelqu'un qui s'est inspiré de la Parole de Dieu, à savoir la Bible...

une petite comparaison entre la Bible et le Coran :

Bible :

Génèse
1.16
Dieu fit les deux grands luminaires, le plus grand luminaire pour présider au jour, et le plus petit luminaire pour
présider à la nuit; il fit aussi les étoiles.
1.17
Dieu les plaça dans l'étendue du ciel, pour éclairer la terre,

constatons avec "fit les deux grands luminaires" et "les plaça" qu'ils étaient déjà crées tous 2 et il les a placés dans l'étendue du ciel , on remarque aussi que les 2 luminaires et les étoiles ne faisaient pas partis du ciel ! Dieu les a placés dans le ciel !

Coran :

Sourate al-Anbiyâ', 30
Ceux qui ont mécru, n'ont-ils pas vu que les cieux et la terre formaient une masse compacte? Ensuite Nous les avons séparés et fait de l'eau toute chose vivante. Ne croiront-ils donc pas?

là , Dieu dit que l'univers formait au début une seule masse compacte qui est décrit par le terme arabe "ratq" , ce terme est utilisé dans une situation où deux morceaux différents forment une même entité.
Le verbe "séparer" est traduit dans ce verset par le verbe arabe fataqa qui signifie fendre un objet en état de ratq.

c'est ce qui est appellé "oeuf cosmique" contenant toute la matière présente dans l'Univers. Tout ce qui n'était pas encore créé, même les cieux et la terre, était contenu dans cette tache en état de ratq. Par la suite, cet "oeuf cosmique" a explosé et toute la matière qu'il contenait est devenue fataqa.

théorie scientifique :

les physiciens pour décrire l'origine et l'évolution de l'univers ,utilise le terme "Big Bang" ! cette théorie décrie
notre Univers comme issu d'une dilatation rapide qui fait penser à une explosion .
c'est l’existence d’un seul corps comme un point qui s'est explosé formant l'univers qui lui est composé de plusieurs
galaxies , l'une d'elle ( La Voie lactée ) c'est la notre ! qui est un assemblage de masses ( étoiles, poussières ,
matière noire ) et de gaz . dans notre galaxie se situe le Système solaire ( composé d'une étoile, le Soleil, et des
corps ( dont notre terre ) gravitant autour de lui !

shémas de cette théorie :





alors jugez-en ! qui est le plus proche de la théorie scientifique le Coran ou la Bible ! je pense qu'on ne dira jamais que le Coran a copié la Bible , y a quelques similitudes mais la diférence se voit et elle est énorme !

et en ce qui concerne ce fameux "il a été écrit par quelqu'un" , là vous m'étonnez ! comment ce quelqu'un ( Mohammed paix sur lui ) a pu savoir ce qu'on vient de découvrir de nos jours ! réfléchissez !!


Voir le profil de l'utilisateur

jcl17 


Novice
Novice
@yanis2992 a écrit:Ok mon frére désolé je vais essayé ^^
Pour vs MR JCL c se qui vs dérange les référence ^^
voici la 1er
http://www.alterinfo.net/2012-L-Evangile-de-Barnabas-Retrouve-En-Turquie--Le-Vatican-doit-il-trembler-apres-la-decouverte-d-une-Bible_a72485.html
et vs ne pouvez le nier car elle date de plus de 1500 ans ^^

Bonjour,

Je vous remercie pour ce lien, mais je vous informe que je le connaissais déjà et que j'avais pris connaissance de cet article...

Avez-vous pris le temps de lire celui que je vous indique ci-dessous et qui explique très clairement qu'il s'agit d'une "supercherie" ?

En voici un extrait :

"Il suffisait de connaître le syriaque ancien pour pouvoir lire sur la
page de garde de l’ouvrage «Au nom de Notre Seigneur, ce livre a été
écrit à l’usage des moines du haut monastère de Ninive, en l’an 1500 de
notre Seigneur». Selon les médias turcs, ce document nierait la
divinité de Jésus et annoncerait la venue du prophète Mohammed. Musa
Yaramis, un assyro-chaldéen né en Turquie et résidant aujourd’hui à
Bruxelles, en Belgique, a facilement découvert la supercherie : "Nous
n’avions que cette image que les médias ont fait circuler partout. Mais
heureusement pour nous, ils ont photographié la bonne page et leur
mensonge figure devant nos yeux".


http://www.kipa-apic.ch/index.php?pw=&na=0,0,0,0,f&ki=229514

Vous aviez oublié de me "copier - coller" cet article ? Comme c'est fort regrettable n'est-ce pas ?



Comme dit le proverbe : "il n'y a pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre !"...

Désolé, mais votre obstination à propos du terme "jours" qui, contrairement à ce que vous affirmez, peut avoir plusieurs significations dans la Parole de Dieu ne vous mènera à rien... Il s'agit, ici également, de FAITS que vous contestez malgré leur véracité !!!

Libre à vous de continuer sur cette voie... Vous exercez votre "libre arbitre", c'est votre droit...

Par contre êtes-vous en accord avec la pensée et les desseins de Jéhovah Dieu ? Cela est à méditer si vous voulez vraiment accomplir sa volonté !

(Proverbes 8:32-36) [...] “ Et maintenant, ô fils, écoutez-moi ; oui, heureux ceux qui gardent mes voies. 33 Écoutez la discipline et devenez sages, et ne montrez aucune négligence. 34 Heureux l’homme qui m’écoute en se tenant éveillé près de mes portes, jour après jour, en guettant près des montants de mes entrées. 35 Car celui qui me trouve trouvera à coup sûr la vie, et il obtient la bienveillance de Jéhovah. 36 Mais celui qui me manque fait violence à son âme ; tous ceux qui me haïssent intensément sont ceux qui aiment vraiment la mort. ”

Cordialement

Voir le profil de l'utilisateur

yanis2992 


Enthousiaste
Enthousiaste
Mr Jcl avez vs lu ce que je vs ai écris ???
Genèse 1:5
Dieu appela la lumière jour, et il appela les ténèbres nuit. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le premier jour.

Exode 20:9-11
Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage.
Mais le septième jour est le jour du repos de l'Éternel, ton Dieu: tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l'étranger qui est dans tes portes.
Car en six jours l'Éternel a fait les cieux, la terre et la mer, et tout ce qui y est contenu, et il s'est reposé le septième jour: c'est pourquoi l'Éternel a béni le jour du repos et l'a sanctifié.

alors pourquoi il n y a eu qu'un soir et un matin ???

Voir le profil de l'utilisateur

jcl17 


Novice
Novice
@rayessafa a écrit:
@jcl17 a écrit:
Bonjour,

Désolé de vous contredire mon ami, mais vous racontez n'importe quoi pourvu que vous puissiez appuyer l'idée que le Coran serait inspiré par Dieu, alors que comme vous le savez, il a été écrit par quelqu'un qui s'est inspiré de la Parole de Dieu, à savoir la Bible...

une petite comparaison entre la Bible et le Coran :

Bible :

Génèse
1.16
Dieu fit les deux grands luminaires, le plus grand luminaire pour présider au jour, et le plus petit luminaire pour
présider à la nuit; il fit aussi les étoiles.
1.17
Dieu les plaça dans l'étendue du ciel, pour éclairer la terre,

constatons avec "fit les deux grands luminaires" et "les plaça" qu'ils étaient déjà crées tous 2 et il les a placés dans l'étendue du ciel , on remarque aussi que les 2 luminaires et les étoiles ne faisaient pas partis du ciel ! Dieu les a placés dans le ciel !

Coran :

Sourate al-Anbiyâ', 30
Ceux qui ont mécru, n'ont-ils pas vu que les cieux et la terre formaient une masse compacte? Ensuite Nous les avons séparés et fait de l'eau toute chose vivante. Ne croiront-ils donc pas?

là , Dieu dit que l'univers formait au début une seule masse compacte qui est décrit par le terme arabe "ratq" , ce terme est utilisé dans une situation où deux morceaux différents forment une même entité.
Le verbe "séparer" est traduit dans ce verset par le verbe arabe fataqa qui signifie fendre un objet en état de ratq.

c'est ce qui est appellé "oeuf cosmique" contenant toute la matière présente dans l'Univers. Tout ce qui n'était pas encore créé, même les cieux et la terre, était contenu dans cette tache en état de ratq. Par la suite, cet "oeuf cosmique" a explosé et toute la matière qu'il contenait est devenue fataqa.

théorie scientifique :

les physiciens pour décrire l'origine et l'évolution de l'univers ,utilise le terme "Big Bang" ! cette théorie décrie
notre Univers comme issu d'une dilatation rapide qui fait penser à une explosion .
c'est l’existence d’un seul corps comme un point qui s'est explosé formant l'univers qui lui est composé de plusieurs
galaxies , l'une d'elle ( La Voie lactée ) c'est la notre ! qui est un assemblage de masses ( étoiles, poussières ,
matière noire ) et de gaz . dans notre galaxie se situe le Système solaire ( composé d'une étoile, le Soleil, et des
corps ( dont notre terre ) gravitant autour de lui !

shémas de cette théorie :





alors jugez-en ! qui est le plus proche de la théorie scientifique le Coran ou la Bible ! je pense qu'on ne dira jamais que le Coran a copié la Bible , y a quelques similitudes mais la diférence se voit et elle est énorme !

et en ce qui concerne ce fameux "il a été écrit par quelqu'un" , là vous m'étonnez ! comment ce quelqu'un ( Mohammed paix sur lui ) a pu savoir ce qu'on vient de découvrir de nos jours ! réfléchissez !!


Bonjour,



"Nous allons voir dans cet article que de nombreux scientifiques de
renommée internationale reconnaissent l’évidence qu’il existe un Dieu ou
alors l’évidence que le dessein intelligent est tout à fait légitime"





http://www.alterinfo.net/Ces-scientifiques-qui-reconnaissent-l-evidence_a70067.html

Tout cela ne vient absolument pas en contradiction avec ce qu'affirme la Parole de Dieu, la Bible... Bien au contraire, ma foi en elle s'en trouve augmentée !

L’existence de la vie sur notre belle planète est-elle le produit d’un hasard aveugle, le résultat fortuit, à quelque degré que ce soit, du “ big bang ” ? Ou bien a-t-elle un sens plus élevé ?

Beaucoup de personnes sont parvenues à la conclusion que notre demeure terrestre a été spécialement conçue pour accueillir la vie. Voilà des siècles, un poète hébreu a écrit au sujet du ciel et de la terre : “ Quand je vois tes cieux, les œuvres de tes doigts, la lune et les étoiles que tu as préparées, qu’est-ce que le mortel ? ” (Psaume 8:3, 4).

Ce poète croyait qu’il devait exister un Créateur. Une telle conclusion est-elle encore raisonnable à l’ère de la science ?

J'affirme, sans aucun doute, que c'est la conclusion que j'en retire...

(Genèse 1:16-19)

[...] Et Dieu se mit à faire (1) les deux grands luminaires, le grand luminaire pour la domination du jour et le petit luminaire pour la domination de la nuit, et aussi les étoiles. 17 Ainsi Dieu les mit dans l’étendue des cieux pour éclairer la terre, 18 et pour dominer de jour et de nuit, et pour faire une séparation entre la lumière et les ténèbres. Alors Dieu vit que [c’était] bon. 19 Et vint un soir et vint un matin : quatrième jour.

(1) “ Et (...) se mit à faire ”. Héb. : wayyaʽas (de ʽasah), et non “ créer ” (baraʼ) comme aux v. 1, 21, 27, et en 2:3. Action en cours exprimée par l’imparfait héb. Voir App. 3C.

3C Verbes hébreux exprimant l’action continue ou en cours
Le verbe hébreu a deux états : l’état dit parfait et l’état imparfait. (On dira que le verbe hébreu est au parfait [c’est-à-dire à l’accompli] ou à l’imparfait [c’est-à-dire à l’inaccompli]. Les mots “ parfait ” et “ imparfait ” sont donc utilisés dans un sens différent de celui du français.) Le parfait exprime une action achevée. L’imparfait désigne une action inachevée ou continue, autrement dit une action en cours. En Gn 1:1 le verbe “ créa ” est en hébreu au parfait, ce qui indique donc que l’action de créer les cieux et la terre était achevée. En Gn 2:2 l’expression “ s’est mis à se reposer ” est en hébreu un verbe à l’imparfait, forme qui indique une action inachevée ou continue, en d’autres termes une action en cours (cf. Hé 4:4-7). Ainsi donc, en hébreu, une action qui a eu lieu dans le passé peut être exprimée par des verbes à l’imparfait si cette action est considérée comme inachevée, tandis qu’une action située dans le futur peut être exprimée par des verbes au parfait si cette action est envisagée comme achevée. L’état dit imparfait du verbe hébreu peut se rendre en français par des auxiliaires comme “ se mettre à ”, “ entreprendre de ”, “ continuer à ”, etc.

Cordialement.

Voir le profil de l'utilisateur

jcl17 


Novice
Novice
@yanis2992 a écrit:Mr Jcl avez vs lu ce que je vs ai écris ???
Genèse 1:5
Dieu appela la lumière jour, et il appela les ténèbres nuit. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le premier jour.

Exode 20:9-11
Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage.
Mais le septième jour est le jour du repos de l'Éternel, ton Dieu: tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l'étranger qui est dans tes portes.
Car en six jours l'Éternel a fait les cieux, la terre et la mer, et tout ce qui y est contenu, et il s'est reposé le septième jour: c'est pourquoi l'Éternel a béni le jour du repos et l'a sanctifié.

alors pourquoi il n y a eu qu'un soir et un matin ???

Bonjour,

Chez les Hébreux, le jour commençait le soir, après le coucher du soleil, et finissait le lendemain au coucher du soleil. Le jour allait donc d’un soir à l’autre. “ Depuis le soir jusqu’au soir vous observerez votre sabbat. ” (Lv 23:32).

Cette façon de faire suivait le modèle des jours de création de Jéhovah, comme cela ressort de Genèse 1:5 : “ Vint un soir et vint un matin : premier jour. ” — Voir aussi Dn 8:14.

Les Hébreux n’étaient pas les seuls à compter le jour d’un soir à l’autre ; les Phéniciens, les Numides et les Athéniens faisaient de même.

Les Babyloniens, quant à eux, comptaient le jour du lever du soleil au lever du soleil ; les Égyptiens et les Romains de minuit à minuit (ce qui est l’usage aujourd’hui).

Même si pour les Hébreux le jour commençait officiellement le soir, ils en parlaient parfois comme s’il débutait le matin. Par exemple, Lévitique 7:15 dit : “ La chair du sacrifice d’action de grâces de ses sacrifices de communion sera mangée le jour de son offrande. Il n’en devra rien réserver jusqu’au matin. ”

Sans aucun doute, cet usage était simplement une façon pratique de s’exprimer, qui signifiait pendant la nuit.

Ainsi que le mentionne le récit de la création, la période de clarté, le jour naturel, est aussi appelée jour (Gn 1:5 ; 8:22). Dans la Bible, elle est divisée en périodes naturelles : le crépuscule du matin, juste avant le début du jour (Ps 119:147 ; 1S 30:17) ; le lever du soleil, ou aurore (Jb 3:9) ; le matin (Gn 24:54) ; le midi (Dt 28:29 ; 1R 18:27 ; Is 16:3 ; Ac 22:6) ; le coucher du soleil, qui marque la fin du jour (Gn 15:12 ; Jos 8:29) ; et le crépuscule du soir (2R 7:5, 7). Les moments auxquels les prêtres faisaient certaines offrandes ou brûlaient de l’encens étaient également connus du peuple. — 1R 18:29, 36 ; Lc 1:10.

Désolé, mais, il n'y a pas eu "qu'un soir et un matin" comme vous l'écrivez...

(Genèse 1:5) 5 Et Dieu appelait la lumière Jour, mais les ténèbres, il les appela Nuit. Et vint un soir et vint un matin : premier jour.

(Genèse 1:8) [...] Et Dieu appelait l’étendue Ciel. Et vint un soir et vint un matin : deuxième jour.

(Genèse 1:13) [...] Et vint un soir et vint un matin : troisième jour.

etc.

Cordialement.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 11 sur 14]

Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12, 13, 14  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum