Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
Les enfants esclaves du cacao en Afrique Occidentale

http://www.beurk.com/dossiers/les-enfants-esclaves-du-cacao-en-afrique-occidentale





Les grands acteurs de l’industrie du cacao s’engagent, en signant le protocole Harkin-Engel en 2001, « à éliminer les pires formes de travail des enfants et de travail forcé dans la culture et la transformation des fèves de cacao. » Dix ans plus tard, 1,8 million d’enfants sont toujours esclaves du cacao dans les exploitations de Côte d’Ivoire et du Ghana.
Le cacao en Afrique, un marché volatile

Le marché du cacao en Afrique est dominé par une poignée de multinationales, les entreprises de transformation (Barry Callebaut, le géant états-unien Cargill, ADM) et les grandes marques de chocolat plus connues (Kraft Foods, Nestlé, Mars, Hershey’s et Ferrero). Les premières transforment la fève en produit de base pour confectionner le chocolat.

Dans les années 80 la filière africaine du cacao est privatisée. Les institutions de régulation étatiques ont disparu à la fin des années 90. Les entreprises locales laissent la place aux multinationales. Depuis les producteurs dépendent d’un marché volatile sans aucune protection contre l’instabilité des prix et leurs revenus n’ont fait que baisser.

Le mauvais climat, les troubles politiques dans les pays producteurs et les spéculations sur les matières premières ont mis à mal le marché du cacao ces dernières années.

Les enfants dans les plantations cacaotières

Le travail est peu rémunéré dans les plantations et le plus souvent ce sont les petites exploitations qui vendent leurs fèves à des entreprises de transformation. Elles n’ont pas les moyens de rémunérer des employés ou de financer la scolarité de leurs enfants. La seule solution pour réduire les coûts de production est de faire travailler les enfants.





Les enfants qui viennent des pays voisins (Mali, Burkina Faso et Togosont) sont considérés comme une simple marchandise. Ils sont enlevés à leur famille pour travailler dans des exploitations sans scrupules en leur promettant un vélo ou une scolarité fictive.

La Côte d’Ivoire et le Ghana qui représentent 62 % de la production mondiale de cacao sont confrontés à l’esclavage des enfants. La guerre civile en Côte d’Ivoire, financée par le cacao, n’a fait qu’accentuer le phénomène.

Les conditions de travail des enfants esclaves du cacao



la suite

http://lesmoutonsenrages.fr/2011/12/28/les-enfants-esclaves-du-cacao-en-afrique-occidentale/#more-18828

un film de Miki Mistrati

Auteur : AriH

Source : www.beurk.com partagé avec TerreSacree.org

Voir le profil de l'utilisateur

Invité 


Invité
Où sont exploités les enfants ? - Asie

En Asie, 22% des enfants entre 5 et 14 ans travaillent, pour un total de près de 153 millions. Ils sont actifs dans une vaste palette de métiers : cireur de chaussures, chifonniers, mendiants, conducteurs de vélos-taxis, livreurs, domestiques, récupérateurs de déchets sur les grandes décharges, travailleurs dans les ateliers et usines, etc.

Au Pakistan, entre 10 et 19 millions d’enfants sont actifs. Le servage pour dette y est très présent compte tenu du fait que l’on estime qu’entre 250 000 et 5 millions d’enfants issus de populations pauvres seraient esclaves dans des briqueteries. Le servage est aussi très présent dans le domaine de la confection de tapis. 500 000 enfants seraient ainsi recroquevillés dix à douze heures d’affilée devant un métier, et parfois enchaînés. De plus, 20 000 enfants de Sialkot (lieu où est fabriqué environ 75 % de toute la production mondiale, soit 36 millions de ballons chaque année) conçoivent des ballons de soccer, vendus à 100$ chaque, pour 60 sous l’unité.[url=

Entre 3,6 et 5 millions d’enfants de 10 à 17 ans aux Philippines, soit un enfant sur six seraient actifs. 63% travailleraient en milieu rural et plus d’un million se chargeraient de la récupération de déchets sur les grandes décharges de Manille. Des fillettes seraient aussi employées à domiciles, ou en petites unités de production, pour assembler et broder de la lingerie vendue en Europe. L’exploitation sexuelle y serait aussi très présente.
Au Bangladesh, entre 6,3 millions (chiffres officiels) et 15 millions (chiffres des ONG) d’enfants seraient actifs. La domesticité enfantine y est très nombreuse et un tiers des travailleurs du bâtiment seraient des enfants.
En Inde, on évalue à 60 millions d’enfants actifs. Dans certaines régions rurales, un salarié agricole sur dix serait un enfant. La domesticité enfantine y est très nombreuse ainsi que la servitude pour dette. Entre 300 000 et 500 000 enfants seraient employés ou esclaves dans la Carpet Belt de l’Uttar Pradesh qui produit 85% des tapis exportés. Tous les serveurs de thé que vous voyez dans les entreprises sont des enfants. Il y a en effet une coutume dans les entreprises indiennes de se faire servir le thé ou le café par un garçon de 10 à 14 ans. Les petits Indiens constituent depuis longtemps une grande partie des effectifs des usines de beedis, petites cigarettes roulées à la main. Devant en produire 1000 par jour, les défauts de fabrication y sont punis à coups de bâton.


[url=L’histoire d’Iqbal Masih

À quatre ans, cet enfant pakistanais est vendu comme esclave à un tisserand et travaille comme un forçat jusqu’à l’âge de 9 ans. Il est libéré en 1992 et milite publiquement contre le servage. Invité dans plusieurs pays pour témoigner, il est malheureusement assasiné de plusieurs balles dans son village en 1995. Il n’était âgé que de 12 ans. Le meurtre n’a d’ailleurs jamais été élucidé.

En Thaïlande, on retrouverait entre 35 000 et 200 000 jeunes prostituées selon les sources. Ainsi, des milliers de fillettes sont ainsi transportées du Bangladesh et du Népal vers les grandes villes de la Thaïlande, de l’Inde, du Pakistan. Elles échouent alors dans des cabarets, des hôtels de passe ou des salons de massage. Leur asservissement est alors total (sans papier, ignorant la langue du pays et sous l’emprise de proxénète qui n’hésite pas à les droguer pour maintenir son emprise). Plusieurs d’entre elles sont achetés et expédié en Chine, aux États-Unis, au Japon ou en Malaisie. Le secteur maritime a aussi opté pour la main d’œuvre enfantine : les pêcheurs utilisent des enfants pour plonger en apnée afin de rabattre les poissons et fermer les filets. Plusieurs milliers d’enfants sont également employés dans les conserveries de poisson du pays, où ils coupent et nettoient les filets, décortiquent les crabes, calamars, crevettes, emballent, congèlent et transportent des caisses. On observe les mêmes conditions au Sri Lanka, en Birmanie, aux Philippines, en Inde et au Pakistan.

source
http://www.in-terre-actif.com/trousse1/texte4a.html

Invité 


Invité
Combien d’esclaves travaillent pour vous?

[/url]
A partir de nos habitudes de consommation, une étude pour savoir
combien d’esclaves travaillent, pour nous fournir vêtements et autres
biens, ça donne à réfléchir…..
[/url]
Après l’empreinte écologique, voici l’empreinte esclavagiste. Vous
avez certainement déjà calculé le nombre de planètes Terre nécessaires à
la satisfaction de tous vos prétendus besoins. Cette fois, le site
Slaveryfootprint.org vous propose de calculer le nombre d’esclaves qui
travaillent pour vous en fonction de votre mode de vie…



A la rédaction de Néoplanète, nous avons fait le test. Avant de vous
révéler nos résultats, quelques explications s’imposent car le site
est pour l’instant disponible uniquement en anglais… Le concept est en
effet américain. Il a été lancé par l’association Call and Response (Fair Trade Fund, Inc.).

Des esclaves?

Première précision, il s’agit d’esclaves au sens «moderne» du terme.
Un esclave est un individu forcé à travailler sans être payé
correctement ou sans être payé du tout.

<blockquote>Les développeurs du site ont enquêté sur les pratiques
d’esclavage mises en œuvre pour la fabrication de plus de 400 produits.
Pour cela, ils ont aussi lu des rapports du Bureau de lutte contre le
trafic d’êtres humains du département d’Etat américain, du Département
américain du travail, de l’Organisation Internationale du Travail, de Transparency International et de Freedom House.
Un score a ensuite été affecté à chacun des produits concernés. Puis un
algorithme complexe a été développé pour calculer le nombre d’esclaves
qui triment pour vous fournir vos pulls, votre télé, vos bijoux, etc. (Lire la suite…)
</blockquote>source http://lesmoutonsenrages.fr/

petite fleur 


Chevronné
Chevronné


En octobre 2011, un rapport dénonçait l’incapacité de l’industrie du chocolat et du cacao à mettre en place une chaîne d’approvisionnement équitable et durable. Depuis 2009, les dérives de cette filière, notamment l’exploitation des enfants, ne sont plus taboues. Selon l’Institut international d’agriculture tropicale (IITA), plus de 250 000 enfants travaillaient dans des plantations en Afrique de l’Ouest en 2009, dont plus de 60 % avaient moins de 14 ans. Or, malgré les engagements pris, rien n’est fait pour remédier à cette situation.

Plus grand consommateur de cacao mondial, l’Europe importe un peu moins de 1,3 million de tonnes chaque année. En Côte d’Ivoire, où se concentrent 40 % de la production mondiale, le Département d’Etat américain estime à 100 000 le nombre d’enfants travaillant dans « les pires conditions possibles » et à 10 000 les enfants victimes de trafics d’êtres humains et d’esclavage.

Aussi, le 14 mars dernier, lors du renouvellement de l’accord international sur le cacao, le Parlement européen a profité de l’occasion pour y introduire une clause contre la maltraitance des enfants.

Toutefois, la situation est plus nuancée qu’il n’y paraît. Dans les petites fermes familiales, les fermiers ne gagneraient plus assez pour nourrir leur famille si leurs fils et leurs filles venaient à ne plus travailler dans les plantations du jour au lendemain.

Aussi, outre la demande d’un mécanisme de traçabilité auprès de la Commission, la résolution présentée repose sur les principes suivants : le bannissement des conditions indécentes de travail, de l’exploitation et du trafic de mineurs ; l’interdiction du travail des enfants dans le secteur commercial ; l’engagement de la responsabilité des entreprises qui acquièrent la matière première cacao.

Par ailleurs, les députés ont proposé un étiquetage informant le consommateur sur les produits chocolatiers élaborés sans recourir au travail d’enfants.


Un article de Cécile Cassier, publié par Univers-nature via S.O.S-planète



si tu participe pas à la lutte tu participe à la défaite!

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
ils sont exploiter? je dirais sur-exploité.une vidéo qui a fait pleurer des millions de gens mais qui en font pas bougé autant!



hé la il n'y a pas que l'exploitation pour messieur Hershey ou cadbury il y a l'exploitation sexuelle pour les hommes pervers.le pire est que ces satanique gouvernements ferme les yeux le tourisme rapporte!
ta palette de chocolat est le prix d'une journée de salaire a ce petit messieur hershey lui? des millions de profit.l'argent tue? oui l'argent tue!

encore la je parle même pas du trafic humain ou d'organes un autres fléau sa pour que messieur big shot lui est le droit de vivre et le pauvre lui condamnez a la misère noire.

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
En Inde, Monsanto et Unilever font travailler 42 000 enfants
 
En Inde, Monsanto et Unilever ont recours au travail des enfants 



Hindustan Lever Ltd, une filiale indienne de la multinationale Néerlando-britannique Unilever, ainsi que la multinationale américaine Monsanto ont recours, à grande échelle, au travail des enfants dans la production des semences de coton en Inde. Un nombre estimé à 25.000 enfants, surtout des filles, travaillent en moyenne de dix à treize heures par jour pour Hindustan Lever, et environ 17.000 enfants travaillent pour Monsanto et leur filiale indienne Mahyco. Total de l'estimation: 42 000 enfants exploités.
 
Ces enfants ne reçoivent aucune éducation, gagnent moins de 40 centimes d’euro (Rs. 20) par jour et sont exposés à des pesticides toxiques (comme Endosulphan) pendant leur temps de travail. Plus de 11.000 enfants travaillent dans des conditions similaires pour les multinationales Syngenta (Suisse), Advanta (néerlando-britannique) et Proagro (détenue par le groupe Allemand Bayer).
 
Ce sont les conclusions de l’enquête effectuée par un chercheur indien, Dr. D. Venkateswarlu, pour le Comité indien des Pays-Bas.
 


 Graines de coton: l’emploi principal des enfants 
 
 Dans le seul État indien de l’Andhra Pradesh, 247.800 enfants travaillent dans la production de coton et environ 450.000 dans toute l’Inde. La plupart des enfants travaillent pour des entreprises appartenant à des Indiens. Aucune autre industrie en Inde n’emploie autant d’enfants que celle du coton. Les entreprises de coton n’emploient pas les enfants directement.


http://www.wikistrike.com/m/article-118664345.html

Voir le profil de l'utilisateur

Issa Emmanuel 


Habitué
Habitué
L’hôpital Gynéco-Obstétrique de Ngoussou, à Yaoundé, accusé de trafic d’enfants. Depuis six mois, l’hôpital Gynéco-obstétrique de Ngoussou à Yaoundé est au cœur d’un scandale de bébé volé. Vanessa, jeune mère de 17 ans, campe depuis le 20 aout dans cette hôpital où elle réclame son bébé disparu, tout juste après son accouchement. Son histoire met à nu un vaste réseau de trafic, et une insécurité permanente dans les hôpitaux camerounais. Reportage.

http://www.afrik.com/article24657.html

Le couple vit de plus en plus mal ce harcèlement. Le calvaire débute le 04 février lorsque Darlyse Nkolo accouche au centre hospitalier de la Caisse nationale de prévoyance sociale (Cnps) d’Essos. Un enfant qu’elle ne verra jamais. Ce jour-là, c’est après forte insistance qu’on lui apprend qu’elle est mère d’un garçon. Le lendemain, en salle de pédiatrie et sur autorisation du médecin, elle reconnait son enfant qui porte le brassard «Nkolo». Mais très vite, le bébé lui est retiré des bras par le pédiatre qui, curieusement, lui indique que l’enfant, le sien, se trouve dans une autre salle. Puis, plus rien. Le 06 mars, un médecin de l’hôpital l’informe que son bébé, qu’elle ne tiendra jamais dans les bras, va bien. Le même jour, il lui est signifie sa sortie de l’hôpital pour le lendemain. Aux alentours de 22h, une infirmière, qu’elle ne reverra jamais, lui présente un carnet médical sur lequel il est mentionné que l’enfant est de sexe… féminin. Elle émet sa surprise, mais son interlocutrice repart aussitôt avec le carnet. Le 07 mars, on lui annonce la mort de son bébé et elle est aussitôt expulsée de l’hôpital.


Le 24 février dernier, ont eu lieu les auditions à la police judiciaire. De cette étape, le couple garde un goût amer. «L’enquêteur ne voulait même pas nous laisser parler. L’un des officiers présent s’en est ouvertement pris à moi. Et depuis, plus rien», raconte Sébastien Eya’a. Quelques jours après, interviennent les auditions. «Il y avait plus d’une dizaine de femmes ce jour-là à la police judiciaire. Parmi elles, il n’y avait que quatre que je connaissais. Aucun responsable de l’hôpital n’était présent», raconte Darlyse Nkolo. Depuis, plus rien. Le couple n’a jamais retrouvé son enfant, n’est jamais entré en possession du prétendu bébé mort et ne sait pas à quel niveau se trouve l’enquête.

http://www.camer.be/index1.php?art=18475&rub=11:1

Voir le profil de l'utilisateur

Issa Emmanuel 


Habitué
Habitué
On peut rajouté à cette esclavage,la prostitution des enfants et du trafic d’organe.

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
c'est la bête Issa Emmanuel  qui en est la cause!

des adorateurs sanguinaires de la chair de leurs propres frères pour des pésos $$$$ c'est terrible!

Bienvenue  dans le monde de trafiquants en tout genre et de traitres .

j'ai  ouvert un topo sur les enfants des rues,prostitution juvénile, il semble juste que ça leurs fait pas grands choses ici parmit  les religieux... ces topos partent comme les eaux à la dérive, je vais donc les ramener a la  surface question de ne jamais oublié les maux de leurs mots... tu veux m'aidé?

 la passivité est l'arme du démon ceux qui regarde et ce taies sont complice de leurs mauvaises actions.

Voir le profil de l'utilisateur

Issa Emmanuel 


Habitué
Habitué
@petite fleur a écrit:c'est la bête Issa Emmanuel  qui en est la cause!

des adorateurs sanguinaires de la chair de leurs propres frères pour des pésos $$$$ c'est terrible!

Bienvenue  dans le monde de trafiquants en tout genre et de traitres.
@petite fleur a écrit:la passivité est l'arme du démon ceux qui regarde et ce taies sont complice de leurs mauvaises actions.
Oui on vit dans une société ou le divertissement a pris une grande place,les gens sont déconnectés et le malheur du prochain n'intéresse plus ou alors à moindre mesure,10 minutes dans le journal de 20h et encore..
Devant son écran on se sent protégé,l'Afrique,l'Asie et la Syrie c'est loin!Ce genre de chose?jamais en occident!
Les gens reviendront dans réalité si un jour Tf1 cesse d’émettre comme en Grèce.
@petite fleur a écrit:j'ai  ouvert un topo sur les enfants des rues,prostitution juvénile, il semble juste que ça leurs fait pas grands choses ici parmit  les religieux... ces topos partent comme les eaux à la dérive, je vais donc les ramener a la  surface question de ne jamais oublié les maux de leurs mots... tu veux m'aidé?
Oui j'ai pu voir ce sujet il ya quelques semaineswww.forumreligion.com/t1416-nature-en-alerte-serais-possibleEt hier ce topic merci pour les infos,c'est une bonne chose de les relancer. Pour mon aide pas de soucis,je vais rechercher tes post puis les relancer si j'ai des infos.

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
ils ne diront pas  la vérité à la télé, trop de  gens regarde! comme tu dis ,l'Afrique,l'Asie et la Syrie c'est loin! pourtant leurs cries, viennent jusqu’à nous! mais qui ce  soucies de ceux qui sont dans  la détresse ou dans la faiblesse? on dirai que ça leurs passe  dix pieds par dessus la tête,tout le monde sans fiche et ment!ce monde  est égoïstes ,partout des larmes, partout des cries même les animaux nous lancent leurs cries de détresses....il y a plus d'humanité chez les animaux que chez les humains trouves l'erreur!!!! puis dans le clubclanreligiorigolo? ils sont trop occupé a chercher les erreurs des écrits,''la guerre des balivernes'' anyway! ......oui nature est en alerte et, est d'actualité  comme écrit..

dans  le temps de la tromperie  universelle  dire la  vérité devient quasiment un acte révolutionnaire.



Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles.

3:2
Car les hommes seront égoïstes, amis de l'argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux,

3:3
insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien,

3:4
traîtres, emportés, enflés d'orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu,

3:5
ayant l'apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force. Éloigne-toi de ces hommes-là.


3:7
apprenant toujours et ne pouvant jamais arriver à la connaissance de la vérité.

malheureusement c'est ainsi!

ps: un chef qui tient son peuple dans l'ignorance est un tyran!

j'écoutais un doccumentaire l'autre jour la dope ils  disent être croyant a part de ca mais que, c'est  leurs gagne pain..hello sème  pas de la drogue sème le pain...tu vas mangé.non? pas payant? ha voila le  bobo.


Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
mais pour revenir au topo on pourrai jasé longuement des enfants exploité..libération  des enfants!!!même les personnes agées sont abusés,ils abusent des faibles... ça ce passe sous le regard vigilant et le silence assommant des grands! ...tout le monde s'en fiche..

je tiens a félicité le Maroc pour leurs combats contre les enfants des rues.''la marche blanche j'y était en pensée avec eux!!''.ils en ont 30,000 dans les rues!..ailleurs qu'en est-il? ..en Afrique ils boivent  de l'eau sale  infect,les enfants  toute maigre on vois la peau et les os..c'est pas humain de laissé faire ces choses...c'est la bête qui est dans l'humain..  ils sont en esclavages ,ils vendent l'humain comme si ils étaient  des objets! voila la triste réalité

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum