Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 2 sur 3]

Si Mansour 


Récurrent
Récurrent
Il ne faut pas perdre de vue que le Coran vénéré ne parle de corriger les femmes que quand il y a complicité entre le mari et son épouse de rester ensemble quel qu’en soit le prix. Sinon chacun d'eux peut claquer la porte a la première occasion sans demander l'avis de son conjoint. D'ailleurs cette intervention du mari ne peut avoir lieu qu'en cas de "nouchouz" qui est un adultère imminent en voie. L'infidélité c'est le nouchouz Quoi de plus grand qu'un rappel a l'ordre pour préserver une famille en danger de dispersion. Une femme qui n'est pas rappelé a l'ordre dans ce domaine saura sans nul doute donc très bien qu'aucun amour ne relis plus son coeur a celui de son mari. Elle se doit de savoir a chaque moment sa valeur au point de créer un contentieux en cas d'infidélité de sa part.

Mais avant cette pseudo-correction il ne faut surtout pas oublier le verset "Exhortez les" qui veut dire discuter avec elles sérieusement bien sur cela par un dialogue serein de plusieurs mois et poursuivre cela d'une chasteté dans le même et il ne faut pas s'attarder devant la malhonnêteté morale qui pousse certains a cacher le texte en question...Et dormir dans le même lit pas dans des lits différents en boudant la relation sexuelle également a titre d'avertissement il ne faut pas l'oublier aussi. Cette procédure est très précisé dans toutes ses étapes que beaucoup de malveillants essaient de détourner en ne prenant que la moitié d'un texte et le mettant dans un cadre qui n'est point le sien.... Cette procédure justement démontre le respect de la femme et l'attachement qu'on doit absolument avoir avec elle.

Mais entendons nous bien qu'il va de soi que pour la femme en Islam qui ne veut rien entendre de cela elle claque la porte et personne au monde ne pourra la retenir car l'Islam la libère a jamais..

Conformément au hadith rapporté par Al-Bukhârî et autres compilateurs, lorsqu’une femme vint trouver le Prophète — paix et bénédiction de Dieu sur lui — en lui disant qu’elle n’avait rien à reprocher à son époux mais qu’elle ne voulait pas rester mariée avec lui, le Prophète — paix et bénédiction de Dieu sur lui — ne lui demanda ni les raisons de ses sentiments à l’égard de son mari, ni les raisons de son malaise. Sa seule réponse fut de parler au mari de cette femme, tout en enjoignant à cette dernière d’accepter de lui rendre sa dot, à savoir un verger..Je crois que cela est suffisant pour vous..

Faut il attendre la séparation du couple pour montrer un peu de sévérité pour le préserver.Nous comprenons donc aisément que quand a la femme et a de prétendues atteintes a sa valeur il ne peut y avoir en ce sens aucune approche islamique ou coranique ni de près ni de loin. Le Coran et le Prophète ont tout fait pour la placer a sa juste valeur..Les femmes qui se sentent vraiment aimées savent mieux se laisser avertir par leurs bien-aimés et le désirent justement mieux que tout au monde parce que c'est justement cela la loi de l'Amour....

Voir le profil de l'utilisateur

Invité 


Invité
Ah et, pour ceux qui disent que le Coran favorise l'homme par rapport à la femme, qu'ils sachent que la femme est citée quarante fois dans le Coran et l'homme quarante fois. Et que les hommes sont aussi cités quarante fois et les femmes quarante fois.

En plus, le Coran utilise le terme "homme" pour parler d'humains, par exemple :

خَلَقَ الْإِنسَانَ مِنْ عَلَقٍ
96.2 qui a créé l'homme d'une adhérence.

Homme ne veut pas forcément signifier le sexe masculin, donc logiquement.. la femme est plus citée que l'homme.

Si Mansour 


Récurrent
Récurrent
Dans toute conception de la famille il y a d'abord lieu de savoir faire la différence entre l'homme et la femme dans le respect mutuel de chaque sexe et surtout a l'égard de la femme. Il ne faut pas pour raison d'égalité faire de la femme nécessairement un homme. L'égalité c'est d'avoir les mêmes droits en fonction de ce que nous sommes et pas par rapport a celui-ci ou celle-la. Agir contrairement à cela c'est plutôt synonyme d'iniquité et d'injustice........

Car comme d'habitude en voulant élever la femme a un niveau masculin on sera surtout entrain de la dépersonnaliser et de la rabaisser..Les caprices féminins, par exemple, ils existent forts bien et donc ce serait cacher la vérité que de les ignorer..

Maintenant si l'Islam permettait a la femme de corriger également l'homme c'est comme si elle s'abaissait en demandant sa compassion. La femme est faite dans la relation homme-femme pour être désirée de coeur et non imposer son charme ou sa beauté par une intervention musclée aussi petite soit-elle comme certains se l'imaginent et qui ne convient nullement a sa nature de femme....Parce que c'est de cela qu'il s'agit..Il n'y a pas de confrontation avec la femme en Islam que dans un cas pareil..Et encore en suivant toute une procédure..De toute façon les évènements sont bien là devant nous quotidiennement pour ceux qui ne suivent pas cette procédure on assiste malheureusement a des scènes ou il est cas de malmener gravement par la suite leurs femmes ou les amants de leurs femmes et de vivre par la suite dans un profond désespoir du au manque d'Amour......On appellera cela un crime passionnel pour cacher la vérité de cette horreur faute de ne pas avoir tout simplement une procédure dans le règlement des litiges familiaux..

C'est en ce sens que le prophète que le salut soit sur lui n’a jamais cessé de recommander le bon comportement avec les femmes et dans des moments importants, comme le pèlerinage d’adieu ou dans les derniers instants de sa vie. Et quant à ceux qui battent leurs épouses pour un oui ou pour un non, croyants ou non soient-ils et leur porte des coups violents, ils sont tout simplement loin de la vérité et l’islam est très loin d’eux, ils rendront compte de leur injustice et « L’injustice sont des ténèbres au jour de la résurrection.»

Voir le profil de l'utilisateur

Invité 


Invité
salam alaykoum,

L'Islam est la religion qui donne énormément de droits à la femme!

Avez-vous vu le nombres de droits de la femme et d'obligations que l'homme doit faire pour la femme dans la sourate 4. Les femmes.(An-Nissa).

La sounna authentique met le symbole que l'homme le plus pieux est celui qui est le meilleur avec sa femme.

Nourrir et pourvoir au bien de sa femme est considéré comme une aumône.

etc etc

Timur 


Novice
Novice
Pourquoi tant de Blabla? Le verset est claire à ce sujet. Il est autorisé de frapper sa femme sous certaines conditions. Il ne s'agit pas d'obligation mais de permission. Si ce verset vous dérange dites le texto, pourquoi tant de manoeuvres prosélitiques? Apparemment, la baffe permet à certaines femmes de se remettre les cases en place. Un homme vertueux et généreux se doit de penser au bien-être psychique de son épouse. :)

Voir le profil de l'utilisateur

Yassine 


Vétéran
Vétéran
Et toi le musulman tu le vois comment ?

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumreligion.com

Si Mansour 


Récurrent
Récurrent
@Timur a écrit:Pourquoi tant de Blabla? Le verset est claire à ce sujet. Il est autorisé de frapper sa femme sous certaines conditions. Il ne s'agit pas d'obligation mais de permission. Si ce verset vous dérange dites le texto, pourquoi tant de manoeuvres prosélitiques? Apparemment, la baffe permet à certaines femmes de se remettre les cases en place. Un homme vertueux et généreux se doit de penser au bien-être psychique de son épouse. :)

La grande intimité et le sentiment d'amour sont plus que clair car dans le Coran nous lisons :"Et parmi Ses signes Il a créé de vous, pour vous, des épouses pour que vous viviez en tranquillité avec elles et Il a mis entre vous de l'affection et de la bonté. Il y a en cela des preuves pour des gens qui réfléchissent" (30:21).

Le Coran précise expressément dans un autre cadre qu'il y a d'abord l'exhortation avec des discussions sévères et claires contre l'adultère imminent qui pourrait advenir et séparer le couple...Ajouté a cela il y a aussi le "boudage" de la relation sexuelle dans un même lit et non dans des lits différents et ensuite pour quelqu'un qui a la notion de la continuité il ne peut y avoir de correction comme on essaie de nous la communiquer..

On n'aura jamais vu quelqu'un discuter pendant des mois et ensuite bouder des relations sexuelles dans un même lit pour se lever un matin totalement dépassé et battre sa femme..C'est ne pas avoir le sens de la continuité que de penser ainsi et c'est même psychologiquement impossible. Tout cela bien sur est légiféré rien que pour ceux comme je l'ai précisé précédemment qui ont la complicité amoureuse de rester ensemble sinon un seul mot et tout est fini. Les portes en Islam sont ouvertes pour ceux qui désirent leur liberté.....

Il est très connu qu'aucune religion n'est épargnée par les déviances et autres perversions de ses membres, c'est l'individu qui doit redonner tout son sens et sa vraie valeur à sa religion. Car, peu importe la religion, ce qui importe c'est comment on vit cette religion..

Allah, l’Exalté, a déclaré dans le Qur'an concernant les relations entre les hommes et les femmes: "Les croyants et les croyantes sont alliés les uns des autres. Ils commandent le convenable, interdisent le blâmable, accomplissent la Salat, acquittent la Zakat et obéissent à Allah et à Son Messager. Voilà ceux auxquels Allah fera miséricorde, car Allah est puissant et Sage.."

L’amour, le bonheur, l’affection, la tranquillité et la bonté constituent la base sur laquelle est fondée la vie commune en général, elles sont même l’essence indispensable à la continuité de la liaison conjugale aussi bien en Islam que partout dans le monde. C'est donc bien dans ce cadre qu'il faut comprendre les versets coraniques contre, la haine, l’angoisse, et la violence et qui conduisent tôt ou tard à la rupture de toute liaison familiale telle qu'on le voit a longueur de journée...

Voir le profil de l'utilisateur

Timur 


Novice
Novice
@TetSpider a écrit:Et toi le musulman tu le vois comment ?

Si la question m'est adressé, je dirai que je ne lèverai jamais la main sur une femme. C'est comme ouvrir une boîte de pandore, on ne sait jamais comment ca va se terminer. Je déconseils à tout musulman de faire usage de ce droit.

Voir le profil de l'utilisateur

LeNeutre 


Chevronné
Chevronné
@Timur a écrit:
@TetSpider a écrit:Et toi le musulman tu le vois comment ?

Si la question m'est adressé, je dirai que je ne lèverai jamais la main sur une femme. C'est comme ouvrir une boîte de pandore, on ne sait jamais comment ca va se terminer. Je déconseils à tout musulman de faire usage de ce droit.

Le musulman n'a aucun droit de frappé sa femme, le prophète sws disait " le meilleur d'entre vous est le meilleur avec sa femme " et le Coran lui même nous dit " et comportez vous convenablement avec elles "

Un siwak tu sais ce que sais toi le musulman ?

Voir le profil de l'utilisateur

Yassine 


Vétéran
Vétéran
@Timur a écrit:Si la question m'est adressé, je dirai que je ne lèverai jamais la main sur une femme. C'est comme ouvrir une boîte de pandore, on ne sait jamais comment ca va se terminer. Je déconseils à tout musulman de faire usage de ce droit.
Oui mais le Coran l’autorise, ça tu le vois comment toi qui est adepte du Coran.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumreligion.com

vulgate 


Averti
Averti
@Timur a écrit:je ne lèverai jamais la main sur une femme. Je déconseils à tout musulman de faire usage de ce droit.
Donc, selon toi, frapper sa femme est un droit !

Voir le profil de l'utilisateur

Timur 


Novice
Novice
@vulgate a écrit:
@Timur a écrit:je ne lèverai jamais la main sur une femme. Je déconseils à tout musulman de faire usage de ce droit.
Donc, selon toi, frapper sa femme est un droit !

Un droit fortement conditionné. Le verset à ce sujet est très claire. Nisa 34. Cela vous choque?

Voir le profil de l'utilisateur

Timur 


Novice
Novice
@TetSpider a écrit:
@Timur a écrit:Si la question m'est adressé, je dirai que je ne lèverai jamais la main sur une femme. C'est comme ouvrir une boîte de pandore, on ne sait jamais comment ca va se terminer. Je déconseils à tout musulman de faire usage de ce droit.
Oui mais le Coran l’autorise, ça tu le vois comment toi qui est adepte du Coran.

Autorisation ne veut pas dire obligation. La règle en Islam c'est le pardon.

Voir le profil de l'utilisateur

Si Mansour 


Récurrent
Récurrent
@Timur a écrit:Autorisation ne veut pas dire obligation. La règle en Islam c'est le pardon.

C'est une preuve de grand amour que de se confronter avec sa femme quand un nouchouz est en cours..Ce n'est aucunement un droit de battre sa femme..C'est plutôt un attachement profond a sa femme..Faut il attendre la séparation du couple ou bien montrer un peu de sévérité pour le préserver quand le danger de séparation est imminent. Les femmes qui se sentent vraiment aimées savent mieux se laisser avertir par leurs bien-aimés et le désirent mieux que tout au monde parce que c'est justement cela la loi de l'Amour...

Quand a la femme et a de prétendues atteintes a sa valeur il ne peut y avoir en ce sens aucune approche islamique ou coranique ni de près ni de loin. Le Coran et le Prophète ont tout fait pour la placer a sa juste valeur..

Voir le profil de l'utilisateur

Timur 


Novice
Novice
@Si Mansour a écrit:
@Timur a écrit:Autorisation ne veut pas dire obligation. La règle en Islam c'est le pardon.

C'est une preuve de grand amour que de se confronter avec sa femme quand un nouchouz est en cours..Ce n'est aucunement un droit de battre sa femme..C'est plutôt un attachement profond a sa femme..Faut il attendre la séparation du couple ou bien montrer un peu de sévérité pour le préserver quand le danger de séparation est imminent. Les femmes qui se sentent vraiment aimées savent mieux se laisser avertir par leurs bien-aimés et le désirent mieux que tout au monde parce que c'est justement cela la loi de l'Amour...

Quand a la femme et a de prétendues atteintes a sa valeur il ne peut y avoir en ce sens aucune approche islamique ou coranique ni de près ni de loin. Le Coran et le Prophète ont tout fait pour la placer a sa juste valeur..


Non mon frère, je ne suis pas d'accord. Tu as une lecture orienté du texte. Que ca te déplaise ou non le verset est très claire. Une autorisation condionné est un droit. Toutes les interprétations que tu peux avancer ne seront défaire ce qui est écrit.
Pour ton info, la majorité des oulemas ont considéré que c'était un droit qui devait être usé avec modération. Aucun parmis les anciens n'a osé dire qu'il était interdit de frapper sa femme.

Pars ailleurs, qui parle de BATTRE sa femme mis à part toi? Relis bien la question de départ stp. Ta remarque est hors sujet.

Voir le profil de l'utilisateur

GRIT 


Averti
Averti
Si j'ai bien compris Mea tu cites la sourate 4: 34 qui , je cite : "les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu'Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu'ils font de leurs biens. Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris) , et protègent ce qui doit être protégé, pendant l'absence de son époux, avec la protection d'Allah. ET QUANS A CELLES DONT VOUS CRAIGNEZ LA DESOBEISSANCE, exhortez-les, éloignez-vous d'elles dans leurs lits et FRAPPEZ-LES. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car , Allah est certes, Haut et Grand!

Voici la contre partie donnée dans la Bible en Ephésiens 5: 21 à 33

"Soyez soumis LES UNS AUX AUTRES dans la crainte de Christ. Que les femmes soient soumises à leurs maris comme au Seigneur, parce que le mari est chef de sa femme, COMME LE CHRIST AUSSI EST CHEF DE LA CONGREGATION, étant lui, UN SAUVEUR DE CE CORPS. Oui, comme la congrégation est soumise au Christ , de même que les femmes aussi le soient en tout à leur maris.

MARIS , CONTINUER A AIMER VOS FEMMES, COMME LE CHRIST AUSSI A AIME LA CONGREGATION ET S'EST LIVRE LUI-MÊME POUR ELLE, pour qu'il puisse la sanctifier , la purifiant avec le bain d'eau par le moyen de la parole, pour qu'il puisse se présenter à lui-même la congrégation dans sa splendeur, n'ayant ni tache ni ride, ni rien de semblable, mais afin qu'elle soit sainte et sans défaut. C'EST DE CETTE FAçON QUE LES MARIS DOIVENT AIMER LEURS FEMMES COMME LEURS PROPRES CORPS. CELUI QUI AIME SA FEMME S'AIME LUI-MÊME, CAR PERSONNE N'A JAMAIS HAÏ SA PROPRE CHAIR , MAIS IL LA NOURRIT ET L'ENTOURE DE SOINS, COMME LE CHRIST AUSSI A FAIT POUR LA CONGREGATION. .....33) Cependant que CHACUN DE VOUS , POUR SA PART, AIME AINSI SA FEMME COMME LUI-MÊME ; DE SON COTE, LA FEMME DOIT AVOIR UN PROFOND RESPECT POUR SON MARI.

L'amour et le respect doit être réciproque. Un homme s'il s'aime lui-même respectera son corps comme il respectera celui de sa femme. De plus s'il possède les qualités d'amour et labnégation de Christ, sa femme sera heureuse d'être soumise car elle n'aura pas à le craindre car toute ses décisions seront prises pour le bien de tous les d'eux.

Voir le profil de l'utilisateur

vulgate 


Averti
Averti
@Timur a écrit:
@vulgate a écrit:
@Timur a écrit:je ne lèverai jamais la main sur une femme. Je déconseils à tout musulman de faire usage de ce droit.
Donc, selon toi, frapper sa femme est un droit !

Un droit fortement conditionné. Le verset à ce sujet est très claire. Nisa 34. Cela vous choque?
C'est quoi Nisa ?

Voir le profil de l'utilisateur

Yassine 


Vétéran
Vétéran
"Les Femmes", Sourate 4.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumreligion.com

vulgate 


Averti
Averti
@TetSpider a écrit:"Les Femmes", Sourate 4.
Merci !

Voir le profil de l'utilisateur

vulgate 


Averti
Averti
@Timur a écrit:Cela vous choque?
Oui !

Voir le profil de l'utilisateur

Si Mansour 


Récurrent
Récurrent
@Timur a écrit:Non mon frère, je ne suis pas d'accord. Tu as une lecture orienté du texte. Que ca te déplaise ou non le verset est très claire. Une autorisation condionné est un droit. Toutes les interprétations que tu peux avancer ne seront défaire ce qui est écrit.

Comme nous l'avions vu précédemment le coran vénéré ouvre a la femme toutes les portes du divorce en cas de pépins en lui restituant absolument tout les droits en tant que personne a part entière..A chaque moment la femme peut claquer la porte au visage de son mari. Absolument personne ne peut la retenir sinon ce serait faire fi des prescriptions coraniques dans ce domaine..

Le Coran n'ouvre donc cette possibilité de frapper sa femme que dans le cas de l'intimité du couple et de sa complicité de rester ensemble et cela bien après l'exhortation et le "boudage" de la relation sexuelle quand des caprices d'insoumission menacent gravement la continuité du couple....

l y a donc lieu a chaque fois de montrer son attachement a sa femme par l'exhortation en plusieurs mois et l'appeler a conforter pleinement son mari..Vous savez pertinemment qu'un seul mot et le divorce est là mais que dalle le divorce en Islam est l'acte légal le plus haï de Dieu...Et si par malheur l'exhortation ne marche toujours pas alors il faut encore lui montrer son profond attachement en boudant la relation sexuelle comme preuve de profond désaccord tout en se couchant a ses cotés sur le même lit..Peut on être aussi bon et amoureux que nous le conseille le Coran vénéré..Mais si le problème continue et persiste alors dans ce cas très précis doit-on divorcer...Mais non cette porte est restée ouverte depuis le début mais l'Islam voit qu'il faut confronter la femme qui si bien sur en son fond désire rester avec son mari sinon elle sait très bien toute seule ce qu'elle a faire et obtenir ses droits en même temps...

La confrontation avec la femme après exhortation et boudage de la relation sexuelle sur le même lit est d'un très grand amour entre les époux..on n'arrive même pas a en concevoir la portée jusqu'à quel point la femme va aimer son mari en le voyant debout devant elle et vouloir son coeur pour lui-même dans un cadre ou je le redis encore une fois il y a bien sur complicité entre les époux de rester ensemble par les liens sentimentaux très ardents qui les relient sinon dans un autre cadre que chacun claque la porte au nez de l'autre et le problème est définitivement réglé...

Le Coran nous donne aussi la solution que si malgré l'exhortation celle-ci refuse toujours d’écouter, l’homme doit demander à un proche d’intervenir et de la rappeler ses obligations envers son mari comme le précise le Coran...Un arbitre de sa famille à lui, et un arbitre de sa famille à elle...."Si vous craignez le désaccord entre les deux [époux], envoyez alors un arbitre de sa famille à lui, et un arbitre de sa famille à elle. Si les deux veulent la réconciliation, Dieu rétablira l'entente entre eux. Dieu est certes, Omniscient et Parfaitement Connaisseur." Sourate 4-35..Les deux qui veulent la conciliation ce sont bien sur les arbitres.

Mais si la femme hait son mari, de sorte que la vie commune lui devient insupportable, elle peut obtenir son accord pour le divorce. « Le talâq est garanti à l’homme toutes les fois qu’il souhaite quitter sa femme. Et de la même manière, le khul` est garanti à la femme toutes les fois qu’elle souhaite quitter son mari. »

C'est cela l'esprit des versets coraniques dans son sens social et politique.“Elles ont les mêmes (droits) qu’eux décrétés selon le critère idéal”

C'est aussi en ce sens que le prophète dit: " Ô hommes ! Vous avez des droits sur vos femmes et vos femmes ont des droits sur vous. Craignez Dieu dans votre comportement envers les femmes. " Il ajouta : " Je vous recommande d’être bons envers les femmes, le meilleur parmi vous est celui qui se conduit le mieux envers sa femme " (Rapporté par les Imams Al-Bukhari et Muslim).

" Elles sont pour vous un vêtement et vous l'êtes pour elle " (2 : 187)
« Et comportez-vous convenablement envers elles » (Sourate 4 An Nisa verset 19)


Voir le profil de l'utilisateur

Si Mansour 


Récurrent
Récurrent
@GRIT a écrit:Un homme s'il s'aime lui-même respectera son corps comme il respectera celui de sa femme. De plus s'il possède les qualités d'amour et labnégation de Christ, sa femme sera heureuse d'être soumise car elle n'aura pas à le craindre car toute ses décisions seront prises pour le bien de tous les d'eux.


Pour nos amis chrétiens qui aiment le thème de la femme battue regardez ce qu'en dit la Bible :

http://islampaix.blog4ever.com/blog/lire-article-145578-2158614-_l_homme_peut_il_battre_sa_femme_selon_la_bible_.html

Voir le profil de l'utilisateur

Timur 


Novice
Novice
@GRIT a écrit:Si j'ai bien compris Mea tu cites la sourate 4: 34 qui , je cite : "les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu'Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu'ils font de leurs biens. Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris) , et protègent ce qui doit être protégé, pendant l'absence de son époux, avec la protection d'Allah. ET QUANS A CELLES DONT VOUS CRAIGNEZ LA DESOBEISSANCE, exhortez-les, éloignez-vous d'elles dans leurs lits et FRAPPEZ-LES. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car , Allah est certes, Haut et Grand!

Voici la contre partie donnée dans la Bible en Ephésiens 5: 21 à 33

"Soyez soumis LES UNS AUX AUTRES dans la crainte de Christ. Que les femmes soient soumises à leurs maris comme au Seigneur, parce que le mari est chef de sa femme, COMME LE CHRIST AUSSI EST CHEF DE LA CONGREGATION, étant lui, UN SAUVEUR DE CE CORPS. Oui, comme la congrégation est soumise au Christ , de même que les femmes aussi le soient en tout à leur maris.

MARIS , CONTINUER A AIMER VOS FEMMES, COMME LE CHRIST AUSSI A AIME LA CONGREGATION ET S'EST LIVRE LUI-MÊME POUR ELLE, pour qu'il puisse la sanctifier , la purifiant avec le bain d'eau par le moyen de la parole, pour qu'il puisse se présenter à lui-même la congrégation dans sa splendeur, n'ayant ni tache ni ride, ni rien de semblable, mais afin qu'elle soit sainte et sans défaut. C'EST DE CETTE FAçON QUE LES MARIS DOIVENT AIMER LEURS FEMMES COMME LEURS PROPRES CORPS. CELUI QUI AIME SA FEMME S'AIME LUI-MÊME, CAR PERSONNE N'A JAMAIS HAÏ SA PROPRE CHAIR , MAIS IL LA NOURRIT ET L'ENTOURE DE SOINS, COMME LE CHRIST AUSSI A FAIT POUR LA CONGREGATION. .....33) Cependant que CHACUN DE VOUS , POUR SA PART, AIME AINSI SA FEMME COMME LUI-MÊME ; DE SON COTE, LA FEMME DOIT AVOIR UN PROFOND RESPECT POUR SON MARI.

L'amour et le respect doit être réciproque. Un homme s'il s'aime lui-même respectera son corps comme il respectera celui de sa femme. De plus s'il possède les qualités d'amour et labnégation de Christ, sa femme sera heureuse d'être soumise car elle n'aura pas à le craindre car toute ses décisions seront prises pour le bien de tous les d'eux.

C'est beaucoups plus pragmatique que cela. L'Islam tant a éduquer, recalibrer certains comportements déviants. Quels sont les raisons qui pousse un homme a frapper sa femme? La frustration et la répétition de certains schéma familiaux en sont les principales causes. Ce verset privilégie le dialogue dans la résolution des conflits. En Islam, ce principe doit d'abord s'appliquer au niveau familiale avant de devenir un principe sociétale. Notez également que dans les sociétés ditent patriarcale la résolution des conflits se fait par la force. Le dialogue est plus une qualité féminine. ;) Ceci est un clin d'oeil à tous les féministes et consorts.
Si après le dialogue, les choses n'évolue pas, l'abstinence ( 40 jours) a le mérite de rappeler au couple qu'ils ont besoin l'un de l'autre. Ceci est encore une leçon sociétale.
Et pour finir, si après tout ça, l'épouse s'obstine, la petite frappe est là pour rappeler à l'épouse que son homme a des moyens contraignants et qu'elle ne peut continuer de le négliger indéfiniment. En Islam, la femme a des droit sur son époux et l'inverse est également vrai.

Voir le profil de l'utilisateur

Timur 


Novice
Novice
@Si Mansour a écrit:
@Timur a écrit:Non mon frère, je ne suis pas d'accord. Tu as une lecture orienté du texte. Que ca te déplaise ou non le verset est très claire. Une autorisation condionné est un droit. Toutes les interprétations que tu peux avancer ne seront défaire ce qui est écrit.

Comme nous l'avions vu précédemment le coran vénéré ouvre a la femme toutes les portes du divorce en cas de pépins en lui restituant absolument tout les droits en tant que personne a part entière..A chaque moment la femme peut claquer la porte au visage de son mari. Absolument personne ne peut la retenir sinon ce serait faire fi des prescriptions coraniques dans ce domaine..

Le Coran n'ouvre donc cette possibilité de frapper sa femme que dans le cas de l'intimité du couple et de sa complicité de rester ensemble et cela bien après l'exhortation et le "boudage" de la relation sexuelle quand des caprices d'insoumission menacent gravement la continuité du couple....

l y a donc lieu a chaque fois de montrer son attachement a sa femme par l'exhortation en plusieurs mois et l'appeler a conforter pleinement son mari..Vous savez pertinemment qu'un seul mot et le divorce est là mais que dalle le divorce en Islam est l'acte légal le plus haï de Dieu...Et si par malheur l'exhortation ne marche toujours pas alors il faut encore lui montrer son profond attachement en boudant la relation sexuelle comme preuve de profond désaccord tout en se couchant a ses cotés sur le même lit..Peut on être aussi bon et amoureux que nous le conseille le Coran vénéré..Mais si le problème continue et persiste alors dans ce cas très précis doit-on divorcer...Mais non cette porte est restée ouverte depuis le début mais l'Islam voit qu'il faut confronter la femme qui si bien sur en son fond désire rester avec son mari sinon elle sait très bien toute seule ce qu'elle a faire et obtenir ses droits en même temps...

La confrontation avec la femme après exhortation et boudage de la relation sexuelle sur le même lit est d'un très grand amour entre les époux..on n'arrive même pas a en concevoir la portée jusqu'à quel point la femme va aimer son mari en le voyant debout devant elle et vouloir son coeur pour lui-même dans un cadre ou je le redis encore une fois il y a bien sur complicité entre les époux de rester ensemble par les liens sentimentaux très ardents qui les relient sinon dans un autre cadre que chacun claque la porte au nez de l'autre et le problème est définitivement réglé...

Le Coran nous donne aussi la solution que si malgré l'exhortation celle-ci refuse toujours d’écouter, l’homme doit demander à un proche d’intervenir et de la rappeler ses obligations envers son mari comme le précise le Coran...Un arbitre de sa famille à lui, et un arbitre de sa famille à elle...."Si vous craignez le désaccord entre les deux [époux], envoyez alors un arbitre de sa famille à lui, et un arbitre de sa famille à elle. Si les deux veulent la réconciliation, Dieu rétablira l'entente entre eux. Dieu est certes, Omniscient et Parfaitement Connaisseur." Sourate 4-35..Les deux qui veulent la conciliation ce sont bien sur les arbitres.

Mais si la femme hait son mari, de sorte que la vie commune lui devient insupportable, elle peut obtenir son accord pour le divorce. « Le talâq est garanti à l’homme toutes les fois qu’il souhaite quitter sa femme. Et de la même manière, le khul` est garanti à la femme toutes les fois qu’elle souhaite quitter son mari. »

C'est cela l'esprit des versets coraniques dans son sens social et politique.“Elles ont les mêmes (droits) qu’eux décrétés selon le critère idéal”

C'est aussi en ce sens que le prophète dit: " Ô hommes ! Vous avez des droits sur vos femmes et vos femmes ont des droits sur vous. Craignez Dieu dans votre comportement envers les femmes. " Il ajouta : " Je vous recommande d’être bons envers les femmes, le meilleur parmi vous est celui qui se conduit le mieux envers sa femme " (Rapporté par les Imams Al-Bukhari et Muslim).

" Elles sont pour vous un vêtement et vous l'êtes pour elle " (2 : 187)
« Et comportez-vous convenablement envers elles » (Sourate 4 An Nisa verset 19)



Faux, la charia autorise à l'homme de divorcer sans aucune justification. Par contre, la femme ne peut claquer la porte comme vous le dite. Il faut qu'elle introduise une demande bien motivé. Le juge tranchera. C'est ça la différence entre thalak et khul. Votre interprétation des textes est mensongère.

Voir le profil de l'utilisateur

Timur 


Novice
Novice
@vulgate a écrit:
@Timur a écrit:Cela vous choque?
Oui !

Pourquoi?

Voir le profil de l'utilisateur

Timur 


Novice
Novice
@Timur a écrit:
@Si Mansour a écrit:
@Timur a écrit:Non mon frère, je ne suis pas d'accord. Tu as une lecture orienté du texte. Que ca te déplaise ou non le verset est très claire. Une autorisation condionné est un droit. Toutes les interprétations que tu peux avancer ne seront défaire ce qui est écrit.

Comme nous l'avions vu précédemment le coran vénéré ouvre a la femme toutes les portes du divorce en cas de pépins en lui restituant absolument tout les droits en tant que personne a part entière..A chaque moment la femme peut claquer la porte au visage de son mari. Absolument personne ne peut la retenir sinon ce serait faire fi des prescriptions coraniques dans ce domaine..

Le Coran n'ouvre donc cette possibilité de frapper sa femme que dans le cas de l'intimité du couple et de sa complicité de rester ensemble et cela bien après l'exhortation et le "boudage" de la relation sexuelle quand des caprices d'insoumission menacent gravement la continuité du couple....

l y a donc lieu a chaque fois de montrer son attachement a sa femme par l'exhortation en plusieurs mois et l'appeler a conforter pleinement son mari..Vous savez pertinemment qu'un seul mot et le divorce est là mais que dalle le divorce en Islam est l'acte légal le plus haï de Dieu...Et si par malheur l'exhortation ne marche toujours pas alors il faut encore lui montrer son profond attachement en boudant la relation sexuelle comme preuve de profond désaccord tout en se couchant a ses cotés sur le même lit..Peut on être aussi bon et amoureux que nous le conseille le Coran vénéré..Mais si le problème continue et persiste alors dans ce cas très précis doit-on divorcer...Mais non cette porte est restée ouverte depuis le début mais l'Islam voit qu'il faut confronter la femme qui si bien sur en son fond désire rester avec son mari sinon elle sait très bien toute seule ce qu'elle a faire et obtenir ses droits en même temps...

La confrontation avec la femme après exhortation et boudage de la relation sexuelle sur le même lit est d'un très grand amour entre les époux..on n'arrive même pas a en concevoir la portée jusqu'à quel point la femme va aimer son mari en le voyant debout devant elle et vouloir son coeur pour lui-même dans un cadre ou je le redis encore une fois il y a bien sur complicité entre les époux de rester ensemble par les liens sentimentaux très ardents qui les relient sinon dans un autre cadre que chacun claque la porte au nez de l'autre et le problème est définitivement réglé...

Le Coran nous donne aussi la solution que si malgré l'exhortation celle-ci refuse toujours d’écouter, l’homme doit demander à un proche d’intervenir et de la rappeler ses obligations envers son mari comme le précise le Coran...Un arbitre de sa famille à lui, et un arbitre de sa famille à elle...."Si vous craignez le désaccord entre les deux [époux], envoyez alors un arbitre de sa famille à lui, et un arbitre de sa famille à elle. Si les deux veulent la réconciliation, Dieu rétablira l'entente entre eux. Dieu est certes, Omniscient et Parfaitement Connaisseur." Sourate 4-35..Les deux qui veulent la conciliation ce sont bien sur les arbitres.

Mais si la femme hait son mari, de sorte que la vie commune lui devient insupportable, elle peut obtenir son accord pour le divorce. « Le talâq est garanti à l’homme toutes les fois qu’il souhaite quitter sa femme. Et de la même manière, le khul` est garanti à la femme toutes les fois qu’elle souhaite quitter son mari. »

C'est cela l'esprit des versets coraniques dans son sens social et politique.“Elles ont les mêmes (droits) qu’eux décrétés selon le critère idéal”

C'est aussi en ce sens que le prophète dit: " Ô hommes ! Vous avez des droits sur vos femmes et vos femmes ont des droits sur vous. Craignez Dieu dans votre comportement envers les femmes. " Il ajouta : " Je vous recommande d’être bons envers les femmes, le meilleur parmi vous est celui qui se conduit le mieux envers sa femme " (Rapporté par les Imams Al-Bukhari et Muslim).

" Elles sont pour vous un vêtement et vous l'êtes pour elle " (2 : 187)
« Et comportez-vous convenablement envers elles » (Sourate 4 An Nisa verset 19)



Faux, la charia autorise à l'homme de divorcer sans aucune justification. Par contre, la femme ne peut claquer la porte comme vous le dite. Il faut qu'elle introduise une demande bien motivé. Le juge tranchera. C'est ça la différence entre thalak et khul. Votre interprétation des textes est mensongère.

Autre chose, vous dites que la femme peut claquer la porte et partir, et quelque paragraphe plus bas, vous dites qu'elle a besoin de l'accord de son mari. C'est ce qui se passe lorsqu'on fait des copier coller sans réfléchir. wink

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 2 sur 3]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum