Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14, 15  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 12 sur 15]

petite fleur 


Chevronné
Chevronné

Environ 17 baleines se sont échouées et sont décédées sur la côte écossaise près de Anstruther.

Des sauveteurs tentent de sauver douze autres baleines toujours en vie, a-t-on appris sur la BBC.

Les animaux retrouvés sur les plages écossaise sont toutes des baleines globicéphales. Selon des sources non confirmées, il y aurait encore davantage de baleines échouées sur la côte écossaise. On ne sait toujours pas pourquoi elles se sont échouées.

on ce demande pourquoi ces gros mammifères tient a ce suicidé.

http://naturealerte.blogspot.fr/2012/09/04092012atlantique-17-baleines-se-sont.html

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné

Plus de 800 maisons et bâtiments ont été endommagé lors du tremblement de terre de magnitude 5,6 qui a secoué le sud des Philippines mardi matin, ont indiqué les autorités.

Patrick Callanta, responsable des opérations de sauvetages du bureau de la défense civile de Oro City dans la province de Cagayan sur l'ile de Mindanao a confirmé que de nombreuses fissures serpentaient sur les murs des bâtiments publics et qu'une multitude de toits se sont effondrés.

Une personne a été blessée par la chute de débris.

544 maisons, magasins et autres bâtiments commerciaux ont subi des dommages dans la seule ville de Valence.

Le séisme a frappé à 03h44 mardi matin, l'épicentre était situé près de Maramag, une ville d'environ 90.000 personnes.

Un séisme de magnitude 7,6 avait déjà frappé la côte Est du pays vendredi soir, déclenchant une alerte au tsunami qui a forcé plus de 130.000 personnes à fuir leurs maisons.

Un séisme de 5,9 a également secoué Mindanao lundi dans la journée, sans causé de dégâts.

http://naturealerte.blogspot.fr/2012/09/05092012philippines-800-maisons.html

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné

Près de Gaza, les eaux usées non traitées polluent le Wadi Gaza, puis finalement la mer, ainsi que les nappes phréatiques

JÉRUSALEM, 3 septembre 2012 (IRIN) - Dans la bande de Gaza, l’eau polluée affecte sérieusement la santé de la population et la situation semble empirer, ont averti les Nations Unies dans un nouveau rapport.

Selon le rapport, la population de Gaza — qui se chiffre actuellement à environ 1,64 million d’habitants, mais qui croît rapidement et devrait compter 500 000 âmes de plus d’ici 2020 — pourrait bientôt perdre sa principale source d’eau douce. L’aquifère côtier pourrait en effet devenir inexploitable d’ici 2016 et les dommages pourraient être irréversibles d’ici 2020.

Selon Mahmud Daher, responsable de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à Gaza, la plupart des Gazaouis ne peuvent pas consommer plus de 70 à 90 litres d’eau par personne et par jour, soit une quantité inférieure aux 100 litres minimum recommandés par l’OMS.

« Nous sommes témoins de maladies respiratoires, cutanées et oculaires et de gastroentérites, qui peuvent toutes être liées à la pollution de l’eau », a dit Mohamed al-Kashef, directeur général du département de coopération internationale du ministère de la Santé gazaoui.

Selon un rapport du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) publié en 2010, les affections liées à l’eau représentent environ 26 pour cent des maladies à Gaza. Cependant, M. Daher veille à ne pas faire de rapprochements hâtifs. « Rien ne prouve que la situation actuelle en matière d’eau constitue un problème de santé publique majeur. Nous sommes cependant certains que les maladies virales et les parasites sont liés à la pollution de l’eau. »

Selon l’UNICEF, la contamination par les nitrates de l’aquifère représenterait un danger pour les nourrissons et les femmes enceintes.

L’une des maladies infantiles liées à la pollution de l’eau est la méthémoglobinémie, ou « syndrome du bébé bleu », qui touche des nourrissons nés dans la bande de Gaza. La maladie serait causée par le taux élevé de nitrates dans les nappes phréatiques.

Selon Mahmud Daher, la diarrhée, qui est devenue très courante dans la bande de Gaza, serait liée aux mauvaises conditions d’hygiène dans les entreprises de désalinisation de l’eau. « Difficile de dire si le problème vient [seulement] de l’eau ou s’il peut y avoir d’autres origines », a-t-il ajouté.

Mesures correctives

« En l’absence de mesures correctives immédiates, les dommages infligés à l’aquifère côtier seront irréversibles », est-il écrit dans le rapport des Nations unies.

Chaque année, 160 millions de mètres cubes (m3) d’eau en moyenne sont prélevés dans l’aquifère alors que les précipitations et les eaux de ruissellement des collines d’Hébron ne l’alimentent qu’à hauteur de 50 à 60 millions de m3. La différence entre la quantité d’eau disponible et la consommation est donc considérable. Le niveau de la nappe phréatique est par conséquent en chute, permettant ainsi l’infiltration d’eau salée.


Par ailleurs, le rapport prévoit que la demande en eau atteigne 260 millions de m3 en 2020, soit une augmentation de 60 pour cent par rapport à aujourd’hui.

« Quand je donne une douche à ma fille, je dois la rincer une deuxième fois avec de l’eau en bouteille, car on peut littéralement sentir le sel collé sur sa peau », a dit Sami Abu Sultan, une travailleuse humanitaire de la bande de Gaza qui intervient dans des projets de purification de l’eau. « La plupart des gens estiment que l’eau que nous consommons n’est pas du tout salubre ».

Il semble en effet qu’ils aient raison : selon le rapport des Nations Unies, 90 pour cent de l’eau de l’aquifère n’est pas potable si elle n’est pas traitée.

Une eau polluée

« Ici, l’approvisionnement en eau pour la population ne remplit aucun des critères sanitaires qui existent dans le monde », a dit Mohamed al-Kashef à IRIN. « La pollution de l’eau entraîne de nombreuses maladies, notamment chez les enfants. »

L’une des sources de pollution est l’intrusion d’eau de mer dans l’aquifère, alors que 90 000 m3 d’eaux usées sont reversés dans la mer chaque année et que les engrais agricoles, lessivés par l’irrigation, contaminent l’eau par les nitrates.

« Les Nations Unies sont optimistes lorsqu’elles estiment que 90 pour cent de l’eau est inutilisable. Je dirais plutôt 95 pour cent », a dit Munther Shoblak, directeur général de l’office des eaux des municipalités de la côte de Gaza (Coastal Municipalities Water Utility, CMWU).

M. Shoblak a ajouté que le niveau de nitrates atteignait 500 mg par litre dans certaines zones et 100 à 150 mg par litre en moyenne. La norme internationale recommande un niveau de nitrate inférieur à 50 mg.

Dans la bande de Gaza, 500 000 personnes environ ne sont pas raccordées au réseau d’égouts et doivent donc utiliser des fosses d’aisance et des canaux d’écoulement à surface libre qui contaminent souvent l’environnement et polluent l’aquifère.

L’eau fournie par les réseaux municipaux étant polluée, environ 83 pour cent des foyers achètent de l’eau dessalée, qui absorbe jusqu’au tiers du revenu des familles. Or, même cette eau n’est pas toujours suffisamment propre. Par ailleurs, ceux qui n’ont pas les moyens d’en acheter utilisent des puits privés ou agricoles, souvent contaminés et pollués.

Programmes de dessalement

Des efforts sont en cours pour améliorer la situation en dessalant de l’eau de mer, ce qui pourrait réduire la quantité d’eau puisée dans l’aquifère tout en fournissant une eau potable plus propre.

« Plusieurs solutions ont été adoptées », a dit M. Shoblak, du CMWU. « L’objectif à court terme est de dessaler 13 millions de [m3] d’eau d’ici 2015. La priorité sera donnée aux zones les plus vulnérables où la pollution est particulièrement élevée. À long terme, de grandes usines de dessalement devraient produire au moins 100 millions de [m3] d’eau par an avant 2020. »

Selon M. Shoblak, la Banque islamique de développement et l’Union européenne ont apporté une partie des fonds nécessaires pour atteindre le premier objectif. L’Union pour la Méditerranée participe à l’avancement du plan à long terme, a-t-il ajouté. L’organisation prévoit l’installation d’une usine de dessalement d’une capacité de 55 millions de m3 par an dans une première phase, puis de 110 millions de m3 dans une deuxième phase.

Pourtant, malgré les efforts visant à résoudre cette crise, une véritable solution est loin d’être atteinte. « Même en employant des mesures correctives pour mettre fin à l’extraction d’eau, il faudra des décennies avant que l’aquifère ne se rétablisse complètement », indique le rapport des Nations Unies.

http://naturealerte.blogspot.fr/2012/09/05092012palestine-leau-de-gaza-pourrait.html

l'eau source vital a toute vie!!!..quand nos charmant Élue vont le réalisé??? privatisé la vie non les pésos!

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
Séisme d'une magnitude de 7,6 au large du Costa Rica

Un séisme majeur de magnitude 7,6 s'est produit mercredi à 14h42 GMT (08h42 heure locale) sur la côte pacifique du Costa Rica, a annoncé l'Institut de géophysique américain (USGS).

L'USGS avait dans un premier temps évalué la magnitude du tremblement de terre à 7,9, avant de la revoir à la baisse. De même, la localisation de l'épicentre a été corrigée par l'Institut, qui a précisé qu'il se trouvait à 10 kilomètres au nord-est d'Hojancha, dans le nord-ouest du pays.

Une alerte au tsunami a aussitôt été lancée sur le Costa Rica, le Panama, le Nicaragua, le Salvador, le Honduras, le Mexique, la Colombie, l'Equateur, le Guatemala et le Pérou, selon le Centre d'alerte des tsunamis dans le Pacifique. A Santiago, la marine chilienne a également déclenché une alerte au tsunami.

La secousse, survenue au large de la province touristique de Guanacaste, sur la côte Pacifique, a été fortement ressentie dans une bonne partie du pays et a momentanément provoqué des coupures d'électricité et des liaisons téléphoniques, selon les médias locaux.

Aucune source n'était immédiatement en mesure d'indiquer si les secousses avaient fait des dégâts ou des victimes.

http://naturealerte.blogspot.fr/2012/09/05092012costa-rica-alerte-au-tsunami.html

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
a votre avis la terre est-elle en danger?










voir aussi ce documentaire très enrichissant et excellent! bon visionnement!

façon original de dire a l'homme regarde ce que tu laisseras derrière toi si tu ramasse pas le merdier.




Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
emmenez-en des catastrophes, ce n'est pas ceci qui manque quel année êtes vous né? que c'est-il passé de catastrophique l'année de votre naissance?



LA VIE NE VAUT-ELLE PAS PLUS QUE LE CORPS ET LE VÊTEMENT?

Je voudrais oublier le temps Pour un soupir pour un instant Une parenthèse après la course Et partir où mon cœur me pousse Je voudrais retrouver mes traces Où est ma vie où est ma place Et garder l’or de mon passé Au chaud dans mon jardin secret Je voudrais passer l’océan, Croiser le vol d’un goéland Penser à tout ce que j’ai vu Ou bien aller vers l’inconnu Je voudrais décrocher la lune, Je voudrais même sauver la Terre Mais avant tout je voudrais parler à mon père Parler à mon père… Je voudrais choisir un bateau Pas le plus grand ni le plus beau Je le remplirais des images Et des parfums de mes voyages Je voudrais freiner pour m’asseoir Trouver au creux de ma mémoire Des voix de ceux qui m’ont appris Qu’il n’y a pas de rêve interdit Je voudrais trouver les couleurs, Des tableaux que j’ai dans le cœur De ce décor aux lignes pures, Où je vous vois et me rassure, Je voudrais décrocher la lune, Je voudrais même sauver la terre, Mais avant tout, Je voudrais parler à mon père... Je voudrais parler à mon père... Je voudrais oublier le temps Pour un soupir pour un instant Une parenthèse après la course Et partir où mon cœur me pousse Je voudrais retrouver mes traces Où est ma vie, où est ma place Et garder l’or de mon passé Au chaud dans mon jardin secret Je voudrais partir avec toi Je voudrais rêver avec toi Toujours chercher l’inaccessible Toujours espérer l’impossible Je voudrais décrocher la lune, Et pourquoi pas sauver la terre, Mais avant tout, je voudrais parler à mon père Parler à mon père..

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné


L’ouragan Isaac souille les plages de la Louisiane avec du pétrole BPL’ouragan Isaac souille les plages de la Louisiane avec du pétrole BP
L’ouragan Isaac a fait apparaître des nappes et des boules de pétrole sur les plages de la Louisiane, qui proviennent de la marée noire provoquée par BP en Avril 2010 suite à l’explosion de la plateforme pétrolière Deepwater Horizon dans le Golfe.

Deux ans après la pire marée noire de l’histoire des Etats-Unis, des nappes de pétrole du puits Macondo de la compagnie pétrolière BP sont revenues sur les rivages de la Louisiane après le passage du cyclone Isaac qui a fait remonter à la surface des dépôts de pétrole, d’après ce qu’ont déclaré des responsables de BP mardi dans un communiqué.



BP a déclaré que le pétrole qui s’était répandu sur les rives de la Louisiane après le cyclone Isaac n’était pas inattendu, alors que la tempête tropicale Bonnie avait enterré le pétrole sous des tonnes de sable en Juillet 2010.

Les vents charriés par Isaac et les hautes vagues ont enlevé plusieurs couches de sable et ont exposé les boules et les nappes de pétrole qui étaient enterrées sous plusieurs mètres, d’après les explications de BP.

Le pétrole a réapparu dans des zones où BP avait déjà mené des opérations de nettoyage


« Ce que nous avons eu jusqu’à présent sous la forme de boules et de nappes de pétrole exposées par Isaac a été identifié dans les zones isolées où nous avons travaillé » avant la tempête, a déclaré Mike Utsler, Président de l’Organisation des opérations de Restauration sur la Côte du Golfe pour BP, lors d’une conférence de presse à l’hôtel de la Nouvelle Orléans.



« Il n’est pas inattendu de voir cette matière là où elle a été exposée ».


Le communiqué de BP montre le défi permanent du géant pétrolier pour gérer les conséquences de l’explosion le 20 avril 2010 de la plateforme pétrolière Deepwater Horizon au large de la côte de la Louisiane.


La plateforme avait coulé deux jours plus tard et provoqué la pire marée noire de l’histoire des Etats-Unis. Le puits avait rejeté 4 9 millions de barils de pétrole dans le Golfe du Mexique pendant 87 jours consécutifs, le pétrole venant s’échouer sur les côtes des quatre Etats du Golfe.



Le pétrole a réapparu dans des zones où BP avait déjà mené des opérations de nettoyage sur les plages de Grand Isle, de Port Fourchon, de l’Ile d’Elmer et de Grand Terre, d’après Mike Utsler.

la suite

http://www.actualites-news-environnement.com/29108-Isaac-Louisiane-petrole.html

elle vomit la mer malade.en voulez-vous une bonne gorgé gens riches et célèbres?c'est du 100% raffiné.

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
LA DEFORESTATION COMMENCE DANS NOS ASSIETTES




Pour produire un kilo de viande de bœuf, il en faut sept de soja ou de maïs.
Or, les terres où est cultivé le soja sont aujourd’hui, pour l’essentiel, prises à la forêt amazonienne. L'élevage est ainsi responsable d'environ 80% de la destruction de la forêt amazonienne. Rien qu’au Brésil, dix millions d’hectares ont été déboisés pour l’élevage bovin entre 1996 et 2006.
Diminuer sa consommation de viande et choisir de la viande labellisée sont donc des moyens faciles et efficaces de protéger la planète.

avez vous signer? avez oublié?faites vous -en pas des erreurs il y en a partout, on en a même des boréales.





[list=1]


allez je redonne pour nos oublieux.

http://www.raoni.com/actualites-393.php

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
parfois un image vaut mille mots et milles maux aussi!



Notre devoir de citoyens est de Respecter notre planète et ses habitants !

C'est indigne et scandaleux de jeter des détritus dans la mer et les océans ! Il est important d'inculquer cela aux enfants !

Ce phoque confond probablement cette bouteille en plastique avec un poisson ou une méduse dont il est friand.
S'il avale ça il n'échappera pas à la mort/agonie !

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné

Le Japon n’est pas bien préparé à une éventuelle éruption volcanique du Mont Fuji, qui pourrait être entraînée par un séisme et faire des dégâts potentiellement considérables.

Lorsque Toshitsugu Fuji est devenu directeur d’un comité japonais en charge de la réponse aux catastrophes au Mont Fuji, il a été stupéfait. Le Japon n’avait en effet mis en place aucun plan pour gérer une catastrophe au cours de laquelle un séisme pourrait provoquer une éruption volcanique de ce symbole du Japon.



Pourtant, Toshitsugu Fuji a déclaré qu’une secousse sismique « faisait augmenter considérablement » la probabilité d’une éruption dans un pays qui a déjà enregistré 12 000 séismes depuis la secousse d’une magnitude de 9,0 qui avait conduit à la catastrophe de Fukushima le 11 Mars dernier.

http://www.actualites-news-environnement.com/29138-eruption-volcanique-Mont-Fuji-Japon.html

vaut mieux prévenir que guérir vieux dicton de ma grand mère.le japon est pas bien préparé.

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
l'histoire du monde en 2 minutes




Le Youtuber Joe Bush a réalisé une intéressante vidéo résumant l’Histoire du Monde, du Big Bang à l’Internet en passant par les guerres et les exceptionnelles créations de l’Homme, en compilant une succession de photos marquantes pendant 2 minutes.


http://www.divertissonsnous.com/2012/09/16/lhistoire-du-monde-en-2-minutes/

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
19 millions de tonnes de CO2 évitées grâce au PHCF de la Fondation GoodPlanet

Après 4 années d’activité, le Programme Holistique de Conservation des Forêts (PHCF), fondé par la Fondation GoodPlanet avec le partenariat du WWF et le soutien d’Air France, affiche des résultats positifs sur les 500 000 hectares où il est implanté à Madagascar. Ce projet mené par notre programme Action carbone a pour but de réduire la déforestation et la dégradation des forêts, aider au développement social à Madagascar, protéger la biodiversité unique de cette île et faire avancer les connaissances sur le carbone forestier.


Les objectifs fixés initialement ont été atteints et même dépassés avec, entre autres, près de 26 000 ménages sensibilisés à des alternatives durables à la culture sur brûlis, 30 000 hectares de paysages forestiers dégradés restaurés, plus de 1000 hectares reboisés ainsi que 19 millions de tonnes d’émissions de CO2 qui devraient être évitées sur les 20 années à venir.


Pour partager ce bilan très encourageant et définir les perspectives, le Ministère de l’Environnement et des Forêts, le Ministère de l’Agriculture ainsi que des experts du CIRAD (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement) et de l’Université d’Antananarivo se réuniront le 18 septembre prochain à Antananarivo, la capitale malgache. Afin de pérenniser ce laboratoire à grande échelle de lutte contre le changement climatique, les parties prenantes du projet ambitionne de l’étendre à d’autres régions de l’île rouge.

http://www.goodplanet.org/spip.php?article419

http://www.actioncarbone.org/index.php/fr/projets/89-programme-holistique-de-conservation-des-forets-a-madagascar

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné


QUAND LA MOBILISATION PORTE SES FRUITS

La mobilisation des peuples Quechua du Pérou a forcé le gouvernement a exiger d'une compagnie d'exploitation pétrolière des études d'impact environnemental, celles-ci devant être effectuées par des organismes indépendants. Puisse ce résultat contribuer à convaincre que la mobilisation est une absolue nécessité pour faire bouger les choses.

http://www.raoni.com/actualites-437.php

vous savez si vous préféré le 100% raffiné a eau pur et limpide a vous de voir de quel côté vous allez penché.pas facile de filtré cet eau et en purifié le contenu.
l'heure vient ou ceux qui auront fait le bien ressusciteront pour la vie..


Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné


des mots qui ont crée des maux!devinez quoi? c'est l'apocalypse!

mon bon de colère.quand la vérité crève!








Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
Un gigantesque "continent" de déchets se forme dans le Pacifique Nord

révision : 17 septembre 2012,


Dans le Nord-est du pacifique, entre la Californie et Hawaï, les déchets produits par les activités humaines et déversés dans les océans sont acheminés par les courants marins vers un nouveau "continent"[1] boulimique dont la taille atteint près de 3,5 millions de km² !

En 1997, le capitaine Charles Moore a été le premier à découvrir cette zone improbable de l'océan Pacifique où les déchets plastiques flottants s'accumulent. Ainsi, selon des observations effectuées depuis plus de 15 ans par l'Algalita Marine Research Foundation, sous l'effet des courants marins, les déchets provenant des littoraux et des navires, flottent pendant des années avant de se concentrer dans deux larges zones connues sous les noms de "Plaque de déchets du Pacifique est" (Eastern Pacific Garbage Patches) et "Plaque de déchets du Pacifique ouest" (Western Pacific Garbage Patches). Ces deux plaques forment la "Grande plaque de déchets du Pacifique" (Great Pacific Garbage Patch), un monstre dont la taille aurait déjà triplé depuis les années 90 et qui s'étendrait maintenant sur 3,43 millions de km², soit un tiers de la superficie de l'Europe ou encore six fois la superficie de la France ! Il est estimé que ce "continent" de déchets totalise un poids de 3,5 millions de tonnes et jusqu'à 750 000 débris par km² ; Greenpeace évoquait fin 2006 près d'un million de déchets par km² dans son rapport sur les débris plastiques et la pollution des océans.

Ainsi, selon Chris Parry, chef de programme d'éducation du public, de la California Coastal Commission de San Francisco, depuis plus de 50 ans, les déchets tourbillonneraient sous l'effet du gyre[2] subtropical du Pacifique Nord (North Pacific Gyre) et s'accumulent dans cette zone peu connue : peu de routes commerciales et peu de bateaux de pêches l'empruntent. A l'image d'un puissant siphon marin, le vortex attirerait vers lui tous les résidus de notre société de (sur)consommation. Toutefois, contrairement au siphon, les déchets ne sont pas "aspirés" mais accumulés et bien visibles.
Le plastique : principal constituant du "continent" de déchets




la suite

http://www.notre-planete.info/actualites/actu_1471_continent_dechets_pacifique_nord.php

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné

Un second journaliste assassiné à cause de sa lutte contre la déforestation illégale


Source : Green et Vert
Un journaliste d’investigation qui faisait des reportages sur l’exploitation illégale du bois a été retrouvé mort dans sa voiture. C’est le second journaliste assassiné par les mafias de la déforestation en 2012.

Hang Serei Oudom a été retrouvé dans sa voiture, avec des traces de coups de hache dans la tête. La voiture était arrêtée dans une plantation de la province de Ratanakiri. Ses collègues du quotidien pour lequel il travaillait, le Vorakchun Khmer Daily, sont attérés. Rin Ratanak, éditeur en chef du journal, connaît les raisons de la tragédie : « ce n’est pas un vol violent qui a mal tourné. C’est un crime. Il enquêtait sur la déforestation sauvage commandée par les hauts fonctionnaires de la province. Beaucoup de ses travaux se focalisaient sur l’exploitation illégale des essences précieuses ». La disparition d’Oudom n’est malheureusement pas une grande surprise. Ses collègues lui avaient recommandé à plusieurs reprises d’abandonner ses travaux et il avait reçu des menaces de mort.

La violence pour faire taire la presse deviendrait-elle une mauvaise habitude dans le royaume ? En tous cas, Oudom est la seconde victime en quelques mois. En avril, Chhut Vuthy avait été abattu par des policiers alors qu’il refusait de détruire des photos d’activités de déforestation illégales. Ce que les criminels en col blanc espèrent sans doute, c’est que la multiplication des assassinats fasse son effet et incite la presse locale à pratiquer l’auto censure. Ainsi, la ‘mafia du bois’ pourrait tranquillement continuer ses juteuses activités.

Selon un rapport des Nations Unies, la couverture forestière au Cambodge est passée de 73% en 1990 à 57% en 2010, en grande partie à cause des activités illégales. Le modèle est bien rôdé : un cadre de l’administration fait abattre quelques centaines d’hectares, vend le bois à l’étranger puis concède un droit d’exploitation sur le terrain dégagé à des sociétés agricoles, que ce soit pour exploiter le caoutchouc ou la canne à sucre… Souvent, l’armée protège les bûcherons dans leur tâche, puisqu’ils sont susceptibles d’être ‘dérangés’ par les villageois des environs qui dépendent de la forêt pour leur subsistance. Parfois, l’armée fait encore plus de zèle : Hang Serei Oudom avait récemment révélé que le fils d’un général de l’armée faisait transporter du bois dans des camions militaires ! Tout en imposant, bien sûr, une ‘taxe’ de protection aux autres exploitants illégaux…

La mort de ces journalistes découragera-t-elle les défenseurs des forêts cambodgiennes ? Pas si sûr. Chhut Vuthy était par exemple avant sa mort, un infatigable promoteur des ‘patrouilles citoyennes’. Ces ‘unités’ constituées par les villageois qui sont les premières victimes de la déforestation subsistent. Elles harcèlent sans relâche les exploitants illégaux et brûlent les fûts d’essences rares qui attendent d’être expédiés. Selon la presse locale, cela coûte des dizaines de milliers de dollars aux mafias du bois. La seule façon de les ramener dans le droit chemin et de sauver les forêts d’Asie du sud est ?


http://www.raoni.com/actualites-442.php

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné


Pollution maritime : Un bateau doit payer 800 000 euros

par Jennifer Larcher

publié le 25 septembre 2012



Pollution maritime, c’est le motif retenu contre le capitaine biélorusse. Ce dernier est également condamné pour avoir déversé 150 tonneaux de substance polluante. Le procureur avait demandé le 7 juin dernier une amende de 500 000 euros, le tribunal a accordé 800 000 euros.

Le 6 mai 2011, au large du Finistère, un avion des Douanes remarque une zone de 4.6 km totalement polluée qui se trouve dans le sillage du chimiquier. Lors du procès, le 7 juin dernier, le procureur avait demandé une amende de 500 000 euros, mais le capitaine biélorusse a été condamné à 800 000 euros par le tribunal de Brest. 95% de cette somme doit être payée par la société Kaltene Navigation. Pendant l’audience, la défense avait revendiqué une pollution involontaire. Elle serait survenue après un accident qui aurait entraîné une fuite d’huile sur l’arbre d’hélice. Cette dernière a effectivement été constatée lors de l’inspection du navire, mais l’argument n’a pas été retenu par le tribunal.

Des associations s’étaient pendant le procès porté parties civiles. Elles ont ainsi obtenu des dommages et intérêts dont les montants varient entre 1 à 5 000 euros. La somme la plus petite a été attribuée à Greenpeace. Les autres comme Surf Rider Europe, France Nature Environnement, Amis des chemins de ronde du Finistère ont obtenu respectivement 4 600, 1 000 et 5 000 euros.

http://www.24matins.fr/pollution-maritime-un-bateau-doit-payer-800-000-euros-26255

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
Des travaux d’exploration se déroulent présentement sans qu’aucune étude d'impact environnemental indépendante n’ait été menée. Une compagnie rase actuellement 150 km de forêt près de la réserve écologique du Grand-Lac-Salé, des espèces menacées pourraient être affectées. Les conséquences des méthodes d’extraction des gaz et pétrole de schiste par fracturation sont reconnues pour contaminer les nappes phréatiques. Des déversements en milieu marin frapperaient un écosystème élargi jusqu'aux provinces de l'Atlantique. La vie sur l’île et dans le golfe St-Laurent est en jeu: l’environnement sonore sensible de la faune; les systèmes biologiques regroupant algues marines, plancton, invertébrés microscopiques, crustacés, tortues, poissons, oiseaux, mammifères marins et terrestres; la qualité de l’eau douce et salée; ainsi que la géologie unique de l’île comportant des fossiles vieux de 450 millions d'années. Il est urgent que nous décidions collectivement de l’exploitation de nos ressources et de notre avenir énergétique. Exigeons du gouvernement et des partis politiques la tenue d’un moratoire sur le dossier des hydrocarbures sur l’Anticosti. + de photos : www.ile-anticosti.ca

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Lile_dAnticosti_un_tresor_du_patrimoine_naturel_mondial_en_danger_face_aux_petrolieres/?aiHpibb&s=1&external=


dites moi que pour lui vous donneriez votre dernier souffle et même celui d’après!

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné

Perspective agricole au Sénégal : les inondations menacent les rendements Dans son suivi hebdomadaire (semaine du 17 au 23 septembre), la direction de l’agriculture annonce déjà quelques récoltes, la floraison et la fructification de d’autres produits. Un grand espoir qui risque d’être anéanti dans plusieurs zones par les inondations.




Le communiqué de la direction de l’agriculture détaille ainsi la situation de ces inondations qui touchent directement l’agriculture.
Dans la région de Saint-Louis, au niveau du département de Podor, sur des emblavures de 571 hectares, 426 ha sont inondés (74,61 %). Par ailleurs, la digue de Mboyo a cédé. La même situation prévaut dans le département de Dagana où au niveau du Gorom amont, des brèches ont été notées suite aux dernières pluies mais les la SAED est en train d’y remédier.
Dans la région de Matam, sur une superficie de 266.65 ha mis en valeur, 143.8 ha sont inondés. La population concernée est estimée à 292 producteurs.

Des inondations de champs de mil, de Niébé et d’arachide ont été notées dans la région de Tambacounda, aux alentours de la commune de Bakel, du village de Darou Salam de Tuabou sur une superficie de 12 hectares. Le même phénomène est enregistré dans les périmètres irrigués villageois de Yaféra sur au moins 80 % (25,59 ha de riz touchés dans la communauté rurale de Moudéry) sur les 44,63 hectares emblavés.

Des engorgements et inondations des champs de mil, de sorgho, de maïs, de pastèque, de niébé et d’arachide et des dégâts matériels sont notés dans plusieurs villages du département de Birkelane dans la région de Kaffrine (Touba M’bella, N’diognick, Keur M’bouki, Birkelane Commune, Keur Ismaila etc.).

Pour les récoltes, il s’agit « du démarrage de la récolte du mil souna dans les régions de Diourbel (quelques localités) et de Sédhiou ; et de celle du riz dans la région de Sédhiou, ce qui porte à huit (8) le nombre total de spéculations dont les récoltes ont déjà débuté. Ces récoltes ont concerné dans un premier temps le bissap (feuille pour préparation de purée), la pastèque, le maïs (à partir de la semaine du 10 au 16 septembre pour la région de Dakar) et le niébé. Depuis trois (3) semaines (semaine du 27 août au 02 septembre), la région de Kolda avait mis sur le marché les premières récoltes en vert de l’arachide qui a entamé la phase de maturation dans le département de Kaffrine et la phase de maturité-récolte dans la région de Sédhiou. La récolte du gombo a débuté la semaine précédente dans la région de Dakar ».

« Pratiquement, la plupart des spéculations ont atteint le stade de la floraison et de la fructification tandis que d’autres (Arachide, mil, maïs, riz, niébé et coton) ont atteint le stade plus avancé de la maturité physiologique », conclut le communiqué.

http://www.pressafrik.com/Perspective-agricole-au-Senegal-les-inondations-menacent-les-rendements_a89907.html

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné

Un rapport d'étude sur les conséquences possibles du réchauffement climatique, commandé à l'organisation humanitaire DARA par 20 gouvernements en voie de développement, affirme que d'ici 2030 plus de 100 millions de personnes en mourront prématurément et que la croissance économique mondiale sera réduite de 3,2 % .

Les conséquences de l'augmentation des températures sur la planète, comme la fonte des glaces aux pôles, les conditions météorologiques extrêmes, la sécheresse et l'augmentation du niveau des mers vont menacer gravement les moyens de subsistance des populations mondiales.

Les chiffres de cette étude sont effrayants: Plus de cinq millions de décès prématurés surviendront chaque année dans le monde.

Si les tendances actuelles de nos consommations de combustibles fossiles continuent, l'augmentation du c02 et des températures dans l’atmosphère terrestre entraineront une augmentation inéluctable de la pollution de l'air, de la faim et des maladies liées aux changements climatiques, mais pire encore ce chiffre s’élèvera probablement à plus de six millions de mort par an à l'horizon de 2030.


Selon ce même rapport, qui a calculé les statistique de l'impact du changement climatique sur 184 pays entre 2010 et 2030. Plus de 90 % de ces décès surviendront dans les pays en voie de développement.

Si rien n'est fait pour réduire urgemment l'augmentation des gaz à effet de serre, les effets du changement climatique réduiront la production de 1,6 % du PIB mondial, soit environ 1 200 milliards de dollars par an, ces pertes pourraient doubler pour atteindre 3,2 % du PIB mondial d'ici à 2030 .

Cette étude estime que le coût du réaménagement des économies mondiales vers une option bas-carbone sera d'environ 0,5 % du PIB mondial pour cette décennie.

L'économiste britannique Nicholas Stern a déclaré à Reuters que l'investissement équivalent de 2 pour cent du PIB mondial était nécessaire pour limiter, prévenir et s'adapter au changement climatique.

Son rapport de 2006 sur l'économie du changement climatique révélait qu'une hausse de la température mondiale moyenne de 2-3 degrés Celsius au cours des 50 prochaines années pourrait réduire la consommation globale par tête de près de 20 pour cent.

Les températures ont déjà augmenté d'environ 0,8 degré Celsius au-dessus de l'époque pré-industrielle. Près de 200 pays ont convenu en 2010 de limiter la hausse moyenne de la température mondiale en dessous de 2C pour éviter les effets dangereux du changement climatique. Mais tous les climatologues nous ont déjà ont averti que la possibilité de limiter la hausse au-dessous de 2C devient de plus en plus illusoire. En effet les émissions mondiales de gaz à effet de serre augmenteront, en particulier en raison de l'augmentation de la combustion des énergies fossiles des nations les plus pauvres.

Ces pays en voie de développement sont malheureusement aussi les plus vulnérables aux changements climatiques attendues. Ils vont devoir faire face à un risque accru de sécheresse, de pénuries d'eau, de pénuries agricoles, qui entraineront plus de pauvretés et de maladies sur leurs territoires. En moyenne, ils devront subir une perte de 11 % de leurs PIB à l'horizon de 2030 .

Par exemple au Bangladesh "Un degré Celsius d'augmentation de la température globale est associée à 10 % de pertes de productivité de notre agriculture. Cela signifie la perte d' environ 4 millions de tonnes métriques de céréales alimentaires, pour un montant total de 2,5 milliards de dollars. Cela représente environ 2 % de notre PIB," a déclaré le Premier Ministre.

Mais personne n'en sortira indemne. Les Etats-Unis et la Chine pourrait voir apparaitre 2.1 % de réduction de leurs PIB respectifs d'ici à 2030, tandis que l'Inde pourrait subir une perte de plus de 5 %

nature alerte!

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
petit rappel


Cela fait dix ans que le Joola a fait naufrage au large de la frontière entre le Senegal et la Gambie. Le bilan de 1863 morts selon les autorités sénégalaises avoisinerait plutôt les 2000 morts, les contrôles à l'entrée du bateau ayant été extrêmement poreux. Seulement 64 survivants, 350 corps repêchés et zéro coupable : le drame est toujours vivace dans la mémoire des Sénégalais.
Le deuil des familles continue, les procédures aussi

http://www.tv5.org/cms/chaine-francophone/info/Les-dossiers-de-la-redaction/Le-Joola/p-22964-Il-y-a-dix-ans-le-naufrage-du-Joola.htm

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné



Pollution en Côte d'Ivoire : deux ONG réclament justice

Par Thomas Vampouille


Les émanations de gaz mortels provoquées par le déversement des déchets ont intoxiqué en août 2006 des dizaines de milliers d'habitants d'Abidjan.
Les émanations de gaz mortels provoquées par le déversement des déchets ont intoxiqué en août 2006 des dizaines de milliers d'habitants d'Abidjan. Crédits photo : STR/AP

Au terme d'une enquête, Amnesty International et Greenpeace réclament que soient jugés les responsables du déversement sauvage d'une cargaison de déchets toxiques à Abidjan, qui avait provoqué 17 morts et des milliers d'intoxications en 2006.

Dans la nuit du 19 au 20 août 2006, le cargo Probo Koala dispersait plus de 500.000 litres de résidus toxiques à Abidjan, la plus grande ville de Côte d'Ivoire. Selon les autorités ivoiriennes, les émanations de gaz mortels provoquées par ce déchargement sauvage ont causé la mort de 17 personnes et près de 100.000 intoxications. Six ans plus tard, justice n'a toujours pas été rendue, affirment Amnesty International et Greenpeace.

Dans un rapport de 250 pages, intitulé «Une vérité toxique», les deux ONG présentent les conclusions de leur enquête sur «la succession tragique des défaillances à l'origine d'un désastre sanitaire, politique et environnemental» en Côte d'Ivoire. Il en ressort que les victimes n'ont pas été entièrement indemnisées et que les responsables n'ont pas été punis.

En ligne de mire principale, la multinationale de courtage pétrolier et de transport maritime Trafigura, affréteur du Probo Koala. Pour les deux ONG, la société a pris «un grand nombre de décisions cruciales à l'origine du désastre». Cet été-là, les déchets, générés par le lavage à la soude caustique de gros volumes de pétrole non raffiné, ont dans un premier temps été acheminés aux Pays-Bas. Mais Trafigura, estimant que le tarif demandé par la société de traitement néerlandaise était trop élevé, a décidé d'expédier la cargaison sensible à Abidjan. Or la capitale économique ivoirienne ne disposait pas des installations nécessaires pour en éliminer la dangerosité.
«Criminalité d'entreprise»

En 2010, un tribunal néerlandais déclare la compagnie coupable d'avoir exporté illégalement les déchets depuis les Pays-Bas, en violation de la législation européenne sur l'importation et l'exportation de déchets dangereux. Mais le parquet refuse de prendre en considération les événements qui se sont déroulés par la suite, à Abidjan, comme leur impact sur la santé humaine. Conséquences que nie Trafigura.

Pour que les sociétés exerçant à l'international ne puissent pas se soustraire à leur responsabilité en cas d'atteintes aux droits humains et à l'environnement, Amnesty et Greenpeace émettent une série de recommandations. Les ONG réclament d'abord une enquête pénale au Royaume-Uni, où est basée la filiale de Trafigura qui a géré l'affaire du Probo Koala. Le rapport demande en outre à la Côte d'Ivoire de veiller à ce que les victimes soient entièrement indemnisées. La justice ivoirienne a en effet confirmé qu'une partie des fonds (200 millions d'euros) destinés à 31.000 victimes avait été détournée. Les autorités ivoiriennes doivent également réévaluer le caractère légal de l'accord conclu avec Trafigura en 2007, offrant à la société une très large immunité judiciaire dans le pays.

En espérant que ces mesures soient prises, «les victimes attendent toujours que justice leur soit rendue, et rien ne garantit que ce type de criminalité d'entreprise ne se reproduira plus», conclut Salil Shetty, secrétaire général d'Amnesty International.

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
Une étrange mousse blanche est de nouveau apparue dans un petit village de pêcheurs tout près d’Aberdeen.

Selon les autorités, il n’y a pas lieu de s’alarmer. Il s’agirait apparemment de matière organique se trouvant dans la mer.



la suite pour les photos

naturealerte.blogspot.fr/2012/09/26092012angleterre-avec-les-tempetes.html

no comment mise a part ceci!







Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné


petite récapitulation de l'année 2011 !

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné



Des chercheurs de Harvard tentent actuellement de mettre au point une abeille mécanique qui serait capable de polliniser les arbres fruitiers, rapporte le Sunday Times.

Le professeur Gu-Yeon-Wei justifie le projet par la baisse de la population d'abeilles. "Nous essayons de construire un robot ailé qui peut réagir aux signaux de différents senseurs", indique-t-il.

L'objectif n'est pas que le "robot-abeille" remplace le travail des véritables insectes.

Les scientifiques de Harvard collaborent pour ce projet avec les universités de Sussex et de Sheffield. Celles-ci analysent le cerveau d'une abeille et le reproduisent artificiellement afin de l'implémenter dans les robots volants. Pour ce faire, un logiciel qui peut entre autres combiner la vision et l'odorat a été développé. "Le but est de développer un robot qui a les mêmes sens qu'une abeille", explique James Marshall, de l'Université de Sheffield.

Il estime que la complexité du cerveau des abeilles est "sous-estimée". Il n'est pas beaucoup moins compliqué que celui des vertébrés.

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1504/Insolite/article/detail/1512642/2012/10/07/Un-robot-abeille-pour-polliniser-les-arbres-fruitiers.dhtml

sa doit-être pour sa que le miel est bleu! sick test chimique s'impose!ils remplacent la vie par la machine..





Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 12 sur 15]

Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14, 15  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum