Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8 ... 15  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 2 sur 15]

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
Tempête meurtière en Alabama ce matin : gros dégâts

23 janvier 2012 | Auteur: Jo ^^

Une tempête, qui se serait transformée en tornade, a traversé l’Alabama la nuit dernière et ce matin en faisant de gros dégâts à Birmingham dans le Jefferson County.


On recense actuellement au moins deux décès.


Photos :







SOURCE 1


SOURCE 2


<BLOCKQUOTE>
Méchant dégâts!!! en plus en Janvier, on n’est pas la saison des tornades.


http://leveil2011.syl20jonathan.net/

</BLOCKQUOTE>

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
Des candidats larouchistes avertissent d’un danger de tremblement de terre

27 janvier 2012 –



26 janvier 2012 (Nouvelle Solidarité) – Des éléments récents indiquent qu’un tremblement de terre de magnitude 7,5 ou plus peut avoir lieu dans le Nord-Ouest des Etats-Unis ou au Mexique, comme l’a illustré une dépêche du LPAC du 25 janvier, intitulé : L’activité sismique en hausse autour de la ceinture du Pacifique – des scientifiques recensent des signes précurseurs d’un tremblement de terre majeur le long de la côte américaine et mexicaine du Pacifique.



En l’absence de toute réponse intelligente de la part des actuels candidats à l’élection présidentielle américaine, Dave Christie et Summer Shields, candidats larouchistes dans l’Etat de Washington et en Californie aux primaires démocrates en vue de l’élection législative de novembre prochain, ont publié un message d’alerte vidéo adressé aux institutions responsables et au peuple américain, indiquant les mesures à prendre dès maintenant pour faire face à cette éventualité, dont voici la transcription en français :



« Chers citoyens, en particulier ceux qui parmi vous habitent dans ma région le long de la côte Pacifique en Amérique du Nord, vous êtes susceptibles de subir un tremblement de terre majeur. Comme beaucoup d’entre vous l’ont vu, étant donné les magnifiques aurores boréales qui ont eu lieu au nord de notre continent, le Soleil est dans une période d’activité intense. Nous avons observé les plus grandes éruptions solaires et éjections de masse coronaire depuis 2005.



« Au cours de la dernière semaine, il y a eu trois éjections de masse coronaire massives en provenance de notre Soleil, dont deux ont frappé la Terre. Au cours de la même période il y a eu, curieusement, un accroissement de l’activité sismique sur notre planète. Nous avons eu quatre tremblements de terre le long de la ceinture de feu entourant l’océan Pacifique, de magnitude 6 ou plus sur l’échelle Richter. Plusieurs avertissements ont été lancés, concernant la possibilité d’un tremblement de terre majeur plus bas, le long de la côte du continent Nord-américain, pouvant avoir lieu d’un jour à l’autre. Ces avertissements ont été lancés par des experts dans le domaine, travaillant à des endroits différents, et ces avertissements devraient par conséquent être pris au sérieux.


http://www.wikistrike.com/article-des-candidats-larouchistes-avertissent-d-un-danger-de-tremblement-de-terre-27-janvier-2012-14-04-26--98026273.html

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
La science du climat crie... dans le désert



Le RAC-F lance la Web Bibliothèque Climat.
http://www.rac-f.org/-Web-Bibliotheque-Climat-.html


Dans l’ombre des crises financières mondiales, il en est une qui continue de s’intensifier dans l’indifférence : le changement climatique, qui reste la première cause d’angoisse des européens selon l’Eurobaromètre en 2011.

Et pourtant, les scientifiques du monde entier s’évertuent à alerter les décideurs et les médias, en multipliant les publications et précisant inlassablement les contours de cette réalité :

Le climat change, plus rapidement, plus amplement que prévu et les conséquences seront désastreuses.

Si nous continuons sur la lancée actuelle, les émissions de gaz à effet de serre atteindront 685 parties par million d’ici 2050 et le climat se réchauffera de 3° à 6°C (OCDE, novembre 2011) [1].

Cette réalité démontrée, validée et vérifiée dans des centaines d’études scientifiques doit être portée à la compréhension du plus grand nombre et relayée dans les médias notamment.

Pour favoriser cet accès aux avancées de la science, le Réseau Action Climat a constitué la Web Bibliothèque Climat, composée de dizaines de rapports, études et articles de référence sur les sujets liés aux changements climatiques.

On y retrouve les dernières publications sur la hausse du niveau des mers, l’impact sur la santé, les écosystèmes ou sur l’économie, les scénarios d’émissions de gaz à effet de serre, etc.

Souvent issues de publications anglophones, ces fiches se composent d’une présentation de l’étude en français et d’un lien pour la consulter.

Cette Web Bibliothèque Climat a pour vocation de mettre à disposition de chercheurs, professeurs, étudiants, journalistes, scientifiques et "simples" curieux les évolutions de la science depuis le 4ème rapport du GIEC [2], alors que plus de 800 scientifiques [3] préparent activement le 5ème rapport prévu pour 2013-2014.

http://www.ipcc.ch/

http://cdurable.info/Web-bibliotheque-Climat-Science-Rapport-GIEC-RAC-F.html

http://www.i-services.com/membres/newsbox/151229-97380-1643/index.php


Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné


Le « Système international de surveillance géodynamique » a rapporté le 15 Novembre 2011 une puissante émission d’énergie dans le noyau de la Terre.
Une intense anomalie de gravité a été enregistrée simultanément à partir du réseau de surveillance Atropatène et dans les diverses stations de géophysique à travers le monde : A Istanbul (Turquie), à Kiev (Ukraine),à Bakou (Azerbaïdjan),à Islamabad (Pakistan) et à Yogyakarta (Indonésie).
Selon le professeur Elchin Khalilov, les données enregistrées à partir du réseau Atropatène indiquent une puissante énergie émanant du noyau de la Terre, cette énergie pourrait, selon les scientifiques, intensifier les processus géodynamiques sur notre planète avec pour conséquences une augmentation des séismes, des éruptions volcaniques et des tsunamis.Ces anomalies gravitationnelles se produisent en moyenne 3-7 jours avant de forts séismes. Ces anomalies sont générées par des vagues de stress, elles préviennent de l’imminence de grands tremblements de terre, au moment où les contraintes entre elles atteignent des valeurs critiques.
Ces ondes se propagent très lentement, leur vitesse allant d’une moyenne de 30 km / h sur les continents jusqu’à 120 km / h dans couche océanque.
Les vagues de stress sont de basse fréquence et leur durée varie de quelques heures à deux jours en moyenne, ce qui rend impossible pour les stations sismiques de les détecter.
Bien sûr, les stations Atropathena enregistrent le passage de ces vagues, mais hélas trop tard pour prévenir, ces enregistrements ont une précision assez élevée, et calculent l’emplacement de la zone de l’épicentre du tremblement de terre attendu.
L’énorme libération d’énergie du coeur de la terre à la fin de l’année dernière était une sorte de signal de départ indiquant la transition de l’énergie interne de la terre vers une nouvelle phase active.
http://fr.sott.net/
http://seismonet.org/index.html
REALINFOS

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
Les concombres de mer au secours des coraux

©LUCY TRIPPETT / Pew Environment Group / AFP



Selon des chercheurs de l’université de Sydney, les fèces des concombres de mer tropicaux pourraient sauver les récifs coralliens des conséquences du changement climatique. En effet, les concombres de mer (ou holothuries) seraient capable de réduire l’effet de l’acidification des océans sur la grande barrière de corail. « Quand ils ingèrent le sable, le processus naturel de digestion du concombre de mer augmente le pH de l’eau du récif lors de la défécation », précise Maria Byrne, biologiste marin. De plus, les fèces de concombre de mer libèrent du carbonate de calcium et de l’ammonium, nutriment essentiels pour la croissance du corail. Cependant, l’attrait du marché asiatique pour la consommation d’holothuries augmente la pression de pêche autour de la grande barrière de corail. « Nous avons besoin de comprendre rapidement l’impact du retrait des concombres de mer et d’autres invertébrés sur la santé du corail face à un futur incertain », ajoute Maria Byrne dans The Sydney Morning Herald

http://www.goodplanet.info/Contenu/Depeche/Les-concombres-de-mer-au-secours-des-coraux/(theme)/303#.TynLOwe16-Q.facebook

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
Quelques centaines de personnes ont entamé mercredi dans le nord du Pérou une Marche pour l'eau, qui doit culminer dans huit jours à Lima, convergeant avec des marches d'autres régions où l'industrie minière est un danger perçu pour l'eau, ont annoncé les organisateurs.

La principale Marche pour l'eau est partie d'un lac à 4.000 mètres d'altitude près de Cajamarca (nord), où un projet minier génère une opposition locale depuis des mois, a indiqué à la presse à Lima un comité organisateur rassemblant écologistes, syndicalistes, paysans.
La marche entend rallier Lima, à 800 kilomètres, en huit jours pour arriver dans la capitale le 9 février. Autrement dit les marcheurs effectueront des tronçons chaque jour à pied, et le reste en véhicules, a précisé Manuel Castillo, coordinateur du projet.

Quelque 2.000 marcheurs sont attendus à Lima, a-t-il précisé.

Nous marcherons pacifiquement pour défendre notre eau, parce qu'ils veulent mutiler nos vies, a suggéré Lourdes Huanca, dirigeante paysanne de Cajamarca, lors de la présentation de la marche à la presse.

Le point focal de la mobilisation est le projet Conga, une mine d'or et de cuivre, plus gros investissement minier du Pérou avec 4,8 milliards de dollars, du groupe américain Newmont.
Les opposants redoutent l'impact de Conga sur les ressources hydriques, mais Newmont rappelle que si quatre lacs-réservoirs d'altitude seront sacrifiés, ils seront remplacés par des lacs artificiels de capacité supérieure.

Le gouvernement soutient le projet, mais il l'a suspendu le temps d'une expertise internationale sur son impact.

Le ministre des Mines Jorge Merino a critiqué l'approche de la Marche pour l'eau, affirmant que le problème à Cajamarca n'est pas le manque d'eau, mais la déperdition de 80% de l'eau des montagnes et de pluie. Ce qui manque, c'est la retenir avec des infrastructures.

L'Autorité nationale de l'Eau (ANA) a annoncé mercredi avoir identifié 11 projets de barrages sur le versant Pacifique des Andes.


Source ©AFP via nature alerte!


en priant qu'ils ne ce fasse pas tirer dessus, dans ce coin là si tu défend la vie tu mange une balle dans la tête..belle gang de malade détruire la vie pour de l'or.

Voir le profil de l'utilisateur

Glassmaxx 


Récurrent
Récurrent
petite fleure,

Je vais suivre ton thread avec intérêt. Alors ? T'es tu renseigner au sujet du projet HAARP ?

Voir le profil de l'utilisateur http://glassmaxx.e-monsite.com/

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
oui j'ai vue épouvantable ce qu'ils font mais faudrai ouvrir un topo qui parlerai uniquement de sa.. sa serai bien aussi d'en parler,j'ai quelques sources, mais je suis pas la plus doué sur le sujet..

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
rappelons la crise qui sévit en ce momment au mexique

C'est la plus grave sécheresse que n'ait jamais eu à affronter le Mexique a assuré un haut fonctionnaire du pays, elle est actuellement couplée à une vague de froid sans précédent. Plus de 2 millions de personnes sont sans accès à l'eau potable et presque la moitié des terres du pays sont maintenant dévastées.

La semaine dernière le gouvernement mexicain a débloqué une aide d'urgence de 2,63 milliards de dollars. Une distribution d'urgence d'eau potable et de nourriture est en cours dans les zones les plus touchées et en particulier dans le Tarahumara au nord du pays.

19 communautés rurales dans 31 États du Mexique, ont même créé des emplois temporaires et tentent actuellement d’endiguer la grave crise sociale que cette sécheresse a engendré. Aucune amélioration n'est attendue avant au moins cinq mois ont prévenu les autorités et beaucoup s’inquiètent d'une possible aggravation de la situation.



source nature alerte!

la liste s'allonge mes amis je vous rappel que nous sommes devant la multitude..tjs vous avez sauvé 45 millions au fisc aidez les..catholique vous vouliez battir un église a 200 millions , mormons aussi vous avez du poignons -->bah distribuer maintenant! cessez de creusez multinational pour des mines d'or ou du pétrole et faites puit d'eau!vous dites mais ne faites pas!a votre tour de sortir vos pésos...l'urgence de la situation ->distribution!

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné


Des chutes de neige exceptionnelles dans le nord du Japon ont provoqué des avalanches et des accidents qui ont fait au moins 56 morts. Quelque 43 personnes sont décédées en tentant de dégager des toits ou des routes et 7 autres sont mortes écrasées par la chute brutale de neige amassée sur des bâtiments, a annoncé de son côté l’Agence de gestion des désastres.
Quatre personnes sont aussi mortes dans des avalanches, dont trois dans une station thermale en plein air de la préfecture d’Akita (nord de la grande île de Honshu). Deux autres victimes ont perdu la vie en raison des conditions climatiques, a ajouté l’agence sans plus de précision.
Une couche de neige de plusieurs mètres de haut recouvrait des préfectures du littoral de la Mer du Japon, sur la grande île de Honshu, ainsi que l’île septentrionale de Hokkaido, a expliqué l’Agence japonaise de météorologie.
Dans la préfecture d’Aomori (nord de Honshu), le manteau neigeux atteignait 4,3 mètres de haut dans la ville de Sukayu.

La capitale Tokyo a été touchée de façon modérée. Selon les médias, la neige tombée en abondance sur Tokyo a tout de même entrainé de nombreuses difficultés de circulation pour une capitale au climat sub-tropical.
Source : NHK
Vidéo sur Nature alerte

http://naturealerte.blogspot.com/2012/02/02022012japon-fortes-chutes-de-neige-au.html

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné

<H2>Antarctique: une fracture de 30km sur le glacier Pine Island inquiète la NASA





</H2>







La fracture est constamment maintenue sous contrôle grâce aux images fournies par les satellites de la Nasa





900km² de glace sont sur le point de se rompre suite à une fracture du glacier Pine Island





[url=http://www.astronavepegasus.it/Joomla/index.php?option=com_content & view = article & id=2163:antardite-la-frattura-delliceberg-preoccupa-la-nasa & catid = 93:news & Itemid = 85]
[/url]http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/article-antarctique-une-fracture-de-30km-sur-le-glacier-pine-island-inquiete-la-nasa-98624754.html






Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
Dimanche 5 février 2012 7 05 /02 /Fév /2012 11:12


Une immense coupole d'eau douce à l'origine du ralentissement et instabilité des courants océaniques !





Des scientifiques britanniques découvrent une immense coupole d’eau douce dans l’ouest de l’océan Arctique


Le changement des climats dans le monde tire une partie de son fondement dans les phénomènes qui se produisent au cœur des océans.

Il y a donc une observation satellitaire permanente afin que le monde soit informé des modifications qui s’y produisent.

Cette observation a permis de faire une importante découverte dans l’océan Arctique par des scientifiques britanniques de l’University College de Londres et du National Oceanography Center.

Ces derniers ont identifié une gigantesque étendue d’eau froide à l’ouest de l’océan Arctique.

A la suite de cette découverte, les scientifiques ont en outre constaté que le volume total de cette eau douce était en augmentation de 8000 kilomètres cubes, soit 10% environ de toute l’eau douce de cet océan.

Ils affirment de plus que cette formation ne serait pas sans conséquence sur le climat en Europe. Les chercheurs britanniques ont mené des investigations afin de connaître l’origine de cette coupole d’eau douce.

La fonte des glaces due au réchauffement climatique et les cours d’eau qui se jettent dans l’océan Arctique sont les 2 causes avancées quant à la formation de cette coupole.







En ce qui concerne son augmentation, on soutient qu’elle serait le fait de vents arctiques qui propulseraient le Gyre de Beaufort, un courant océanique dont le rythme actuel aurait atteint un stade très inquiétant.

Selon les chercheurs, le réchauffement climatique a fortement influencé ce courant et il faut craindre une montée du niveau de la mer. Par ailleurs,cette coupole d’eau serait susceptible d’influencer le changement du climat en Europe au point de lui donner l’aspect de pays tels que le Canada.

Le climat des pays européens, par rapport à celui d’autres pays localisés sur les mêmes latitudes, est plus doux. Mais il pourrait toutefois devenir très rude du fait d’un possible refroidissement de l’Europe.

En effet, les scientifiques craignent un changement de la direction des vents, comme ce fut le cas dans les années 80 et 90. A l’époque, ce phénomène n’avait cependant pas eu d’influence directe sur le climat.

Mais si cela se produit aujourd’hui, la coupole d’eau douce se trouvant actuellement à l’ouest de l’Arctique pourrait bien se répandre dans tout l’océan et pourrait même atteindre l’océan Atlantique.

Cela engendrerait alors le ralentissement d’un courant océanique plus chaud provenant du Gulf Stream et qui assure à l’Europe la conservation du climat actuel.

Un article de ecologie.tv


http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/article-une-immense-coupole-d-eau-douce-a-l-origine-du-ralentissement-et-possible-arret-du-gulf-steam-98626716-comments.html#comment96217008



a voir aussi

http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/article-l-arret-du-gulf-steam-en-cause-dans-la-vague-de-froid-98619017-comments.html#comment96215961

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
Les scientifiques mystifiés par le plus grand échouage de dauphins dans le nord des États-Unis en 20 ans

[b][/b]






<H3>Le Fonds international pour la protection des animaux a rapporté lundi que près de 130 dauphins se sont échoués à Cape Cod au cours des 3 dernières semaines, avec 92 qui sont morts, ce qui est devenu «le plus grand échouage» dans au moins deux décennies dans le Nord-Est.



Ce dimanche, 4 dauphins ont été bloqués à la péninsule de Cape Cod en forme de crochet et rapidement ont eu de l’aide pour être remis à la mer.


La péninsule du Massachusetts voit de nombreux échouages ​​de dauphins chaque année, mais les 129 depuis le 12 janvier est généralement à ce que les sauveteurs voient sur une année entière, fondée sur les dossiers qui remontent à 1999, Katie Moore gestionnaire de IFAW sur le sauvetage des mammifères marins a dit au msnbc.com. « Cet événement a débuté le 12 et se poursuit », a t-elle ajouté lors d’une conférence de presse ce lundi, notant que les sauveteurs de l’IFAW et d’autres réseaux d’échouage ont été déployés pour anticiper sur d’autres échouages de dauphins cet après-midi.


La plupart des dauphins semblaient être en bonne santé, en ajoutant au mystère sur la raison pour laquelle un si grand nombre sont venus à terre.


Des facteurs tels que la météo et les marées sont à l’étude.


Source: vidéo http://usnews.msnbc.msn.com/_news/2012/02/06/10331137-cape-cod-dolphin-beachings-rise-to-129-more-expected


Ufo et nature

</H3>

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
UN MYSTERIEUX TROU DANS LA COUCHE D'OZONE


Postée le 07/02/2012 à 18h45



Une équipe de chercheurs canadiens se rendra bientôt en Arctique pour étudier un phénomène atmosphérique qui peut créer d'énormes trous dans la couche d'ozone.

L'année dernière, les scientifiques ont observé la formation d'un trou d'une superficie deux fois plus grande que celle de l'Ontario.

Camille Viatte, chercheure post-doctorale en physique de l'atmosphère à l'Université de Toronto, explique ce phénomène et donne des détails sur l'expédition de cette année ; cliquer ICI

pour entendre l'interwiev


un article de radio-Canada


http://www.radio-canada.ca/audio-video/pop.shtml#urlMedia=http://www.radio-canada.ca/Medianet/2012/CBAF/Libreechange201202021617.asx

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
33 investissements européens nocifs à l'environnement

Un camion livre des déchets à un incinérateurs aux USA © AFP PHOTO/Mladen ANTONOV






L’ONG Banlwatch associé aux Amis de la Terre a publié une carte de 33 projets financés par l’Union européenne dans sept pays d’Europe de l’Est dont l’utilité est discutable et l’impact environnemental négatif. Ce document pointe l’incohérence de ces projets financés au total à hauteur de 16 milliards d'euros par l'Europe en République Tchèque, en Estonie, en Hongrie, en Macédoine, en Pologne et en Slovaquie. « Certains de ces projets sont catégorisés comme vagues au niveau de l’efficacité, comme la construction de 32 kilomètres d’autoroutes, en Macédoine, entre Demir Kapija et Smokvica. Cette construction se fait au travers d’une forêt jusqu’alors inviolée qui fait partie de la réserve des gorges de Demir Kapija. Ce site est classé Natura 2000 constitue l’une des plus riches réserves ornithologiques d’Europe et y établir une route fragmenterait l’habitat des oiseaux », rapporte l’IPS le 6 février. « Cette carte existe pour permettre aux projets européens de s’améliorer », justifie Xavier Sol de Bankwatch Network.

rien de trop beau pour ces salauds!

http://www.goodplanet.info/Contenu/Depeche/33-investissements-europeens-nocifs-a-l-environnement/%28theme%29/1405#.TzKzG6mfmNc.facebook

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
Pas de stabilisation du climat sans géo-ingénierie

Les climatologues français ont rendu publics, ce matin, les premiers résultats de deux exercices de simulation climatique, réalisés pour le Giec. Pessimistes, ces modélisations montrent notamment que sans extraction du CO2 de l’atmosphère, il n’est pas question de stabiliser les températures.

La fine fleur de la climatologie française présentait, ce matin, les premiers résultats des deux dernières simulations hexagonales (l’une menée par une équipe conduite par Météo France, l’autre par l’institut Pierre-Simon Laplace, IPSL) pour le prochain rapport d’évaluation du Giec (1).

Fruit de décennies de recherche et de modélisation, ces simulations sont essentielles. «La seule façon que nous ayons de regarder vers le futur c’est de s’appuyer sur des modèles, car il n’y a pas d’analogie dans le passé de ce vers quoi nous allons», explique Jean Jouzel, du Laboratoire des sciences du climat et de l’environnement (CEA-CNRS-UVSQ).

Certes, ce n’est pas la première fois que les scientifiques ont recours à ces fantastiques logiciels. Mais d’année en année, ceux-ci se perfectionnent. «D’une façon générale, précise Jean-Louis Dufresne, ils prennent en compte l’atmosphère, les océans, les glaces de mer, les surfaces continentales, les lois physiques et chimiques.»

Ils permettent aussi de répondre à des questionnements (la variabilité de l’activité solaire est-elle responsable des changements climatiques), de réaliser des expériences (80 sont en cours).

Ils sont aussi l’indispensable outil pour mieux appréhender le futur. Les puissances de calcul bondissant, la résolution spatiale des changements climatiques s’affine d’un facteur 2.

la suite
http://naturealerte.blogspot.com/2012/02/09022012geo-ingenierie-et-vlan-passe.html

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
Pas moins de 55 flamants roses ont été ramassés morts mercredi dans les zones humides autour de Gruissan.

Le vent et le froid qui sévissent sur les bords de la Méditerranée dans l'Aude déciment les flamants roses, qui succombent à l'épuisement ou meurent les pattes prises dans la glace, ont indiqué différents acteurs venus à leur secours mercredi.

"On a un vent à 90 km/h, il fait moins sept degrés"

Pas moins de 55 flamants roses ont été ramassés morts mercredi dans les zones humides autour de Gruissan, localité proche de Narbonne et de la Méditerranée, indique le major Gérard Azibert, à la tête des pompiers locaux. Encore les pompiers, les employés municipaux et les membres des organisations de chasse qui ont fait le tour des étangs et des salins n'ont-ils ramassé que les échassiers qui étaient accessibles, a-t-il dit.

"Il faut peut-être multiplier par trois (le chiffre de 55) pour être proche de la réalité" des flamants tués par le froid, dit-il. "On a un vent à 90 km/h, il fait moins sept degrés - ce qui est très rare ici -, mais le froid ressenti doit être à moins 17, les étangs et les plans d'eau de la commune sont gelés", a expliqué Roger Lopez, adjoint au maire.

Les flamants se laissent prendre les pattes dans la glace, les brisent en essayant de se libérer, ou meurent sans cela de froid et de fatigue, dit-il. Leur venir en aide est malaisé parce que les échassiers, quand ils ont encore assez d'énergie, ne se laissent pas approcher. Les pompiers de Gruissan en ont quand même récupéré neuf vivants, dont huit ont survécu et se rétablissaient dans un enclos spécialement construit pour eux dans la caserne, dans un coin du hangar aux camions.

Un peu pris de court par le régime alimentaire des flamants roses qui se nourrissent de microcrustacés pas faciles à trouver, les pompiers ont fini par se procurer des granules spécialement conçus pour les échassiers. Autre difficulté à surmonter : rétablir la circulation sanguine dans les pattes des plus faibles, faute de quoi ils seraient morts. A l'aide de tissus, les pompiers leur ont fabriqué des culottes laissant passer les pattes et permettant de les suspendre pour les maintenir en position verticale malgré leur faiblesse, a raconté le major Azibert.

la suite
http://naturealerte.blogspot.com/2012/02/10022012france-dans-laude-le-vent-et-le.html

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné




Plaidoyer pour la sûreté et la pérennité de la filière nucléaire nationale. Réquisitoire contre François Hollande et ses alliés écologistes. Nicolas Sarkozy a fait feu de tout bois hier à la centrale de Fessenheim qu’il ne veut pas fermer.

Honorer. Rassurer. Défendre. Attaquer. Le président de la République ne s’est pas déplacé pour rien, hier matin, à la centrale nucléaire de Fessenheim, où le candidat Sarkozy s’est encore un peu plus placé dans la course à l’Élysée.

Il a d’abord rendu un hommage appuyé aux salariés du site qui « garantissent », selon lui, « au pays une électricité sûre et bon marché ». Il les a ensuite rassurés en martelant qu’il ne fermera pas la centrale alsacienne dès lors que sa sûreté n’est pas remise en cause par l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN).

L’annonce a été accueillie par les applaudissements des quelque 1 200 personnes invitées à assister à son discours sous un chapiteau, à l’ombre du réacteur n°1.

« Aucune énergie de substitution ne permet aujourd’hui et ne permettra dans les prochaines années de produire de l’électricité à un meilleur coût »

« S’il y avait eu le moindre doute sur la sécurité, je n’aurais pas hésité à demander à EDF de la fermer », a répété Nicolas Sarkozy qui a aussi rassuré les élus locaux qui attendaient une parole forte et un positionnement clair de sa part sur ce dossier. C’est chose faite, la campagne de la présidentielle et des législatives peut se poursuivre en Alsace.

Le président de la République a ensuite défendu la filière nucléaire à coup d’arguments économiques, environnementaux et de sûreté. Il a ainsi mis en avant l’indépendance énergétique de la France dont le parc nucléaire permet de produire une électricité « deux fois moins chère qu’en Allemagne » en émettant dix fois moins de CO2.

La filière nucléaire représente 240 000 emplois directs et indirects, a-t-il encore indiqué en insistant sur les marchés chinois et indiens qu’il reste à conquérir. « Comment convaincre d’autres pays d’avoir recours à l’énergie nucléaire si nous-mêmes nous commençons à nous en désengager ? »

« Aucune énergie de substitution ne permet aujourd’hui et ne permettra dans les prochaines années de produire de l’électricité à un meilleur coût », a affirmé le chef de l’État qui ne s’est pas étendu sur les énergies renouvelables, si ce n’est pour relever leur « surcoût ».

Pour compenser l’arrêt des deux réacteurs alsaciens, il faudrait « débourser 400 millions d’euros pour acheter de l’électricité sur le marché européen », avance-t-il en estimant à 2 500 le nombre d’éoliennes nécessaires pour remplacer la production de la centrale.

Attaquer enfin. Le parti socialiste, son candidat François Hollande et leurs alliés écologistes. C’est sur ce terrain que le président de la République s’est montré le plus virulent. (...)

« Quels que soient vos engagements et le sentiment qui est le vôtre, ne se moque-t-on pas de vous. C’est votre gagne-pain, votre salaire. S’en rendent-ils compte ? », a fini par lancer au public le chef de l’État. « Pourquoi veulent-ils vous sacrifier, sur l’autel de qui et de quoi ? Il y a tant de choses qui vont mal, pourquoi détruire ce qui va bien ? La politique nucléaire fait partie de la France, on ne doit pas y toucher. »

Les 1 200 invités sont acquis. Le reste du pays le sera-t-il pour autant ?

Auteur : DNA

Source : www.dna.fr via http://terresacree.org/

puis devant le globe trotteur nous sommes la voie du peuple! nous sommes protecteur de la terre!

A chacun à apprendre à devenir autonome. On peut le faire!

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné




Vidéo retraçant l'ensemble des séismes survenus durant l'année 2011 dans le monde.


Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
Il y a 3000 ans, en Afrique centrale, la déforestation était déjà importante


[color:c709=#666]187 lectures[color:c709=#f00]14 février 2012, 12 h 13

Mise en oeuvre d'un carottier à bord de L'Atalante
© Ifremer / Michel Gouillou
Une équipe de chercheurs de l'unité Géosciences marines(1) du Centre Ifremer Bretagne a rédigé un article paru le 9 février dans Science(2). L'étude géochimique d'une carotte de sédiments marins, prélevée à 900 mètres de profondeur au large du Congo, suggère que l'arrivée des premiers agriculteurs en Afrique centrale, il y a environ 3000 ans, a eu un impact environnemental important sur la forêt tropicale.

Une accélération soudaine de l'intensité de l'érosion chimique des sols a en effet été détectée pour cette période et reflète, d'après les scientifiques, une intensification des activités humaines, très probablement liée à l'introduction de l'agriculture.

Ces résultats remettent en question l'hypothèse de l'origine purement climatique de l'épisode de déforestation de la forêt tropicale d'Afrique centrale du premier millénaire avant J.-C.

Une partie de la forêt tropicale d'Afrique centrale disparue il y a 3000 ans


Au premier millénaire avant notre ère, la forêt tropicale d'Afrique centrale subit une perturbation majeure, marquée par la destruction d'une partie de son domaine forestier et son
remplacement par les savanes.

Cet épisode de déforestation est bien documenté dans de nombreux enregistrements sédimentaires de lacs, depuis la frange côtière Atlantique jusqu'à la région des Grands Lacs africains. Sa cause est généralement attribuée à une baisse progressive des précipitations en Afrique centrale, dans un contexte de changement climatique régional.

Il est également connu qu'à cette même époque, des populations issues des confins du Cameroun et du Nigeria actuels émigrèrent à travers l'Afrique subsaharienne, colonisant progressivement la forêt tropicale. Les vagues de migrations bantoues (du nom de la langue parlée par ces pionniers) furent à l'origine d'une profonde mutation du peuplement de l'Afrique, associée notamment à la diffusion de l'agriculture et de la technologie de la métallurgie du fer.

Financée par l'ANR (Agence nationale de la Recherche), l'étude menée par l'Ifremer, s'inscrit dans le cadre du projet ECO-MIST(3). Elle remet en cause l'origine purement climatique de cette déforestation.

L'empreinte environnementale de l'homme déjà très marquée


Les scientifiques se sont appuyés sur l'analyse d'une carotte de sédiments marins d'une dizaine de mètres, prélevée lors de la campagne océanographique ZaïAngo 1 menée en 1998 à bord du navire océanographique L'Atalante de l'Ifremer, à environ 900 mètres de profondeur au large de la République Populaire du Congo. À cet endroit, l'accumulation continue sur la pente continentale de sédiments argileux exportés par le fleuve Congo permet de reconstruire, à l'aide de traceurs géochimiques et isotopiques(4), les conditions environnementales ayant régné en Afrique centrale par le passé.

Les résultats de l'analyse de la carotte montrent clairement que l'intensité de l'érosion chimique dans le bassin du Congo a fluctué de pair avec les variations régionales des précipitations au cours des derniers 40 000 ans. Cependant, à partir d'une certaine période, il y a environ 3000 ans, alors que le régime des précipitations en Afrique est en nette diminution, les traceurs géochimiques indiquent une accélération soudaine de l'intensité de l'érosion chimique des sols, atteignant des niveaux inégalés sur les derniers 40 000 ans, et entièrement découplée du signal climatique naturel.

Sur la base de ces résultats, les scientifiques expliquent cette forte augmentation de l'érosion par l'intensification des activités humaines, liée probablement à l'introduction de l'agriculture par les paysans bantous. Cette étude suggère que l'empreinte de l'homme dans son environnement était déjà très marquée à cette époque.

Notes



  1. Laboratoire « Géochimie et Métallogénie » et laboratoire « Environnements Sédimentaires »
  2. Germain Bayon, Bernard Dennielou, Joël Etoubleau, Emmanuel Ponzevera, Samuel Toucanne, Sylvain Bermell, 2012. Intensifying weathering and land-use in Iron Age Central Africa. Mise en ligne de l'article le 9 février sur le portail Science Express
  3. Étude des processus d'érosion continentale à l'aide de nouveaux traceurs moléculaires et isotopiques
  4. Analyses effectuées à l'Ifremer par fluorescence X (XRF) et spectrométrie de masse à source plasma (MC-ICPMS)

http://www.notre-planete.info/actualites/actu_3252_disparition_foret_Afrique.php

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
Cameroun : plus de 200 éléphants massacrés depuis mi-janvier et le carnage continue


[color:dc4d=#666]180 lectures[color:dc4d=#f00]17 février 2012, 14 h 39

Les braconniers massacrent aussi des éléphanteaux dont les défenses sont naissantes
© Boubandjida Safari Lodge
Le bain de sang qui a débuté au milieu du mois de janvier se poursuit au nord-est du Cameroun et on dénombre désormais plus de 200 éléphants massacrés par les braconniers pour leur ivoire.

D'après le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW), c'est l'œuvre d'une bande de braconniers armés venus du Soudan qui tuent les éléphants vivant en liberté dans le Parc National de Boubandjida, à proximité de la frontière avec le Tchad.

Pas moins de 100 carcasses d'éléphants ont déjà été retrouvées dans le parc depuis janvier, mais les tirs actuels empêchant d'évaluer avec précision la situation, on s'attend à retrouver davantage d'éléphants morts dans les zones du parc qui n'ont pas encore pu être inspectées.

http://www.notre-planete.info/actualites/actu_3260_massacre_elephants_Cameroun.php

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
La diminution de la calotte glaciaire s’accélère en Arctique et en Antarctique





L’accélération continue de la fonte des glaces en Arctique et en Antarctique risque fort d’entraîner une augmentation dramatique du niveau de la mer

« Et si la banquise arctique disparaissait dès 2030 ? », titrions-nous en septembre dernier sur la basse d’un rapportdu NSIDC (National Snow and Ice Data Center) de l’Université du Colorado (États-Unis). Les scientifiques gardent un oeil attentif sur l’évolution de la situation climatique dans le Grand Nord et une nouvelle étude, financée par la NASA (National Aeronautics and Space Administration), réalisée à partir de relevés satellite mensuelset menée sur dix-huit ans, est venue confirmer la plausibilité de cette dramatique perspective.



D’après les conclusions des experts qui y ont pris part, la hausse du thermomètre mondial aurait en effet un impact plus important encore sur les deux Pôles que sur les glaciers des Alpes, de l’Himalayasous surveillance satellite renforcée depuis octobre – et de Patagonie, tous menacés de disparition à moyen ou long terme, avec bien entendu des répercussions terrifiantes pour plus d’un milliard et demi de personnes. L’érosion continue de la calotte glaciaire fait par ailleurs craindre aux spécialistes une montée des eaux plus rapide et plus importante que prévue dans les différents scénarios élaborés par le GIEC (Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat). De quoi donner des sueurs froides aux habitants des îles du Pacifique, qui seront les premiers à payer les conséquences de l’incapacité de la communauté internationale à s’entendre pour coopérer efficacement dans la lutte contre l’augmentation des températures.





De pire en pire chaque année



Les travaux des scientifiques ont notamment révélé qu’en 2006, le Groenland et l’Antarctique ont perdu conjointement… quatre cent soixante-quinze milliards de tonnes de glace en moyenne, c’est-à-dire assez pour une augmentation annuelle moyenne du niveau de la mer d’1,3 millimètre. Autre chiffre à même de tempérer les ardeurs des climato-sceptiques : tout au long de l’étude, les deux masses de glaces arctiques et antarctiques auraient accusé une diminution globale moyenne de 36,4 milliards de tonnes (NDLR : 21,9 au Groenland et 14,5 en Antarctique) de plus que l’année précédente (!)



la suite

http://www.zegreenweb.com/sinformer/la-diminution-de-la-calotte-glaciaire-saccelere-en-arctique-et-en-antarctique,22463

Quand Dieu fit l'univers il y eut sur la terre
Des milliers d'animaux inconnus aujourd'hui
Mais la plus jolie dans ce vert paradis
La plus jolie, la plus mignonne
C'était la licorne

Il y avait des crocodiles et des orang-outangs
Des affreux reptiles et de jolis moutons blancs
Des chats, des rats, des éléphants
Il ne manquait personne, pas même
La lionne et la jolie licorne.

Quand Dieu vit les pècheurs faire leurs premiers péchés
Il se mit en colère et appela Noé
Mon bon vieux Noé, je vais noyer la terre
Construis-moi un bateau pour aller sur l'eau

Mets-y des gros crocodiles et des orang-outangs
Des affreux reptiles et de jolis moutons blancs
Des chats, des rats, des éléphants
Il ne manqu'ra personne, pas même
La lionne et la jolie licorne.

Quand Noé eut fini de construire son bateau
Il y fit monter les animaux deux par deux
Alors la pluie commença à tomber;
Il s'écria "Seigneur, j'ai fait de mon mieux,

J'ai mis des gros crocodiles et des orang-outangs
Des affreux reptiles et de jolis moutons blancs,
Des chats, des rats, des éléphants
Il ne manque personne à part
La mignonne et la jolie licorne.

Elle riait la mignonne et pataugeait dans l'eau
S'amusait comme une folle sans voir que le bateau
Emporté par Noé l'avait oubliée
Et depuis ce temps il n'y a plus de licornes

mais il y a des gros crocodiles et des orang-outangs
des affreux reptiles et de jolis moutons blancs
Des chats, des rats, des éléphants
Il ne manque personne à part
La mignonne, la jolie licorne.

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
16/02/2012...USA, Réchauffement climatique: Hillary Clinton lance une initiative mondiale








La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a annoncé jeudi la création d'une initiative regroupant plusieurs pays et destinée à lutter contre les polluants à courte durée de vie, principalement méthane et suie, responsables de plus d'un tiers du réchauffement climatique.

Entourée de représentants du Canada, du Bangladesh, du Mexique, de la Suède et du Ghana, membres de l'initiative, Mme Clinton a invité d'autres pays à se joindre à la Coalition pour le climat et la qualité de l'air.

Cette coalition, premier effort international du genre, mènera une campagne mondiale (...) pour apporter des solutions contre les polluants à courte durée de vie, a déclaré Mme Clinton lors d'un discours au département d'Etat.

Plus d'un tiers du réchauffement climatique est causé par les polluants à courte durée de vie, a-t-elle affirmé. A titre de comparaison, les émissions de dioxyde de carbone (CO2), qui restent très longtemps dans l'atmosphère, représentent la moitié du réchauffement climatique.

Les polluants à courte durée de vie détruisent chaque année des millions de tonnes de récolte et ont des effets ravageurs sur la santé. Des millions de personnes meurent chaque année en respirant la suie qui vient de leur fourneau, les gaz d'échappement des voitures diesel et des camions qui passent sur leurs routes, a dit Mme Clinton.

la suite
http://naturealerte.blogspot.com/2012/02/16022012usa-rechauffement-climatique.html


c'est mieux que rien,reste le pétrole le gaz de schiste, le charbon et tout la panoplie des produits toxiques de Mosento.faut bien commencer par les moins rentables. a quand les développements durables? pour le développement pas de problème! c'est la durabilité qui craint. je sais pas si cela fait partie de leurs pourparler!

ici Charest est entreint de vendre nos forêts va falloir le sortir de nos cauchemards celui-là .lui il vend!

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
Le cyclone Giovanna a frappé durement Madagascar : 16 morts


15/02: Au moins seize personnes ont été tuées, et plus de 10.000 étaient sinistrées, après le passage du cyclone Giovanna qui a touché Madagascar, selon un nouveau bilan provisoire des autorités malgaches.

Une personne est décédée dans la capitale, alors que huit morts ont été recensés à Brickaville et sept autres à Moramanga (à 115km à l'est d'Antananarivo), selon le Bureau national de gestion des risques et des catastrophes (BNGRC), l'organisme coordonnant les informations et les opérations d'urgence. Ce bilan reste provisoire puisque, seules 80 communes, sur les 592 qui auraient été touchées, ont pu fournir des données mercredi.

Le BNGRC recensait par ailleurs 65 blessés et 10.856 sinistrés. 3.380 habitations ont été totalement détruites, et deux routes nationales ont été coupées, au nord-est d'Antananarivo et vers Brickaville.

De nombreuses infrastructures électriques, quarante bâtiments administratifs et 38 écoles ont ont été endommagées en différents points du pays. 25 digues et un barrage ont aussi été touchés en périphérie d'Antananarivo.

Les autorités avaient conseillé à la population de rester calfeutrée mardi. Antananarivo est restée déserte mardi matin avant que la vie ne reprenne doucement son cours.

Le BNGRC et ses partenaires ont entamé depuis mardi plusieurs actions d'urgence, notamment dans le domaine de la santé.

Un autre cyclone est attendu sur Madagascar, mais pas avant plusieurs jours.

A Madagascar, la saison cyclonique dure de novembre à février et fait des victimes tous les ans.

http://naturealerte.blogspot.com/2012/02/le-cyclone-giovanna-frappe-durement.html

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
Des centaines d'oiseaux sont tombés raides morts en plein vol au dessus d'une autoroute en pleines heures de pointe.

Ce sont tous des étourneaux, et même si on en retrouve un peu partout sur les bas cotés, la grande majorité se sont directement écrasés sur les voies de circulation en direction de Laurel.

«Je passe ici tous les jours et je n'ai jamais vu ça», explique Ray Wheltle.

Une équipe de nettoyage de l'autoroute a rapidement balayé ce qu'elle pouvait, tandis que les automobilistes tentaient de se frayer un passage parmi les centaines de cadavres.

Des biologistes de l'Etat du Maryland disent qu'il peut simplement s'agir d'un accident avec un camion: Les étourneaux ont tendance à voler en rangs serrés, et ils se sont probablement heurtés au côté d'un semi-remorque. En attendant le mystère reste entier, des échantillons ont été envoyé à des laboratoires pour de plus amples analyses.

Dan Kennedy un résident de Laurel croit pour sa part que quelque chose de bizarre se passe dans la région, il y a déjà eu un cas similaire il un mois ou deux . "Un groupe d'oiseaux qui survolait un parc de stationnement y a plongé en pensant qu'il s'agissait d'un plan d'eau, ils s'y sont fracassés à l’atterrissage»

Certains relient l'étrange phénomène avec des incidents similaires rapportés dernièrement dans d'autres états du pays, au Mississippi par exemple.

En attendant beaucoup de se soucient d'un danger sanitaire qui leurs seraient caché.




http://naturealerte.blogspot.com/2012/02/17022012usa-maryland-des-centaines.html

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 2 sur 15]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8 ... 15  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum