Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 7 sur 7]

Luxus 


Enthousiaste
Enthousiaste
@Gilbert_gmg a écrit:Bien loin des conjectures ou des dogmes, vous avez ici ce qu'il faut comprendre :

Lorsque vient la Lumière. 
Soyez attentifs ! La Lumière que nous donnons 
Est atténuée deux fois. 
Car le monde prendrait feu à sa force. 
Nous la filtrons avec nos ailes. 
Elevez-vous ! La Lumière ne peut venir qu’ainsi. 
Filtrez-la de nouveau ! 
LE FEU DESCEND SUR LA TERRE. 

Si brûle en vous le Ciel – l’ancien est consumé. 
LUI ne peut rien faire de l’ancien qui se consume. 
Vos yeux verront le feu du Ciel 
Lorsque l’ancien sera consumé en vous ! 
Sinon – c’est vous qui brûlerez.
Sauf que ceci est bien loin d'être biblique. Je crois uniquement à ce que dit la Bible. Et je ne croirai certainement pas des paroles d'un livre écrit par quelqu'un non-inspiré par Dieu.

Voir le profil de l'utilisateur

Luxus 


Enthousiaste
Enthousiaste
Pour en revenir à l'enfer de feu, comme je l'ai expliqué dans un autre sujet. Prendre plaisir à faire des gens souffrir, quand bien même ils auraient commis des choses mauvaises, ça s'appelle du sadisme. Or, Dieu n'est pas sadique ! 

Si on revient au départ, qu'a dit Dieu à Adam pour sa désobéissance ? Quelle serait sa punition ? Genèse 3:19 répond : " Car tu es poussière et tu retourneras à la poussière. " 
Aurait-il été juste de la part de Dieu de dire à Adam qu’il retournerait à la poussière alors qu’en fait il irait dans un enfer de feu ? Un Dieu plein d'amour agirait-il de cette façon ?

Ces questions méritent réflexions.

Voir le profil de l'utilisateur

musulman4ever 


Récurrent
Récurrent
Le feu annoncé en Mathieu par Jésus:

31. Or, quand le fils de l'homme viendra dans sa gloire, et tous les anges avec lui, alors il s'assiéra sur le trône de sa gloire ; 32. et toutes les nations seront assemblées devant lui, et il séparera les uns d'avec les autres, comme le berger sépare les brebis d'avec les boucs ; 33. et il mettra les brebis à sa droite, et les boucs à sa gauche. 34. Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite : Venez, vous qui êtes bénis de mon Père, possédez en héritage le royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde ; 35. car j'ai eu faim, et vous m'avez donné à manger ; j'ai eu soif, et vous m'avez donné à boire ; j'étais étranger, et vous m'avez recueilli ; 36. j'étais nu, et vous m'avez vêtu ; j'étais malade, et vous m'avez visité ; j'étais en prison, et vous êtes venus vers moi. 37. Alors les justes lui répondront disant : Seigneur, quand est-ce que nous t'avons vu avoir faim, et que nous t'avons nourri, ou avoir soif, et que nous t'avons donné à boire ? 38. et quand est-ce que nous t'avons vu étranger, et que nous t'avons recueilli ; ou nu, et que nous t'avons vêtu ? 39. et quand est-ce que nous t'avons vu malade, ou en prison, et que nous sommes venus vers toi ? 40. Et le Roi répondant, leur dira : En vérité, je vous le dis, toutes les fois que vous l'avez fait à l'un de ces plus petits de mes frères, vous me l'avez fait à moi-même. 41. Alors il dira aussi à ceux qui seront à sa gauche : Allez loin de moi, maudits, dans le feu éternel, qui est préparé au diable et à ses anges ! 42. Car j'ai eu faim, et vous ne m'avez pas donné à manger ; j'ai eu soif, et vous ne m'avez pas donné à boire ; 43. j'étais étranger, et vous ne m'avez pas recueilli ; nu, et vous ne m'avez pas vêtu ; malade et en prison, et vous ne m'avez pas visité. 44. Alors eux aussi répondront disant : Seigneur, quand est-ce que nous t'avons vu avoir faim, ou avoir soif, ou être étranger, ou nu, ou malade, ou en prison, et que nous ne t'avons pas servi ? 45. Alors il leur répondra disant : En vérité je vous le dis, toutes les fois que vous ne l'avez pas fait à l'un de ces plus petits, vous ne l'avez pas non plus fait à moi. 46. Et ceux-ci s'en iront au châtiment éternel, mais les justes à la vie éternelle.

Voir le profil de l'utilisateur

musulman4ever 


Récurrent
Récurrent
31. Or, quand le fils de l'homme viendra dans sa gloire, et tous les anges avec lui, alors il s'assiéra sur le trône de sa gloire ; 32. et toutes les nations seront assemblées devant lui, et il séparera les uns d'avec les autres, comme le berger sépare les brebis d'avec les boucs ; 33. et il mettra les brebis à sa droite, et les boucs à sa gauche. 34. Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite : Venez, vous qui êtes bénis de mon Père, possédez en héritage le royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde ; 35. car j'ai eu faim, et vous m'avez donné à manger ; j'ai eu soif, et vous m'avez donné à boire ; j'étais étranger, et vous m'avez recueilli ; 36. j'étais nu, et vous m'avez vêtu ; j'étais malade, et vous m'avez visité ; j'étais en prison, et vous êtes venus vers moi. 37. Alors les justes lui répondront disant : Seigneur, quand est-ce que nous t'avons vu avoir faim, et que nous t'avons nourri, ou avoir soif, et que nous t'avons donné à boire ? 38. et quand est-ce que nous t'avons vu étranger, et que nous t'avons recueilli ; ou nu, et que nous t'avons vêtu ? 39. et quand est-ce que nous t'avons vu malade, ou en prison, et que nous sommes venus vers toi ? 40. Et le Roi répondant, leur dira : En vérité, je vous le dis, toutes les fois que vous l'avez fait à l'un de ces plus petits de mes frères, vous me l'avez fait à moi-même. 41. Alors il dira aussi à ceux qui seront à sa gauche : Allez loin de moi, maudits, dans le feu éternel, qui est préparé au diable et à ses démons! 42. Car j'ai eu faim, et vous ne m'avez pas donné à manger ; j'ai eu soif, et vous ne m'avez pas donné à boire ; 43. j'étais étranger, et vous ne m'avez pas recueilli ; nu, et vous ne m'avez pas vêtu ; malade et en prison, et vous ne m'avez pas visité. 44. Alors eux aussi répondront disant : Seigneur, quand est-ce que nous t'avons vu avoir faim, ou avoir soif, ou être étranger, ou nu, ou malade, ou en prison, et que nous ne t'avons pas servi ? 45. Alors il leur répondra disant : En vérité je vous le dis, toutes les fois que vous ne l'avez pas fait à l'un de ces plus petits, vous ne l'avez pas non plus fait à moi. 46. Et ceux-ci s'en iront au châtiment éternel, mais les justes à la vie éternelle.

Voir le profil de l'utilisateur

Starheater 


Résident
Résident
@Zantafio a écrit:Les Églises ont fait croire à énormément de gens l'existence d'un lieu de tourment éternel appelé 'enfer' où vont les méchants. Selon l'Encyclopédie britannique, 'l'Église catholique romaine enseigne que l'enfer (...) existera éternellement; ses supplices n'auront pas de fin'. En outre, pour les hindous, les bouddhistes et les musulmans, l'enfer est aussi un lieu de tourment. Rien d'étonnant que ceux à qui l'on a enseigné cette doctrine refusent de parler d'un tel lieu !

Le mot 'enfer' apparaît dans de nombreuses versions de la Bible. Certaines traductions lui préfèrent 'le tombeau', 'le séjour des morts', etc., alors que d'autres se contentent de transcrire les termes originaux parfois rendus par 'enfer', ce qui revient à dire qu'elles les rédigent dans notre alphabet, mais sans les traduire. Quels sont ces termes ? Il s'agit de l'hébreu Schéol et de son équivalent grec Hadès, qui désignent non un lieu de sépulture individuel, mais la tombe commune aux morts. Citons encore le grec Géhenne, qui est employé comme symbole de la destruction éternelle. Toutefois, dans la chrétienté comme dans de nombreuses religions non chrétiennes, on enseigne que l'enfer est un lieu peuplé de démons où les méchants sont punis après leur mort (et où, au dire de certains, ils subissent des tourments).

Quelles sont les origines de la croyance à un enfer de feu ?

Dans la croyance babylonienne et assyrienne des temps antiques, 'l'enfer (...) est dépeint comme un lieu plein d'horreurs où dominent des dieux et des démons particulièrement puissants et violents' (The Religion of Babylonia and Assyria, Boston, 1898, de Morris Jastrow Jr., p.581). L'enfer de feu de la chrétienté a ses origines dans la religion de l'ancienne Égypte (The Book of the Dead, New Hyde Park, New York, 1960, préfacé par E. Wallis Budge, pp.144, 149, 151, 153, 161). Le bouddhisme, qui remonte au VIè siècle avant notre ère, en est venu à enseigner l'existence d'un enfer brûlant et d'un enfer froid (The Encyclopedia Americana, 1977, tome XIV, p.68). Des peintures de l'enfer que l'on peut voir en Italie, dans certaines églises catholiques, sont d'inspiration étrusque.- La civiltà etrusca (Milan, 1979) de Werner Keller, p.389.

Mais il faut chercher bien plus loin les véritables origines de cette doctrine qui déshonore Dieu. Les croyances diaboliques rattachées à l'enfer en tant que lieu de tourments diffament Dieu et ont pour auteur le principal calomniateur de Dieu, le Diable (dont le nom signifie 'calomniateur'), celui que Jésus a appelé 'le père du mensonge' !(Jean 8:44)

Que faut-il entendre par les 'tourments éternels' dont il est question en Révélation ?

Révélation 14:9-11; 20:10, TOB :'Si quelqu'un adore la bête et son image, s'il en reçoit la marque sur le front ou sur la main, il boira lui aussi du vin de la fureur de Dieu, versé sans mélange dans la coupe de sa colère, et il connaîtra les tourments dans le feu et le soufre, devant les saints anges et devant l'agneau. La fumée de leur tourment [grec : basanismou] s'élève aux siècles des siècles, et ils n'ont de repos ni le jour ni la nuit, ceux qui adorent la bête et son image, et quiconque reçoit la marque de son nom'.'Et le diable, leur séducteur, fut précipité dans l'étang de feu et de soufre, auprès de la bête et du faux prophète. Et ils souffriront des tourments jour et nuit aux siècles des siècles'.

De quel 'tourment' est-il question ici ? Il est intéressant de noter que selon Révélation 11:10 (TOB) des 'prophètes causent bien des tourments aux habitants de la terre'. Ces tourments sont dus aux messages accusateurs et humiliants qu'ils proclament. En Révélation 14:9-11 (TOB), nous apprenons que ceux qui adorent 'la bête [symbolique] et son image' connaissent les tourments dans le feu et le soufre'.

Il ne peut pas s'agir de douleurs conscientes dans la mort, car 'les morts ne savent rien du tout' (Ecclésiaste 9:5, TOB). En outre, si ces adorateurs de la 'bête' et de 'son image' devaient y être atrocement torturés durant toute l'éternité, Yéhovah serait obligé de les garder en vie. Or, la vie est un don et non une punition ! Par conséquent, qu'est-ce qui vaut de tels tourments aux adorateurs de la 'bête' et de 'son image' alors qu'ils sont encore vivants ? C'est la proclamation, faite par les serviteurs de Dieu, selon laquelle ces adorateurs subiront la seconde mort, symbolisée par 'l'étang embrasé de feu et de soufre'. La fumée qui accompagne leur destruction par le feu s'élève aux siècles des siècles; autrement dit, cette destruction sera éternelle et ne tombera jamais dans l'oubli. Lorsque Révélation 20:10 déclare que le Diable doit souffrir 'des tourments jour et nuit aux siècles des siècles dans l'étang de feu et de soufre', qu'est-ce que cela signifie ? Révélation 21:8 (TOB) dit explicitement que 'l'étang embrasé de feu et de soufre' représente 'la seconde mort'. Le Diable y est donc tourmenté à jamais en ce sens qu'il n'en sortira pas; il sera retenu pour toujours dans ce qui correspond en fait à la mort éternelle. Cette utilisation du mot 'tourment' (du grec basanos) fait penser au texte de Matthieu 18:34 où la même racine grecque désigne un 'geôlier'.- RS, AT, ED, MN.

Qu'est-ce que la 'Géhenne de feu' mentionnée par Jésus ?

Le nom Géhenne apparaît 12 fois dans les Écritures grecques chrétiennes. À 5 reprises, le mot 'feu' lui est associé. Les traducteurs ont rendu l'expression grecque geennan tou puros par 'feu de l'enfer' (Sa, BFC), 'enfer' (Ku), 'géhenne de feu' (Jé, TOB) ou 'Géhenne ardente' (SO).

Rappel historique : La vallée de Hinnom (Géhenne) se trouvait en dehors des murailles de Jérusalem. Pendant un temps, on y a pratiqué le culte idolâtrique, y compris les sacrifices d'enfants. Au Ier siècle, la Géhenne servait à l'incinération des ordures de la ville. On y brûlait les cadavres d'animaux en les jetant dans le feu, qu'on activait avec du soufre. Les corps des criminels exécutés n'étaient pas jugés dignes d'être ensevelis dans une tombe commémorative, aussi les lançait-on dans la Géhenne. Voilà pourquoi Jésus parle en Matthieu 5:29,30 du corps jeté tout entier dans la Géhenne. Si le cadavre tombait au milieu du feu constamment entretenu, il se consumait, mais s'il restait accroché sur un bord du profond ravin, sa chair en putréfaction était infestée par les vers ou les asticots toujours présents (Marc 9:47,48). Aucun humain vivant n'était lancé dans la Géhenne; ce n'était donc pas un lieu où des êtres conscients étaient tourmentés !

En Matthieu 10:28, Jésus invite ses auditeurs à craindre 'celui qui peut détruire et l'âme et le corps dans la Géhenne'.
Que voulait-il dire ? Vous noterez qu'il n'est pas question ici d'être tourmenté dans le feu de la Géhenne; Jésus dit plutôt qu'il faut 'craindre celui qui peut détruire dans la Géhenne'. S'il parle de l'âme séparément, c'est pour souligner que Yéhovah peut anéantir toute perspective de vie pour la personne et lui ôter tout espoir de résurrection. Par conséquent, la 'Géhenne de feu' désigne la même chose que le 'lac embrasé de feu', à savoir la destruction éternelle ou 'seconde mort'.

La notion de tourments éternels réservés aux méchants s'harmonise-t-elle avec la personnalité de Yéhovah ?

Jérémie 7:31:'Ils [les Judéens apostats] ont bâti les hauts lieux de Topheth qui est dans la vallée du fils de Hinnom, pour brûler leurs fils et leurs filles dans le feu, chose que je n'avais pas ordonnée et qui ne m'était pas montée au coeur'.

Si une telle pratique ne lui était jamais montée au coeur, c'est bien la preuve que Dieu ne s'y adonne pas lui-même sur une plus grande échelle !

Illustration : Que penseriez-vous d'un père ou d'une mère qui appliquerait la main de son enfant contre une flamme pour le punir d'une mauvaise action ? 'Dieu est amour' (1Jean 4:8). Dieu ferait-il ce qu'aucun père ni aucune mère sensés ne feraient ? Certainement pas !

Récapitulons : Le Schéol ou l'Hadès est la tombe commune aux morts. Les bons et les mauvais y vont en attendant la résurrection.

La Géhenne n'est pas un lieu de tourment; la Parole de Dieu l'utilise comme un symbole de destruction éternelle.

Pareillement, 'le lac de feu' n'est pas un lieu de flammes; il désigne 'la seconde mort', un état consistant à 'être coupé définitivement de la vie sans résurrection possible'. Ce ne peut pas être un lieu de tourment, car une telle idée n'est jamais venue au coeur de Yéhovah ! En outre, tourmenter éternellement un individu parce qu'il a fait le mal durant quelques années est contraire à la justice !

Quel réconfort de connaître la vérité concernant les morts ! Cela nous libère de la crainte et de la superstition (Jean 8:32).


Je te remercie Zantafio de ne pas avoir utilisé le nom de jéhovah, tu as fait preuve d'intelligence, et je suis certain que le Christ du haut du Ciel saura t'en remercier. Que Dieu te bénisse pour ton noble geste, tu es le premier à le faire, mon coeur te remercie sincèrement. De part Dieu, tu as acquis de la Gloire auprès du Christ, je peux te l'assuré. En tant que Fils de Dieu, je témoigne de toi devant le Christ et ses Saints Anges de ta compréhension à ne pas détourné la Gloire du Christ si chèrement gagné. Tu serais fière de ce geste que ça ne serais pas imputé comme de l'orgueil.
Il y a des choses incomprises dans la Bible. Premièrement: L'arbre du Bien et du Mal, qu'était-ce cet arbre? Dans les Prophéties Bibliques, l'arbre est employé pour symboliser l'homme. Donc, l'homme a une parti mauvaise et une partie bonne. Pour ce qui est de tout ce qui regarde le Feu de l'enfer, la référence est le Lac de Feu dans l'Apocalypse. Ce Lac de Feu est important, il brûle pour l'éternité ce qui est mauvais, pourquoi? Parce que la matière est infini en soi, c'est-à-dire que scientifiquement parlant elle va de l'infiniment petit à l'infiniment grand. Pour bien comprendre ce Principe il faut s'en référé aux Mathématiques; après le chiffre 1 viens deux et ensuite les chiffres n'ont pas de fin, la même chose pour ce qui est infiniment petit; avant 1, il y a .9, et l'infiniment petit continu sans fin aussi.
Or quand le Seigneur reviendra Juger le monde, avec l'aide de son Père il va séparé la partie "ivraie" en nous, c'est cette parie qui va allé dans le Lac de Feu, et ceux qui n'auront pas connu le Christ, donc qui ne pourrait pas l'accepter, ceux-là auront une deuxième chance en revenant sur la Terre comme il est écrit dans la Bible.
Mais la pluie de Feu et de soufre est une chose complètement différente:
Apocalypse 14:10 il boira, lui aussi, du vin de la fureur de Dieu, versé sans mélange dans la coupe de sa colère, et il sera tourmenté dans le feu et le soufre, devant les saints anges et devant l’agneau.
Apocalypse 19:20 Et la bête fut prise, et avec elle le faux prophète, qui avait fait devant elle les prodiges par lesquels il avait séduit ceux qui avaient pris la marque de la bête et adoré son image. Ils furent tous les deux jetés vivants dans l’étang ardent de feu et de soufre.
Apocalypse 20:10 Et le diable, qui les séduisait, fut jeté dans l’étang de feu et de soufre, où sont la bête et le faux prophète. Et ils seront tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles.
Apocalypse 21:8 Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les enchanteurs, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l’étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort.
Or il y a deux volets à cet étang de feu et de soufre. Le premier se distingue par la pluie de Feu et de Soufre, comme dans les villes de Sodome et Gomorrhe, ceux-ci furent anéantis pas ces deux éléments. La température fut estimé à environ 5000°F à 8000°F. Le soufre trouvé sur place était pur à 98%, ce qui ne peut être produit sur la Terre puisque sur Terre le degré de pureté ne dépasse pas 66%. J'ai vu de mes yeux ces boules de soufre qui n'avaient pas brûlé complètement, certain en firent brûlé, et la température était très élevé.
Or pour être jetez "vivant" dans une étang de feu et de soufre, il faut que ce feu et soufre soit matériel et non un élément qui viens d'une dimension que l'on ne connais pas encore. 
Or, notre partie qui est mauvaise et qu'il nous a été difficile de se débarrassé, eh bien, elle va brûlé après avoir été séparé de notre bonne partie. Car même les Élus d'aujourd'hui ne sont pas Purs devant le Christ.
Il est vrai que le Seigneur Jésus nous a dit que nous produiront du 30, 60, et 100% de fruit, mais cela ne sont que des valeurs approximatives, donc, théorique. Malgré tout, il se peut que cela atteigne les 100%, mais de cela, je ne peux en être le juge.
Donc, la Bonne Nouvelle existe, mais dans le Christ uniquement, et non dans la Vierge Marie qui aujourd'hui repose en paix. Les Catholiques l'ont édifié faisant de l'ombre sur la Gloire du Christ, cela est de l'hérésie, du paganisme. Car ce n'est pas la Vierge Marie qui fut crucifié, mais le Seigneur Jésus; "rendez à César ce qui appartiens à César, et au Christ, ce qui lui appartient".


Starheater

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 7 sur 7]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum