Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

amos 


Habitué
Habitué
En l'an 177, les autorités romaines se montrent très attentives aux agissements des chrétiens, qui se distinguent par leur refus d'honorer les dieux païens et de rendre le culte obligatoire dû à l'empereur. De plus la haine populaire s'en prend à ces hommes sur lesquels courent beaucoup de calomnies. Une cinquantaine de chrétiens sont arrêtés cette année-là et soumis à la torture pour leur faire abjurer leur foi. Mais les prisonniers résistent et font preuve d'un courage exemplaire. Aucun supplice, même les plus cruels, n'a raison de leurs convictions. Roué de coups et lapidé par la foule, le vieil évêque Pothin succombe dans sa prison.

Quelques jours après, des jeux sont donnés dans l'amphithéâtre de Lyon (Lugdunum) et la mort des chrétiens devient le clou du spectacle offert à la foule déchaînée. Quantre d'entre eux : Sanctus, diacre de Vienne, Maturus, Attale, un citoyen Romain et une esclave, Blandine, sont fouéttés, placés sur des sièges de fer rougis au feu et exposés aux morsures des fauves lachés contre eux. Tous redoutent que Blandine, une frêle adolescente, ne puisse supporter ces tortures et soit contrainte d'abjurer.


Sainte Blandine martyr, gouache, fin XIXe siècle

Suspendue à un poteau, la jeune esclave est entourée de bêtes sauvages dont aucune ne la touche. Elle est alors ramenée dans sa prison pour être présentée dans d'autres spectacles. L'empereur Marc Aurèle, consulté sur le sort à réserver aux chrétiens citoyens romains, déclare que ceux-ci ne doivent pas être suppliciés, mais décapités. Le jour de l'assemblée annuelle des Trois Gaules, d'autres chrétiens sont martyrisés au cours de manifestations dans l'amphithéâtre. Blandine est réservée aux jeux du cirque pour le dernier jour. On l'enferme dans un filet et on la livre à un taureau sauvage. A plusieurs reprises, elle est lancée en l'air par l'animal, mais elle continue à invoquer le nom de Christ. On finit par l'égorger. Les paîens eux-mêmes avouent que jamais une femme n'avait enduré avec tant de courage de si cruelles tortures. Puis les corps des martyrs sont exposés pendant plusieurs jours dans d'être brûlés. Leurs cendres sont jetés dans le Rhône.
________________

Matthieu chapitre 24
v9- Alors on vous livrera aux tourments, et l'on vous fera mourir ; et vous serez haïs de toutes les nations, à cause de mon nom

Voir le profil de l'utilisateur http://www.enseignemoi.com

clochette 


Enthousiaste
Enthousiaste
il y a eu des milliers de Blandine et " Blandin" mort pour leur foi : mais aussi des milliers de Rachida et Rachid mort pour leur foi, sans parler des autres......d'autres religions
malheureusement encore de nos jours ont tues au Nom de Dieu

Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum