anipassion.com

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 3 sur 3]

E. de Jesus 


Récurrent
Récurrent
La métaphysique est une branche de la philosophie et de la théologie qui porte sur la recherche des causes, des premiers principes. Elle a aussi pour objet la connaissance de l'être absolu comme première cause, des causes de l'univers et de la nature de la matière. Elle s'attache aussi à étudier les problèmes de la connaissance, de la vérité et de la liberté

Privé de Noms de Dieu propres, YHWH reçoit néanmoins de nombreuses métonymies permettant à Son peuple de le glorifier en utilisant des noms communs désignant ses attributs et ses éminentes qualités, car « Il est Puissant » (Elohim), Il est « bon Juge » (Adonaï), Il est « Un et Unique » (ʾèḥād). Afin de marquer leur respect, leur révérence, leur crainte envers YHWH les soferim, scribes des textes sacrés, marquent une pause avant de transcrire le verbe YHWH ou l'une des métonymies qui lui sont attribuées, et préfèrent utiliser une autre marque de révérence envers Lui lorsque noter le nom d'une de ses qualités n'est pas vraiment nécessaire.


Les multiplicité de noms utilisés par les juifs pour rapporter à YHWH métaphores, épithètes ou attributs marquant ses éminentes qualités ont souvent été source de dissension parmi les critiques bibliques, car certains, ceux qui avancent une hypothèse documentaire, pensent que cette variété est la trace soit d'un polythéisme originel antérieur aux Patriarches et aux Prophètes, soit de la variété des sources ayant servi à composer la Torah, tandis que pour d'autres, ces différentes appellations font référence aux différents rapports de YHWH avec l'homme, au contexte dans lequel on se réfère à Lui, aux différents aspects qu'on veut mettre en évidence

Voir le profil de l'utilisateur

Gorax 


Novice
Novice
Merci E. de Jésus. Voilà qui répond mieux à la question, même si je
n'attendais pas une réflexion de démarche historico-critique.

Je veux simplement attirer l'attention sur le fait que pour que l'être
humain puisse verbaliser ce qu'est le BRAHMAN, il lui faut utiliser des
mots. On ne peut pas dire l'Éternel sans utiliser de mot. Et les mots
sont humains. Or, le mot que j'utilise pour concevoir la réalité divine,
est un canal particulier à travers lequel je conçois cette réalité
divine. Je dirai par exemple Éternel. Et en disant Éternel,
je conçois la réalité divine par le canal de l'éternité que j'érige en
concept et à partir duquel je définis ce que certains appellent "Dieu".
Mais lorsque je dis Éternel, je ne peux pas saisir la totalité de
ce qu'est cet Éternel. Je ne dis qu'un de ses attributs: celui
d'éternité. Or, l'Éternel a une infinité d'attributs car il est illimité
dans son essence.

C'est le concept d'Éternel que j'ai dans la tête quand je pense à
l'Éternel que j'appelle "un Dieu". Mais il y a forcément une infinité
de Dieux car je ne saurais enfermer BRAHMAN dans un seul concept. En
sanskrit, le mot déva qui a la même racine que dieu en français ou deus en latin, ou encore théos en grec, ce mot-là ne définit pas autre chose qu'un concept particulier de BRAHMAN mais non pas tous les concepts.

Dans mon cas, je ne suis ni polythéiste, ni monothéiste. Je conçois une
infinité de formes divines qui sont toutes des attributs d'un ÊTRE
unique qui est forcément au-dessus de tout Dieu. La différence entre
monothéisme et polythéisme pour moi, n'a donc aucun sens.

Est-ce que ça se clarifie?

Gorax

Voir le profil de l'utilisateur

E. de Jesus 


Récurrent
Récurrent
Le polythéisme est un système religieux formé de plusieurs dieux.
Ce polythéisme à plusieurs particularité, il partage des domaines de compétences ( guerre, feu, amour ) entre plusieurs dieux et parfois même des territoires ( ciel, montagne, enfers, mer ).
Il y a souvent entre ces dieux, des relations familiales et sociales, parfois de hiérarchie.
Ces êtres divins sont à la fois parfaits et imparfaits, ils sont "humanisés", ils sont imparfaits de par leurs sentiments humains, ils ressentent l'amour, la haine, la colère, l'envie, la jalousie, etc.

Le monothéisme, lui, est un système religieux qui affirme l'existence que d'un seul Dieu.
Les religions monothéistes sont aussi particulières, Dieu est parfait, Dieu est au dessus de tout, Dieu est omniscient et omnipotent. Contrairement au polythéisme, ce Dieu concentre tous les pouvoirs et toutes les compétences, il créé le monde et influe sur lui dans les moindres details. Dieu n'a aucune dimension humaine.

Il
y a aussi d'autres systèmes religieux, comme le panthéisme ou le
déisme, certains ont une portée plus philosophique que religieuse.
Le
déisme est une religion plus personnelle, on croit à un être suprême
mais on ne lui reconnait aucune propriété, c'est à dire qu'on ne
reconnait ni les prêtres, ni les églises ni aucun écrit.


J'aimerais vous amener à réfléchir, essayez de le faire sans aucune arrière pensée religieuse.

En imaginant que Dieu ou les dieux existent, quel serait le système le plus "intuitif", "naturel" ?
Est-ce que le polythéisme, ses dieux humanisés, donc imparfaits explique l'imperfection du monde, ou de la condition humaine ?
Est ce que le monothéisme est le seul à pouvoir répondre à toutes les questions ?

Quels est le système religieux le plus spontané et pourquoi ?

Voir le profil de l'utilisateur

Gorax 


Novice
Novice
Je ne suis pas sûr qu'on puisse trouver un système religieux plus spontané que les autres. Je dirais que suivant la culture que l'on a, une idée de cosmogonie et de théogonie peut apparaître et se développer plus rapidement que d'autres.

En revanche, quand vous dites que Dieu n'a aucune dimension humaine dans le monothéisme, vous oubliez que le christianisme se réclame d'une dimension humaine dans la personne de ce que les chrétiens appellent Dieu puisque le Christ est à la fois homme et Dieu. La différence que vous faites entre polythéisme et monothéisme est une différence encyclopédique mais pas philosophique. C'est bien évidemment ce que nos enseignants nous ont enseigné à l'école. Mais est-ce aussi simple ?

Platon et Aristote n'ont jamais cru que Phèdre était fille du Soleil et que Héphaïstos était le Dieu du feu précipité sur la Terre depuis le mont Olympe par sa mère Héra qui le trouvait difforme à sa naissance. Vous vous doutez bien que les Grecs n'étaient pas stupides au point de croire qu'il y avait des personnes ayant forme humaine et qui présidaient aux différentes forces de la nature.

Pourtant même des philosophes comme Platon ont utilisé ces mythes. Mais il faut comprendre que c'était le moyen pour l'époque de figurer de manière poétique, des idées philosophiques et théologiques qu'on ne pouvait pas faire passer autrement dans la sagesse populaire. Les juifs ont fait pareil en écrivant l'histoire d'Adam le premier homme, alors que chacun sait (et eux le savaient sûrement plus que nombre de chrétiens aujourd'hui) qu'Adam n'est pas un personnage historique et qu'il n'y a jamais eu de "premier homme" puisque les créatures ont évolué depuis les haplorrhiniens jusqu'à l'homo sapiens sapiens. Mais l'histoire d'Adam est un prétexte théologique pour les juifs. Il leur a permis de mettre en forme leur pensée, comme tout le reste de la mythologie biblique.

C'est ainsi que les Dieux grecs, romains, babyloniens, indiens, perses, celtes, germains, égyptiens etc. étaient des prétextes théologiques. Et bien souvent, la poésie dont ces mythes faisaient preuve était d'une rare délicatesse et d'une merveilleuse profondeur. Platon croyait en un Dieu unique (qu'il n'appelait pas Dieu d'ailleurs). Ça ne l'empêchait pas de parler des Dieux de la Cité.

Et je pense que cette entité créatrice que le Véda nomme brahman est en vérité supérieure à toutes les définitions de Dieu que l'on a pu donner ou que l'on donne encore aujourd'hui.

Gorax

Voir le profil de l'utilisateur

E. de Jesus 


Récurrent
Récurrent
CHRIST s'est fait Homme sur l a terre mais la il est Dieu!

Voir le profil de l'utilisateur

Tumadir 


Averti
Averti
salam aaleykom;

le polythéisme c'est du chirk, la mécréance c'est du chirk aussi

la différence c'est que :

tout polythéisme c'est de la mécréance MAIS toute mécréance n'est pas du polythéisme

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 3 sur 3]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum