Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1la bible d'apres Ibn Taymiya le Jeu 14 Juil - 19:21

rachid 


Récurrent
Récurrent
Ibn Taïmiya a dit :


Il y a trois étapes pour avoir accès aux « Écritures saintes » :

Premièrement : il faut prouver l’affiliation des textes aux différents prophètes.

Deuxièmement : la traduction doit être fidèle que ce soit en arabe ou dans la langue des personnes intéressées comme le Romain et le syriaque. Il faut savoir que Moïse, David, Jésus, et les prophètes des tribus d’Israël en général parlaient l’Hébreu. Prétendre que le Messie était d’origine syriaque ou romaine, c’est commettre une erreur.

Troisièmement : il faut veiller à la bonne interprétation du texte à traduire et à sa bonne compréhension.

Ainsi, la Thora est descendue uniquement en Hébreu. Moïse (u) ne parlait que l’Hébreu. De la même manière, le Messie a communiqué la Thora et l’Évangile uniquement en Hébreu. Les Livres sacrés en général ont été révélés par Dieu en une seule langue. Il n’existe sur terre aucune bible (Thora et Évangile) traduite en Arabe qui remonterait de l’époque des apôtres. Quatre apôtres ont retranscrit les Évangiles : deux d’entre eux ont rencontré Jésus (Mathieu et Jean) et les deux autres ne l’ont jamais vu (Marc et Luc). Celles-ci ont été retranscrites après sa mort un peu comme les Hadith du Prophète. Les chrétiens prétendent pourtant que les Évangiles ont été d’abord écrits dans quatre langues par chacun des apôtres : l’hébreu, le Romain, le Grec, et le Syriaque.Pourtant, il n’existe pas d’Évangile original. Certains d’entre eux détiennent des passages inexistants dans les autres, comme le Verset : « Baptisez les hommes au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. »Mathieu; 28.19

Bien qu’il soit le premier fondement de leur dogme, ce Verset se trouve uniquement dans l’Évangile de Mathieu. En outre, les chrétiens assument que la Bible a été traduite en soixante-douze langues, mais nous allons démontrer ultérieurement si Dieu le veut, que cette légende est à la fois un mensonge et à la fois incohérente.

Il est notoire qu’avant notre époque et toujours encore, les Écritures saintes sont traduites de l’Hébreu à l’Arabe ou du Syriaque, du Romain, et du Grec à l’Arabe, etc.

Dès lors, il n’est pas possible de savoir pour une copie quelconque si celle-ci a été traduite en Arabe après l’époque des apôtres ou bien si elle provient de l’original qui était entre les mains des apôtres, en admettant bien sûr qu’ils l’aient traduite en Arabe (ce qui n’est pas le cas). Il n’est matériellement pas possible de rassembler toutes les copies arabes (depuis les premiers siècles) pour les comparer les unes aux autres. J’en ai moi-même eu en ma possession plusieurs exemplaires dont la traduction différencie énormément de l’une à l’autre au point d’être pour le moins suspectes, pour certaines. J’ai eu sous les yeux plusieurs versions des Psaumes traduites en Arabe présentant entre elles de différences telles qu’elles sont tout simplement incohérentes. Elles accusent ainsi un manque de crédibilité comme elles sont l’aveu que la main de l’homme les a altérées (bien qu’il ne soit pas possible de prétendre qu’elles le soient toutes ou tout au moins qu’elles aient le même degré de falsification). J’ai feuilleté certaines copies de la Thora en Arabe dont la traduction est contestée par un nombre non négligeable de chrétiens.



Dernière édition par rachid le Jeu 14 Juil - 19:26, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur

2Re: la bible d'apres Ibn Taymiya le Jeu 14 Juil - 19:23

rachid 


Récurrent
Récurrent
… Après comparaison, les termes hébreux sont très proches des termes arabes dans la formation des racines des mots. J’ai entendu certains vocables de la Thora en Hébreu, de la part de certains convertis, et je me suis rendu compte que la similitude entre les deux langues est tel que j’arrive à déchiffrer bon nombre de leur vocabulaire en m’appuyant uniquement sur la langue Arabe.



En définitive, les gens du Livre (Juifs et chrétiens) s’accordent à dire avec les musulmans que les écritures anciennes ont été en partie falsifiées soit délibérément soit en raison des erreurs de traduction dans l’explication des mots, leur exégèse, et leur interprétation. Quiconque veut prétendre que Mohammed (r) contredit les écritures doit se soumettre à deux prémices :

- La première : il faut confirmer l’affiliation du texte avec le prophète en question (celui dont il est prétendu qu’il est en désaccord avec le Messager).

- La deuxième : consiste à en détecter les sens. Quiconque veut se référer à un prophète quelconque doit nécessairement vérifier la validité de ses deux prémices : l’énoncé du texte et sa chaîne de transmission.

Il faut donc non seulement confirmer les termes, mais en plus il faut en confirmer le sens. Si de surcroît le texte en question n’est pas dans la langue du prophète (ce qui augmente la difficulté), mais plutôt dans une langue étrangère, il faut vérifier que la traduction soit bonne.

Or, la plupart des chrétiens ne détiennent pas les livres des prophètes dans la langue des prophètes. Jésus, Moïse, et les autres prophètes des tribus d’Israël parlaient l’Hébreu. Le Messie était hébreu et il ne parlait pas d’autres langues. Néanmoins, d’autres personnes parmi ses apôtres connaissaient le Syriaque, le Grec et le Romain. La plupart des chrétiens ne parlent pas couramment l’Hébreu sans compter qu’ils sont incapables de lire en Hébreu ni la Thora ni l’Évangile ni quoi que ce soit d’ailleurs. Ils le peuvent uniquement en Romain (ou en Grec), en Syriaque, ou autres.

Bien que certains d’entre eux maîtrisent l’Hébreu, ils n’ont en cela rien à voir avec les Juifs pour lesquels cette langue n’a pas de secret. Ainsi, quiconque parmi les gens du Livre veut se référer aux paroles des prophètes traduites du Romain, du Syriaque, ou de l’Hébreu, doit absolument pour accréditer son texte, vérifier si la traduction est bonne, car il règne une grande confusion chez eux entre les différentes traductions et il existe des différences énormes dans ce domaine.
Par ailleurs, le terme de Thora ne signifie pas exclusivement le livre de Moussa, c’est plutôt un nom générique pour désigner les livres en possession des gens du Livre. Il est connu chez les adeptes de la Thora et de l’Évangile que la Thora est un nom générique regroupant les écrits des Juifs et des chrétiens ; il comprend le Livre de Moussa, les Psaumes de David, et les écrits des autres prophètes.

En revanche, l’Évangile n’appartient pas aux gens des premières écritures (les Juifs), mais il concerne uniquement les chrétiens. Quant aux écrits des autres prophètes, ils sont reconnus par les deux confessions.

Par exemple d’après el Bukhârî, Il fut demandé à ‘Abd Allah ibn ‘Amr : « Parle-nous de la description du Messager d’Allah (r) dans la Thora :

- Il est décrit dans la Thora répondit-il, avec certaines qualités qui lui sont attribuées dans le Coran : « Ô Prophète ! Nous t’avons envoyé comme témoin, annonciateur, et avertisseur. Le protecteur des illettrés, tu es Mon serviteur et Mon Messager, je t’ai appelé le Mutawakkil (celui qui s’en remet à Dieu ndt.). Tu n’es pas rude et tu n’as pas le cœur dur, tu ne cries pas dans les marchés, tu ne rends pas le mal par le mal, mais tu rends le mal par le bien. Tu pardonnes et fais grâce. Je ne le ferais pas mourir avant qu’il ne redresse la religion corrompue. Je vais ouvrir par lui des yeux aveugles, des oreilles sourdes, et des cœurs fermés ; reconnaissant qu’il n’y a d’autre dieu en dehors d’Allah. »


Rapporté par el Bukhârî (2125).

Par Thora, il faut entendre soit le nom générique pour désigner les Écritures anciennes soit la Thora particulière à Moïse. S’il en est ainsi, ce texte ne se trouve pas dans tous les exemplaires de la Thora que j’ai pu lire. Cependant, la prophétie d’Esaïe nous apprend : « Voici mon serviteur qui me réjouit, je lui ai consacré ma révélation. Il va faire régner ma justice sur les nations et leur faire part des recommandations. Il ne rira pas aux éclats, il ne fera pas entendre sa voix dans les marchés. Il va ouvrir des yeux borgnes, des oreilles sourdes, et faire vivre des cœurs sellés. Je vais lui octroyer ce que je n’ai donné à nul autre. Il va louer Dieu par de nouvelles louanges, il viendra de l’extrémité de la terre. Le désert et ses habitants vont exulter de joie. Ils vont clamer l’unicité de Dieu en grimpant chaque colline comme ils vont l’exalter en descendant chaque colline. Lui ne s’étiolera pas, lui ne ploiera pas, il ne penchera pas vers les passions ; il sera rayonnant, il n’avilira pas les pieux qui seront comme une poignée faible. Il va plutôt renforcer les véridiques. Il sera le prince des humbles, il sera la lumière de Dieu qui ne s’éteint pas, et les marques de son règne seront sur ses épaules.»
Nous avons démontré ainsi que la Thora est le nom générique des livres que les détenteurs des écritures (Juifs et chrétiens) reconnaissent. Il faut donc y compter les Psaumes, la Prophétie d’Esaïe, et toutes les autres prophéties à l’exception des Évangiles qui sont propres aux chrétiens. Si telle est la signification que prennent la Thora et l’Évangile dans le Coran, nul doute, comme nous allons le montrer, que le Prophète (r) est mentionné à maintes reprises et de différentes façons dans la Thora conformément au Verset : (Celui qu’ils trouvent inscrit dans leurs livres ; la Thora et l’Évangile).

voir version actuel d'Esaïe ; 42.1-12


voir aussi Esaïe ; 35.1-10 et 9.6

Voir le profil de l'utilisateur

3Re: la bible d'apres Ibn Taymiya le Jeu 14 Juil - 20:46

vulgate 


Averti
Averti
@rachid a écrit:Ibn Taïmiya a dit :


Il y a trois étapes pour avoir accès aux « Écritures saintes » :

As-tu conscience que ton post est truffé d'énormités ?

Voir le profil de l'utilisateur

4Re: la bible d'apres Ibn Taymiya le Jeu 14 Juil - 20:48

rachid 


Récurrent
Récurrent
on va alors discuter sur ce post.

commençons plutot point par point.

monrte moi alors le premier point que tu considére comme une érreur

Voir le profil de l'utilisateur

5Re: la bible d'apres Ibn Taymiya le Ven 15 Juil - 15:58

ami de la vérité 


Chevronné
Chevronné
@vulgate a écrit:
@rachid a écrit:Ibn Taïmiy a dit :


Il y a trois étapes pour avoir accès aux « Écritures saintes » :

As-tu conscience que ton post est truffé d'énormités ?


Que voulez-vous vulgate,
(Matthieu 15:13-14) il(Jésus) dit : “ Toute plante que mon Père céleste n’a pas plantée sera déracinée. 14 Laissez-les. Des guides aveugles, voilà ce qu’ils sont. Or, si un aveugle guide un aveugle, tous les deux tomberont dans une fosse. ”

Bonne journée.

Voir le profil de l'utilisateur

6Re: la bible d'apres Ibn Taymiya le Ven 15 Juil - 16:21

rachid 


Récurrent
Récurrent
et donc , ou sont les érreurs?

Voir le profil de l'utilisateur

7Re: la bible d'apres Ibn Taymiya le Ven 15 Juil - 16:30

Hanane 


Résident
Résident
coinçer nos amis chretiens

Voir le profil de l'utilisateur

8Re: la bible d'apres Ibn Taymiya le Sam 16 Juil - 21:26

vulgate 


Averti
Averti
@rachid a écrit:et donc , ou sont les érreurs?
Et si on commençait par quelques énormités contenues dans tes post 1 et 2 ? Par exemple tu dis
@rachid a écrit:En définitive, les gens du Livre (Juifs et chrétiens) s’accordent à dire avec les musulmans que les écritures anciennes ont été en partie falsifiées
Les chrétiens ne prétendent pas cela. Ce sont les détracteurs de la Bible qui prétendent ça, même s’ils se disent chrétiens !
@rachid a écrit:Le Messie était hébreu et il ne parlait pas d’autres langues.
Qu’en sais-tu ? D’autant qu’on sait avec certitude que Jésus parlait également l’araméen, et peut-être le grec étant donné que le grec était à cette époque la langue parlée dans tout le bassin méditerranéen !
@rachid a écrit: Néanmoins, d’autres personnes parmi ses apôtres connaissaient le Syriaque, le Grec et le Romain.
Le Romain ? Mais ça n’existe pas le Romain, les Romains parlaient le latin !
@rachid a écrit: Les chrétiens prétendent pourtant que les Évangiles ont été d’abord écrits dans quatre langues par chacun des apôtres : l’hébreu, le Romain, le Grec, et le Syriaque. En outre, les chrétiens assument que la Bible a été traduite en soixante-douze langues
Il s’agit là de deux énormités sorties d’on ne sait où !
@rachid a écrit: Il n’existe sur terre aucune bible (Thora et Évangile) traduite en Arabe qui remonterait de l’époque des apôtres.
Et pour cause, la langue arabe n’existait pas à l’époque !
Tu vois, sans même entrer dans le détail de tes deux premiers post, on y trouve des aberrations qui ne devraient pas se trouver dans les propos de gens se prétendant plus érudits que les exégètes bibliques et en mesure de leur donner des leçons !

Voir le profil de l'utilisateur

9Re: la bible d'apres Ibn Taymiya le Dim 17 Juil - 3:13

rachid 


Récurrent
Récurrent
@vulgate a écrit:
@rachid a écrit:et donc , ou sont les érreurs?
Et si on commençait par quelques énormités contenues dans tes post 1 et 2 ? Par exemple tu dis
@rachid a écrit:En définitive, les gens du Livre (Juifs et chrétiens) s’accordent à dire avec les musulmans que les écritures anciennes ont été en partie falsifiées
Les chrétiens ne prétendent pas cela. Ce sont les détracteurs de la Bible qui prétendent ça, même s’ils se disent chrétiens !

tu n'a pas peut etre entendu parler de nombreux pretres qui reconnaissent ce fait?


@rachid a écrit:Le Messie était hébreu et il ne parlait pas d’autres langues.
Qu’en sais-tu ? D’autant qu’on sait avec certitude que Jésus parlait également l’araméen, et peut-être le grec étant donné que le grec était à cette époque la langue parlée dans tout le bassin méditerranéen !


parceque la langue utilisé par JESUS était le greque?

JESUS parlait soit l'hebreux selon l'avis de quelqu'uns, soit l'araméen.

ibn taymiya penche vers l'hebreux, d'autres penchent vers l'arameen, mais aucun ne dit qu'il parlait le greque.

LORSQUE JESUS PRECHA LA RELIGION DE DIEU, IL PRECHA LA RELIGION SELON LA LANGUE DES FILS D'ISRAEL



@rachid a écrit: Néanmoins, d’autres personnes parmi ses apôtres connaissaient le Syriaque, le Grec et le Romain.
Le Romain ? Mais ça n’existe pas le Romain, les Romains parlaient le latin !


mais tu a tres bien compris qu'il veut dire le LATIN

LE ROMAIN n'est pas l'italien.

le français c'est la langue de la france.

l'italien c'est la langue d'italie ( et non de l'empire romain)

et le Romain c'est la langue de l'empire romain tout simplement, et a cette époque, c'était le LATIN

LE ROMAIN = LE LATIN.

et ce que tu li la est un livre traduit d'un livre arabe daté du 14 ieme siecle, et d'apres ce que je comprend, les arabes utilisent soit le terme : ROMAIN ou LATIN pour désigner la meme langue.


@rachid a écrit: Les chrétiens prétendent pourtant que les Évangiles ont été d’abord écrits dans quatre langues par chacun des apôtres : l’hébreu, le Romain, le Grec, et le Syriaque. En outre, les chrétiens assument que la Bible a été traduite en soixante-douze langues
Il s’agit là de deux énormités sorties d’on ne sait où !


je ne pense pas.

il y'a 4 disciples, marc, mathieu , luc et jean.

tu sais bien que chacun d'eux est allé préché dans 4 regions différente.

et ces 4 régions parlaient 4 langues différentes, et se sont celles qui sont mentionné par ibn taymiya lui meme.



@rachid a écrit: Il n’existe sur terre aucune bible (Thora et Évangile) traduite en Arabe qui remonterait de l’époque des apôtres.



en plus, la Et pour cause, la langue arabe n’existait pas à l’époque !

parceque ce point est critiquable?

en plus la langue arabe n'existait pas?

d'ou tient tu ceci?



mais je pense que tu n'a pas compris le point de vue d'ibn taymiya.

il parle des fiabilité des traductions, or une traduction ne peut etre fiable que si l'original existe.

il a pris comme éxemple l'arabe, puisqu'il est arabe et dans son livre il va utilisé la bible arabe.

donc pour lui, les bibles arabes sont bien tardive, et donc on ne peut vérifier la fiabilité de ces traductions, ce qui est tout a fait normal.


Tu vois, sans même entrer dans le détail de tes deux premiers post, on y trouve des aberrations qui ne devraient pas se trouver dans les propos de gens se prétendant plus érudits que les exégètes bibliques et en mesure de leur donner des leçons !

donc j'ai répondu.

alors?

Voir le profil de l'utilisateur

10Re: la bible d'apres Ibn Taymiya Aujourd'hui à 4:47

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum